AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aeleria Lawrence Hikma

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeleria Lawrence Hikma

avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Barrières magiques « Kekkaï », un pouvoir qui n’est que passif, lié à son signe : une grande résistance à la douleur physique, et la Main de la Déesse.
Signe(s) particuliers(s) : Jambe droite… artificielle.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Cerbère (Prêtresse)
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Aeleria Lawrence Hikma   Sam 28 Nov - 23:21

DJ (Dans Jeu) :

*/ État Civil :

    Nom : Hikma.
    Prénom(s) : Aeleria Lawrence.
    Surnom : Ael’, Jambe de grenouille.
    Âge : 20 ans.
    Sexe : Féminin.
    Sexualité : La sexualité d’une prêtresse… Je vous laisse méditer.
    Race : Humaine.
    Signe : Ténèbres.
    Lieu de Naissance : Darnasus.
    Lieu de Résidence : Temple d’Anthélima.
    Métier : Aspirale - Cerbère.
    Classe Sociale : Prêtresse.
    Clan : Néant.
    Elu des Dieux ? Oui [ ] Non [x]
    Partisan(e) ? Oui [ ] Non [x]



*/ Histoire :


Prudence est mère de sureté.


Nais, et vis.

Née de parents humains dans la ville de Darnasus, Aeleria
Lawrence Hikma a été répertoriée dans les anales de naissance de Suria durant
le mois de Novembre - aucune déesse n’étant associée à ce mois, certains
proches mauvaises langues eurent le culot de dire que cette enfant allait être
une Rejetée ; il n’est pas rare de rencontrer des adultes peu éduqués, et
ceux-ci en étaient la preuve. Une neige précoce recouvrait le sol, et ses
parents ne préféraient pas exposer la petite Aeleria au froid trop tôt, aussi
elle était restée quelques jours dans la maison familiale avant de voir pour la
première fois la lumière aveuglante du Soleil. On dit que les Déesses
choisissent leurs protégés, et que seul le test de la feuille d’érable permet
de révéler le signe d’un enfant. Pourtant, les parents d’Aeleria acquirent
comme évident qu’elle ne serait pas de la Lumière, un cri tonitruant pour un si
petit être s’étant échappé de sa bouche quand les premiers rayons heurtèrent
son visage et sa peau pâle. Ainsi, ses parents ne furent pas vraiment étonnés
lorsque la feuille d’érable que l’on avait placé au creux de la main de
l’enfant prit une teinte brune. Une évolution classique au cours de sa petite
enfance ne révéla rien qui pût attirer l’attention quant à d’éventuels
pouvoirs, mais une curiosité dans son physique persistait : son teint
pâle, son œil clair, et sa chevelure qui avait des reflets argentée. Une petite
curiosité qui devint presque une obsession pour la mère d’Aeleria, alors que sa
fille manifestait beaucoup des signes physiques que l’on rencontre chez les
enfants dits « sang-mêlés », sans parler de son attrait naturel pour
tout ce qui vivait dans le jardin. Plusieurs années passèrent, et ce n’est que
10 ans après la naissance d’Aeleria que ses parents purent découvrir la cause
des traits particuliers de leur enfant : une elfe s’était jointe, il y a
bien des générations, à la branche paternelle. Et il était incontestable que
certains gènes avaient tout simplement sauté plusieurs générations avant de
ressurgir de façon visible.

La famille d’Aeleria fait partie du peuple, mais ses parents
avaient des revenus assez corrects pour assurer à elle et à sa grande sœur une
éducation décente dans une école de Darnasus. Très tôt attirée par l’activité
physique, Aeleria fut encouragée par ses parents à pratiquer des nombreux
sports, et elle partait souvent pour une semaine ou plus loin de la maison afin
de participer à des stages. Agée de 13 ans, elle participa à un stage en bord
de mer au cours du quel les jeunes filles pratiquaient diverses activités
d’athlétisme. En dehors des séances d’entrainement, il n’était pas rare que
toutes les fillettes se retrouvent sur les pontons pour jouer à sauter dans
l’eau le plus loin possible, profitant au passage de l’occasion pour tester
leur esprit de compétition…

"Ha ! Ha ! Ha ! À peine un mètre !
T’es vraiment pathétique toi… Regardez-moi plutôt !"

C’est sur cette provocation que s’élançait une des
fillettes, courant sur le ponton aussi vite qu’elle le pouvait. Arrivée au
bout, une impulsion l’envoya dans les airs, et la réception se fit le derrière
en premier, avec de grands éclaboussements pour toutes celles qui étaient
restées dans l’eau pour évaluer la longueur du saut.

"Ce n’est pas possible…

- Comment a-t-elle pu…

- Moi j’ai toujours dit qu’elle devait être plus âgée que
nous, elle est trop forte partout…

- Le club n’aurait pas autorisé un…"

Les murmures qui se transformaient peu à peu en gloussements
étonnés allaient bon train parmi toutes les jeunes filles, et quand
l’intéressée sortit la tête de l’eau, tous les regards étaient braqués sur
elle.

"Eh bien ? Au lieu de faire ces têtes, tentez
plutôt de me dépasser !"

Son regard était dirigé vers la prochaine qui s’apprêtait à
s’élancer, et qui n’était autre qu’Aeleria.

"Je me moque pas mal de tes provocations tu sais… je
suis là pour m’amuser après les entrainements, pas pour rentrer dans ton
stupide jeu."

Et ce n’était que vérité. Aeleria ne possédait quasiment pas
l’esprit de compétition, et c’est sans aucune autre volonté que celle de
rejoindre l’étendue océanique après un petit saut qu’Aeleria commença à courir.
Mais l’arrivée dans l’eau fut plus précoce que prévue : elle avait glissé
sur une planche qui dépassait, et s’était au passage éraflée la cheville. Toutes
les autres se précipitèrent vers elle lorsqu’elles virent le sang couler sur
son pied, et elles rentrèrent dans les bâtiments. Aeleria se fit soigner
succinctement, et ne prêta que peu d’attention à cette blessure superficielle
durant les derniers jours de l’excursion.

Ce n’est que de retour à Darnasus que la situation se
compliqua : la plaie s’était infectée de façon sérieuse, et les médecins
ne laissaient rien présager de bon. Aeleria eu beau pleurer toutes les larmes
de son corps, elle était inconsolable car la décision des médecins était
irrévocable : il fallait amputer la jambe juste au dessous du genou, et
installer une jambe bionique. La technologie avance vite, et ainsi plus les
années passent, plus les outils qui un jour étaient hors de prix deviennent
accessibles. Mais ce n’était pas encore le cas pour les membres bioniques, et
la famille d’Aeleria ne pouvait se permettre d’offrir à leur fille une jambe
bionique, seule une jambe artificielle était dans leur moyen. Après six mois de
rééducation, Aeleria sortait enfin de sa dernière séance à l’hôpital, mais elle
n’était pas au bout de ses surprises.


Renomme ta maison, Temple.

Avoir une mère qui croit en les Déesses de Suria, c’est
normal. Avoir une mère qui vénère les Déesses de Suria, c’est commun. Avoir une
mère complètement dévote au point d’offrir sa fille au Temple, c’est rare. Mais
tel était le remerciement que le Temple recevait, la mère d’Aeleria considérant
que le rétablissement de sa fille était surtout le fait des Prêtresses et des
prières adressées aux Déesses. C’est ainsi qu’Aeleria entra au Temple
d’Anthélima, pour y devenir une Prêtresse Aspirale.


Aeleria était plutôt indifférente face à ce placement, mais
elle devint vite beaucoup plus enthousiaste. Le premier aspect de sa vie qui
l’enchantait, c’était sa relative indépendance - une vie qui était
contraignante de par les enseignements à horaires réguliers tous les jours,
mais elle était déjà plus libre dans ses mouvements que chez ses parents. On
lui a attribué une chambre au dernier étage, avec une fenêtre qui donne sur la
cour intérieure, dans laquelle elle vit toujours.

"Aeleria…
Law…rence… Ik…ma…

- Il y a un ‘h’ à Hikma.

- Ah excuse-moi. Depuis que ces nouveaux formulaires pour
attribuer les missions à l’extérieur du Temple ont été mis en place, je n’en
finis pas d’écorcher le nom de toutes les Cerbères moi.

- T’en fais pas va, je sais bien ce que c’est que la
paperasse… Une mission, c’est génial - le rapport à rendre, ça l’est toujours
moins.

- Donc, on récapitule : formation pour six semaines, à
l’extérieur du Temple, sous tutelle de ton maitre d’armes, la Cerbère Godari
Kachira, pour heu… pour faire quoi en fait ?

- C’est juste pour faire une mission de survie… enfin les
mots sont pompeux, on va juste dans le désert pour un mois et demi, et on
revient. Pour renforcer le corps.

- Bien bien… tu signes en bas, et vous pouvez partir dès ce soir.

- Merci. On ne part que demain matin, bonne soirée à toi.

- Merci, toi de même."

Un peu de marche ne me fera pas de mal en fin de compte. J’espère
juste que le ciel sera nuageux, marcher dans le désert sous un soleil brillant
c’est pas ma tasse de thé…

Le sac sur le dos, elles partaient toutes les deux, élève et
maitre, pour ce qui n’était connu que des Cerbères : la mission qui attesterait
de toutes ses capacités, et qui lui permettrait de s’affranchir d’un maitre d’armes
- en théorie simplement, car la relation élève-maitre ne se détruit pas ainsi.
Après une journée de marche, Godari s’arrêta, posa son sac, puis se tourna vers
Aeleria :

"Nous y voilà.

- Ouais, enfin pour aujourd’hui. Quels sont les étirements
pour ce soir ?

- Quand je disais « nous y voilà », je voulais
dire que notre voyage se termine ici. Il était important que tu ne saches pas
quel était le réel but de ce voyage, et ce pour m’assurer que tu ne sois pas
préparée mentalement à ce que nous allons faire.

- Écoutez, vous savez qu’il n’est pas dans mes habitudes de
discuter vos enseignements, mais de là à mentir au Temple, dans le simple but
de m’emmener à une journée de marche d’Anthélima, c’est un peu exagéré.

- Tu viens de gagner une demi-heure de statiques.

- Gé…

- Tu veux ajouter quelque chose ?

- Absolument pas, je.. je m’apprêtais simplement à commencer
les statiques. Un sourire ironique flottait sur ses lèvres.

- Inutile pour le moment. D’abord, on va discuter un peu
plus de ce qui t’attend. Si les Prêtresses du Temple sont tenus à l’écart de ce
que l’on fait à la fin de la formation, c’est que les méthodes utilisées sont
très anciennes, et quelque peu récriées à l’époque où les pirates ont commencé
à devenir nombreux, car nos deux méthodes d’entrainement étaient semblables.
Aujourd’hui, je ne sais pas ce qu’il en est de leur côté, mais nous n’avons
rien changé. En revanche, une motion de censure est passée, à l’encontre des
plus anciennes Cerbères de l’époque, pour mettre en place des Prêtresses à la
tête des Cerbères, et les anciens usages devaient être abandonnés. Inutile de
dire que ces Prêtresses n’ont pas réussi à s’imposer dans les faits, mais tout
le reste de la Communauté le pense. Pour faire bref, nous vivons dans le secret
en ce qui concerne cette évaluation.

- Ah. Ça veut dire que je risque de vouloir rentrer au
Temple plus tôt que prévu ça…

- Exactement, il n’est pas utile de te le cacher maintenant,
tu vas endurer une des épreuves les plus difficiles de ta vie.

- Joie.

- Une demi-heure. En plus. Donc une heure."

Godari se tourna pour prendre un peu de nourriture dans son
sac, tandis qu’Aeleria marmonnait :

"Au point où j’en suis, une demi-heure de plus ou de m..

- Passons donc à une heure, et 50 répétitions avec toutes
tes armes. On peut commencer ?

- Oui…

- J’ai prévu six semaines pour être large, mais peut-être
que ça se terminera plus tôt, tout dépend de ta progression. Tu vas donc t’entrainer,
tous les matins, dès 5 heures, au maniement des armes, à jeun. Comme d’habitude,
l’arc, le bâton, puis les lames ; tiens, t’es-tu déjà demandé pourquoi je
t’avais refusé la lance alors que tu n’avais pas encore commencé l’entrainement
avec tes lames ?

- Parce que vous n’êtes pas la mieux qualifiée au Temple
pour me l’enseigner ?

- J’aurais pu t’envoyer une fois par semaine voir une des
autres Cerbères.

- Parce que je ne suis pas assez forte physiquement et qu’il
vaut mieux que j’utilise des armes légères ?

- Réponse intéressante, car en partie vraie - tu ne peux pas
te permettre de manier une arme lourde, tu n’as pas assez de puissance. La
véritable raison est que les Cerbères doivent savoir se sortir de toutes les
situations de combat, nous devons être polyvalentes. Aussi, il est d’usage que
nous apprenions le maniement de trois types d’armes : longue, moyenne, et
courte portée - à cela on ajoute un peu de corps à corps. Et c’est là que c’est
intéressant. Tu es entrée au Temple il y a 7 ans, j’ai pu remarquer quelques
choses intéressantes chez toi, et qui sont intéressantes d’un point de vue
martial aussi. Peux-tu me dire quelle particularité tu as remarquée ?

- Ma résistance à la douleur bien évidemment.

- Exact. J’ai étudié de nombreux textes sur les pouvoirs
accordées par les Déesses, et notamment ceux des Ténèbres. Chaque cas est
unique, mais tu sembles vraiment être un cas à part. Le but de notre entrainement
va donc être de trouver quel lien t’unis à la Déesse, bien que j’ai déjà mon idée.
Ce qui m’étonne, c’est que ce pouvoir n’en est pas vraiment un. J’entends par
là que tu ne peux pas vraiment t’en servir, le manier, c’est un aspect inhérent
à ton être. Nous allons donc essayer de trouver ton véritable pouvoir, le faire
ressortir en quelque sorte. Reprenons. Ton entrainement se fera jusqu’à ce que
tu sois à ta limite physique maximale - je serais là pour t’aider à y arriver.
Et ensuite… pour la suite, on verra ça quand on y sera, je ne voudrais pas te
gâcher la surprise.

- Eh bien, que de surprises, vous êtes de bonne humeur on
dirait. Je ne vous ai pas vu comme ça depuis le jour où vous m’avez mis un arc
dans les mains en vous écriant que j’étais la meilleure tireuse que vous ayez
jamais vue.

- Cette fois, c’est différent… mais tu le comprendras aussi,
le temps venu. Va te coucher maintenant, je dois préparer le terrain pour
demain.

- D’accord, alors bonne nuit."

Aeleria se déshabilla, puis se mit dans son sac de couchage,
et s’endormit aussitôt.

Dès le réveil, l’entrainement commença. Course à pied,
étirements, puis tir à l’arc, maniement du bâton, combat contre son maitre aux
épées… Le soleil montait dans le ciel, et Aeleria commençait à fatiguer. Godari
la poussait dans ses retranchements, et elle constata un changement dans la
couleur de ses yeux. Ils devenaient de plus en plus sombres, avant qu’Aeleria
ne s’effondre, évanouie. Les jours passèrent, identiques. Aucun autre signe n’était
apparu après 3 semaines, et Godari commençait à s’impatienter. Alors qu’Aeleria
était évanouie, elle lui avait attaché les mains et les pieds, et elle patienta
que son élève se réveille. Quand Aeleria se réveilla, elle ne comprenait pas ce
qui se passait : impossible de s’étirer, et de bouger tout court à vrai
dire. Godari s’avança alors vers la jeune Cerbère :

"Il semblerait que mes méthodes ne soient pas
suffisantes, je passe alors à la vitesse au dessus. Je vais t’infliger des
blessures physiques avec tes propres lames, et on va voir si quelque chose se
passe.

- C’est de la folie. Vous savez très bien que pour que je me
sente vraiment mal, il faudrait que vous me coupiez mon autre jambe…

- Je ne pense pas en arriver là… mais on verra."

Godari prit le sabre d’Aeleria, et le fit courir sur toute
la cuisse droite. Le sang coulât, mais Aeleria ne fit que serrer les dents.

" Je le vois dans tes yeux Aeleria, tu souffres.
Énormément. Tu étais jeune lorsque l’on t’a coupé cette jambe n’est-ce pas… le
souvenir de la douleur semble être loin.

- Le temps fait paraitre les anciennes souffrances moindres
à mesure que l’on vieillit."

Son maitre entailla alors l’autre jambe, et Aeleria étouffa
un cri.

- Nom de .. ! Aeleria, il va falloir que j’aille jusqu’où
pour que tu décides ? Vas-tu faire appel à ta Déesse ou non !

- Je... je... !

- J’n’ai donc pas le choix. Je vais entailler ton visage."

Rapprochant la lame du visage d’Aeleria, Godari fit rentrer
la lame dans la peau et traça un trait sanglant sur tout le côté droit, en
évitant de déraper sur l’œil. Un cri déchirant, qui n’en finissait pas, fut
poussé par Aeleria, et le visage de son maitre s’illumina, de satisfaction. Les
yeux de son élève étaient devenus plus sombres que jamais, et une main faite de
ténèbres sortait d’Aeleria, une main immatérielle qui cherchait à attraper la
gorge de Godari. Cette dernière la repoussa avec un simple Kekkai, sans aucun
effort, et la main disparue.

Je connais ce plafond. Je suis rentrée au Temple ?

"Alors, réveillée ?"

Aeleria se toucha la joue droite, et sentit une cicatrice.

"T’en fais pas pour ça. Une Prêtresse guérisseuse pourra
s’en occuper et la faire disparaître. J’ai peu de temps, alors tu dois m’écouter.
Je suppose que tu n’as pas vraiment du apprécier la dernière partie de l’entrainement,
mais j’ai découvert ton pouvoir. Tu as ce que j’ai baptisé la Main de la
Déesse. Toute la douleur physique que tu éprouves, tu l’enfoui dans tes propres
ténèbres, d’où ta grande résistance. J’avais émis l’hypothèse que cette douleur
pourrait peut-être ressortir de quelque façon, et je voulais savoir comment
tant que tu étais avec moi - si elle ressortait, disons, de mauvaise manière,
il se pouvait que ce pouvoir te nuirait. Heureusement ce n’est pas le cas, et
tu sembles avoir été graciée d’un pouvoir relativement utile. Cette main qui
émane de ton corps, je pense que tu peux apprendre à la contrôler, et son
efficacité serait redoutable : d’après ce que j’ai ressenti, elle serait
capable d’attraper les objets de ce monde, bien qu’elle-même soit immatérielle.
Tu dois garder le silence sur la façon dont on a découvert ton pouvoir, et le
mieux serait que tu ne parles pas de ce pouvoir du tout. Je dois partir, on se
revoit pour ta Cérémonie de Grade."


Ainsi s’achevait sa septième année de vie au Temple, avec la
Cérémonie qui attestait qu’Aeleria était bien une Cerbère indépendante, elle
pourrait à présent partir en mission seule. Une cicatrice en plus, et un nouveau défi qui s’annonçait :
apprendre à contrôler la Main de la Déesse…




*/ Personnalité :

• Caractère général :

Apprécier une heure… en fait non, une journée.. Quoique, tout bien réfléchi,
une semaine de méditation, c’est un bonheur qu’Aeleria ne se refuse pas quand
elle le peut ! Et non, ce n’est pas un prétexte pour ne rien faire, la
méditation est très importante pour l’évolution spirituelle et mentale de tout
être. En revanche, les prières avec toutes les Prêtresses, tous les jours au
Temple, ce n’est pas vraiment son truc ; sa fonction de Cerbère lui
permettant de s’en passer, elle use et abuse de cette dispense d’assiduité.
Elle préfère s’entrainer avec son maitre d’armes, ou étudier dans la
bibliothèque.

Elle remplit son rôle de Cerbère avec conviction, bien qu’en
dehors des entrainements, elle ne se soit jamais vraiment battue. Elle est rentrée
chez les Cerbères car elle était passionnée d’arts martiaux, mais cela ne fait
pas d’elle une femme violente. Au contraire, elle fera tout ce qu’elle peut
pour éviter de se battre lors d’une éventuelle rixe. C’est aussi que sa carrure
ne lui permet pas de s’opposer physiquement, et cela elle l’a très vite compris
- sans compter qu’elle est une vraie peureuse, et bien qu’elle sache souvent se
sortir de situations délicates en gardant la tête froide, ce n’est pas pour
autant qu’elle ne tremblera pas, bien au contraire. Une simple feuille
bousculée par une rafale, voilà à quoi elle ressemble lorsqu’elle vient de s’extraire
d’un problème. Un esprit vif dans un corps un peu frêle pour ses aspirations,
soit, ça n’en fait pas moins une excellente combattante. Le combat réel auquel
elle a été mêlée a été réglé de façon quelque peu sournoise : dans le
style d’Aeleria en somme. Si son adversaire est assurément plus fort et que le
combat est inévitable, elle n’hésitera pas à frapper là où ça fait mal, peu lui
importe les notions d’honneur. L’honneur, c’est pour les entrainements, et les
combats entre Cerbères.

Elle n’apprécie que guère les enfants, et lorsqu’elle sort
en ville pour enseigner, elle préfère s’adresser aux jeunes gens, plutôt que d’apprendre
l’alphabet à des marmots. Et encore, elle ne va que très peu enseigner, son
statut le lui permettant. La solitude est une chose qu’elle aime par-dessus tout,
autant pour se plonger dans un livre que pour méditer. Sa solitude est partagée
depuis deux ans par un serpent volant, Thorontur, qu’elle a recueilli lors d’une
mission en forêt. Depuis, il ne l’a jamais quitté, et elle s’est habituée à l’avoir
à son coté. Mais il est préférable que cette relation fusionnelle ne s’ébruite
pas au sein du temple, cela pourrait faire mauvais genre. D’autant que les
tenues d’Aeleria ont maintes fois été critiquées, de par leur aspect miteux,
alors si l’on ajoute le fait qu’elle possède toujours un serpent sur elle… Bien qu'elle se permette quelques entorses au règlement, elle n'en reste pas moins très respectueuse envers l'enseignement qui lui a été donné, et aussi envers les autres Prêtresses; si elle se permet quelques sarcasmes, ce n'est qu'envers son maitre, mais jamais elle ne prononce le moindre reproche en dehors de ce cadre.

Qualités : Réfléchie, combative, diplomate, indépendante.
Défauts : Pessimiste, relativement peureuse, fainéante, pics
colériques.
Goûts : Vous voulez vraiment savoir qu’elle aime les œufs à la
coque ?


*/ Physique :

• Physique Général :

Aeleria n’est pas vraiment une beauté - le peu de sang elfique qui est passé
dans ses veines ne lui a conféré que peu de caractères notables - et ses
entrainements dans sa voie de cerbère lui ont valu plusieurs cicatrices. De
taille moyenne pour une humaine, elle est assez élancée et musclée, mais cela
n’affecte en rien sa fine silhouette. Sa peau est très pâle, et elle préfère la
conserver de la sorte ; elle ne s’expose quasiment jamais au Soleil, se
couvrant toujours au mieux. D’un blond qui tire sur l’argenté, ses cheveux
raides sont plutôt courts - en revanche, elle garde toujours une natte qui lui
arrive au niveau des omoplates. Ses mains sont calleuses du fait du maniement
des armes et ses pieds connaissent la corne depuis des années, l’entrainement
laisse ses traces… Néanmoins elle s’efforce de garder une peau douce pour le
reste de son corps, ne serait-ce que pour son propre plaisir - elle reste une
femme malgré tout !

Sa démarche est tout-à-fait commune si sa jambe droite est
dissimulée, ce qui ne laisse rien soupçonner au premier abord - toutefois, ce
n’est pas l’élégance qui prime, mais bien l’efficacité : de grandes
enjambés avec un rythme rapide des foulées, voilà ce qu’il en est. Sa jambe
artificielle réglable lui permet de faire des sauts d’une longueur plus
qu’appréciable, jusqu’à 9 mètres en pleine course, mais elle utilise surtout
cette jambe pour courir d’une façon peu commune et qui lui a valu son second
surnom, qu’elle n’apprécie pas vraiment. Chaque pas droit s’apparente plus à un
saut de quelques mètres, la jambe gauche équilibrant et dirigeant à l’impact au
sol, puis la jambe droite revient en avant pour la réception - la cheville
gauche ne pouvant physiologiquement pas supporter de tels efforts.

Son visage est fin et traversé depuis la partie droite de
son front jusqu’à la joue droite par une cicatrice. Ses yeux sont clairs, un
dégradé très curieux qui va du bleu marine à l’extérieur pour arriver au marron
à l’intérieur de l’iris, en passant par le vert - toutefois, ses yeux se
foncent lorsqu’elle fait appel à ses pouvoirs. Ses sourcils sont fins, et ses cils
sont d’une longueur impressionnante, bien que peu la remarque du fait de leur
couleur. Un nez légèrement relevé sur l’extrémité et une bouche fine, eux
aussi, viennent compléter le tableau.

Côté vestimentaire, c’est encore l’efficacité qui prime au
quotidien, tout en respectant les préceptes qui régissent la vie des Prêtresses :
le kimono qu’elle conserve dans sa chambre, richement ornementé, ne lui sert
que pour les cérémonies, ou pour les invités de marque que le Temple reçoit de
temps à autres. Un hakama de couleur blanche et une simple veste suffisent pour
les entrainements, mais c’est une autre histoire lorsqu’elle sort du Temple. Une
combinaison, fabriquée par ses soins, qu’elle porte au plus près de son corps,
de couleur blanche afin de mieux distinguer le sang après un combat, car nombreux
sont les guerriers les plus aguerris qui ne se sont pas rendu compte d’une
blessure avec l’adrénaline du combat, et qui ont fini avec la gangrène pour une
plaie mal soignée ; l’ensemble est recouvert d’un grand manteau qui va
jusqu’au sol avec capuche de nombreuses poches intérieures (l’une, très
spacieuse, abrite Thorontur pour ses siestes) dont la couleur est
indéterminable, les teintes variant du kaki au gris, mais une chose est
sûre : il est tellement rapiécé qu’il est interdit à Aeleria de le porter
dans l’enceinte du Temple - question d’étiquette. Ainsi, lorsqu'elle sort du temple, elle est toujours couverte de la tête au pied, portant sa capuche qu'il pleuve ou pas. En été, lorsque le manteau devient vraiment trop chaud, elle se couvre la tête d'un turban, qui lui protège aussi le visage, et elle porte un chang pao, une robe croisée sur le devant, qui descend jusqu'aux pieds, avec des manches amples et longues qui couvrent ses mains. De plus, elle ne quitte
jamais le Temple sans porter une jambière spéciale qui protège sa jambe
organique. Il lui est arrivé de porter l’armure traditionnelle des Cerbères,
mais uniquement pour une cérémonie : ces armures ne sont plus d’aucune
utilité et ne servent qu’à rappeler l’aspect guerrier de leur ordre, toute
Prêtresse sachant à présent générer un Kekkaï.



Signe(s) Particulier(s) : Jambe droite… artificielle.
Taille : 1.70m environ.
Poids : Ne vous a-t-on jamais dit qu’il n’était pas correcte de
demander son poids à une femme ?


* - STUFF

• Arme(s) utilisée(s) : Deux lames de 1m chacune : l’une, elle
ressemble à un sabre japonais, ne possédant qu’un seul côté tranchant et étant
légèrement courbée, l’autre est cylindrique, sauf pour l’extrémité (environ
20cm) qui se présente comme une épée : pointue aux deux bords tranchants.
Un bâton de 1.40m d’un bois extrêmement dense. Un arc asymétrique en bambou,
long de 2.27m.
• Animal de compagnie : Un jeune serpent volant qu’elle a recueilli et
nommé Thorontur.
• Objet(s) fétiche(s) : Aucun, bien qu’elle accorde beaucoup de soins à
tous les objets qu’elle utilise - mais elle évite tout attachement matériel.
• Moyen(s) de transport : Un vieux Dragonfly modifié qu’elle n’utilise
que pour les longs trajets, sinon elle se déplace à pied.
• Pouvoirs : Barrières magiques « Kekkaï », un pouvoir qui
n’est que passif, lié à son signe : une grande résistance à la douleur
physique, et la Main de la Déesse.



HJ (Hors Jeu) :

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? Une grande qualité de RP,
un design et une atmosphère très agréables.
Comment avez-vous connu ce forum ? Cercle de forums RP.
Connaissez-vous déjà quelqu’un sur ce forum et si oui, quel est son
personnage ? Non.
Quel est le code ? Code validé by Holly. *
Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum
? Je me permettrai une fois que je serais installé Wink

[HRP] J'ai choisi d'utiliser un code pour le texte : en italique, le style indirect, en gras et en couleur les pensées, en couleur, les dialogues. Bonne lecture![/HRP]


Dernière édition par Aeleria Lawrence Hikma le Sam 5 Déc - 11:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Sam 28 Nov - 23:28

Tu n'es pas une prétresse, hein !? Avoue-le ! Tu es une armurie ambulante ! /PAAAAAAAAN/.

Bienvenue =D ! Jolie fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
Aeleria Lawrence Hikma

avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Barrières magiques « Kekkaï », un pouvoir qui n’est que passif, lié à son signe : une grande résistance à la douleur physique, et la Main de la Déesse.
Signe(s) particuliers(s) : Jambe droite… artificielle.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Cerbère (Prêtresse)
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Sam 28 Nov - 23:41

Ne me dis pas que tu as eu le temps de lire ma fiche...? J'en doute, car si tu avais lu, tu saurais que je ne suis pas une armurerie ambulante =p
Merci pour la bienvenue Wink

Une petite chose pour mon personnage : je suis actuellement en train de dessiner ce qui sera mon avatar et ma signature, donc ça va prendre un peu de temps pour que je scanne, et photoshop tout ça ^^

Et sinon, beh Ael qui posait les questions sur les Cerbères, c'était moi - oui je sais, précision quasi useless xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 30 Nov - 0:47

Bonsoir Ael et bienvenue sur Suria Very Happy

Tu es la première fiche que je vérifie avant le passage d'Holly, alors bon courage pour l'essuyage de plâtre ! Je vais essayer d'être impartiale.

En ce qui concerne le fond, je n'ai rien à signaler. Tu as bien travaillé le concept de la cerbère, l'histoire est réaliste et bien développée - idem pour le caractère et la description physique.
Tu aurais peut-être pu rajouter une liste plus conséquente de qualités et de défauts (par exemple, elle a l'air d'être studieuse et autonome, mais avec une notion assez personnelle de ses rapports avec l'autorité).
Je suis juste un peu étonnée qu'une guerrière, qui passe beaucoup de temps en extérieur à s'entraîner et à se battre, ait la peau si claire. Mais bon, admettons.

Parcontre, en ce qui concerne la forme; je trouve que le fait de mettre en centré la plupart du texte le rend assez illisible, surtout si tu sautes plusieurs lignes entre chaque paragraphe. J'ai aussi l'impression que tu as des problèmes de sauts de lignes dans ta description physique et ton caractère - fais-y attention, s'il te plait Smile

Voilà, je crois que c'est tout pour moi. Merci de devenir notre seconde prêtresse ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeleria Lawrence Hikma

avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Barrières magiques « Kekkaï », un pouvoir qui n’est que passif, lié à son signe : une grande résistance à la douleur physique, et la Main de la Déesse.
Signe(s) particuliers(s) : Jambe droite… artificielle.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Cerbère (Prêtresse)
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 30 Nov - 16:42

Hop hop, je réponds en speed parce que je devrais être en train de bosser un projet mais... enfin vous vous en moquez ^^

Holly a lu ma fiche, mes les commentaires ont été fait par mp en fait, donc j'avais déjà eu l'occasion d'avoir quelques remarques de sa part Wink

Pour les qualités et les défauts, à vrai dire je sais jamais quoi mettre dans ce genre de cases, car je trouve très réducteur de devoir appliquer des adjectifs à une personne dans la vie réelle, et donc, dans une optique de réalisme de mon personnage, je remplissais ainsi le minimum, mais je dois l'avouer, un peu à défaut. Je vais néanmoins peaufiner ça.
Pour la question de la peau, je peux développer, en passant par la réalité. L'entrainement aux lames, il se fait en intérieur, tout comme celui au bâton... et celui à l'arc aussi. En réalité, je m'inspire des méthodes utilisées pour les entrainements d'arts martiaux japonnais (à savoir, respectivement, Kendo-Kenjutsu, Jodo-Jojutsu, Kyudo-Kyujutsu). En dehors de l'application en combat réel, et donc en extérieur, tout l'apprentissage se déroule en intérieur. Seul le Kyudo se pratique dans un dojo un peu particulier, l'archer étant dans un espace couvert, la cible étant dans un genre de cour intérieure à ciel ouvert. Mais aucun contact avec le soleil de ce point de vue là. En ce qui concerne sa vie à l'extérieur, et le fait qu'elle ait la peau claire, je m'appuie sur deux points majeurs de son BG : le fait qu'elle n'apprécie que guère les rayons directs sur sa peau, en lien avec son signe des Ténèbres, elle sort ainsi toujours couverte, et le peu de sang elfique qu'elle possède ne l'aidant pas à avoir un teint plus halé. De plus, si je peux me permettre, j'ajoute aussi un fait qui est du vécu à mon échelle : j'ai la peau claire, pourtant je passe mon temps dehors et... je suis toujours aussi blanc. J'ai précisé que mon personnage se couvrait des agressions solaires, et je vais ainsi bien le montrer avec mon avatar, donc les rayons du soleil n'ont jamais - ou presque - d'impact sur sa peau Wink Petite image si ça peut aider : imagine-toi une personne qui sort habillée comme les Touaregs en permanence, et voilà Aeleria. Mais je vais le re-préciser dans la partie 'physique' pour que ce soit plus... clair =p

En ce qui concerne la mise en page, à vrai dire, j'ai été aussi surpris que toi, et je pensais que c'était le codage qui était ainsi... je m'en vais dès à présent voir de quoi il retourner et corriger ça. Pour les sauts de ligne, je suis passé par un logiciel de traitement de texte, et il semblerait que le passage traitement de texte / format navigateur internet ne se soit pas fait au mieux. Je vais voir ce que je peux faire Wink
EDIT : ça y est, j'ai enfin réussi à tout remettre à gauche!

Merci beaucoup d'avoir pris de ton temps pour faire ces remarques constructives!

Et c'est moi qui vous remercie de m'accepter parmi les Prêtresses =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Rosenshield
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 25 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Yeux jaunes, tendance à être suivie par des robots.

Clan : Aucun.
Serment d’allégeance : La Science... Et la déesse de la Foudre, par extension.

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Scientifique, ascendant mécano
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 30 Nov - 21:01

Comme lu dans le règlement d'un autre forum :
Citation :
Sachez ménager votre temps de jeu. Car malgré tout votre vie sociale a plus d'importance que le jeu lui-même : ne négligez pas votre famille, vos amis, votre travail, etc... Et n'oubliez pas de manger.
Alors ne viens pas sur Suria au détriment de tes projets ! Wink

Je suis d'accord qu'une liste d'adjectifs est un concept réducteur; mais sachant que le caractère bénéficie d'un champs entier, ces listes me semblent apporter une vision synthétique intéressante des personnages. Bref. Tu en as ajouté quelques uns; si ça va à Holly, ça me va, bien entendu.

Merci d'avoir développé cette histoire de peau claire (les guerriers anémiques, c'est comme les asiatiques aux yeux bleus : ça me donne toujours envie de pinailler), je cerne mieux qui est Aeleria, maintenant. Smile

C'est toujours aussi illisible au niveau de la mise en page. C'est vraiment les sauts de ligne qui délirent, je crois. Essaie de copier ton texte quand le bouton "A/A" en bas à droite est désenfoncé; cela te fait voir un texte non-formaté, mais avec toutes les balises de formatage du forum. J'ai cru comprendre que c'est à cause du A/A que les copier-coller ont ce genre de résultat bizarre...
Enfin, je ne vais pas te faire refaire toute la mise en forme de ta fiche, mais essaie d'y penser pour les messages, d'accord ? Smile

Bon jeu sur Suria !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 30 Nov - 21:53

Je précise, les sauts de lignes sont dues à un bug de forumactif (un copier coller sur du format édition ne fait pas de retour à la ligne alors que quand le format d'édition -c'est à dire le bouton A/A n'est pas rose- n'est pas activé ce retour à la ligne n'est pas considéré) donc il suffit de faire le copier/coller normalement en format d'édition de base, et après faire les paufinements pour les yeux...

Ps: ma remarque sur l'armurie était purement non fondée, je rigolais, n'y vois pas d'ironie ou de sarcasme... ! Et oui j'ai lu ta présentation !
Revenir en haut Aller en bas
Aeleria Lawrence Hikma

avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 20 ans.
Capacité spéciale : Barrières magiques « Kekkaï », un pouvoir qui n’est que passif, lié à son signe : une grande résistance à la douleur physique, et la Main de la Déesse.
Signe(s) particuliers(s) : Jambe droite… artificielle.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Cerbère (Prêtresse)
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 30 Nov - 21:59

Je me permets juste de reprendre sur le sujet de l'importance de la vie et des études par rapport à un forum, pour dire que malgré ça, je sais quand même gérer mon temps - bien que ce ne fût pas toujours le cas. D'autre part, quand ça vient pas en projet, je fais une pause, un petit thé, je check les mails, et je m'y remets. T'en fais pas pour moi, j'ai déjà commis l'erreur de négliger les études pour cause de nolife attitude, et je ne recommencerai pas. Wink

Je suis satisfait que les explications te plaisent =) En ce qui concerne les adjectifs, vu que Holly ne validera pas ma fiche tant que je n'aurais pas d'avatar, j'ai encore un peu de temps pour y penser, sachant que c'est moi qui dessine tout ça et que je suis un *tousse* FOUTU *tousse* perfectionniste, ça me laisse un peu de marge ^^

Quant à la mise en page, je vais la revoir de A à Z. Ça m'énerve particulièrement ce genre de choses, surtout que même moi je n'arrive pas à relire correctement pour traquer les dernières fautes qu'il pourrait rester. Mais pas ce soir, plutôt ce week-end!

Merci encore =)

Forcément Rowen, tu postes à une seconde avant moi ^^ Bref, aucune animosité dans ma remarque, moi aussi je disais ça en plaisantant Wink Mais en effet, pour une Prêtresse c'est une armurerie; pour une Cerbère, c'est dans la norme =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Kilstrong
| Modératrice |
avatar

Masculin Nombre de messages : 219
Âge : 18 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Couleur de neige

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Coursier.
Race: Hybride Artificiel.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Mer 2 Déc - 19:23

    Hi. Je passe juste pour dire que j'adore. J'ai bien ris, en lisant les dialogues >_>...Sinon, joli travail Camelia =)

    Pour le problème des sauts de lignes, je peux peut-être aider? Il me semble aussi que c'est du à un soucis de codage. Les problèmes liés à forumactif devraient nous tomber à tous sur laggle, et ça n'arrive qu'à toi donc...Si j'peux me rendre utile, je suis là =) *devrait bosser ses examens, mais on s'en fout, on a déjà parlé de tout ce qui était vie personnelle, cours etc...*

    Voilà voilà. Encore bravo =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly. *
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 210
Âge : La vingtaine. Jeune & Belle ; ça te branche ?
Capacité spéciale : Chuuuuuut. Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien ! ♥
Signe(s) particuliers(s) : Femme fatale ? Sinon, white hair. :3

Clan : Non, non, non !
Serment d’allégeance : Holly ne s'agenouille devant personne, ce sont les hommes qui pleurent à ses pieds !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Apothicaire & Préparatrice de Poisons. ♥
Race: Sang-mêlé.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   Lun 28 Déc - 1:18

    Fiche validée ! ~
    Bon amusement sur le forum ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aeleria Lawrence Hikma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aeleria Lawrence Hikma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: