AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Camelia Rosenshield

Aller en bas 
AuteurMessage
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Camelia Rosenshield   Lun 21 Sep - 20:08

Résumé de la fiche / Concept du personnage :
Il y a, dans chaque famille très fortunée, un ou une Camelia – une dandy un peu excentrique, que le patriarche marierait bien pour s'en débarrasser mais qui est tellement plus efficace et plus rentable là où elle est qu'on n'oserait pas l'en déloger.

Camelia Rosenshield, « Mad Hatter Scientist » autoproclamée, est la fille d'Alena d'Estrange, Cérbère originaire de la Haute passant sa vie sur les routes et Ronald Rosenshield, Responsable du Département de la Santé du Grand Conseil de Suria. Malgré son niveau social aisé, une telle parenté ne pouvait que lui donnait un souci fort limité des conventions et des apparences.
D'un caractère calme, posé mais curieux, la jeune savante de vingt-quatre ans vie seule à Anthélima, où elle travaille pour le Département Scientifique. Promise à son cousin John-Harold (aussi connu en tant que « Ultra Dark Warrior from Hell »), ils auraient du convoler dès leur adolescence. Mais un terrible accident de circulation aérienne a plongé l'heureux élu dans un profond coma d'où il n'est sorti qu'il y a quelques mois seulement. Cette idée de mariage arrangé ne déplait pas spécialement aux principaux intéressés : il est fou amoureux d'elle et elle considère qu'ils sont les seuls à pouvoir se supporter l'un l'autre.

Malgré sa personnalité entière, son goût pour l'indépendance et les chapeaux à fanfreluches, Camelia n'est ni une fille à Papa, ni une partisane des Pirates – aucun n'a sa préférence. D'un point de vue objectif, la brunette considère que les uns ne valent pas mieux que les autres, et que ce qui importe, c'est découvrir pourquoi ce foutu mécanisme sur lequel elle a passé des heures ne marche pas. Les questions de mixité sociale, de légalité ou du Bien et du Mal se sont déjà posées à son esprit et, après une révolte adolescente où elle prit très brièvement le parti des pirates, comme toutes les jeunes filles de son âge, elle a décidé de ne se consacrer qu'à la science. Le progrès est selon elle la seule manière d'améliorer le monde; la gueguerre entre les Pirates et le Conseil n'est qu'une étape temporaire dans l'histoire, alors qu'une invention, une idée, a tendance à être éternelle – au moins jusqu'à ce qu'une autre la remplace.


Dernière édition par Camelia Rosenshield le Mer 23 Sep - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Lun 21 Sep - 20:10

« Mailu, mailu ! Mailu, mailu ! »

La petite voix criarde et pré-enregistrée tira Camelia de ses rêveries électriques. Au coin de son écran, la silhouette d'une enveloppe clignotait. Un nouveau message venait d'arriver dans sa boîte de réception.

« Mailu, mailu ! »

Malgré son faible développement sur Suria, Internet était un des passe-temps favoris de la plus jeune (et sûrement l'une des plus prodiges) membre de la glorieuse Académie des Sciences et des Technologies surienne, qu'on connaissait maintenant comme le Département Scientifique du Grand Conseil. La jeune femme n'y occupait qu'un poste subalterne, suffisamment bas pour éviter les réunions ennuyeuses mais assez important pour avoir son propre laboratoire. (Laboratoire qui se trouvait présentement dans un état déplorable, suite à une expérience particulièrement ratée... mais ça ne lui posait pas un problème si grand que ça. Tant qu'elle avait une surface où poser sa « console d'accès » - ce n'était pas vraiment une de ces intelligences artificielles en vogue à Anthélima : on en voyait tous les rouages sous sa coque de verre, et elle le bidouillait régulièrement - le désordre n'était pas classé comme nécessitant une intervention particulière.)

« Mailu, mailu, mailuuuu ! »

Un clic fit taire l'enceinte de la machine. Une fenêtre s'afficha à l'écran :

Citation :
From : Ultra Dark Warrior from Hell
To : Mad Hatter Scientist

Hey, Mad-mad-madounette, quoi de neuf ?
Ca fait longtemps qu'on t'a pas vu sur le canal, tu nous manques. Dis moi, quand tu auras deux minutes, tu pourras jeter un oeil à la PJ ? C'est un questionnaire de la part des grands pontes. Je crois que c'est important.

Au fait ! La prochaine fois que tu passes à Abyr, faudra que je te montre mon nouveau bras. Un monstre, tu verras. Non seulement j'ai réussi à retrouver 70% de ma captation sensorielle, mais en plus, je peux télécommander le frigidaire !

A plus,
Ton Darkounet.

Joint : Questionnaire_a_destination_du_personnel.doc

Un sourire amusé passa sur les lèvres de la jeune femme. « Ton Darkounet ». Il n'y avait vraiment que son cousin pour signer un mail comme ça. D'un autre côté, il n'y avait aussi que lui pour l'appeler « Madounette ». L'accident de Dragonfly qui lui avait couté un bras et l'usage de ses jambes avait visiblement aussi grillé quelques neurones de son cerveau...
Enfin, là n'était pas la question. Ouvrant la pièce jointe, Camelia se plongea dans une lecture ennuyante et rapidement écourtée. Elle n'avait jamais été bonne avec les choses administratives, mais si c'était pour son père ou son oncle, elle pouvait bien faire un effort.
Les deux frères Rosenshield travaillaient pour le Grand Conseil : Ronald, le père de Camelia, s'occupait du Département de la Santé et Edward, le père de John-Harold-mais-pitié-ne-m'appelle-pas-comme-ça-en-privé, était responsable du Département de la Communication, ce qui expliquait sans doute l'engouement de son fils et de sa nièce pour les dernières nouveautés en ce domaine.

Un petit robot apporta une tasse de thé fumante sur un plateau. Prototype numéro un était véritablement son préféré, et ne la quittait presque jamais. Il avait surtout cette manie de préparer du thé au jasmin à toute heure du jour ou de la nuit, une étrange erreur de calcul dans sa programmation, sans doute. Camelia se promit d'y jeter un œil, alors qu'elle se plongeait dans ledit questionnaire.
Elle fut atrocement déçue : il n'y avait que quelques dizaines de questions, dont les réponses ne seraient sûrement même pas lues. Après tout, ils n'avaient besoin que de son nom pour savoir que le reste était inutile, non ?


*/ État Civil :


    Nom : Rosenshield
    Prénom(s) : Camelia (Anna, Jane, Rose, Odelia)
    Surnom : Mad Hatter Scientist. Mais ne le répétez pas trop fort.
    Âge : Vingt-quatre ans. Camelia est née le 21 Mars, un calvaire pour une femme détestant les fêtes religieuses.
    Sexe : Femme
    Sexualité : Qui a besoin d'une vie sexuelle, quand on peut être scientifique ?
    Race : Geek. Heu, pardon, Humaine.
    Signe : Foudre.
    Lieu de Naissance : Abyr
    Lieu de Résidence : Anthélima
    Métier : Scientifique. Inventeuse. Découvreuse. Pionnière. Et autres synonymes. (Membre du Département des Sciences)
    Classe Sociale : La Haute.
    Elue des Dieux ? Oui [ ] Non [X]
    Partisane ? Oui [ ] Non [X]


« Partisane, non, mais... je rêve. Comme si on allait répondre sérieusement à ce genre de question. Ils devraient quand même être un poil plus subtils . »
La scientifique parlait seule, souvent. Ca n'était pas très dérangeant : elle vivait entourée de robots, de machines ou de jeunes laborantins tout aussi toqués qu'elle, de toute façon.
Après avoir répondu à des questions telles que « Avez-vous eu récemment des contacts avec quelqu'un se prétendant d'engeance pirate ou agissant comme tel ? » ou encore « Est-ce que quelqu'un que vous ne connaissez pas vous a demandé de faire quelque chose qui vous a semblé étrange ? », elle renonça et renvoya le fichier à l'adresse indiquée, avec un petit mot sarcastique pour son interlocuteur virtuel. Quelle perte de temps.

Alors qu'elle allait reprendre ses activités, une sonnerie stridente retentit. Drrrring, drrrring. Un second robot ménager vint apporter une autre tasse de thé et un combiné téléphonique, qui présentait tous les signes d'un appel pressant. Sans réfléchir, elle décrocha. Il n'y a que la famille pour vous appeler un dimanche après-midi sur votre ligne professionnelle.


« - Allo ?
- Ma chérie ! C'est Papa. Comment tu vas ? »

Bingo.

« - Ca va, et toi ?
- Très bien, ma puce. Dis moi, est-ce que John-Harold t'as envoyé le formulaire ?
- Oui, et il est déjà rempli, Papa. C'est vraiment débile, tu sais.
- Je sais, ma puce, mais c'est la loi. Le Grand Conseil a voté des mesures anti-pirates très strictes, et nous devons combattre leur partisans. »

Camelia se demanda un instant si les dits membres du Grand Conseils ne devraient pas plutôt restructurer leur personnel au lieu de lui chercher des noises, surtout s'ils entendaient le renommé Dr Rosenfield donner du « ma puce » à sa fille toutes les deux phrases et fermer les yeux avec l'utilisation complètement frauduleuse que certains faisaient de ses inventions. Ah, la famille ! Dans les sphères de la Haute, les Rosenfield faisaient vraiment bande à part. Leur survie tenait soit de la pitié des autres familles, soit d'un miracle. Autant changer de sujet.

« - Est-ce que tu as eu des nouvelles de Maman, Papa ?
- Hé bien, c'est bientôt notre anniversaire de mariage, alors, j'imagine qu'elle devrait repasser bientôt à la maison...


*/ Histoire : (Partie 1/2)

… Je sais bien que ce n'est pas très facile pour toi, d'avoir une mère qui voyage beaucoup. Tu sais... Quand nous nous sommes rencontrés, ta mère était déjà ainsi. Une femme libre, un esprit de la route et du vent. Tout le monde la croyait morte après sa fugue, et sa famille avait fait faire des funérailles en grande pompe. On la disait exécutée par les Pirates, et voilà pas que je la retrouvais chez les Gitans ! Je n'étais qu'un jeune médecin un peu fou, à l'époque. Je voulais tout étudier, tout savoir. Et il y a eu cette épidémie étrange, tu t'en souviens ? Les infirmières chuchotaient que seuls les enfants de la Haute étaient touchés, et qu'une sorcière gitane avait le remède... Ni une, ni deux, je m'étais élancé à sa recherche, avec tout juste un vieux Speeder et assez de Myrs pour survivre une semaine.
Quand j'ai trouvé le clan gitan concerné, et laisse moi te dire que ce ne fut pas une mince affaire d'y arriver vivant pour le blanc bec que j'étais, tu connais le coup de théâtre. Ta mère ! Si je m'étais attendue à la rencontrer là. La superbe Alena d'Estrange, la plus terrible et la plus belle des Cerbères de tout Suria ! Très impressionnante, ta mère. Des arguments percutants, surtout quand je lui ai parlé de rentrer au bercail. J'en ai encore mal à l'épaule les jours de pluie, tu le sais, ça ?
»

Alors que sa digne ascendance paternelle reculait l'heure de ses consultations avec autant d'effort qu'il le pouvait, Camelia n'entrecoupait plus son babillage que par des « Mmh, mmh » très explicites. Son attention s'était reportée sur son « ordinateur » dès la troisième ou quatrième phrase. Un nouveau mail de John-Harold, alias Darkounet, venait d'arriver. Le cousin lui demandait l'origine du ton désabusé de son dernier message.
Camelia se sentait parfois découragée de certaines lourdeurs du caractère masculin. Sa mère avait bien raison de s'évader, au fond.


Citation :
To : Ultra Dark Warrior from Hell
From : Mad Hatter Scientist

J'ai mon père au téléphone, Harold-kun. C'est pour ça. Il me raconte son histoire avec ma mère – comme si je n'étais pas au courant. Il ajoute des détails, à chaque fois.
Tu savais qu'il lui avait fait la court pendant six mois sans s'arrêter, jusqu'à ce que sa propre famille le déclare mort et enterré ? Elle n'a accepté que lorsqu'elle a été sûre qu'il ne la ferait pas rentrer. Les gitans l'avaient vraiment adopté... Ils ne sont mariés au Temple qu'à leur retour, deux ans après.
Et après, on se demande d'où je tiens mon souci des conventions.

Bref. Là, il est passé sur un grand sermon moralisateur, comme quoi même si c'était deux années merveilleuses, ils n'auraient pas du fuir leur responsabilité de Nobles. Quel discours !
Tes parents ont eu un mariage arrangé, non ? En parlant de mariage, si ton bras commence à ressembler à quelque chose, il serait tant qu'on s'y mette. Comment vont tes jambes ? Est-ce que le médecin te permettrait de voyager ? Je doute de pouvoir avoir des congés suffisant pour retourner à la maison avant un certain temps.

Ah, au fait, tu as entendu parler du nouveau moteur de Speeder ? L'injection d'azote est de mon invention. Si on multiplie la proportion aérodynamique grâce à ce procédé, il semblerait que les caractéristiques de l'appareil...

La suite du message se perdit en détail techniques incompréhensibles pour le commun des mortels, tout comme la suite de l'histoire de cette branche des Rosenshield se perdait au bout du combiné.
Le Dr Rosenfield était vaguement conscient de ne pas être écouté. Mais quand il était lancé, il aimait bien continuer.


« … Et donc, lorsque nous sommes rentrés, ta tante Calypso – tu te souviens de ta tante Calypso ? Celle qui n'a jamais voulu te rencontrer, ma puce – a tout fait pour faire échouer notre mariage. Ne plus être ma fiancée officielle semblait vraiment la contrarier, pourtant, le Capitaine Van Brucke était un bien meilleur parti. Enfin, c'est vrai que nous avons beaucoup fait parler de nous, à l'époque, mais ton grand-père a toujours été un homme compréhensif. Il m'a décroché la mâchoire, mais il a laissé le médecin la soigner, et il n'aurait jamais levé la main sur ta mère. Je crois qu'elle aurait tué tous les assassins qu'il aurait pu envoyer, de toute façon.
Elle est allée le voir, un jour, et ils ont convenu que le moins ils se verraient, le mieux tout le monde se porterait. C'est à ce moment-là que nous avons déménagé. Oh, oui, Maman avait un sacré caractère, même à l'époque ! Tout ce temps passé avec les gitans, sûrement. Elle passe presque plus de temps sur les routes qu'avec nous, et c'est si dangereux ! Mais elle s'amuse, c'est sûr. Enfin, la suite, tu la connais : j'ai été fêté en héros sauveur du monde grâce à un remède que je n'avais même pas trouvé et tu es née quelques temps plus tard. Bon, ma petite chérie, excuse-moi, mais je parle, je parle, et les gens sont quand même malades. Je te fais de gros bisous, hein ? A plus !
»

Le combiné émit un grésillement et le petit robot domestique le remit sur son socle. C'était un très bon compagnon, avec trois pieds pneumatiques dont deux pouvant se transformer en bras, et un compartiment de rangement à l'intérieur. Elle l'avait appelé Prototype numéro deux, et il était le digne descendant de Prototype numéro un, dont les capacités révolutionnaires ne résistaient pas au design tellement... tellement... dans l'air du temps. Prototype numéro un approchait d'ailleurs sur ses petites roulettes. Elles grinçaient, de petits pistons sifflaient en fumée, et Camelia aimait ça. Maintenant qu'elle avait survécu au coup de fil hebdomadaire de son géniteur, une véritable soirée de détente pouvait commencer.

Ou pas.


Dernière édition par Camelia Rosenshield le Mer 23 Sep - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Lun 21 Sep - 20:15

« - Made...moi...selle..., vous... avez... un... vi...si... teur. » Enonca la petite voix éraillée.

Décidément...


« - Fait le entrer, P2. Je le recevrai dans le salon. Demande à P1 de nous apporter du thé.
- Bien, ma... de... moi... selle. »

Camelia se leva de sa console. Un visiteur, à cette heure-ci ? Ses membres ankylosés se déplièrent avec moult craquements. Elle avait encore passé la journée penchée entre sa paillasse et sa console. Ses yeux finiraient par en pâtir, mais au pire, elle se ferait greffer des prothèses bioniques.
Un visiteur, hein ? Son envie de le recevoir n'avait pour égale que la fraîcheur de sa tenue. Elle épousseta son manteau de laborantine, recoiffa une mèche rebelle, observant son reflet dans un alambic de cuivre.


« Bah, j'ai déjà été pire. »

*/ Physique :




Signe(s) Particulier(s) : Elle a les yeux jaunes et divers brûlures (plus ou moins légères), petites cicatrices et autres traces d'expériences ratées un peu partout.
Taille : 1m68
Poids : 57kg

Bien que déformée et globalement colorée en brun-ocre, la silhouette de Camelia restait reconnaissable. Assez grande, de corpulence normale, elle ne ressemblait pas aux clichés de son rang. Sa peau n'était pas d'une pâleur excessive, malgré le peu d'activité physique de ces quinze dernières années : on aurait plutôt dit la carnation naturelle d'une jeune fille en bonne santé.
Une chevelure un peu ébouriffée, d'un noir tirant sur le bleu, coiffait un visage ni très beau, ni très laid. Les traits en étaient détendus et joyeux, ce qui donnait à cette face un côté agréable à regarder. Deux yeux jaunes – oui, jaunes – fixaient le reflet sans véritablement le regarder. Elle avait eu un accident, lors d'un essai de modification des gènes qui s'était révélé infructueux : après une nuit assez désagréable, la couleur de ses yeux et celle de ses cheveux s'étaient échangées. La blonde aux yeux noirs était devenue une brune aux yeux jaunes. Elle n'avait jamais voulu le dire à son père, mais ce résultat lui plaisait : à part Dark, il avait fait fuir tous ses prétendants.
Si sa tête était un héritage paternel, elle tirait de sa mère pour tout ce qui était du reste : une morphologie généreuse, même dans les habitudes de sous-alimentation qui étaient les siennes; une peau sèche, qui se couvrait souvent de cales ou de gerçures, une musculature qu'un peu d'entraînement aurait développé et une santé relativement vigoureuse, au vu des nombreuses vapeurs et autres émanations toxiques auxquelles elle se confrontait quotidiennement.

Ce corps de jeune femme était confortablement vêtu d'un pantalon noir en velours côtelé, d'une chemise à jabots couleur crème avec un veston de velours rouge cramoisi, et chaussée de chaussures de cuir si épaisses qu'un aérostat aurait put y atterrir que le pied de la demoiselle n'en aurait pas été affecté. Sans doute, les vêtements étaient la seule « folie » que se permettait Camelia, la seule incartade à son dévouement total pour la Science – à quoi bon avoir tout cet argent, d'abord, si ce n'était pour le dépenser ?
Cette tenue de dandy, extravagante et masculine, était elle-même couverte, protégée dira-t-on, par un long manteau de toile blanche, entre la blouse de protection et le tablier de cuisine, qu'elle revêtait lors de ses expériences. Irrémédiablement tâché en plusieurs endroits, ce n'était pas le genre d'habit avec lequel accueillir un visiteur, mais quiconque osait troubler sa retraite en fin de week-end devait en subir les répercussions sur la qualité dudit accueil.


*/ Histoire : (Partie 2/2)


D'un pas égal, la jeune femme remonta les marches qui séparait sa cave-laboratoire du reste de la petite demeure qu'elle occupait dans la Cité Haute. Un des avantages de son travail, c'est qu'elle pouvait travailler de chez elle, le Grand Conseil ayant financé la construction du laboratoire (et de la ligne téléphonique qui le reliait au reste du monde du Département). P2 la suivait, ses petites roues grinçant dans les couloirs que la lumière de fin d'après-midi baignait d'une lueur presque rougeâtre, allumant les lampes à gaz sur son passage. Passant au milieu des tableaux, des portraits et des fenêtres sans les voir, la jeune femme se dirigea vers une pièce de taille moyenne, où on accédait après le petit vestibule de l'entrée. Un feu brûlait dans une cheminée de marbre – c'était déjà l'automne – et deux confortables fauteuils à l'ottomane n'attendaient plus que la maitresse de maison et son invité. Celui-ci était d'ailleurs déjà là, droit comme un piquet sur le bord de son siège, alors que P1 disposait des tasses et du sucre sur un guéridon joliment ouvragé. La théière tremblait légèrement entre les pinces du robot.

L'empêcheur d'être une asociale en rond était un jeune homme un peu trop nerveux et boutonneux pour être autre chose qu'un génie. Sa tête disait quelque chose à Camelia; sûrement un de ces nouveaux étudiants du Département. Il se leva précipitamment en la voyant arriver, renversant le guéridon et répandent le thé et ses excuses dans un même mouvement. Il rougit : si Camelia avait été un tant soit peu romantique, elle aurait trouvé ça mignon.


« - Tout va bien, tout va bien. Les prototypes vont s'en occuper, dit-elle, comme pour le rassurer. Dites-moi plutôt ce qui vous amène, voulez-vous ?
- Je, heu... oui, bien, madame. Je suis Ang Lee, j'ai travaillé dans votre service il y a quelques mois, vous vous souvenez ? Enfin, non, vous ne devez pas vous souvenir de moi du tout, vu que je ne suis resté que deux semaines. Bref. Maintenant, je travaille au Département de la Santé, mais, heu, ce n'est pas important. En fait, mon petit frère est passionné par la mécanique et, heu, vos travaux sur la réaction moléculaire des protons chimiques utilisés dans les aérostats de transport l'ont, heu, beaucoup marqué.
- Laissez-moi deviner. Vous voulez que je l'introduise auprès des recruteurs de mon Département ? » Tout en l'écoutant, elle avait prit place et s'était servie une tasse de thé. Les deux prototypes s'activaient au milieu de la conversation, dans un concert de crissements et d'entre-chocs de métal et de porcelaine.
Le dos incliné contre le dossier, jouant avec sa cuillère et son sucre, la jeune femme accordait à ce pathétique personnage toute la politesse de son attention.


« - Non, non, ce n'est pas ça. Je... Mon frère vous admire beaucoup, et il voudrait pouvoir suivre votre parcours. Il voudrait savoir quelle école vous avez fréquenté, ce genre de chose.
- Hé bien... Je suis née à Abyr, comme vous le savez peut-être. Ma famille n'était pas en très bonne grâce à ce moment-là, nous sommes donc restés assez éloignés de la capitale. C'est au Complexe Scolaire d'Abyr que j'ai fais toutes mes études, y recevant à peu près la même éducation que partout ailleurs en Sciences, Histoire, Géographie, Littérature... Ce n'est pas tant l'enseignement qui m'a été dispensé qui m'a inspirée, mais plutôt le travail personnel. C'est la seule solution, je crois.
La Science ne supporte pas un engagement partiel. J'ai été remarquée lors d'une exposition organisée par le Grand Conseil, grâce à ce robot-là : mon Prototype numéro un. Il ne paie pas de mine, mais je l'ai entièrement créé sous leur yeux, en une heure à peu près, à partir de pièces de récupération. Autant dire qu'ils ont été bluffés.

Après, tout est allé assez vite : il y a eut une enquête pour vérifier que je n'avais pas tricher, puis j'ai eu droit à un poste d'assistante au Département Scientifique, ici, à Anthélima. C'était il y a sept, huit ans. J'y ai ensuite suivi le cursus habituel, progressant grâce aux concours internes et à mes publications. C'est à la portée, je pense, de n'importe qui avec des mains stables et une bonne vue. J'espère avoir répondu à votre question ? »


Ce bref résumé oubliait volontairement les brimades de ses camarades d'école, une mère toujours absente, les longues nuits passées à travailler et à apprendre, les petits boulots stupides pour aider à la subsistance de sa famille avant la réhabilitation officielle de son père, l'inquiétude mortelle après l'accident de son cousin et le culte de la Science comme seul réconfort à une vie qui paraissait sûrement bien solitaire, triste et morne à n'importe quel observateur.

Camelia était d'un caractère suffisamment particulier pour se satisfaire, et même se réjouir, d'un tel style de vie. Oui, elle avait eu une scolarité exemplaire, étudiante modèle et acharnée qui avait décroché l'emploi de ses rêves. Oui, elle avait eu de la chance que son père accepte ce poste de médecin à l'hôpital d'Anthélima, qui l'éloignait des terres traditionnelles de la famille, à Abyr, et lui permettait de regagner quelque honneur et fortune. Oui, elle avait construit sa vie autour de sa carrière, s'émancipant rapidement du cocon paternel et ne gardant que pour l'électron libre qui lui servait de génitrice qu'une admiration teintée d'indifférence.
Son histoire n'était pas marquée par de grands drames, mais avait son lot de fiertés personnelles. C'était, en somme, une vie plus ou moins normale – selon elle.


Dernière édition par Camelia Rosenshield le Mer 23 Sep - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Lun 21 Sep - 20:19

*/ Personnalité :


• Caractère général :
Au fond, Camelia pourrait très bien se montrer de bonne compagnie avec tout le monde. Malheureusement, cela n'arrive qu'en présence de son père, sa mère, son oncle, sa tante et leur fils, son futur époux. Le reste du temps elle est, comme vous pouvez l'avoir constaté en lisant cette fiche, d'une politesse à la limite de l'indifférence.
On ne le répétera jamais assez, mais la poursuite de la connaissance est la seule chose qui l'anime depuis plusieurs années. Cette obsession est à la fois une bulle qui la protège et sa plus belle arme : c'est une scientifique reconnue et elle le sait. Cette accumulation de connaissance, cette matière grise ambulante vaut bien le sacrifice de sa vie sociale. Camelia fuit les mondanités et la foule; elle a horreur des fêtes religieuses comme des célébrations civiles.

Pour la brune, tout ce qui ne concerne pas les personnes ou centres d'intérêts suscités n'est pas digne d'euphorie ou d'indignation. Sa personnalité est stable, tranquille, curieuse, méticuleuse et acharnée. Ne laissant rien au hasard, c'est quelqu'un d'organisé et d'extrêmement planificateur, qui a aussi tendance à vouloir toujours tout organiser. On peut dire qu'elle gagne à être découverte, mais encore faudrait-il qu'elle le veuille.


Qualités : Intelligente, logique, calme, posée, vive d'esprit, efficace, obstinée, débrouillarde, rusée, prudente, tolérante, de bons conseils, créative, prête au compromis, loyale et facile à vivre (principalement quand on la laisse tranquille).
Défauts : Asociale, froide et d'une indifférence qui passe souvent pour du mépris, têtue, prête à tout pour la Science et le bonheur de son cousin, manquant de spontanéité, assez détachée de certaines réalités de ce monde (« Hein ? Etre agréable ? Mais... pourquoi faire ? »)
Goûts : Camelia aime la Science, sa famille et son fiancé, la Robotique, ses Prototypes, Internet et être tranquille. Elle aime aussi avoir un style vestimentaire complètement déjanté, et met un point d'honneur à ne pas mettre de jupe depuis le jour où on lui a fait remarquer qu'une femme de sa condition se devait d'en porter. Ses goûts alimentaires sont assez variés, et on peut aussi citer les jours de pluies et les promenades en forêt.



* - STUFF


• Arme(s) utilisée(s) : Sa tête, ses robots et un vieux pistolet.
• Animal de compagnie : Ses deux robots ménagers ne la quittent jamais.
• Objet(s) fétiche(s) : Ses robots, sa montre à gousset et une vieille paire de mitaine, usées mais so classy.
• Moyen(s) de transport : Bien qu'elle ne se déplace que rarement, ses pieds et un Dragonfly dernier cri, customisé et presque monté par la demoiselle, sont ses deux principaux moyens de locomotion.
• Pouvoirs : Son dévouement total et complet à la Science est sans doute la clef de la réussite de Camelia. Mais son affinité avec les machines, sa capacité à en comprendre le mécanisme, à en concevoir le fonctionnement, à dessiner et à assembler des rouages... Si cela peut être considéré comme un pouvoir, un don de la déesse de la Foudre à une très fervente et très unique servante, alors Camelia est extrêmement chérie et protégée.


HJ (Hors Jeu) :


• Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? Le design <3 et l'univers steampunk.
• Comment avez-vous connu ce forum ? Un topsite quelconque.
• Connaissez-vous déjà quelqu’un sur ce forum et si oui, quel est son personnage ? Non.
• Quel est le code ? Code validé by Nazrÿne.
Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum ? Non. Désolée de la fiche-fleuve, mais je me suis sentie... inspirée. Smile (Le caractère n'a pas été extrêmement développé pour ne pas répéter encore et encore des caractéristiques sous-entendues dans le reste de la fiche).


Dernière édition par Camelia Rosenshield le Mer 23 Sep - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazrÿne Helh
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 66
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Capable de générer des Kekkaï, de charger l'air d'électricité statique &amp;amp;amp; d'électrocuter légèrement ceux qui la touche (sous certaines conditions).
Signe(s) particuliers(s) : Vous la reconnaîtrez à ses vêtements de prêtresse.

Serment d’allégeance : Sept Déesses. <3


Porte-monnaie : 92 myrs.

{ All About You
Profession: Prêtresse - Suivante.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mar 22 Sep - 23:21

Bienvenue à Suria Camelia !

J'ai validé le code. :3 Je pense d'ailleurs que c'est la seule chose que j'aurai à faire, ou presque ! Tout d'abord, je tiens à te dire que j'aime énormément ton personnage, tout comme ta façon d'écrire qui est très claire et très agréable. Very Happy J'aime beaucoup le concept de la « scientifique no-life » (si tu me permets ce doux surnom !) qui est franchement original ! C'est sympa de voir que des gens arrivent à exploiter cette partie du contexte, ça diversifie et c'est tant mieux. L'illustration de ta fiche (qui était bien sympathique à lire, je dois dire !) par des images représentant les robots est également un bon point, selon moi. Pour ce qui est de l’aspect plus pratique des choses, je n'ai rien à redire quant à l'orthographe qui est généralement bonne (attention cependant aux fautes frappe ! ;D). Bref, vraiment rien à redire ! Le seul « hic » de ta fiche se situe en fait au niveau du signe de Camelia ; mais j'admets que cette partie du contexte peut porter à confusion. En fait, Camelia doit obligatoirement avoir un signe – ou deux, ça arrive aussi, mais c'est rare – car tous les suriens naissent sous la protection d'une Déesse en particulier, celle qui les a choisis. On découvre le signe à la naissance de l'enfant (et non en fonction du mois de naissance), selon ses réactions face à son environnement : ça se fait généralement très vite et sans trop de doutes possibles. L'histoire des mois consacrés aux Déesses n'est qu'une formalité religieuse : à chaque Déesse, on a dédié un mois entier et la coutume veut qu'on honore plus particulièrement la Déesse un tel pendant son mois. Il te suffit donc de te choisir un signe et c'est réglé ! Voilà ! ~

Pour la suite, il faut attendre la validation « officielle » de Suria ! (Je ne sais pas si Holly peut valider, mais je suppose qu'elle va s'occuper de ça d'une manière ou d'une autre !).
Bref, je te souhaite beaucoup d'amusement sur notre beau forum ! Au plaisir de se retrouver en RP !


Nazrÿne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mar 22 Sep - 23:55

Bonsoir,

Merci d'avoir consacré du temps à ma fiche. Ce commentaire fut très apprécié. Je suis très contente que ma personnage et mon style d'écriture plaisent Smile

Désolée pour les fautes de frappes, mais j'écris souvent le soir, étant fatiguée, après les cours, etc... bref, plein de bonnes excuses. Je relirai tout ça à nouveau demain, à tête reposée.

Par contre, pour les signes, j'avais pas - mais alors là, pas du tout - compris ça comme ça ^^; Il faudrait peut-être l'écrire explicitement dans le formulaire de la fiche, à cette entrée-là.
Dans ce cas, Camelia est du signe de la Foudre. J'édite tout de suite.

OK, donc je n'ai plus qu'à attendre la validation officielle d'un administrateur. Merci encore Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly. *
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 210
Âge : La vingtaine. Jeune & Belle ; ça te branche ?
Capacité spéciale : Chuuuuuut. Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien ! &amp;amp;#9829;
Signe(s) particuliers(s) : Femme fatale ? Sinon, white hair. :3

Clan : Non, non, non !
Serment d’allégeance : Holly ne s'agenouille devant personne, ce sont les hommes qui pleurent à ses pieds !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Apothicaire & Préparatrice de Poisons. ♥
Race: Sang-mêlé.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mer 23 Sep - 15:14

Bienvenue dans ce monde merveilleux qu'est Suria !

Suria étant absente, c'est moi qui me chargerai de ta validation (aaaaah, ma première validation... que d'émotion !). ;D Pour ce qui est du blabla habituel, je n'ai rien à ajouter, Nazrÿne ayant fait le tour de la question, bien qu'il n'y ait pas vraiment de problèmes majeurs dans ta fiche. Bref ! Vu que ce petit problème de signe est réglé, je peux t'annoncer que tu es validée, avec les félicitations du jury !

Bon jeu sur Suria ! <3
(Effectivement, il faudra revoir les explications à ce niveau, j'y veillerai ! =)


Dernière édition par Holly. * le Mer 23 Sep - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mer 23 Sep - 15:17

Yay ! <3

Merci beaucoup, mille fois merci. Je suis entrain de me relire pour corriger mes fautes de frappe et mes inattentions ^^;

Je vais tenter de me trouver un partenaire de RP de ce pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly. *
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 210
Âge : La vingtaine. Jeune & Belle ; ça te branche ?
Capacité spéciale : Chuuuuuut. Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien ! &amp;amp;#9829;
Signe(s) particuliers(s) : Femme fatale ? Sinon, white hair. :3

Clan : Non, non, non !
Serment d’allégeance : Holly ne s'agenouille devant personne, ce sont les hommes qui pleurent à ses pieds !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Apothicaire & Préparatrice de Poisons. ♥
Race: Sang-mêlé.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mer 23 Sep - 15:20

Ce fut un plaisir, la fiche était à la hauteur ! <3 Pour les fautes, fais à ton aise, je verouillerai le topic plus tard ; de toute façon, c'est pas trop mon truc le rangement ! ;D

Au fait, j'ai oublié de te le demander : c'est normal que ton avatar soit si petit ? Si ce n'est pas le cas, il y a une astuce ! x3 Tu dois incérer ton lien dans la case « Lier l'Avatar à partir d'un autre site » pour qu'il s'affiche à la bonne taille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mer 23 Sep - 15:28

Merci, mais ce sera bientôt fini.

Quant à l'avatar, j'ai cru lire quelque part que la limite des tailles était 150x200... Même si en vérifiant le règlement, je vois qu'il s'agit de 170x230, et que de toute façon tout le monde est aux alentours de 170x300. Je vais corriger ça dessuite Smile Merci.

Edit : Voilà, c'est relu Smile Ca devrait être verrouillable, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly. *
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 210
Âge : La vingtaine. Jeune & Belle ; ça te branche ?
Capacité spéciale : Chuuuuuut. Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien ! &amp;amp;#9829;
Signe(s) particuliers(s) : Femme fatale ? Sinon, white hair. :3

Clan : Non, non, non !
Serment d’allégeance : Holly ne s'agenouille devant personne, ce sont les hommes qui pleurent à ses pieds !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Apothicaire & Préparatrice de Poisons. ♥
Race: Sang-mêlé.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   Mer 23 Sep - 15:44

Très bien. =)

On n'est pas vraiment stricte pour ce qui est de taille des avatars ou des signatures, tant que ça ne devient pas énorme au point de complètement déformer les pages du forum ; et puis, comme d'une manière générale, les images un peu plus grandes sont généralement plus esthétiques (ne serait-ce que pour mieux voir le personnage)... voilà ! Bref, j'arrête de flooder. x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camelia Rosenshield   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camelia Rosenshield
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» camelia shayan shepherd - i'm out of touch, i'm out of love. u.c
» CAMELIA (ARICIE) ; déménagement.
» 05 . Stick to the status quo, Camelia ft. Gabriel
» La folie est un art. Laisses-moi te l'enseigner...
» Sophia Elarcisis - Marchande itinérante de poisons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: