AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Awa Kolle - (Hybride).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Awa Kolle
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Aucune.
Signe(s) particuliers(s) : Cherchez pas. Passez vot' chemin.

Porte-monnaie : 152 myrs.

{ All About You
Profession: Sans
Race: Hybride artificielle
Effets Personnels:

MessageSujet: Awa Kolle - (Hybride).   Dim 22 Nov - 19:18

*/ État Civil :


    Nom : Kolle.
    Prénom(s) : Awa.
    Surnom : Yaya pour les enfants, pour les autres il faudra s’en tenir à Awa.
    Âge : Une vingtaine d’années.
    Sexe : Femme.
    Sexualité : Personne ne s’est pas encore penché sur la question.
    Race : Hybride artificielle.
    Signe : Lumière.
    Lieu de Naissance : Inconnu.
    Lieu de Résidence : La roulotte de Mamita.
    Métier : Sans.
    Classe Sociale : Gitane.
    Elu des Dieux ? Oui [ ] Non [x]
    Partisan(e) ? Oui [ ] Non [x]




*/ Histoire :


"Yaya! Yaya! Raconte nous ton histoire! Raconte encore! Yaya!"
L'essaim de gamins mal fagotés piaillait comme des mouettes. Ils se pressaient autour de leur Yaya comme ils aimaient à l'appeler. Leur grande sœur, leur maman d'adoption; pour les plus âgés, leur confidente. Ils posaient sur elle, leur grands yeux pleins de curiosité. Bien sûr, ils connaissaient déjà tous l'histoire par cœur, mais il voulait l'entendre la raconter. Encore une fois.
Alors, lorsqu'elle posa sur eux son regard tendre, ils comprirent qu'elle allait céder. Les uns après les autres, ils s'asseyèrent à même le sol, dans la boue de ce terrain vague où ils avaient pris l'habitude de se réunir. Les enfants de "racaille" étaient comme tous les autres, ils aimaient les histoires, peu importe où elles étaient racontés, peu importe comment elles étaient racontés, ils aimaient les histoires parce que c'était elle qui les leur racontait. Et ils aimaient tout particulièrement son histoire...

" Savez-vous les enfants qu'il existait, et qu'il existe encore aujourd'hui des hybrides. On les appelle ainsi parce qu'ils sont nés de l'union des deux races: les elfes et les hommes. Aussi étrange que cela puisse paraître, ces êtres possèdent des pouvoirs fabuleux que beaucoup de personnes convoitent pour les utiliser à leur propre fin. On craint les Élus, on les admire, ou on les jalouse.
Alors des savants trop ambitieux se sont mis en tête de "créer" des Élus pour ensuite se servir de leurs pouvoirs. Malheureusement, l'expérience s'est révélé être un échec. Un véritable échec, nombre d'hybrides artificiels sont morts. D'autres ont survécut. Mais aucun n'a jamais possédé le moindre pouvoir. Depuis, le Grand Conseil a fait interdire ces pratiques, les scientifiques ont été enfermés. Ces rêves fous se sont terminés comme ils avaient commencé. Oh, bien sûr, les enfants, n'allez pas croire que tous ces gens ont été arrêtés. Il en reste probablement quelque part, qui se cachent. C'est pour ça que je vous dis toujours de ne pas vous promener le soir tout seul. Parce que ces gens-là sont méchants, ils enlèvent des enfants pour faire leurs expériences. "


Il y eut un froid dans l'assemblée. Tout le monde se rappelait encore la disparition récente d'un enfant des bas quartiers. Un dénommé Nils dont on n'avait pas retrouvé la moindre trace, si ce n'est une paire de sabots en bois devant la porte de chez lui. Vides, bien sûr.
L'affaire avait vite été étouffé. Mais dans toutes les têtes, il ne pouvait pas s'agir d'un vulgaire enlèvement comme on en voyait tous les jours. Les revendeurs d'esclaves ne viennent pas chercher les enfants de la "racaille". Et puis... Nils n'avait rien d'un garçon prometteur. Il passait ses journées à manger et était devenu aussi boursouflé que son sharpei.

" Je suis une hybride artificielle. On m'a créé de toutes pièces. Je ne suis pas à proprement parler humaine, ni elfe, je ne suis rien du tout. En fait si. Je suis le fruit de la cupidité humaine.

Lorsque l'institut où j'étais gardée à été découvert, j'ai réussi à m'échapper grâce à l'un des jeunes infirmiers qui avait été embauché à l'essai. En l'occurrence, il n'est resté là-bas que trois jours. L'institut a fermé ses portes, le directeur a été incarcéré. Et l'infirmier en question m'a abandonné à l'angle d'une ruelle, pour sauver sa peau.
J'ai longtemps erré toute seule dans les rues. J'ai passé presque trois mois à chaparder par-ci par-là pour survivre. Je ne connaissais pas l'extérieur, le monde dans lequel vous avez toujours vécu m'était complètement inconnu. Je n'avais qu'une idée en tête: voler de quoi me nourrir et tenir jusqu'au lendemain. Tant et si bien qu'un jour je me suis fait pincé. Mais pas par n'importe qui... Par Mamita."


A cet instant, les gamins ont sourit. Mamita c'était la Mamie gâteau par excellence. Celle chez qui on allait lorsqu'on venait de se fâcher avec ses parents. Celle chez qui on était sûr de trouver un peu de réconfort, un peu de chaleur. Mamita était haute comme trois pommes, toute maigre et si ridée qu'on lui aurait donné cent ans.
Alors forcément, imaginer Mamita en train de passer un sermont à Awa qui elle fait figure de géante. C'est assez improbable!

" Mamita appartenait à un clan de gitans. Je venais de leur voler une poule. Je n'avais pas la moindre de comment on cuisinait ces bêtes là, mais je n'avais pas mangé depuis trois jours.
Évidemment, les gitans se sont fâchés. D'autant que c'est un peuple ultra-conservateur. Et le fait que je sois une hybride se voyait comme le nez au milieu de la figure. On ne parlait que de ça, à cette époque, les enfants qui avaient réussi à s'échapper des instituts maudits et qui erraient dans les rues. Ils ont voulu me chasser. Certains disaient même qu'il fallait me tuer! Mais Mamita a refusé sans ciller. Elle leur a expliqué que je n'étais pas responsable de la folie de mes aînés, qu'une enfant n'avait rien à voir là-dedans. C'était aux adultes d'endosser le prix de leurs erreurs, et pas à moi.

Elle n'a pas eu gain de cause. Ils l'ont chassée. Et elle m'a emmenée avec elle, en maugréant que décidément, le monde ne tournait pas rond. Et j'ai grandit comme ça, dans la roulotte de Mamita. C'était pas facile tous les jours. On m'avait donné comme ça un beau matin une Maman d'adoption alors que je n'avais toujours connu que la cellule de l'institut et la froideur des rues... Forcément, au début, j'étais réticente. Et puis j'ai bien vu que ça lui faisait du mal. Alors j'ai essayé de faire des efforts pour la voir sourire. Elle me jouait du violon tous les soirs, j'ai appris à en jour en cachette. Et un soir, je lui ai joué une chanson tzigane. Elle a pleuré, moi j'ai cru que j'avais mal joué. Je suis partie en courant.
Le lendemain quand je suis revenue, elle m'a pris dans ses bras et elle m'a dit: "Maintenant que tu sais jouer du violon, si on apprenait à lire?" Je me suis demandé dans quel pétrin je m'étais fourrée, mais j'ai accepté. Et j'ai bien fait, sinon je n'aurais jamais pu vous lire des histoires à vous."


Les gamins ont sourit. La plus petite s'est approchée et a posé sa petite main sur celle de Awa. Puis elle est grimpée sur ses genoux et a regardé les autres depuis son piédestal.
Le piédestal en question a rigolé, et a continué.

" Aujourd'hui Mamita est morte. Elle m'a laissé tout ce qu'elle possédait, son violon, sa roulotte et ses souvenirs. Mamita, elle est là. Au fond de mon coeur, et au fond du vôtre les enfants.
Mamita vous aime. Fort. Et elle espère de tout son cœur que vous saurez agir aussi droitement qu'elle..."


Awa a fourré son nez dans le visage de la gamine. Il y a des émotions qui ne se contrôlent pas. Puis elle a relevé la tête, elle avait les yeux qui brillaient. La nuit commençait à tomber alors elle a reposé la fillette par terre et elle s'est mis debout.

" Allez les mômes du vent! Si vos parents savaient que vous traînez encore avec un truc comme moi... Ils vous enfermeraient à double tour dans vos chambres. "
La nuée de gamins se dispersa, et la jeune femme passa une main dans ses cheveux. Il était temps de rentrer chez soi. Elle cala le casque sur ses oreilles, appuya sur le bouton play et s'enfonça dans les ruelles sombres...


*/ Personnalité :


• Caractère général :
Awa est tout bonnement associable. De part son histoire, elle n'a toujours connu que l'amour de Mamita qui l'a élevé comme sa propre fille. Le reste du monde aurait pu s'écrouler qu'elle n'en aurait rien eut à faire. Non pas qu'elle soit égoïste! Au contraire. Elle n'a tout simplement connu que la solitude d'être l'enfant unique d'une vieille gitane, exclue de tout. Avec la mort de sa grand-mère, Awa a perdu tous ses repères. Les seuls moments où elle s'épanouit réellement sont ceux où elle se rend dans les quartiers malfamés pour retrouver les enfants de la "racaille". Ils sont comme une deuxième famille dont elle serait la mère. Tous beaucoup moins âgés qu'elle. La jeune femme serait même prête à tuer pour les protéger.
Le reste du temps, Awa le passe dans sa roulotte à lire ou bien dehors à courir. Le casque sur les oreilles, elle préfère écouter de la musique plutôt que les infamies du monde extérieur.

Vous l'aurez compris, Awa est un bunker impénétrable dont personne n'a encore trouvé la faille. Et elle s'en porte très bien! Elle se targue de n'avoir jamais eu besoin de personne pour survivre ou pour se construire. (Personne à part Mamita bien sûr...) Autant vous dire qu'elle peut paraître trop sûre d'elle justement, et se planter majestueusement. Notamment en jugeant les gens trop hâtivement, les hommes tout particulièrement. C'est là l'un de ses seuls gros défauts. Elle parle peu, ne cherche jamais les embrouilles, mais gare à celui qui s'aviserait de lui chercher des poux, elle a une droite phénoménale (d'après ceux qui l'ont déjà testé).


Qualités : Maternel et patience avec les enfants. Silencieuse. Sûre d'elle. Volontaire. Courageuse. Forte. Juste. Fidèle. Attentive avec les gens qu'elle aime... (Les doigts d'une seule main suffisent à les compter).
Défauts : Peu aimable. Renfermée. Colérique. Solitaire. Vulgaire. Anarchiste.

Goûts : Awa aime la paix et la solitude de sa roulotte. Mais lorsqu'elle en sort il n'y a qu'une chose qui puisse la dérider: les enfants. Le reste peut aller se faire voir. Surtout les hommes pour lesquelles elle n'éprouve que dédain.



*/ Physique :


Physique Général :
Awa est filiforme, mais pas insignifiante pour autant. Grande, élancée, la jeune femme possède une poitrine généreuse qu’elle n’a jamais supportée. Aussi, elle s’astreint tous les matins à masquer cet atout trop proéminent à son goût à grands renforts de bandes de tissu serrées autour de sa cage thoracique. Le reste de son corps ne possède aucune autre trace particulière de féminité. Ses hanches ne sont pas très marquées, ses fesses non plus et son visage n’a pas la sensualité qu’on aime trouver chez les femmes. Son nez droit, sa moue boudeuse et le gris de ses yeux ont tendance à dissuader la gente masculine de l’approcher de trop près. C’est tout juste si on ne devine pas sur son front l’éternel message dissuasif : "Va voir ailleurs pov’ con."

Awa est une sportive. Il est donc tout naturel que ses cuisses et ses bras arborent des muscles fins et longs ainsi qu’une peau mâte synonyme de longues heures passées à courir sous un soleil de plomb dans les rues malfamées pour se maintenir au mieux de sa forme. D’ailleurs cette passion naissante lui valut de nombreux reproches de Mamita lorsqu’Awa partait pendant de longues heures et revenait au soir, épuisée et en sueur, pour finalement s’écrouler dans son lit sans avoir avaler quoique ce soit.

Mais ce qui frappe le plus chez Awa c’est certainement l'aspect provocateur qui se dégage de sa personne. Bien avant la mort de Mamita, la jeune femme n’écoutait déjà plus les reproches de celle-ci quand à sa coupe de cheveux, son maquillage tape à l’œil ou ses vêtements de "catin". En effet, Awa possède des cheveux sombres aux reflets bleutés coupés courts et dont les mèches ont pris la sale habitude de se glisser dans son champ de vision. Elle adore ça. Tout comme le maquillage qu’elle arbore parfois à outrance. Quant au style vestimentaire de Awa… N’en parlons pas. Quand elle ne porte pas une micro-robe moulante qui dévoile ses longues jambes, elle jette son dévolu sur un débardeur près du corps et un jean on-n’peut-plus taille basse. Heureusement, depuis peu, elle a pris l’habitude de mettre un manteau long qui cache à peu près ce qu’il faut.


Signe(s) Particulier(s) : Un piercing sur la narine droite signe d'une rébellion précoce et d'un laxisme flagrant de la part de Mamita. Ainsi qu'une tâche de naissance juste sous le nombril formant un cercle parfait... peut-être la signature de son "créateur"!
Enfin les restes de ses années "cobaye": sa colonne vertébrale est protégée par des écailles en forme de triangle d'un couleur bleutée à l'image de sa chevelure.

Taille : 1m75
Poids : 63 kg


* - STUFF


• Arme utilisée: Un Sig-Sauer P220 dont elle n'a encore jamais eu besoin de se servir. Elle ne sort jamais hors de chez elle sans l'avoir soigneusement caché sous son manteau. On ne sait jamais, les rues ne sont plus très sûres de nos jours...

• Animal de compagnie: Awa ne possède à proprement aucun animal de "compagnie". En revanche, si une quelconque bestiole en vagabondage cherche de quoi remplir son ventre vide ou un toit pour la nuit, elle a toujours une petite attention pour lui. C'est sans doute ce qui explique le cortège de vieux chiens fripés, de chats sauvages et parfois même d'animaux exotiques qui rôdent autour de sa roulotte en permanence.

• Objet(s) fétiche(s):
Un casque. Pas de chantier, non! Des écouteurs si vous préférez, de quoi s'enfermer dans son monde à dix mille lieux de là pour écouter de la musique. (Sans préférence aucune pour un genre musicale). Elle ne s'en sépare que pour dormir. D'ailleurs, il lui arrive parfois de les coller sur ses oreilles simplement pour avoir la paix.
Un violon. Celui de Mamita. Rangé dans son étui, elle n'en joue plus depuis la mort de cette dernière par respect pour son âme ou parce que les souvenirs sont encore trop tenaces.
Un foulard turquoize. Celui de Mamita également, qui porte toujours son odeur et dont elle ne se sépare jamais.

• Moyen(s) de transport: La roulotte de Mamita et un overboard dont on lui a fait cadeau et qui ne lui sert presque jamais. Peut-être qu'elle pourrait le revendre... A la réflexion ça lui ferait de quoi vivoter pendant quelques semaines supplémentaires ça!




HJ (Hors Jeu) :


Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? La fermeture du précédent forum où je passais mes heures perdues.

Comment avez-vous connu ce forum ? Par partenariats multiples.

Connaissez-vous déjà quelqu’un sur ce forum et si oui, quel est son personnage ? Non. Enfin pas à ma connaissance.

Quel est le code ? Code validé by Nazrÿne.

Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum ? Non. ^^


Dernière édition par Awa Kolle le Dim 22 Nov - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazrÿne Helh
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 66
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Capable de générer des Kekkaï, de charger l'air d'électricité statique & d'électrocuter légèrement ceux qui la touche (sous certaines conditions).
Signe(s) particuliers(s) : Vous la reconnaîtrez à ses vêtements de prêtresse.

Serment d’allégeance : Sept Déesses. <3


Porte-monnaie : 92 myrs.

{ All About You
Profession: Prêtresse - Suivante.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Awa Kolle - (Hybride).   Dim 22 Nov - 19:50

Bienvenue à Suria ! :3

Chouette, chouette, une gitane ! <3 Un peu de diversité au sein de la population surienne ne peut être que bénéfique ! J'ai validé le code, au fait (transition pourrie, je sais !). Pour ce qui est de la fiche, j'aime beaucoup l'histoire de ton personnage (c'était bien présenté, ce système de « RP-Histoire », j'ai beaucoup aimé ! Very Happy), le personnage de Mamita, cette attention qu'Awa a pour les enfants... c'était sympathique ! Ensuite, pour ce qui est de l'orthographe et du respect du contexte, ça me va. J'ai croisé quelques fautes en cours de lecture, mais rien de bien alarmant, je te rassure. Par contre, il faut que tu donnes un attribut physique (animal) à ton personnage, étant donné que celui-ci est un hybride (comme par exemple, des écailles, des crocs, des oreilles ou une queue de chat, etc., etc. !). Cet (ou ces) attribut(s) doit figurer dans la partie réservée au physique de ton personnage et plus particulièrement dans le point « Signe (s) Particulier (s) ». Sinon, pour le reste, tout est en ordre. =)

Bref ! Je te laisse rectifier cet oubli et te souhaite un bon moment parmi nous !
(N’oublie pas de remplir ton profile et le « All About You », hein, c’est toujours plus sympathique. :3).
Nazrÿne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awa Kolle
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Féminin Nombre de messages : 44
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Aucune.
Signe(s) particuliers(s) : Cherchez pas. Passez vot' chemin.

Porte-monnaie : 152 myrs.

{ All About You
Profession: Sans
Race: Hybride artificielle
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Awa Kolle - (Hybride).   Dim 22 Nov - 20:12

Voilà qui est fait.
Moi qui pensait prendre énormément de temps pour faire cette fiche. (Oui, j'ai horreur des fiches! Toujours l'impression de les rater, mais bon. Je me rattraperais par la suite... ^^)

Et, absolument désolée pour les fauuuuutes!
J'ai écrit ça vite... Et emportée dans mon élan, j'en ai zappé quelques unes. Sorry! ^^
Embarassed

A. K.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly. *
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 210
Âge : La vingtaine. Jeune & Belle ; ça te branche ?
Capacité spéciale : Chuuuuuut. Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien ! &amp;amp;#9829;
Signe(s) particuliers(s) : Femme fatale ? Sinon, white hair. :3

Clan : Non, non, non !
Serment d’allégeance : Holly ne s'agenouille devant personne, ce sont les hommes qui pleurent à ses pieds !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Apothicaire & Préparatrice de Poisons. ♥
Race: Sang-mêlé.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Awa Kolle - (Hybride).   Dim 22 Nov - 20:44

Bienvenue à Suria Awa ! Very Happy

Et bien... Comme quoi, tu n'as même pas eu besoin des deux semaines finalement ! Jolie fiche, en tout cas. =) Et pour l'orthographe, pas de problème. De nombreuses fautes sont commises parce qu'on veut vite terminer, c'est normal ! :3 Bref, tout est en ordre, effectivement ! Je n'ai rien à ajouter. ;D

    Fiche validée. ~
    Bon amusement sur Suria ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha Claus
~ Élu des Dieux ~
~ Élu des Dieux ~
avatar

Nombre de messages : 190
Âge : 26
Capacité spéciale : Elu des Dieux
Signe(s) particuliers(s) : Oreilles effilées

Clan : Clan de la Fleur de Lys
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Étudiant, homme d'affaire, mafieux & assassin
Race: Sang-mêlé
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Awa Kolle - (Hybride).   Dim 22 Nov - 21:06

Sois la bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Awa Kolle - (Hybride).   

Revenir en haut Aller en bas
 
Awa Kolle - (Hybride).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: