AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prédéfinis - Hybrides. (Reste 0/1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suria.
~ Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 289
Âge : Déjà bien plus de 3000 ans !
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Maître du Jeu.
Race: Je ne suis rien et je suis tout.
Effets Personnels:
MessageSujet: Prédéfinis - Hybrides. (Reste 0/1)   Dim 27 Juil - 22:01

Sont colorés en vert les personnages prédéfinis libres. Sont en rouge et en barré les personnages déjà pris. Sont en orange les personnages réservés.

Les prédéfinis possédant la mention « TEST RP ! » sont importants pour le forum ; ils nécessitent donc des joueurs disponibles et d’un bon niveau (30 lignes RP minimum). Les joueurs potentiels doivent donc passer un test de « mise en situation » qui consiste en l'écriture d'un message RP de 30 lignes minimum (sujet libre), dans lequel vous donnerez un avant-goût de votre niveau RP tout en essayant de respecter au mieux le caractère du personnage concerné. Ce message devra être posté à la suite de votre fiche de présentation.


Dernière édition par Suria. le Sam 26 Sep - 17:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suria.
~ Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 289
Âge : Déjà bien plus de 3000 ans !
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Maître du Jeu.
Race: Je ne suis rien et je suis tout.
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Prédéfinis - Hybrides. (Reste 0/1)   Dim 27 Juil - 22:11

« By Eren Abel' »



Lullabee




DJ (Dans Jeu) :

*/ Etat Civil :


Nom : Aucun.
Prénom(s) : Lullabee.
Surnom : Son créateur l'appelait "Lulla" (à prononcer Loul'la).
Age : 15 ans.
Sexe : Masculin.
Sexualité : Il ne sait pas.
Race : Hybride (artificiel).
Signe : Feu.
Lieu de Naissance : Anthélima.
Lieu de Résidence : A Anthélima pour l'instant.
Métier : Il n'en a pas, il erre.
Classe Sociale : Peuple.


*/ Histoire :

Lullabee naquit à Anthélima, plus précisément dans un sous-sol. Sans parents ni famille. Lulla est né d'un esprit, tout d'abord. Détraqué, sans doute, avide, c'est sûr, et jaloux. Terriblement jaloux de certains pouvoirs, envieux de ces dons, ainsi était son créateur. Lullabee est né d'un être intelligent, assez intelligent pour réussir à le créer à partir d'ADN. Bien sûr, il n'était pas au courant de tout cela quand il a ouvert les yeux pour la première fois. Il pouvait voir ses mains, il les regardait même avec fascination, mais comprit vite que ce n'était pas ça qu'on attendait de lui. Lulla est né à un âge improbable, avec le corps d'un pré-adolescent de 14 ans. Il n'en a pas été surpris, parce qu'il ne savait pas qu'il devait y avoir un âge de 0 jours, 0 minutes et 0 secondes pour être mis au monde. Comme un bébé, il a ouvert ses yeux sur ses mains, puis sur le visage qui le surplombait, celui de son "créateur". Maître est un terme qui lui conviendrait mieux. Il murmurait des choses folles, persuadé d'avoir dépassé tous ceux ayant tenté l'expérience avant lui, persuadé d'en avoir créé un, un "Elu". C'est quoi, un Elu ? C'est ce que Lulla demanda. C'était, disait Maître, quelqu'un comme lui, quelqu'un qui serait gentil avec celui à l'origine de son existence, quelqu'un qui savait faire des choses, quelqu'un d'inhumain, quelqu'un de supérieur. Le coeur du garçon se gonfla d'orgueil à l'idée. A peine avait-il pris la peine d'éclore comme une fleur qu'il était touché par la grâce divine. Il ne savait pas encore que les Déesses le rejetteraient, lui et sa vie abjecte.

Lulla est né sans rien savoir. Il n'a jamais rien su, et ce sur énormément de choses, comme l'illégalité dans laquelle il se trouvait, la souffrance qu'on lui causait à lui interdire de sortir du sous-sol, la vie de Maître au-dessus, dans la Maison. Ensuite, Lulla a appris instinctivement à parler, et à répondre à son nom. Lullabee. Lulla. Quand il oscillait doucement de la tête pour signaler qu'il comprenait, on lui caressait les cheveux en retour, quoi de mieux pour être récompensé de ses bonnes actions ? On apportait à manger à Lulla, dans une assiette propre, des restes qu'on ne mangeait pas dans la Maison. Et quand Maître n'était pas content, il avait droit à une souris morte, sans doute à cause de ses oreilles, en tout cas il n'aimait pas ça. Quand Maître entrait dans ses colères, il devenait rapidement fou furieux, mais Lulla n'avait pas très peur de lui, parce que c'était un homme très gentil d'habitude. Pourquoi se mettait-il en colère, dirons-nous ? Parce que Lulla ne savait rien faire. Bien sûr, il était un Elu, mais c'était comme ça, ça ne venait pas. Le garçon était né sous le signe du Feu, aussi souvent on lui amenait une bougie ou un briquet, et il regardait la flamme dansante, mais jamais rien ne se passait. Même qu'il continuait à la fixer bêtement sans rien ressentir, en se demandant s'il avait un quelconque lien avec l'objet ou la petite chaleur qui en émanait. Parfois Maître le frappait, quand il était sûr qu'il arriverait à faire faire quelque chose à Lulla mais que tout ça ne donnait rien. Une fois, exceptionnellement, il avait reçu la flamme sur son épaule, et avait reculé en criant à pleins poumons sous la douleur. L'autre homme lui avait mis une main sur la bouche, puis lui avait répété ce qu'il disait à chaque fois. Ce n'est pas grave, Lulla. Ca viendra la prochaine fois. Tu n'es pas encore très prêt, c'est pour bientôt. Concentre-toi bien, Lulla. Je vais revenir, je vais t'amener à manger. Du calme, s'il-te-plaît, Lulla.

Et l'hybride se terrait au milieu de la cave en attendant la prochaine fois, tentant de mobiliser son cerveau pour accomplir un miracle. Au fond, il savait bien que Maître s'était trompé et qu'il n'en était pas capable, mais si ça pouvait lui apporter un peu à manger... Maître était le seul humain qu'il ait jamais vu, il disait que les "humains" étaient ceux qui n'avaient pas d'oreilles. Bien sûr, lui, il était supérieur, c'était vrai, c'était un Elu. Les compliments faisaient sourire Lulla avec satisfaction, et il se renfonçait un peu contre le mur qui lui servait de lit, avec une fierté non dissimulée.

Un jour, Lulla rencontra ceux qui n'avaient pas d'oreilles. Ils étaient même cinq (Maître lui avait appris les rudiments du calcul, savoir compter jusqu'à dix). Ce n'était pas la première fois qu'il entendait du bruit en haut, dans la Maison, mais cette fois-ci le vacarme avait été tellement important qu'il l'avait fait se réveiller en sursaut, et fixer la porte avec surprise et crainte. La voix de Maître se mêlait à celles d'autres personnes qu'il n'avait jamais vues, et finalement celle de Maître se tut quand la cave s'ouvrit à la volée. Par peur, il se recroquevilla en ramenant ses genoux contre son torse. Bientôt, des bras larges l'attrapaient et il voyait la lumière pour la première fois. Ils traversèrent des pièces qu'il oublia aussitôt qu'il les eut vues, sans pouvoir à nouveau se les remémorer, des pièces qu'il ne reverrait jamais, tout comme Maître. On le fourra dans un Speeder. Il referma ses doigts sur le vide complet.

Le monde extérieur était bien différent du sous-sol de Maître. Les humains qui étaient venus le chercher, ce jour-là, travaillaient pour le gouvernement. Mais qui est le gouvernement ? C'est le Conseil. Ils dirigent Suria, là où tu vis. Où est Maître ? Ce qu'a fait Maître est mal. C'est avec ce peu d'informations dans la tête qu'il regardait passer les nombreux vaisseaux à l'extérieur, de derrière sa vitre. On lui avait offert une chambre, il en avait déduit que ces gens étaient gentils. Durant le temps où on "jugerait" son créateur, on s'occuperait bien de lui. Les hommes revenaient souvent lui poser des questions, mais lui-même avait énormément de choses à demander. Pas des plus intéressantes, pas des plus utiles, mais il ne savait rien de ce monde, il ne s'y sentait pas à l'aise... Dans l'une de ces visites, Lulla se risqua à demander en quoi son existence était non conforme. On lui expliqua qu'il existait des hybrides sur Suria, des personnes qui lui ressemblaient, à l'exception qu'elles étaient nées d'un père et d'une mère et qu'elles étaient des Elues. Des Elues ? Ce mot avait une saveur douce amère. Oui, et les hybrides qu'on crée soi-même sont interdits, car on essaye de retrouver les dons des Elus grâce à eux. Cependant, personne n'a réussi. Les hybrides artificiels n'ont aucun pouvoir, juste l'apparence de leurs modèles.

Il regarda bêtement le plafond de sa chambre, avant de s'endormir, en décidant sagement que le lendemain, il fuirait et ne reverrait plus personne ici.
Parce qu'il ne pouvait pas faire plaisir à Maître, qu'il ne serait jamais rien, qu'il serait haï de tous et que son existence ne se justifiait par aucun moyen. Ce fut un peu dur de passer les portes de la demeure sans se faire voir avec ses deux oreilles, mais Lulla y parvint, avant de se jeter dans la rue et de courir à perdre haleine. Aucun pouvoir. Modèles. Copies. Imparfaites. Les mots résonnaient dans son esprit avec toute leur lourdeur, le martelant d'accusations. Il courait, il courait, bientôt ses poumons le brûlaient et il ne savait pas où il était. Il découvrait tout ce qu'il avait pu observer de "sa vitre", les gens qui marmonnaient, les maisons, les rues, la nourriture abondante. Depuis, ses pieds le portent où il peut à Anthélima. Il sait bien qu'il existe d'autres villes, mais il serait bien incapable de les trouver, petit et insignifiant qu'il est. En une année, il est finalement devenu un vagabond, un moins que rien, il n'est même pas résigné à faire la manche et préfère se laisser mourir de faim en volant quelques aliments qu'il trouve parfois. Mal adapté et ignorant de tout, il lui est dur de survivre dans les ruelles de Suria.


*/ Personnalité :

• Caractère général :


Lulla ne sait rien. On ne le répètera jamais assez, mais il a eu une existence assez courte, passée de moitié à être séquestré, et sa vision du monde n'a aucun rapport avec la nôtre. Il est donc peu à l'aise et souvent sujet aux tromperies sur Suria, en effet, en plus de n'avoir aucune connaissance il est facilement manipulable, au point de se donner corps et âme à une personne sans se poser trop de questions. Peut-être que le garçon a un souci d'autorité et désire être dominé et qu'on lui donne sa voie, car de but dans la vue, il n'en a point. Il a pensé être un Elu des Dieux et faire la fierté ainsi que la fortune de son créateur, mais il s'avère maintenant qu'en réalité, il n'est qu'un déchet de la société mis là par erreur, incapable de faire quelque chose. Sa frustration face à tout ce qui concerne la religion, les Déesses et les pouvoirs, est la seule chose qui puisse le mettre en colère. Dans ces cas-là, sa rage est aveugle, et même s'il ne représente pas un réel danger, il est tout bonnement effrayant. Passées ses crises d'angoisse face à un don qu'il n'aura jamais, Lullabee souffre d'un terrible manque de confiance en lui. Il lui arrive souvent de détaler comme un lapin à l'approche d'un humain, car il est peureux et semble penser que le monde entier veut sa peau.

Il n'a pas besoin des autres pour se répéter qu'il ne mérite pas d'être là, à tel point qu'il se le passe en boucle dans sa tête, comme beaucoup d'autres choses. Oui, Lulla pense énormément. Ses réflexions sont chaotiques et il lui arrive souvent de faire des cauchemars ou d'être angoissé. Ce qui peut paraître étonnant, c'est qu'il pleure rarement. Comme s'il s'était fâné après avoir éclos, comme s'il y avait de la résignation dans tout ce qu'il fait, l'acceptation dans tout ce qu'on pourra lui faire. Son esprit est bien loin de son corps, et a peu de considérations égoïstes sur la vie, il ne recherche pas de confort ou de bien-être.

Qualités : Un instinct à toute épreuve, aussi bien pour fuir que pour attraper à manger afin de survivre. Lulla est un garçon qui s'intéresse à tout, en effet il cherche la connaissance et les informations dans tout ce qu'il voit. Emmenez-le dans un musée et vous verrez bien... Il a terriblement peur d'être perdu ou de "ne rien savoir". C'est un enfant agile, qui peut repousser ses limites à l'extrême quand il est aux ordres d'une personne qu'il apprécie.

Défauts : Grand manque de confiance en soi, tendance à se dévaloriser en permanence, colérique. Tourmenté et angoissé.

Goûts : Lulla aime courir à son maximum, dépenser tout ce qu'il y a de mauvais dans sa poitrine en actionnant ses jambes, sans but particulier, sans destination, juste aller de l'avant et ouvrir les bras, avoir la gorge qui le brûle. Il désirerait aller bien plus vite, mais c'est pour l'instant impossible - cependant, il convoite beaucoup les AT's ou les Overboard des autres jeunes qu'il croise.


*/ Physique :

• Physique Général :


Rappelons-le, Lulla n'a que 15 ans. Et très précisément 1 an de vie au total. Son physique est donc plus proche de l'enfant que de l'adulte, un état d'ado petit et mince, extrêmement fragile. On pourrait croire que ses membres vont se briser rien qu'en les touchant, et on est assez proche de la vérité : il est impossible pour lui de se battre autrement qu'en mordant ou en griffant, tout ça doublé par une maigreur qui fait hausser les sourcils. Son visage témoigne de sa lassitude, il reflète plus d'expressions négatives que le contraire, et ses yeux sont souvent soulignés de cernes dûes à des nuits de fuite ou d'insomnie. Pour tout vêtement, il porte un pull qui s'est accroché un peu partout, et un pantalon trop grand. Ce sont les "hommes du gouvernement" qui les lui ont donnés après qu'on l'ait fait sortir de la maison de Maître, et il n'a pas changé d'habits depuis. Ce qui fait qu'ils commencent à être singulièrement sales et abîmés. Outre ce premier portrait dépréciatif, que pourrait donner un passant qui croise Lulla dans la rue, il a un visage tout ce qu'il y a de plus mignon dans son genre.

Ses traits sont rendus efféminés par les longs cheveux blonds qui encadrent son visage. Il n'a jamais eu l'occasion de les couper, aussi il traîne avec lui une tignasse emmêlée et pourtant fine, légère, qui descend sous ses épaules. Il ne lui arrive jamais de les coiffer ou d'en prendre soin, tout comme le reste de son physique. Outre ses cheveux dorés, le garçon a des yeux bleus. Ni bleu clair, ni bleu marine, ni bleu soutenu, ni bleu en fait. Un bleu délavé, sans couleur, sans saveur, proche du gris, proche du "Rien". On a du mal à donner un nom fixe à la couleur de ses iris, tant elle est changeante et peu habituelle. Ajoutez à cela un petit nez, une bouche quasiment toujours fermée, tournée sur le mutisme, et vous avez une vision plus détaillée de l'adolescent grêle qu'il est.

Signe(s) Particulier(s) : Il n'a peut-être aucun pouvoir, mais Lulla possède bien des attributs témoignant de sa nature d'hybride. Dans la continuité de ses cheveux se trouvent des oreilles de chat, sur son crâne, proportionnelles à la taille de sa tête, et du même blond que sa tignasse. Toutes deux bougent en fonction des humeurs de leur propriétaire, et sont assorties à une queue féline à cause de laquelle il a dû pratiquer un trou dans son pantalon, plus pratique que de la plier en deux à l'intérieur du tissu.

Taille : 1m63.
Poids : 40 kilos.


* - STUFF


• Arme(s) utilisée(s) : Il n'a rien que ses bras.
• Pouvoirs : Rien, nani.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prédéfinis - Hybrides. (Reste 0/1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les personnages pré-définis : Reste [09/12]
» L'avenir dira le reste.
» Suggestion personnages prédéfinis
» ? nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: AUX NOUVEAUX ARRIVANTS ! :: Prédéfinis & Postes Vacants.-
Sauter vers: