AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leafia Hertzfal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 3:03

DJ (Dans Jeu) :

*/ État Civil :

    Nom : Hertzfal
    Prénom(s) : Leafia
    Surnom : Ses amis l’appellent « Léa », l’ennui c’est qu’elle n’a aucun ami.
    Âge : 29 ans
    Sexe : Féminin
    Sexualité : Hétérosexuelle
    Race : Humaine
    Signe : Terre
    Lieu de Naissance : Anthélima
    Lieu de Résidence : Evraska
    Métier : Pirate - Second
    Classe Sociale : Pirate
    Clan : Momiji
    Élu des Dieux ? Oui [ ] Non [x]
    Partisan(e) ? Oui [ ] Non [x]



*/ Histoire :
19 Juillet 4675 : Je viens au monde. Palpitant.

25 Décembre 4683 : Nouveau Noël seule. Une fois de plus, le métier de commerçant de mes parents les empêche de revenir à la maison. Soit, de toutes façons, j'ai pris l'habitude de vivre sans eux.

2 Février 4684 : Mes parents m'emmènent pour la première fois avec eux. Trop pauvre pour faire des études qui m'emmèneront à réaliser mon rêve, celui d'être une avocate de renommée mondiale, ils ont espoir que je reprenne un jour le commerce familial. Ils ont de l'espoir, quand même. Je ne suis pas née de la dernière pluie, et j'ai peut-être un peu plus d'ambition qu'eux deux réunis : après tout, cela fait plus de huit ans que je les connais, et jamais ils n'ont été fichu de rapporter le minimum syndical pour vivre. Je me demande encore comment ils peuvent nourrir trois personnes, mais bon... Bref : je n'ai pas envie de suivre leur voie. Je reverrais sans doute mes ambitions à la baisse, certes. Mais jamais je ne deviendrais comme mes parents... je veux faire quelque chose de ma vie.

4 Juillet 4684 : J'annonce à mes parents que je veux intégrer la Royale Académie, plus abordable que l'école de droit au niveau financier. Étrangement, ils ne m'obligent pas à suivre leur voie et m'annoncent qu'ils vont tenter de mettre des myrs de côté pour mon inscription...

2 Septembre 4687 : Après trois autres années à aider mes parents et à sillonner le monde pour pouvoir avoir l'argent nécessaire à mon inscription, j'intègre l'école pour devenir Sentinelle. C'est certes moins prestigieux que l'école de droit, mais qui sait, peut-être pourrais-je rattraper des études après avoir récolté assez d'argent pour me les payer.

4 Septembre 4688 : Après une première année relativement concluante, j'entame ma deuxième année. Le bilan est plutôt positif : j'ai découvert que j'étais vachement douée dans le maniement des armes et dans la conception de stratégie. Cela dit, il faut l'avouer : mon travail personnel est loin d'être satisfaisant. Je me repose sur mes acquis, et beaucoup de mes professeurs me le reprochent...

2 Septembre 4694 : J'entame (enfin) ma dernière année dans cette école à la con. Les gens sont insipides, les cours sont inintéressants et le travail me gonfle de plus en plus. Avec la chance que j'ai, et étant donné que je vais devoir "assister" un Sentinelle cette année, je vais me taper une pauvre lourdingue qui fait sa chochotte dès qu'elle voit un peu de sang, et qui irait même jusqu'à monter sur le dos du plus rapide ou à se servir du plus faible comme bouclier si ça peut l'aider à survivre à une attaque quelconque.

9 Septembre 4694 : Il vient de se passer un truc extraordinaire. Enfin, le terme extraordinaire est relatif, je trouve le concept de la lampe-torche assez extraordinaire, pour te donner un ordre d'idée. La Sentinelle que je dois assister en priorité semble plutôt pertinente. Bien sûr, je lui ai fait comprendre que m'avoir avec elle pouvait entraîner sa mort de manière incongrue dans deux semaines, mais ça n'a pas semblé l'inquiéter...

4 Novembre 4694 : Après deux mois à courir après les Pirates, il faut être honnête : ils ont une certaine classe, à braver les interdits et à suivre le crédo "La fin justifie les moyens"...
J'aime beaucoup. J'ai hâte de pouvoir déjouer leurs plans.

6 Juillet 4695 : Voilà, c'est fait. J'ai mon diplôme de Sentinelle, en ayant parlé dans une des compositions de pirates se cachant dans des baignoires. De deux choses l'une : soit les pirates dans les baignoires sont passés inaperçus, soit le correcteur se drogue.

21 Décembre 4695 : Je sais pas ce qu'il en est chez toi, mais dans ma contrée d'Anthémila, il neige depuis six jours. C'est sympa uniquement quand t'es au chaud chez toi ou que tu vois un vieux se gaufrer devant toi, mais ça devient nettement plus chiant quand tu dois aller au boulot à pied, que tes cheveux gèlent en route et que t'as dû t'auto-amputer du pied gauche parce que, de toute façon, il allait finir par tomber tout seul.
J'ai pas vu la couleur d'un brin d'herbe depuis des millénaires, et je suis au bout du rouleau en terme de boulot : les missions qu'on me file sont exécrables, les pistes qu'on me fournit mènent nul part... Bref, le résultat étant que je n'ai plus un rond, et que ça commence à me gonfler sévère.

23 Février 4696 : Il n'y a pas à dire, le métier de Sentinelle est bien plus gonflant que je ne l'imaginais. Pendant des années, on nous apprend que les Sentinelles, c'est le prestige, que ça permet de sauver des vies et d'avoir l'impression de bien faire. "Croire à la vertu et à la grandeur humaine comme un martyr croit à son Dieu"... Bah bien sûr, j'y crois. Du coup, pour pallier à mon manque total d'activité, on m'a envoyé en périphérie de la ville pour contrôler la circulation marchande. Le prestige, ça, c'est clair.

7 Mars 4696 : J'en avais marre de ces conneries en périphérie de la ville, à vérifier que chaque embarcation avait bien les articles qu'il annonçait. Je rêve d'autre chose, moi. Du coup, j'ai été en parlé à mon supérieur hiérarchique, qui m'a envoyé chier. J'ai insisté, et ce cher et tendre a bien voulu me rendre un service : il me confierait des missions importantes si et seulement si j'acceptais de me prostituer pour ses beaux yeux. Je n'ai pas été obligée d'accepter, bien entendu. Je n'étais pas non plus obligée de lui asséner un coup de poing dans la figure...

8 Mars 4696 : C'était sa parole contre la mienne.
On va éviter les scandales, et s'éclipser discrètement en sortant par la petite porte. De toutes manières, je ne perds rien.

12 Mars 4696 : Troisième jour à errer dans la ville à la recherche d'un boulot décent. Cette fois-ci, je me retrouve dans un quartier malfamé à écumer les bars. J'ai une façon bien à moi de chercher du boulot, en effet, mais soit. J'ai été abordée, également... Par un Pirate. Trop jetée pour faire quoi que ce soit, je l'ai écouté. Ils veulent me recruter, et me promettent la gloire.

13 Mars 4696 : J’étais bonne, et, pour mon plus grand malheur, j’ai voulu être grande. Il faut que je l’avoue, si le besoin m’a poussé à la résolution de rejoindre le clan Momoji, l’orgueil m’y a poussé aussi. Et me voilà, moi, Leafia, à être entrer chez les Pirates... Quel curieux hasard.

21 Avril 4696 : La vie est comme une cité : on peut y rester cinquante ou soixante ans sans y voir autre chose que des promenades et des palais. Mais il ne faut pas entrer dans les endroits malfamés, ni s’arrêter, en rentrant chez soi, aux fenêtres des mauvais quartiers. Quand j’ai commencé à jouer mon rôle de Pirate, je marchais dans mes habits neufs de la grande confrérie, comme un enfant dans l’armure des géants de la Mythologie. Je croyais que la Piraterie était une cicatrice, et que seuls les monstres les portaient sur leur front. Et aujourd’hui, j'ai commencé à dire tout haut que mes vingt et une années de bonté étaient un masque étouffant…


1 Octobre 4696 : Mes talents m'ont fait devenir stratège au sein du clan Momoji. Aujourd'hui, je suis chargée de faire surveiller un réseau de drogue dont les principaux acteurs sont surveillés par la Sentinelle. Pour éviter de mettre en péril les Pirates Momoji, on me demande d'élaborer une stratégie pour sortir les Pirates de cette mauvaise passe. Ma première vraie mission. La première où l'on me fait confiance.
Pour parvenir à mes fins, je recrute un larbin qui traînait dans les quartiers malfamés de la ville - un certain Grey Dust - pour superviser le tout : inconnu des services de Police et fin manipulateur, jamais personne ne le soupçonnera. Et en effet, jamais personne ne l'a soupçonné. Les drogues pouvaient passer tranquillement et le réseau continuait de marcher à la perfection. Résultat des courses : pour la première fois, la gloire m'étreint.

17 Novembre 4799 : Etrange impression... Le leader du clan Momiji a été exécuté par les Sentinelles. Mes deux parents sont morts, et je n'ai réellement éprouvé de la peine pour aucun des deux... Cela dit, la mort de mon chef me rend comme nostalgique, d'autant plus qu'une gamine de huit ans le remplace, avec une espèce de conne mal fringuée qui devient Second l'année d'après.

31 Octobre 4702 : J'ai remplacé Calill Macross. Leila m'a nommée Seconde... Je suis donc la deuxième personne la plus importante d'un des clans les plus importants du monde. J'ai donc réussi... Intéressant. Le crédo utilisé par les pirates est donc vrai... "La fin justifie les moyens"...


*/ Personnalité :

• Caractère général :
La phrase la caractérisant le mieux restera à jamais « La fin justifie les moyens » : n’ayant aucune attache partculière, elle n’hésitera jamais à utiliser tous les stratagèmes pour arriver à ses fins : manipulations, assassinats, prostitution, argent, corruption : tout y passera du moment qu’elle arrive à obtenir ce qu’elle veut.
Globalement, elle est très calme et analyse les situations avant d’agir bêtement. Son intellect lui permet cela dit de ne pas être trop lente lorsqu’il s’agit d’aller vite. Elle déteste l’échec, et contre toute attente, la personne en qui elle a le moins confiance, c’est elle-même.
Elle connaît ses limites, et elle sait à quel point elle deviendrait niaise si ses sentiments arrivaient à prendre le dessus. Heureusement pour elle, elle a passé sa vie à les maîtriser, ce qui ne pose plus aucun problème aujourd’hui - ou presque.
Ténébreuse, elle déteste le soleil qu’elle trouve trop lumineux, elle déteste la neige qu’elle trouve trop blanche : cela dit, elle adore la pluie et n’hésiterait pas à passer des heures en dessous. D’ailleurs, généralement, dans les situations compliquées, elle se met sous une douche froide pour méditer et réfléchir, ce qui amène bien des questions : Leafia n’est elle née que sous la signe de la Terre ?
Elle en reste cependant perfectionniste, et aime le travail bien fait : ainsi, elle donnera des ordres détaillés à chacun de ceux à qui elle doit en donner, et tout sera préparé et calculé à l’avance dans les moindres détails. Elle sait cela dit être très spontanée quand il le faut.
Puis, elle possède une répartie à toute épreuve et un cynisme sans pareil : l’humiliation par la parole, c’est ce qu’elle aime le plus, et sans doute dans quoi elle est la plus douée.
Enfin, notons que Leafia reste très égoïste et orgueilleuse : c’est elle avant tout, ainsi que sa réputation et sa gloire. Son but ? Devenir une Etoile.



Qualités : Perfectionniste, Intelligente, Belle, Organisée, Maline, Prête à tout, Oratrice, Calme
Défauts : Impatiente, Arrogante, Egoïste, Humiliante, Orgueilleuse, Têtue, Trop confiante, Cynique, Sadique.
Goûts : On ne peut pas dire qu’elle aime grand-chose… La mythologie, à la limite.


*/ Physique :

• Physique Général :
Globalement, Leafia est grande et mince. Ses cheveux, coupés dans un carré imparfait, d’un noir profond et ténébreux, ne sont jamais attachés, quelque soit la température ou l’endroit où elle est : toujours, depuis sa plus tendre enfance, elle les laisse virvolter au gré du vent. Son regard profond et froid impose le silence sans qu’elle ait à le demander lorsqu’il se pose sur quelqu’un.
Question vestimentaire, sa condition de personne aisée l’autorise à porter les tenues les plus élégantes quand elle est en société. Mais sa sobriété, et surtout sa nonchalance vis-à-vis du regard des autres, l’amènent souvent à porter des vêtements on ne peut plus commun. Au commandement de ses
troupes, Léa arbore une longue cape blanche mise par-dessus un ensemble blanc également. De même, son visage n’est jamais caché, et ses cheveux jamais attachés.
En ce qui concerne les bijoux, elle n’en met qu’en société, et se contente, au mieux, de boucle d’oreille plutôt sobre et d’un collier, seul héritage de sa mère, qui lui donne un air sentimental plutôt trompeur aux yeux des gens.

Signe(s) Particulier(s) : Une cicatrice sur la cuisse droite.
Taille : 1m79
Poids : 65 kg


* - STUFF

• Arme(s) utilisée(s) : Même si elle n’aime pas les armes à feux, elle a tout le temps avec elle une sorte de Magnum Raptor en Argent. Elle possède cependant un arc qu’elle n’utilise quasiment jamais, et une longue épée dont le manche est incrusté de pierres précieuses, et dont la lame est affutée.
• Animal de compagnie : Aucun.
• Objet(s) fétiche(s) : Aucun.
• Moyen(s) de transport : Aucun en particulier. Ce qui traîne, en fait.
• Pouvoirs : Aucun.

HJ (Hors Jeu) :

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? Le contexte sympa, et la
pression. o/
Comment avez-vous connu ce forum ? Par un membre
Connaissez-vous déjà quelqu’un sur ce forum et si oui, quel est son
personnage ?
Ouaip, Grey Dust
Quel est le code ? Code validé par Lugh ♠
Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum
?
Rendre toutes les informations un peu plus synthétique… On se perd un peu dans les détails, même si ça fait aussi le charme du forum, étrangement. oO (Oui, je suis toujours claire ^^)


Dernière édition par Leafia Hertzfal le Ven 16 Juil - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 3:04

Me reste le RP Test, que je ferais sans doute demain/ Idem pour le relecture et la mise en page, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeranh Fraï
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Âge : 20 ans ^^^
Capacité spéciale : Déviation de la foudre
Clan : Aucun, à mon grand malheur T_T
Serment d’allégeance : ma Déesse et mes parents morts ça marche ?

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Mercenaire
Race: Sang-mêlé
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 3:27

Chat-lut et bienvenue parmi nous, nouvelle viendue ^^^


Hâte de voir tes capacités en RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onirik-tristoeil.forumactif.com/forum.htm
Lugh ♠
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 252
Âge : Ca t'regarde ?
Capacité spéciale : Faire parler les curieux.
Signe(s) particuliers(s) : Clope au bec.

Clan : Tu t'moques de moi, là !
Serment d’allégeance : Mes propres intérêts.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Emmerd... hum, journaliste.
Race: Humaine. 'Fin, j'crois.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 13:59

Bienvenue à toi,

Bon courage pour le test RP, bien que généralement on préfère qu'il soit posté dans la foulée. Attention également à la mise en page et au nombre de lignes.

Fais signe quand tu jugeras ta fiche terminée Smile
Lugh

_________________
Compte administratif
Joue Camelia Rosenshield et Ekna Aedh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 14:45

Le test. Désolée, je suis un peu rouillée, un moment que j'en ai pas fait. (C'est pas une excuse, je vous l'accorde. ^^)



Leafia était habillée d’une robe de soirée vert pastel. Elle se trouvait à une réception organisée par une œuvre de bienfaisance en faveur des hospitalisés d’Anthélima ne pouvant se payer les soins nécessaires à leur guérison. Comme bon nombre de personnes connues - car Leafia avait, avec le temps, obtenue une certaine notoriété sur Suria -, elle avait été invitée. Pour tout dire, l’envie d’être présente ce soir tendait à être nulle, ayant d’autres projets bien plus importants et intéressants en tête. Mais, Leafia était une pirate, et elle se devait de couvrir au mieux son statut, et donc de se mêler au peuple. C’est d’ailleurs ce que faisait certaines personnes présentes à la cérémonie : elle en reconnut certains, soit car ils appartenaient à son clan, soit parce qu’elle avait déjà eu à faire à eux par le passé. Mais toute son attention était tournée vers elle, vers cette personne élégante et souriante qui s’était mêlée aux sergents de la Sentinelle comme si elle était une de leur grande amie. Cette personne maîtrisait la manipulation sans doute mieux que Leafia, et sa clairvoyance lui permettait de s’adapter très vite aux personnes l’entourant. En tant que pirate, « Léa » avait appris à les reconnaître, mais elle devait avouer que si elle ne le savait pas, jamais elle n’aurait pris Calill Macross pour une pirate.
Calill, ou l’art d’exceller dans tout ce qu’elle entreprend. Leafia ne l’a jamais portée haute en estime, d’une part parce que, arrivée bien plus tard dans le clan Momiji, elle fut assez opportuniste pour obtenir la place de Seconde lorsque Leila arriva au pouvoir, et d’autre part parce qu’elle lui fait de l’ombre : l’intelligence de Calill lui permet d’élaborer elle-même ses plans d’action, sans avoir besoin de passer pour les sous-fifres responsables de cette partie des missions, Leafia en premier lieu, étant considérée comme la plus douée des stratèges du clan. Mais ce qui l’exécrait au plus haut point était le talent dont faisait preuve Calill dans la piraterie et dans son rôle de Seconde. Léa était sûre de pouvoir faire de même, voire mieux. Cependant, Leila ne lui donnera jamais sa chance temps que sa Seconde restera aussi douée. Ainsi, deux plans vinrent titiller l’esprit rusé de la stratège : faire en sorte que le travail accompli par Calill devienne lamentable - par sabotage, notamment - ou faire en sorte que Calill ne puisse plus exercer son métier. La première solution, Leafia l’avait souvent utilisée lors de son parcours dans la piraterie, et elle avait vaguement essayé d’en faire de même contre sa supérieure, en vain : en effet, elle était bien trop rusée et intelligente pour pouvoir tomber dans des pièges aussi futiles, et sa capacité de raisonnement lui permettait toujours de réagir rapidement aux imprévus. Et il ne fallait pas qu’elle soit trop entreprenante, par crainte d’être démasquée. Elle abandonna son plan, et elle recommença son ouvrage avec l’idée d’exterminer Calill. Elle voulait agir seule, sans le secours des autres : son orgueil restait solitaire au milieu de tous ses rêves. Il fallait donc entamer par la ruse un combat singulier avec son ennemie. Elle ne voulait pas soulever les masses, ni conquérir la gloire bavarde paralytique. Elle voulait arriver à elle, se prendre en duel contre Calill vivante, la tuer, porter sa lame meurtrière sur la tribune et laisser la fumée de la mort de sa victime monter au nez des détracteurs, pour réchauffer leur cervelle embrumée, et leur rappeler qui elle était.
La tâche qu’elle imposait était rude, et elle avait décidé d’agir le lendemain de cette cérémonie.


    « Tu m’as appelé, Leafia ? »


Elle n’en avait parlé qu’à une seule personne, jusqu’à présent. Un de ses larbins qui lui avaient promis allégeance pour une raison encore obscure. Arkana Kisara, les cheveux longs, noirs, le bouc au menton et des yeux noisettes plutôt charmeurs. Elle lui avait demandé de garder le silence jusqu’à ce qu’elle lui donne de nouvelles directives. Et aujourd’hui, son plan démarrait.

[list]« Je veux que tu ailles annoncer à Calill que tu as eu des informations selon lesquelles j’irais tenter de la tuer demain soir aux alentours de minuit. »
« Mais c’est insensé, Leafia ! Pourquoi irais-je lui révéler le plan que tu as concocté, sachant que tu détruis tout l’effet de surprise ? Pourquoi ? »
« J’ai mes raisons. Et je suis persuadée que Lee comprendra. Va, maintenant. »

Hésitant, Arkana fit tout de même volte-face et se dirigea en direction de Calill. Durant tout l’entretien, Leafia n’avait pas quitté des yeux les gouttes qui coulaient le long de la fenêtre. Elle ne se tourna pas plus que ça quand elle sentit le regard de sa supérieure se portait sur son dos. C’était fait, maintenant. Il était trop tard pour revenir en arrière. Il faut que le monde sache un peu qui elle est. Ce ne sera plus très long, maintenant… C’est l’histoire de quelques heures. Ceux qui tournent autour d’elle avec des yeux louches pourront se satisfaire et vider leur sac à paroles. Que les gens la comprennent on non, qu’ils agissent ou n’agissent pas lorsqu’elle s’en prendra à Callil, elle aura dit tout ce qu’elle a à dire. Elle leur fera tailler leurs flèches, si elle ne leur fait pas nettoyer leurs lames, et le clan Momiji gardera sur sa joue la trace de son épée marquée en trait de sang. Qu’ils l’appellent comme ils voudront, Leafia ou simplement « Celle qui a voulu tuer sa supérieure », elle ne veut pas qu’ils l’oublient. Sa vie entière est au bout de son arme, et que la providence retourne ou non la tête en l’entendant frapper, elle jette son avenir à pile ou face sur la tombe de Callil. Dans quelques heures, « Lee » comparaîtra devant le tribunal de sa volonté…

Le lendemain. La pluie ne s’était pas arrêtée depuis la veille. Au contraire, elle s’était amplifiée. Les Déesses seraient-ils avec elle ? Elle l’ignorait, elle savait juste qu’elle adorait la pluie, et qu’elle se sentait toujours plus légère lorsqu’il y avait ce temps.
Elle n’avait pas peur de mourir sous les coups de Calill. Elle avait peur d’échouer dans son entreprise. Elle avait fait en sorte que tout se passe selon ses plans, et la seule chose laissait au destin restait le résultat de son affrontement avec sa supérieure.
Minuit arrivait. Elle enfila ses habits de pirate - une tunique blanche revêtue sous une longue cape toute aussi blanche - et sortit sous la pluie, laissant les gouttes d’eau lui imprégner la peau.
Elle arriva au seuil de la porte de Callil, et d’un geste calme, elle l’ouvrit, sans frapper. Comme elle s’y attendait au vu de ce qu’elle avait faire faire à Arkana la veille, Callil était là, assise dans un fauteuil en face de la port, elle aussi dans ses vêtements de pirate, un sourire collé à son visage.


    « Je suis très déçue, Léa. Tu aurais pu tout de même venir me le dire en personne. »


Sa voix montrait à quel point elle était calme, sans doute bien plus que Leafia. Elle parlait avec une aisance et une assurance à faire frissonner les plus téméraires, quand on sait que ce qu’elle s’apprêtait à faire relever de la loi de la jungle : tuer ou être tuée.
Calill se leva, sortit un pistolet et le jeta par terre, aux pieds de son adversaire, et sortit deux poignards.


    « Ne me déçois pas, Léa. Tu sais tout comme moi que si le plan que tu as prévu veut être parfait, les armes à feu sont prohibées. »


Le plus frustrant dans tout cela, c’était qu’elle avait raison. Elle avait parfaitement saisi la portée de l’acte de Leafia et avait tout compris. La panique lui montait peu à peu au ventre : et si, finalement, le destin en décidait autrement ? Et si Leafia avait fait une nouvelle erreur en cherchant toujours plus loin ?
Non. Il ne fallait pas céder à la panique, ça l’emmènerait sans nul doute à sa perte. Elle jeta à son tour son arme et sortit son épée.


[list]« Une chose est sûre, Lee. Ta réputation te précède. Ton intelligence aussi. »
« Que la meilleure gagne. »

Dans un sourire commun, comme si elles étaient deux très bonnes amies en train de faire une connerie ensemble, elles foncèrent l’une vers l’autre, lame à la main. Les claquements se firent de plus en plus intenses, et le combat fut long et éprouvant. Plusieurs minutes passèrent avant que l’une d’entre elles ne montra un signe de faiblesse : au moment où Calill assena un nouveau coup au niveau de la cuisse de Leafia, celle-ci perdit l’équilibre et la lame entailla profondément la jambe de la jeune femme. Elle fit tomber un des meubles de la pièce et se mit derrière un instant pour vérifier l’étendue de sa blessure, tandis que Calill se débarrassait tant bien que mal de toute la poussière et de tous les objets lui étant tombés dessus. Leafia enleva son pantalon et regarda la blessure très profonde qui lui faisait un mal de chien. Elle enleva sa cape, la déchira et serra sa plaie aussi fort que possible. Elle remit son pantalon et roula sur le côté juste à temps pour éviter le nouveau coup porté par Lee. Leafia reprit son épée et repartit au combat. La douleur lui donnait comme un second souffle, et en quelques minutes, il s’avéra qu’elle avait repris l’avantage : en effet, elle avait réussi à faire lâcher les deux poignards de son adversaire.
Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité de Calill. Elle sourit, et sortit une sorte de barre noire extensible et puissante. La lame de Leafia accusait mal le coup, et plus son ennemie frappait, plus elle reculait, et plus la lame était endommagée. Il fallait vite qu’elle trouve une solution pour s’en sortir, ou c’est elle qui y passerait… Et pendant qu’elle réfléchissait, Calill lui assena un coup de pied puissant dans la poitrine qui la fit voler contre le mur. Le choc fut rude, et Leafia eut besoin d’un peu de temps pour reprendre ses esprits. Trop, car Calill avait récupéré ses poignards entre temps et se trouvait maintenant au dessus de Leafia qui n’avait plus son épée. Spontanément, elle sortit son propre poignard et l’enfonça dans le pied de Calill, qui vacilla et posa un genou par terre. C’était maintenant, cette chance ne se renouvèlerait qu’une seule et unique fois. Avec sa jambe valide, elle se releva en attrapant un poignard que Lee venait de laisser tomber. Elle la prit par le col et a mit à sa hauteur. Mais au moment où elle voulut lui donner le coup de grâce à son adversaire, on lui retint le bras, lui enleva son poignard et la sépara de Calill.


    « Sachez une chose, mesdames. Moi vivante, jamais l’une de mes pirates n’en tuera une autre. »


Leafia se retourna rapidement et vit une petite fille blonde un grand sourire aux lèvres , entourée de deux hommes habillés tout en noir. Leila Isydhor, sa chef de clan, se trouvait devant elle.

    « Ca fait des heures que je suis dehors, j’en avais un peu marre. En plus il faisait froid, et ces deux idiots n’avaient pas pensé à me prendre un manteau. RAAAH, que je déteste quand le boulot est mal fait. Prendre un manteau, c’est pas difficile, pourtant. »


Elle fit une mine renfrognée, comme si elle boudait les deux pirates qui se trouvaient derrière elle. Leafia, essouflée, n’avait cessé de fixer sa boss sans broncher. Leila s’avança vers elle, et se mit nez à nez avec, souriant de toutes ses dents.

    « Touuuuuuuuuutes mes félicitations, Léa ! Tu deviens Seconde du clan Momiji ! Alors, ça fait quoi ? Hein ? Hein ? Hein ? Hihihi. »


Elle souriait toujours, se tourna et s’adressa à Calill.

    « Comme on en a parlé ce matin, si Léa réussissait à te battre, tu perdais ton rang. Cela dit, même si tu m’avais dit que c’était inutile et blablabla, j’ai prévu quelque chose pour toi. Je vais pas te laisser errer dans les bas-fonds de la piraterie, quand même. »


Pendant qu’elle parlait, Leafia s’était adossée contre un mur, appuyant sur sa jambe blessée, regardant Leila et Calill discutées sans pouvoir entendre ce qu’elles disaient. Elle avait encore du mal à imprimer : elle était Seconde d’un des clans les plus prestigieux…

    « Tu devrais soigner cette plaie, elle pourrait s’infecter. Ca me fait penser qu’un jour, je m’étais entaillée le doigt. Cette maladresse a failli me coûter un doigt à l’époque, après une collision sanglante avec un morceau de verre. Très vite, Madame Ma-Mère a déclaré qu'on était à 5 sur l'échelle des trucs dégueulasses. « On va t'amener te faire recoudre », alors que je pensais m'en sortir avec un petit bisou magique et un pansement nounours.
    Je me voyais déjà amputée de la main, bousillant ma potentielle carrière de grande lanceuse internationale de javelot olympique du monde entier, encore une vocation étouffée dans l'œuf. J'étudiais la possibilité de me faire greffer un crochet à la place de ma main gauche quand le chirurgien est arrivé, ça aurait fait vachement classe et beaucoup plus impressionnant. Il a préféré ne pas me serrer la main, choix judicieux quand on voit comment j'ai pourri le carrelage du hall d'entrée.
    On a atteint le comble du bon goût quand il a cru bon de signaler qu'il voyait mes tendons. Trop bien, passe leur le bonjour de ma part. Il a fait du point de croix sur mon annulaire et il est reparti vers l'infini et au-delà pour continuer paisiblement à disséquer des intestins de caniche ou que sais-je encore.
    Bref, faut vraiment que j’arrête de parler. Je te contacte au plus vite, bras droit ! Hihihihi ! »


Sur ses mots, Leila quitta l’appartement dévasté aux côtés de Calill. Leafia s’allongea un instant. Elle avait réussi. Elle venait de prendre la place de Lee. Elle appuyait sur sa plaie, et se dit qu’elle gardera jusqu’à la mort cette cicatrice sanglante, inestimable diamant attestant des difficultés qu’elle eut à arriver où elle était… Une question continuait cependant de résonner dans son esprit… Le « Pourquoi ? » qu’Arkana lui avait posé la veille… La réponse est pourtant simple : la tuer par surprise n’aurait eu aucun intérêt, et Leila n’aurait même pas été au courant en temps réel de ce duel, ce qui aurait eu sans doute pour conséquence la colère de Leila de voir sa Seconde tuée par une stratège. Et après tout…
« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »


Dernière édition par Leafia Hertzfal le Ven 16 Juil - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lugh ♠
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 252
Âge : Ca t'regarde ?
Capacité spéciale : Faire parler les curieux.
Signe(s) particuliers(s) : Clope au bec.

Clan : Tu t'moques de moi, là !
Serment d’allégeance : Mes propres intérêts.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Emmerd... hum, journaliste.
Race: Humaine. 'Fin, j'crois.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 14:57

Heu...
Quand je t'ai dis que tu pouvais faire intervenir Leila en PNJ, ça ne voulait pas dire que tu pouvais faire changer son caractère du tout au tout o.o
Leila est quelqu'un de vraiment adorable avec ses hommes et jamais elle ne se montrerait aussi cruelle et sadique envers sa nouvelle seconde. Elle serait d'ailleurs très triste de la mort de Callil - ça ne m'arrange pas tellement que tu la tues, d'ailleurs, parce que la mort d'un personnage prédéfini / d'un adoptable, au même titre que celle d'un personnage normal, est censée être sujette à notre autorisation - bref, ton test RP montre principalement que tu n'as pas lu la fiche complète de Leila et ça m'ennuie un peu.
Quand je t'ai dis par MP que tu pouvais modifier un prédéfini, c'était au cas où tu désirais le jouer et ça ne concernait en aucun cas un renversement total de son caractère.

Enfin, j'attends la remise en page de ta fiche et j'aviserai.

_________________
Compte administratif
Joue Camelia Rosenshield et Ekna Aedh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 15:03

Si, si, j'ai lu, et j'avais bien saisi que j'allais pas la modifier parce que je la prenais pas. ^^

Mais dans la fiche j'avais vu qu'elle était "un peu beaucoup sadique", justement, du coup j'en ai fait une mauvaise interprétation, au temps pour moi. Smile
Pour le PNJ, j'vais le ressusciter, dans ce cas, encore désolé. ^^'

Je change dans l'après-midi, et j'éditerais. Smile Inutile d'aviser, t'en as fait assez pour céder à mes caprices, à mon tour de me plier un peu aux règles du forum Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lugh ♠
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 252
Âge : Ca t'regarde ?
Capacité spéciale : Faire parler les curieux.
Signe(s) particuliers(s) : Clope au bec.

Clan : Tu t'moques de moi, là !
Serment d’allégeance : Mes propres intérêts.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Emmerd... hum, journaliste.
Race: Humaine. 'Fin, j'crois.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 15:16

D'accord, je vois qu'on s'était un peu mal comprises, c'est pas grave Smile
En fait, je m'appuie surtout la fiche de Leila telle qu'elle a déjà été jouée sur le forum, et où l'accent est plus mis sur son côté gentil et protecteur et toi tu suis la fiche de prédéfini... Forcement, l'interprétation est différente Smile

Bref, j'attends ta nouvelle version, merci de ta compréhension Smile

_________________
Compte administratif
Joue Camelia Rosenshield et Ekna Aedh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 20:29

Bon, si tout va bien, Leila est remise au goût du jour : attentionnée, excentrique et bavarde. (Si c'est pas ça, dites le moi xD)

Et si c'est bon, et même si je ne suis pas fière du tout, c'est OK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suria.
~ Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 289
Âge : Déjà bien plus de 3000 ans !
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Maître du Jeu.
Race: Je ne suis rien et je suis tout.
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   Ven 16 Juil - 22:04

    Enfin, on y arrive Very Happy

    Félicitations, Leafia, te voici validée ! Bienvenue à toi et bon jeu parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leafia Hertzfal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leafia Hertzfal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: