AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première journée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Première journée.   Jeu 17 Juil - 22:55

=> Les dortoirs o.Ô

- Le nouveau, tu vas aussi en vitrine.

Ca c'était direct et annoncé de manière très diplomatique. Le petit aux cheveux blanc dissertait à se demander s'il avait aimé ou pas la remarque de son sempai. Ses yeux attrapèrent Isaac qui attendait des remerciements et s'exécuta docilement. Le styliste sembla attendre quelque chose de plus et, après quelques secondes à se demander quoi, il lui tira la langue. Il ne savait pas si c'était ce qu'il attendait mais ça lui arracha un sourire satisfait. Et il retourna vaillament à ses papiers. Peut-être que lui aussi prendrait un jour un flingue et tâcherait de sang son bureau. Bah... non il avait un hobby formidable et jouissif, faire des trous dans les gens.
Le bout d'un des doigts de Shane vint tripoter son machin de métal sur la langue. Moins d'un mois à cicatriser pour celui là. En attendant ne pas trop tripoter, et tous ces machins qu'il devrait remuer pour éviter que sa peau ne se referme dessus.
Buwah, donc la vitrine. Où apparemment son maître adoré bossait aussi. Le monsieur en noir était parti ailleurs crier sur d'autres personnes, et plus personne ne squattait leur couloir. C'était assez pour qu'il s'appuie contre les lèvres d'Eren, sa main posée sur sa nuque. Langue qui franchit les autres lèvres et fait un petit tour contre l'autre, brièveté calculée. Ensuite le petit blanc s'éloigna et trottina devant à la recherche de ce qu'on apellait les vitrines. Il n'eut pas à chercher très longtemps en fait. Vu que techniquement c'était le long des façades qui donnaient sur les plus grande rue, des petites alcôves séparées par du tissu tendu, des tabourets au bois encore verni. Mmh.
Il y avait Yuürei pas loin. Sans vouloir être psychopathe il se demanda si le brun le suivait exprès. Les yeux verts lui lancèrent un clin d'oeil plein de malice, il tira la langue en réponse, et npta la nuance perverse du sourire qui s'étala sur les autres lèvres. Bon. Et l'autre personne à côté c'était... Petit effort de mémoire... Il était pas sûr mais il l'avait déjà vu quelque part. On lui dit qu'il s'appelait Farbe, et devant son air perdu le concerné ajouta qu'il dormait sous lui et qu'il lui avait à moitié sauté dessus ce matin. Haaa. Tout de suite.

Là où Eren jouait sur le côté magnifique de l'érotique et Yuürei sur le côté joueur, Farbe "misait" comme aurait dit Isaac sur le côté mâle domestique. A savoir qu'il était grand, large d'épaules et musclé, qu'il travaillait son bronzage en faisant la sieste sur les toits, que sa tenur de prédilection était un short de cuir noir avec un collier de chien assorti au cou, et qu'il était apprécié des femmes comme des hommes, à la différence des trois autres. Ses cheveux étaient noirs mais on voyait par endroit ses racines châtains ressortir.
Les trois qui se connaissaient partirent en joyeuse discussion sur les position à aborder. Quelque chose qui larguait un peu Shane. Il avait beau faire des effort, il n'allait pas connaître les fantasmes des gens en claquant des doigts. Raison de plus pour écouter, même si ça lui faisait mal aux oreilles parfois. Eren et Yuürei étaient les plus emballés quand ils parlaient, Farbe ne se trouva être très causant qu'au moment où ils abordèrent l'éventualité des poses à plusieurs, qui dans son cas le mettait énormément plus en valeur. Autant dire que Shane n'avait pas énormément parlé.

A sa droite il y avait Eren, son éternel protecteur, à sa gauche il y avait Yuürei (et c'était une raison suffisante pour avoir déplacé son tabouret loin de lui), et encore à gauche il y avait Farbe.
Celui aux cheveux blancs avait d'abord dénudé ses épaules, laissant sa fourrure retomber, et s'était caressé l'intérieur des cuisses du bout des doigts avec un scepticisme caché derrière un masque encore en construction. Un petit mix entre Yuürei dont il récupérait le côté joueur, et Eren, de la fierté duquel il s'inspirait. Cela ne dura pas des masses de temps, il y eut un grand moment de mélange ensuite dans les vitrines, et il se retrouva successivement dans les bras de Farbe, qui caressait ses lèvres avec une lenteur exagérée en attirant une de ses jambes autour de sa taille, Yuürei, qui se tenait derrière en lui caressant le torse et n'avait rien trouvé de pire que mettre une main dans son pantalon -et trouver moyen de la glisser sous ses sous-vêtement et lui murmurer "Etrange, je pensais qu'il t'aurai percé là aussi" avant de passer le relais à Eren.
De manière générale, ils se tripotèrent un moment, Shane parfois un peu laissé tranquille, regardant surtout Eren et Yuürei qui s'enlaçaient. Il se demandait lequel finirait dominé, puis les bras d'Eren l'enlacèrent de nouveau, pendant que l'autre brun finissait assis outrageusement sur les cuisses de Farbe, le dos bien courbé pendant qu'il se faisait embrasser.
Shane jouait avec les mains qui avaient enlacé sa taille lorsque les deux autres se séparèrent en pleine action, sur le signe de tête d'un homme en noir. Sans doute que quelqu'un avait craqué, il n'avait pas fait très attention à ceux qui étaient de l'autre côté de la vitre. C'était à Farbe qu'on en voulait bien sûr, son alcôve se referma sur lui pendant le temps où il serait "occupé". Il n'avait pas vu quel genre de personne était avec, un type en tout cas. Le groupe de trois qui restait se resserra notamment avec des caresses à six mains sur le corps d'Eren qui reflétait extérieurement le plus violable des trois. Une masse noir partit discrètement de l'alcôve, même pas remarquée, et bientôt le rideau se rouvrit sur un Farbe qui se passait la main dans les cheveux en grimaçant. "'Tain il arraché les cheveux". Ce qui tira un grand sourire à Yuürai qui se fit une joie de se pendre à son cou pour... lui faire penser à autre chose.
Il se serait presque amusé tiens. En tout cas il souriait de bon coeur, derrière le coin de ses lèvres étirées pour la forme en un sourire amusé et insolent. Jusqu'à ce qu'un type en noir pose sa main dans son dos pour lui faire signe de défaire les rideaux de son alcôve. D'un coup il sentait ses tripes peser. Ses doigts étaient un peu gourd sur les ficelles, il resta dans un coin près des tentures, passant sa mains dessus, espérant vaguement rencontrer la forme solide du corps d'Eren. Finalement un homme le rejoignit, assez jeune pour son soulagement, et prit place tout seul sur le tabouret, écartant les cuisses, le regardant avec un sourire étrange. Étrange du fait qu'il n'était pas lubrique -non pas à son âge. C'était plutôt du... genre de Yuürei. Quelqu'un qui voulait s'amuser avec lui. Super. Il se mit à genoux.


- Tu es un peu maladroit.

Il sursauta entendant la voix dans le creux de son oreille, et en sentant le souffle caresser ses anneaux. Chose qui pouvait être très fâcheuse quand on est précisément avec quelque chose de gonflé et sensible dans la bouche. D'ailleurs son client devrait lui être infiniment reconnaissant de ne pas l'avoir mordu -de toute façon il aurait eu des ennuis pour ça à coup sûr.
Il décida de ne pas relever, même si le jeune s'était arqué sur lui de façon bizarre, et lui tripotait les cheveux comme l'aurait fait un fétichiste. Il se faisait sûrement des idées mais... au vu du pantalon dans lequel il avait le nez il n'était pas du quartier. Mais d'un autre un peu plus haut placé. Ptet pas bourge non plus, mais pas loin.

- Neee ? Tu m'écoutes petit ?

Ca l'agaça un peu. Quelque part il décida que son image qui était basé sur le stéréotype ado rebelle devait gueuler doucement. Il laissa le membre dur et luisant de sa salive pour affronter l'autre regard avec un froncement de sourcil qu'on réserve à un gosse ennuyeux.

- Ouii ?
- Normalement les putes se débrouillent mieux que ça.
- Je suis pas une pute, expliqua-t-il calmement, les putes ce sont mes copines qui travaillent avec moi. Moi tu peux m'appeller "petit", ou "mon mignon" si tu veux.
- Je vois que tu sais au moins parler avec ta jolie langue. Tu pourrais l'employer à autre chose.


Tirage de la langue en question, même éclair dans les yeux amusés à la vue du piercing. La main dans ses cheveux le refourra vite fait "à sa place" et il retourna à la chose enveloppée de plastique qui le réclamait. Beuh. Et sa salive avait refroidi. Un frisson traversa ses épaules quand il s'aperçut que d'un façon ou d'un autre, son client était énormément plus excité en lui tripotant les cheveux de manière plus ou moins douce. A moins que ce ne soit que l'effet de son propre plaisir mais... Il n'y avait pas que ça. Sorte d'intuition. A la fin, il fut content que la capote soit là. Le jeune homme avait réagit plus ou moins en silence, à cause des minces rideaux qui ne bouchaient que la vue.
On attrapa son poignet et il se retrouva bientôt cuisses écartée sur un pantalon défait. Une main se glissait vers ses fesses. Regard bleu planté dans l'autre, marron presque noir, qui fronçait les sourcils.

- Vous n'avez pas payé pour ça.
- Mais je ne fais rien.


Le ton doux qu'il avait employé en caressant lui avait fait... un peu peur. Au secours un malade...
Quelques caresse dans ses cheveux blancs semblèrent le satisfaire. shane se fit enfin repousser, son client ramenna son pantalon sur ses fesses et partit, et à lui de défaire les rideaux et de recommencer à poser.
Quand les morceaux de toile touchèrent le sol, il fut décu d'en voir d'autre à la place d'Eren. Yuürei lui était là et passait ses bras autour de son cou, lui murmura un "alors comment c'était?" et "c'est bientôt la pause de midi".
Pendant ladite pause ils se relayaient par groupe de deux dans les vitrines. Il mangeait avec Eren, son sandwiche qu'on lui avait aimablement lancé dans les main, enfoncé dans un des canapé du Salon. Il souriait de voir leurs deux emplacement les rideaux relevés et de savoir que les passant les croiraient occupés. Très occupé à se remplir un peu l'estomac.
Il grimaça de trouver un truc vert et croustillant dans son machin, mais avala sans trop rechigner. Il doutait qu'on lui ferait un plat sur commande. Regard bleu sur son sempai.

- On ne mange rien d'autre ? Je veux dire... le soir et...

Il fallait que ça sorte. Après tout en faisant une fellation il gagnait bien de quoi se payer un repas. Même si techniquement l'argent n'était pas dans sa poche.

- Tu es là depuis combien de temps Eren ?

Nul doute qu'il ferais de grand yeux en sachant qu'Eren mangeait des sandwiches depuis cinq ans. Comment tu fais pour survivre ? Et garder la ligne ? Je sais qu'ils en donnent pas beaucoup mais bon...

[TT pardon pour le scmilblick pas très avancé... je pourrais étffer demain matin sur tu veux]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première journée.   Ven 18 Juil - 0:51

Il l'avait déjà dit, son planning les jours où il travaillait le soleil levé était peu fourni, et commençait généralement par un client aux alentours de midi - quoi de mieux pour lui faire perdre l'appétit... Aujourd'hui, celui-ci fut matérialisé par un trentenaire à lunettes qui le caressa pendant qu'il avait la main dans son froc. Mais ce n'était ni le type qui le payait, ni les rideaux fermés, ni même les poses aguicheuses qu'il devait effectuer qui l'inquiétaient... Parce qu'un peu avant que cet énième pervers ne passe les portes du magasin, un autre, plus jeune, était venu poser le petit écriteau "Occupé" sur la cabine de Shane. Sa "première fois" en quelque sorte, après celle non-officielle qu'il lui avait offert la veille... Et ayant vu son chaton effarouché à l'oeuvre, il avait de quoi se faire du mourron, non ? Pour que lui ait réussi à le faire pleurer au début, il espérait qu'on n'aurait pas la bonne idée de le prendre derrière les rideaux. Il ne voulait peut-être pas se l'avouer mais il se montrait un peu protecteur avec son élève, du genre à lui jeter des coups d'oeil et à critiquer aussi bien sa tenue que les hommes qui s'en approchaient. Parce qu'ils devaient être un minimum digne, classes, et qu'il n'accepterait pas qu'on laisse le pochtron du coin au chaton, c'était souvent les cas les plus difficiles à gérer.

Il n'assista pas à la sortie du client de Shane, trop occupé à faire venir le sien, et ne lui demanda pas par la suite si "ça avait été". Est-ce que ça se faisait seulement, de questionner quelqu'un, même une pute, sur sa capacité à faire des fellations ? Celui dont la conversation tournait le plus autour de la chose s'avérait être Yuürei, Eren et Farbe restant tous les deux assez soft, non sans en parler ouvertement mais souvent sans connotation perverse. On en discutait comme de son job, d'un sujet normal, qui rendait las, et qui soulait.

Après, il fit courir ses mains sur le torse dénudé de l'adolescent aux cheveux blancs, pour laisser le temps à ses deux collègues d'avaler leur casse-croûte. Quelque chose de nécessaire que leur refilait Dienthal, très souvent pas bon, un peu congelé, mais c'était en somme tout ce qu'ils avaient avec les bouteilles d'eau. Pas de petit-déjeuner, mais le soir était généralement plus fourni, car des denrées comme les fruits ou la brioche à gogo circulaient dans leur dortoir, grâce à la solidarité générale. Quand la direction était de bonne humeur on faisait une ration double avec de la soupe dégueulasse. Pas de réfectoire, juste les fauteuils cramoisis où on faisait assoir les clients une fois le soir venu, et desquels on devait essuyer les miettes. Eren attendait le week-end et l'invitation de son proxénète autant pour le bain tant promis que la viande saignante sur laquelle il pouvait se jeter. Etant le seul privilégié et considéré comme le "chouchou" du boss, il ne s'en vantait pas trop, disparaissant le dimanche sans prévenir, attirant assez de mauvaises opinions comme ça. Entre le fait qu'il soit issu d'un tandem elfe/humain, qu'il avait un physique monstrueux, et qu'il devait sûrement coucher avec le patron pour réussir... Il ne les comptait plus, ses défauts. Heureusement qu'il y avait Yuürei le chieur et Farbe, dans ces instants là.

Maintenant il avait posé ses pieds nus sur la table basse sur laquelle trônaient habituellement des verres d'alcool, et croquait dans du pain un peu mou, essentiellement rempli de légumes. Quelque chose qu'il avait un peu de mal à manger à cause de sa mâchoire, en somme... Les bouts qu'il arrachait prenaient presque plaisir à échapper à ses pointes, et après c'était dur de les récupérer pour les mettre sous la langue... Concentré sur ce qu'il faisait, il croisa tout de même les iris bleu électrique qui le regardaient d'un air légèrement consterné.

- On ne mange rien d'autre ? Je veux dire... le soir et...


- Si si, le soir on mange plus. 'Suffit de demander aux gens du dortoir si t'as un peu faim, on a pleins de trucs meilleurs. Mais on a rien pour le matin. Et au pire... Pleins d'gens ont des AT's, et parfois ils vont un peu loin d'ces quartiers-là pour piquer des trucs sur les marchés... Mais si c'est pas ton genre.

Lui, en tout cas, ça l'était. Parce que les légumes ça allait deux minutes, mais son estomac avait une fâcheuse tendance à en demander toujours plus.
Il y eut un moment de silence, pendant lequel il regarda le croûton de son sandwich, le bout le plus dur et donc le meilleur.

- Tu es là depuis combien de temps Eren ?


- ...Mmh ?

Ledit Eren posa des yeux un peu surpris sur le visage de Shane, se demandant si ça avait un quelconque intérêt... ou si c'était simplement pour alimenter la conversation, par pure politesse. Il détourna son attention du dernier morceau qu'il allait engloutir, commençant à compter assez laborieusement sur ses doigts.

- Bah... Ca va faire... 5 ans !

Devant l'étonnement lisible dans les yeux de son apprenti, il se sentit obligé de se justifier, un sourire en coin dans le visage.

- Mais c'est parce que moi j'peux pas partir, tu sais...

Il aurait pu continuer en disant que personne ne l'attendait nulle part, qu'on le laisserait crever dans le caniveau s'il décidait de se barrer, et qu'on ne le ramasserait jamais, observant le corps commençant à pourrir avec dégoût. 5 ans, et ce "job" était son unique moyen de survie, une bouée de sauvetage qui avait été moins minable que sa vie entière. Se faire prendre par un porc sans respect était un luxe, s'entasser à cent dans des couchettes était un luxe, s'habiller comme une poupée était un luxe...
Il avança sa main pour ébourriffer les mèches blanches, comme il aimait faire. Le chaton ressemblait vraiment à un gosse dans ces moments-là - et après tout, c'en était encore un...


- T'inquiète, je pense que tu resteras pas cinq ans ici. Bon, on y retourne ?









Ils avaient travaillé encore une heure, devant des vitrines peu remplies, avant qu'on ne décide que c'était l'heure creuse de l'après-midi, un moment où personne ne passait parce qu'on était trop occupé à manger. Dienthal avait un jour affirmé, sans qu'on sache si c'était pour rire ou pas, qu'il ferait ouvrir un restaurant luxueux en face de la Maison pour combler le vide de ces journées. Ca n'avait jamais été fait. On lissa soigneusement les tentures devant le regard satisfait du proxénète, qui sortait généralement de son bureau quand l'établissement était le plus vide. Celui-ci était venu s'informer de petites choses, comme la première matinée de celui aux cheveux blancs, ou les revenus qu'on pouvait déjà lui apporter...

Finalement il fut signifié à l'hybride qu'il avait droit à une pause, et il l'occupa à faire marcher son cher disciple en ligne droite devant lui et à applaudir en se moquant un peu, affirmant qu'il commençait à prendre la technique. On s'occupa aussi des boucles métalliques logées sur son visage, les torturant doucement en tirouillant dessus pour "les remettre en place", et deux trois ébourriffages de cheveux plus tard, le soleil fut considéré comme trop bas pour qu'on se croit encore "l'après-midi". Ils quittèrent la ruelle isolée où les flaques avaient commencé à sécher, et Eren abandonna Shane sur un fauteuil confortable, allant s'installer sur un plus lointain, plissant doucement le tissu de son vêtement pour en extraire sa jambe. Il préférait éviter Yuürei et Farbe quand ils avaient du temps libre, pour un ensemble de raison qui faisait qu'ils étaient rapidement insupportables : les babillages, les blagues vaseuses et l'envie d'être tranquille. Mais comme il ne pouvait pas laisser Monsieur Chaton à ces deux-là, il avait résisté à l'envie de se tirer dans les rues...





Son emploi du temps se terminait sur un quota fixé à 2 pénétrations avant 22 heures. Ce qui était serré selon si le client aimait égrener des minutes en préliminaire.
Le premier avait de la bedaine et devait être père de famille, il lui était passé dessus d'un air désolé tout en citant régulièrement ses enfants, et ce qu'ils diraient en voyant leur pauvre maître de maison ici.
Le second s'avéra un cadre élégant, sans doute assez imbu de sa réussite sociale, c'est ce qu'il pensa en s'ennuyant de la longueur qu'avait eu le rapport, comme si l'autre s'était entraîné à tenir aussi longtemps sur le même rythme, avec le bruit ridicule du craquement d'une latte du sommier pour fond sonore.
Le troisième avait des cheveux gris et le regardait avec insistance alors qu'il le repoussait, lui indiquant d'un geste vague de la main que "là-bas, y'avait d'autres gens qui bossaient". Il ne déambula pas, ne resta pas dans le couloir qui était en fait "réservé" à la communauté gay de la Maison, se contenta de descendre l'escalier et de rejoindre le vestiaire. Deux filles s'y rhabillaient, il ne leur jeta d'abord pas de regard, avant de lancer un vague "B'soir" et de les regarder se fondre dans le corridor obscur. L'hybride reste là, assis, silencieux, les yeux fixés sur ses pensées et un col béant sur sa poitrine, jusqu'à reconnaître le visage aux yeux bleus qui avait passé la porte. Il ne pouvait pas dire qu'il l'avait attendu mais... Maintenant il commençait à se changer, défaisant avec attention les moindres objets emmêlés dans ses mèches brunes, avant de retrouver sa tenue civile. Eren Abel', 21 ans, tâche de la société.

Il lança un sourire par-dessus son épaule à "Shane", 17 ans, chaton névrosé, tout en défaisant avec méthode les lacets attachés à son ceintre.


- He, Shane-kun. Mets tes AT's.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première journée.   Ven 18 Juil - 22:51

La foule était horriblement clairsemée devant les vitrines. Bah... c'était pas une foule en fait. Juste quelques clampins qui passaient et qui ne les regardaient même pas. Alors ils s'amusaient, faisaient des présentation à trois, voire quatre, se tenaient chaud, corps dénudé contre corps dénudé. Parfois Shane fermait les yeux et ne savait plus dans quels bras il était, à qui appartenaient les cheveux qui se glissaient dans son cou, les doigts qui caressaient ses anneaux ou les autres qui jouaient vers sa hanche. C'était assez agréable, d'être au milieu de gens qui n'avaient pas préoccupation mesquines et cruelle, enfin qui n'aurait pas l'idée fixe de lui faire du mal. Si si c'était arrivé.
Bientôt on quitta les vitrines, il ramena sa chose en fourrure sur ses épaules, suivit bien docilement les autres, croisant le regard d'autre prostitués mis en vitrine comme eux qui descendaient de leur piédestal. Ils avaient fait le côté "gay", les filles étaient plus nombreuses, et venaient dans leur direction, passaient à côté d'eux, les effleuraient sans trop les voir, se regardaient entre elle en défaisant une coiffure douloureuse, en enlevant des talons qui les torturaient des fois. L'une particulièrement essayait de refaire sa coiffure avec des gestes qui rappelaient ceux d'Eren. Ca le fit sourire. La dizaine de personne présente s'affala plus ou moins élégamment dans les fauteuils et canapés. Dienthal vint vers lui échanger quelques mots. Il répondit avec une assurance totalement feinte et un froncement de sourcils grave, comme un reproche permanent. Ce qui ne semblait pas peser très lourd sur la conscience dudit employeur. Il se fit taper deux fois sur l'épaule alors qu'il regardait déjà ailleurs.

Shane s'enfuit encore avec son maître à penser et à marcher. A savoir Eren. Pour marcher justement, en ligne droite, sans regarder par terre, sans avoir l'air con avec des bras qui semblaient nous gêner. Au moins il saurait que venant d'Eren il n'aurait jamais de compliments élogieux à outrance, ou alors il était vraiment nul. Le brun se prit ensuite d'un délire à s'approcher de son visage, tous doigts dehors, et tripoter à peu près tous les petits bouts de métal qu'on lui avait rajouté le matin même, comme on tripote les papillons d'une guitare. Et lui se battait contre ses mains parce que ça lui faisait un peu mal et que ça l'embêtait, et pendant un moment ils eurent l'air de deux petites filles de dix ans au bas mot. Récréation...
Parce qu'ensuite on retournait à la Maison. Et c'était comme hier, assis dans les canapés à attendre des clients, sauf que cette fois il ne finirait pas dans les bras d'Eren.

Enfoncé dans un canapé mou, il s'était accordé trois minutes d'air songeur, en repensant à son client de l'après-midi. Certes un peu bizarre mais il avait eu de la chance de tomber sur un jeune. Il se demandait avec angoisse comment ce serait avec un vieux. Frisson. Heureusement Yuürei trouvait toujours une bonne excuse pour venir le coller. Et accessoirement lui glisser des petites annonces à l'oreille, en bon protecteur comme l'aurait fait Eren. Shane-kun, là bas il y a un type qui s'ennuie. Ouais ouais...
Beaucoup de regard appréciateurs glissaient sur lui. Des mains aussi. Rarement plus. Eren était déjà parti et revenu, Yuürei venait de partir aux bras d'un client et c'était tout juste s'il n 'y avait une file d'attente pour Farbe, qui partageait sa semaine entre le salon "gay" et l'autre. Et même si c'était très rassurant de savoir que personne ne l'avait trouvé bandant, bah en même temps... il commençait à se sentir ridiculement blessé. Il leva plus souvent ses fesses du canapé, et comme il s'ennuyait se désigna préposé aux boissons. Ca ne faisait broncher personne, les autres avec plus d'habitude étaient pendu au cou de leur proie -ou client c'était selon- et leur murmurait des proposition salace à l'oreille pour les exciter, lui adressant un sourire tout en parlant quand il approchait avec son verre. Nouvelle main qui joue sur ses fesses, il se retourna juste pour voir une silhouette qui s'était déjà posée à une place entre deux de ses confrères. Maintenant qu'il y faisait un peu gaffe il était le seul désœuvré. Baah...
Il n'intéressait pas les cadres ou types qui semblaient bosser en société, ni les quadragénaires qui se découvraient homo. Boudant dans un coin de canapé il se triturait nerveusement les anneaux de l'oreille droite. Isaac lui avait dit qu'il serait séduisant avec ça. Enfin il ne l'avait pas dit comme ça mais il ne se souvenait plus des termes exacts. Beuh. C'était déprimant quand même... de finir pute et se rendre compte qu'au final personne ne daigne coucher avec vous. Pas assez bien pour tapiner ? Bah franchement... Ca ne pourrait pas être pire.
Yuürei lui infligea un coup de coude très accidentel dans les côtes en lui souriant. Bin somme toute, il était revenu de la chambre. Shane déprimait à moitié et le montrait, il s'en foutait parce que de toute façon les autres étaient très occupés à se grimper dessus. Le brun décida de le coller dans les bras d'un client qu'il connaissait bien, parce qu'il était déjà venu quelques fois. Un type un peu aisé mais assez obsédé pour aimer avoir plusieurs jeunes corps autour de lui. Il présenta Shane et son petit air revêche d'une voix coulante de miel, comme un nouveau assez timide et pas encore rompu aux techniques. Parce qu'il savait que ça l'intéresserait. Le client pensait à voix haute qu'il faudrait "lui apprendre". Yuürei acquiesça qu'il faudrait "lui apprendre". "Lui apprendre à deux" même. Shane n'eut qu'un client ce soir, et c'était un client à partager avec Yuürei. Il préférait être contre le brun que l'autre homme déjà mûr, il devait avouer. Il n'aimait pas la manie des deux de répéter "ne sois pas timide", il les aurait baffé. Mais il joua très bien son rôle d'éffarouché, jusqu'à ce que le client glisse en lui dispense son dos de son souffle rauque, et que son collègue étouffé son exclamation en lui tirant les cheveux et l'attirant autoritairement vers sa propre érection. Le fantasme de salir sans doute. Il accomplit son double rôle de la façon qu'il put.
Yuürei prit sa douche avec lui, s'amusa à lui tripoter la poitrine et lui glissa dans l'oreille alors qu'il se faisait repousser une énième fois "pas terrible". Il lui lança un grand sourire comme il savait le faire puis se barra se rhabiller.

Shane se traînait vers les vestiaires, convaincu de finir la soirée au fond d'une masse d'eau quelconque.
En voyant Eren il avait clairement envie de se foutre dans ses bras et de.... ptet chialer un bon coup si ça arrivait à monter, ou bien juste être contre lui et assimiler le reste, sans parler. Mais bon il lui faisait dos, déjà occupé à sa changer, et après quelques secondes de vaine attente il résolut à faire de même, déçu.

- He, Shane-kun. Mets tes AT's.

On lui envoya une paire en question. Le plastique de protection était passablement éraflé mais tout ce qui était mécanique marchait à merveille, avec le petit peu d'usage qu'il fallait pour rendre l'utilisation plus souple encore. Il enfila les At's et se releva avec l'aide du mur, chancela et vérifia qu'il se souvenait bien comment on s'en servait. Bon.... C'était pas du grand art mais il n'avait pas l'air d'un nouveau né sur roulettes.
ses yeux bleux croisèrent les gris. Son esprit de gamin avait oublié son chagrin que personne ne consolerait, concentré sur un plaisir qui avait un goût d'autant plus intense qu'il était "normal" et lui rappelait sa vie d'il y avait quelques jours.

- On rentre au dortoir sempai ?

Il en doutait fortement. Il devait avoir autre chose en tête -une course, un défi de figure- sinon ils seraient venu avec. Si ce n'était pas de la voltige ce serait ptet un défi comme voler quelque chose sur un étalage, quoique ce n'était pas la saison du marché permanent. Bref il faisait des petits tour de la pièce, une main tripottant les lanières de son pantalon et l'autre dans une poche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première journée.   Ven 18 Juil - 23:40

- On rentre au dortoir sempai ?

Le son un peu sec des lacets sur lesquels il tirait avant de faire un noeud. L'air concentré, quelques mèches rebelles dans la figure, il réussit à marmonner quelque chose avant de se redresser sur ses deux pieds.


- Yep, pour le moment. Mais quand je te dirai de foncer tu le f'ras, hein ?

Pas plus d'indications, juste ces paroles illustrées d'un sourire, et il alla ranger le beau tissu du kimono dans l'armoire. La porte se referma sur son costume de scène. A partir de ce moment-là, Eren fit signe à l'autre adolescent de le suivre le plus discrètement possible dans le couloir, en roulant doucement pour éviter le son des moteurs qui s'emballaient. Aucun client n'aurait remarqué, installé dans son petit canapé douillet, qu'à l'instant même deux prostitués de bas étage, deux traînées, se barraient de leur lieu de travail comme des silhouettes irréelles, légères et rapides. Ce n'était pas eux qu'il craignait, mais bien les larges épaules des types en noir, même si Dienthal n'avait pas encore fait preuve d'intelligence en leur fournissant des overboard ou des Air Treck à eux aussi. Peut-être que c'était une manière de le laisser partir, silencieusement, en lui donnant raison. Le proxénète ne faisait jamais rien de plus que lui passer un savon et lui assigner un certain nombre de jours sur le trottoir quand il revenait, peut-être trop heureux qu'il revienne. Un penchant presque masochiste chez lui, celui qui testait les limites, se demandait ce que serait sa réaction quand il emmènerait le petit aux cheveux blancs, un étranger qui n'avait rien à voir avec tout ça. S'il lui retirait un employé, peut-être que sa patience serait menée à bout...

Le brun ouvrit la grande porte métallique en posant ses yeux perle sur Shane, comme pour lui intimer l'ordre de sortir le premier. Là, ils retrouvaient les poubelles et les murs un peu miteux qu'ils allaient croiser jour comme nuit, dans lesquels il avait parfois envie d'envoyer des coups de pied rageurs. L'hybride se laissait glisser sur un pied avec tranquillité, en ligne droite, pour savourer le petit courant d'air frais qu'il arrivait à créer dans son mouvement, et qui lui effleurait le visage. Non loin il entendait les roues du chaton tourner, avec l'impression que le petit se débrouillait. De là à savoir escalader un mur, il n'était pas sûr, mais...

Ils sortirent de la petite rue qui donnait sur la façade du bâtiment. Là Eren ralentit pour se trouver à la hauteur de son apprenti, et parla à voix basse, tout en fixant un point que lui seul pouvait voir.


- Quelqu'un va sûrement v'nir. Tu fonces tout droit, par là, et surtout t'arrête pas. J'te rattrape.

- EREN ! C'est inter...

Sourire qui découvrait la vision un peu fantomatique des dents trop blanches en pleine nuit.
Il ne se soucia pas de savoir si on avait obéi à son ordre, priant juste pour que ce soit le cas, et attendit de voir la montagne de muscles venir en courant vers lui, presque sûr de la voir fumer un peu. Après échapper aux bras c'était assez simple, parce que n'importe quel humain normal était pataud quand il devait avoir pour adversaire quelqu'un chaussé de la pointe de la technologie actuelle. Une petite ronde où on lui cria dessus, il lâcha un nouveau sourire et prit tranquillement son élan pour passer au-dessus du gars. Après, ça se révélait être la même tâche que Shane, il ne se retourna pas, pas un seul instant, ignorant les nouveaux cris mécontents. On ne le poursuivrait jamais, parce qu'il revenait, et il avait assez occupé le type pour qu'on ne fasse pas attention à la petite silhouette blanche derrière son grand corps.

Restait à retrouver Monsieur Chaton...

Il fendait l'air, les flaques qui éclaboussaient son jean, ses cheveux claquaient derrière lui comme une bannière, et il aurait bien ri à la figure des visages rapiécés qu'il croisait, ri, ri d'être libre comme le vent, d'utiliser cette rue si sale comme un terrain de jeu. Des sensations fortes à un virage un peu serré qui l'emmenait à un raccourci, ou une réception après avoir sauté par-dessus les ordures qui jonchaient le sol... A un moment, il sentit un autre moteur mêlé au sien, et vira un peu brusquement pour devancer Shane.
Coup d'oeil en arrière.


- On continue.

Les deux garçons évoluèrent dans les petites ruelles étroites jusqu'au premier lampadaire, rapidement suivi de toute sa famille. Ici c'était pavé, et plus clair, on pouvait clairement dire qu'ils étaient arrivés dans le quartier populo d'Anthélima. Les magasins avaient fermé à cette heure, seuls restaient ouverts quelques vendeurs de sandwich ou de poulets à la broche, et des bars où se massaient badauds et touristes. Quelque chose comme un sentiment de sécurité, de se trouver dans un autre monde, le prenait à chaque fois qu'il venait ici. Parce que c'était tellement différent... Ici quand il faisait jour, le soleil vous explosait à la figure, et le soir la rue vivait, mouvante, laissant passer des gamins sur leurs AT's ou des plus vieux montés sur Overwings. Ils n'éveillaient aucune réaction, aucun soupçon, se fondant dans la masse des gosses un peu débraillés qui circulaient ici.

Eren chopa du bout des doigts le premier poteau éclairé qui passait, pour effectuer un tour sur lui-même et pouvoir freiner. Son expression était clairement rieuse quand il regarda Shane, même si les yeux restaient impénétrables. On lui expliquerait plus tard, on avait encore le temps. Rire gras à une terrasse, brouhaha des discussions.


- T'as envie d'une c*nnerie à manger ? J'vais faire le tour des boutiques du coin alors dis-moi. Et pis après... On va là-haut.

Il pointa du doigt l'immeuble se tenant derrière le chaton, et plus précisément encore son toit, heureusement accessible par des escaliers en ferraille sur le côté, dans la ruelle où les gens remplissaient leurs bennes à ordures.

Arrow Quartier populaire / Le Carré
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première journée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première journée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première journée de travail ... (Pv Vadim)
» Première journée à Minas Thirith
» [Libre]Première journée sur Seikan.
» Première journée, impression & opinion ? feat JS
» Ma première journée en tant qu'assistant [PV Sele'][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: ARCHIVES. :: Topics terminés :: RP Terminés-
Sauter vers: