AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Libre] Je suis un pirate !

Aller en bas 
AuteurMessage
Nadyan Belphez
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Âge : 17 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Est albinos

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession:
Race: Sang-mêlé
Effets Personnels:

MessageSujet: [Libre] Je suis un pirate !   Ven 23 Juil - 22:19

Il faisait un temps radieux à Evraska ce jour là. Le soleil était à son point culminant et baignait la ville de lumière. Aucun nuage n'osait se montrer, l'après-midi sera aussi ensoleillé que le matin. Les bâtiments au style asiatique étaient immenses et s'élevaient sur une dizaine de mètres. Les arbres étaient très grands et la plupart étaient des érables. Le clan portait bien son nom. Je ne sais pas s'ils ont choisis l'endroit pour construire Evraska par rapport aux arbres qui y régnaient ou s'ils les avaient importés selon les désirs de Leila Isydhor mais dans tous les cas le choix était judicieux. Ma mère m'a un jour apprit que si la feuille d'érable était le symbole des pirates du clan Momiji c'était parce que "feuille d'érable" en japonais donnait "Momiji". Et grâce aux nombreux érables qui poussaient ici, la cité était cachée à tout type de visiteurs.

Après un an de travail acharné pour les partisans du clan Momiji, j'étais plus qu'heureux que de me retrouver ici. S'il devait y avoir une personne plus heureuse que moi en ce moment, ce devait être ma mère. Le fait de voir que j'ai pu devenir pirate comme mes parents l'auraient souhaité les emplissaient de joie. C'était dommage que mon père ne pouvait être là. J'aurai voulu qu'il me voit aujourd'hui. J'espère qu'il aurait été fier de moi. Il ne sortira pas de prison avant 14 ans. C'était le prix à payer pour avoir été partisan pirate. Heureusement, je n'ai pas connu le même sort.

Si la police avait redoublé d'effort pour retrouver pirates et partisans, ces derniers faisaient de même pour ne pas se faire attraper. Mon rôle à moi était le plus souvent d'analyser les endroits où nous devions tous aller pour pouvoir s'échapper le plus rapidement possible s'il devait avoir une embuscade. Je disposais aussi les sentinelles pour pouvoir repérer les policiers, j'envoyais les leurres pour les tromper, bref, mon rôle chez les partisans était de penser à tout et de protéger les autres. Ça me permettait de faire ce que je n'ai pas pu faire il y a trois ans de cela. J'étais trop insouciant, trop bête...

Je marchais dans les rues, admirant les différentes bâtisses, la propreté des rues, la nature, le ciel. Et partout où j'allais, je stockais dans ma mémoire le plan de la cité, l'emplacement de telle ou telle rue, de tel ou tel bâtiment. Il me fallait tout mémoriser et m'intégrer au plus vite dans le clan Momiji. Il le fallait pour qu'ils aient besoin de moi. C'était une qualité ou un défaut chez moi mais il fallait que je ressente ce besoin sinon j'angoisse. Être inutile pour eux serait pour moi le plus grand de tous les châtiments.

Avant de me diriger vers le quartier général, j'arrachais une des feuilles d'un des nombreux érables qui poussaient dans la ville. La feuille, comme lorsque j'étais plus jeune et que l'on devait savoir quel était mon signe, se coupa en deux horizontalement. C'était quelque chose que je ne faisais pas souvent mais cela m'impressionnait toujours.

Après de nombreuses minutes de marche à travers Evraska, je me retrouvais enfin devant le quartier général. C'était donc ici que tous les pirates se réunissaient avant de préparer les missions, c'était ici que je travaillerais dorénavant. Le bâtiment était le plus grand de tous avec un style particulier. Si son style ne se différenciait pas des autres et gardait une structure asiatique, les couleurs elles étaient extrêmement extravagantes ce qui empêchait à tout le monde de se tromper. Des couleurs vives avec une prédominance pour la couleur rose.

J'ouvris la porte et j'entrais dans un immense hall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Mer 28 Juil - 14:36

Leafia n’était pas arrivée à sa position, à l’endroit où elle était actuellement, à la quasi-domination d’un clan Pirate, sans savoir parfaitement ce que voulait dire telle ou telle action. Quand un ennemi tentait de feindre, de coutourner les difficultés, de passer sous la garde des pirates, Leafia le savait, le sentait, le flairait. Et généralement la personne qui tentait de jouer avec le clan Momiji n’avait plus que ses yeux pour pleurer.
Et pourtant, Leafia avait pu voir bon nombre d’adversaires différents au cours de sa « carrière ». Il y avait de tout, les nerveux qui tentaient de l’amadouer mais qui se faisaient repérer à cause de tics incontrôlables – se gratter le visage, s’ébouriffer les cheveux -, les impassibles qui n’avaient aucune expression faciale même si on leur infligeait un affront ignoble. Et là ils se trahissaient, justement, parce qu’un homme qui voudrait vraiment coopérer avec les Pirates, ou du moins céder à des exigences, ne perd pas sa fierté. Sauf si c’est un lâche, mais dans ce cas Leafia ne prenait pas la peine de négocier. Sans aucun doute, Leafia avait l’expérience des négociations, des manœuvres souterraines. C’est pour cela qu’elle avait parfaitement fait confiance à son espion, Rowen Morgan, quand ce dernier l’avait informé de l’existence de Evan Atawell.
Au début, il fallait avouer que Leafia avait réfléchi longuement sur la marche à suivre, et les enseignements qu’il fallait tirer des informations : en effet ce n’était pas évident au premier abord et de multiples éventualités étaient à envisager. Par exemple : Leafia pouvait aisément imaginer que Evan fasse partie des Sentinelles et dans ce cas l’assassiner directement aurait eu le double avantage de provoquer l’ennemi et de le pousser à la faute tout en se débarrassant d’une potentielle menace. Mais ce projet avait vite été abandonné quand elle s’était aperçue qu’Atawell n’avait aucun rapport avec les Sentinelles.

Néanmoins, Evan restait une menace pour le clan Momiji. Leafia se faisait rarement surprendre depuis son accession au pouvoir, c’est le cas de le dire. Qui parmi ses Pirates ou parmi la population en général l’avait déjà vu surpris ? Personne. Etonné ? Personne. Elle avait toujours une longueur d’avance. Cependant, jamais elle ne se serait doutée qu’une de ses pirates ne seraient prêtes à trahir son clan par amour. Bien sûr, ce n’était qu’une novice, une nouvelle qui venait à peine d’entrer dans le clan Momiji, mais tout de même : voilà qu’elle, Leafia Hertzfal, était déclarée Pirate aux yeux d’un chasseur de primes. Pire : Evan Atawell connaissait désormais également l’identité de Leila et de plusieurs autres pirates haut placés.
Leafia en avait parlé à Leila : cette dernière étant contre l’idée de l’assassine - ce qui serait le meilleur moyen de le faire taire - il fallait le neutraliser, ou l’enfermer dans les prisons d’Evraska. Soit, il fallait donc entamer un combat par la ruse avec ce dernier, ce qui ne serait pas une mince affaire car, sachant évidemment qu’il serait traqué par les Pirates du clan Momiji, il devait fuir, se cacher, se terrer dans les hôtels les plus miteux, dans les réduits les plus obscurs, et se faire protéger.
Selon Rowen, Evan avait déjà contacté les Sentinelles, demandant une récompense assez conséquente pour ses informations. Leafia le savait : les Sentinelles négocient beaucoup avec ce genre d’individus, pour éviter que les informations ne soient pas valides et qu’ils payent un imposteur. Mais pour éviter les soucis, ils donnent une garde rapprochée à l’informateur… Du coup, fatalement, les gardes la fuite rendaient la tâche bien plus compliquée qu’elle ne l’était aux premiers abords.

Leafia avait bien des idées à la pelle, mais Leila avait insisté pour qu’elle consulte un des stratèges du clan. Résignée, elle se décida tout de même, un matin, à se rendre à un des quartiers généraux des stratèges du clan Momiji. Elle avait épluché les registres, et elle avait trouvé celui qui conviendrait parfaitement la situation : un jeune homme du nom de Nadyan Belphez. Du haut de ses 17ans, Leafia supposait qu’il ne poserait pas trop de soucis à la mise en place des plans qu’elle avait décidé.
Elle enfila sa cape blanche, et sortit dans le froid matinal, l’air lui fouettant le visage. Elle quitta bien vite les quartiers « classes » d’Evraska pour se retrouver dans les quartiers plus miteux où vivaient les Pirates les plus débauchés : l’odeur de l’alcool, de la drogue et de la cigarette se mêlaient dans une senteur ignoble venant piquer les narines de la Seconde du clan. Beaucoup, en la reconnaissant, et s’ils étaient assez conscients pour distinguer le blanc du noir, se levait d’un geste, dans l’espoir inutile qu’elle ne les aurait pas vus aussi éméchés de bon matin. Les ignorant, elle continuait son chemin pour revenir dans un quartier plus chic, pour arriver en face d’un bâtiment extravagant devant lequel aucune personne ivre ne s’était aventurée à dormir, jugeant que s’assoupir devant l’un des quartiers généraux des Pirates était plutôt risqué.
Leafia entra dans le bâtiment, d’un pas décidé, sans faire attention au jeune garçon qui était statique devant elle à regarder les murs. Grâce aux registres, elle reconnut Nadyan, le stratège qu’elle cherchait.


    « Tu sais que les bureaux se trouvent à l’étage, quand même ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowen Morgan
| Modérateur |
avatar

Masculin Nombre de messages : 127
Âge : Vingt-sept ans, attirées ?
Capacité spéciale : A part une vision accrue dans le noir ? Hum... non.
Signe(s) particuliers(s) : Des yeux sans pupilles et couleur dorés, le matricule 333 sur sa joue.

Clan : Il me semble appartenir au clan Momiji... Qui sait ? Pas vous en tout cas !
Serment d’allégeance : Moi fidèle !? Quelle blague... Leila ? Qui donc ? Leila Ishydor ?!

Porte-monnaie : 16 myrs

{ All About You
Profession: Charmeur
Race: Hybride
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Jeu 5 Aoû - 3:10

A vrai dire la nature fourbe de Rowen le pousse souvent à faire des actes assez peu braves. En effet le fourbu personnage est le dessin même de ce cher dicton « la fin justifie les moyens ». Oui vous l’aurez remarqué bien sur, notre cher Rowen ne recule devant rien pour obtenir ce qu’il veut : femmes, informations, argents… Et le voilà en pleine action de son art : la chasse. La chasse, mais quel est le gibier, me direz-vous. C’est pourtant simple, vous le savez tous pourtant. Il les aime tellement, ces jeunes et naïves demoiselles. Elles s’attendent à un grand amour, avec un grand prince. Mais voilà, il aime bien trop la chasse, pour être leur prince éternellement. En effet, une soirée, et il l’oublie. Quelle cruauté me dites-vous ? Voyons, il a la meilleur excuse du monde, c’est un pirate, bravant les lois tous les jours.
Tiens, n’est-elle pas jolie celle là… ?
Un bref coup d’œil et il élabore déjà un plan complexe pour la charmer, elle qui est déjà envouté par ses yeux d’ors. Mais voilà, qu’une jeune femme, approchant surement de la trentaine passe devant lui. Il se tourne en mimant de saluer quelqu’un et voilà déjà qu’un autre calcul se faufile dans sa petite caboche. Rusé comme un renard voilà qu’il suit discrètement cette femme. Le claquement de ses bottines sur le sol c’est arrêté, il est maintenant discret, n’attirant plus l’apparence.
Hé hé, coup de chance j’imagine. Me voilà revenant de mission que je la rencontre elle, que manigance-t-elle… Je me le demande. Par chance je suis encore en tenue, et d’attaque.
Le voilà qui comme une ombre se faufile derrière elle, la tâche est aisée pour un espion, surtout pour Rowen. Ses bottines noirs n’émettent plus le moindre bruit. Son chapeau haut-de-forme cache est passé de l’arrière de son crane à l’avant, cachant légèrement ses yeux. Mais pas son sourire. Un sourire vil, le sourire qu’arbore un renard venant de finir son plan pour tuer la poule du berger. Métaphoriquement parlant, évidement. A la différence du renard, dans son plan a lui-même les autres chemins qu’il peut emprunter sont prévus, elle le remarque ? Pas de problème il sait déjà quoi faire.
C’est plutôt facile, elle ne se doute même pas que quelqu’un pourrait avoir l’audace de la suivre, elle n’est pas du tout sur ses gardes… Semble-t-il… Mon plan est fini, il me reste à deviner ce qu’elle va faire. Serait-ce au sujet d’Evan ?

Les voilà dans les quartiers les moins resplendissants de cette cité de pirates. Des endroits miteux, de débauche et de beuveries. Un endroit où tout est facile, personne ne remarque personne, car tout le monde est à moitié endormi par l’alcool. La plupart de ces personnes sont des pirates de bas étages, noyant leur fin de mois dans l’alcool.
Quelles bandes d’imbéciles…
L’hypocrisie incarnée. Est-il plus responsable qu’eux après tout, n’est-ce pas ? Et il continue de la filer, comme un chasseur avec ça proie. Avançant comme une ombre, on ne prête pas attention à lui. Sa tenue noire aide à se cacher dans les recoins ombragés. Voilà la fin du voyage dirait t’on… Effectivement les voilà sortant de ces quartiers assez exécrables, pour s’aventurer dans des bâtiments bien plus luxueux. Et bam.
… Je vois, Leila m’en avait parlé, elle va donc voir un stratège, j’en étais sur… Lequel ? Hé hé, quelle histoire, elle allant voir un stratège… Serait-elle obligée ? Elle qui a l’habitude de tout contrôler… Je suis curieux de savoir ce qui va arriver à ce pauvre stratège. Surveillons dont ça.
Les quartiers des stratèges… Un quartier très important à vrai dire, car sans eux, le clan serait depuis longtemps dissous. Mais voilà que Rowen se détourne de sa proie et prends un léger raccourci.

Son plan est bien trop parfait pour qu’il laisse sa proie antérieure s’enfuir. Effectivement il l’avait invitée à le rejoindre aux quartiers des stratèges, il avait donc vu juste. Et le voilà abandonnant sa proie pour une autre bien plus agréable. C’était une jeune pirate, la vingtaine, aux cheveux blonds comme la paille. Il discute, elle ne se rend pas compte qu’un énorme piège se renferme sur elle. Ils se séparent se promettant de se retrouver au même endroit à la même heure le lendemain. Complètement absurde dites-vous ? Je ne sais pas… Qui peut bien savoir ce qui se passe dans sa tête n’est-ce pas ? Moi ?! Vous me flattez voyons ! Et le voilà qu’il la revoit passée devant lui. Comme prévu j’imagine. Parce que ses plans sont méticuleux, son calcul prévoit tout à l’avance. Quelle fourberie, n’est-ce pas ? Voyons voir, les voilà qu’ils rentrent dans un bâtiment inconnu à Rowen. Nouveau facteur pour ses calculs donc.
Oh ? Donc c’est ce petit ?
En effet elle se dirigeait vers un adolescent albinos. Rowen le reconnaissait, il l’avait déjà vu quelque part. Mais ça n’a pas d’importance actuellement, à part pour certaines informations. Nadyan Belphez… Il rêvassait dans son coin. Malheureusement pour lui sa rêverie se brisa quand sa proie Leafia lui parla. Il attendit quelque peu et s’avança vers eux.


« Tiens donc, ma chère et tendre Leafia, comment vous portez-vous ? Et si je ne me trompe voici notre jeune stratège Nadyan. Enchanté, je me nomme Hansel ! Mais tout le monde m’appelle Rowen. J’espère ne pas vous déranger… Nous voilà donc réunis par le plus grand des hasards comme c’est amusant, n’est-il pas ? A moins qu’il n’y ait une raison à votre visite par ici ma chère demoiselle ? Peut être pour nous éblouir par votre beauté… ? Me tromperais-je ? »

Qui sait si le quart des propos de cet escamoteur par excellence était vrai. En tout cas il fixait tendrement du regard Leafia, en lui faisant un sourire de jeune homme amouraché…

[Hrp: Attendez avant de poster après moi, il y aura une petite surprise :3 !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian Machad
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 17 ans.
Capacité spéciale : Râler souvent, réparer et piloter.
Signe(s) particuliers(s) : Des yeux bleus irisés et des cheveux d'un bleu azuré.

Clan : Momiji.
Serment d’allégeance : à Leila Isydhor.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Pirate
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Jeu 5 Aoû - 4:46

[Et v'là la surprise... Bouh...]

Un dernier cliquetis, un vis de visser, emballez c'était pesé ! Ou pas, tout dépendait du point de vue avec lequel les yeux pouvaient considérer une telle action. Plaçant presque amoureusement le tournevis sur le plan de travail où il était appuyé, Vivian s'essuya le front d'un revers de la manche, mâchouillant le cure-dent qu'il avait gardé depuis sa petite commande au fastfood du coin... deux heures plus tôt ? A dire vrai, le problème n'était pas tant d'avoir cet objet en bois dans la bouche, ça l'aidait juste à réfléchir plus posément. Lorsqu'il s'enfermait simplement dans sa chambre, au moins, personne ne venait le déranger ! La raison de sa présence en ces lieux reculés et bordéliques à souhait ? Elle était encore fort simple puisqu'elle résidait dans le fait que la moitié du clan avait du lui rendre visite en l'espace de quelques heures de la matinée. Il s'était déjà levé bien tard après avoir travaillé jusqu'à quatre heures du matin sur le moteur de l'un des vaisseaux, et on ne l'avait pas ménagé en prime ! Le jeune homme aux cheveux bleus avaient déjà pris du retard sur son planning en sortant du hamac qu'il s'était installé dans le hangar ! Sept-heures trente, ce n'était pas rien ! Sans compter la douche, le p'tit déj' et autres balivernes qu'il avait du subir, voilà que les hurluberlus du service avaient décidé de lui demander de réparer diverses choses. Adieu petit vaisseau, bonjour, machine à laver et console de jeu... C'était ça ou leur prêter ses bébés... ses précieux outils...

Mordillant sur le morceau de bois qui siégeait entre ses dents, le mécanicien fut satisfait de constater que ses Airs Trecks étaient réparés pour de bon. Oui, entre temps, il s'était souvenu qu'il lui fallait faire une petite vérification. Les pauvres rollers avaient morflé depuis la dernière fois. Chose qui ne manqua pas de rappeler à Vivian qu'il allait devoir retourner changer ses pansements rapidement s'il ne voulait pas que son infirmière attitré ne lui passe un coup de fil salé. Oui, depuis qu'il se battait dans la rue comme un chiffonnier -ou plutôt, se prenait des raclées-, il s'était vu confié à la charge d'une seule et même personne habituée à le rafistoler avec amour. Cette espèce de furie... Ah ça, elle s'en était pris des engueulades à la figure. Mais, comme le garçon ne se trouvait pas des masses au courant des potins de la cité, entendre ces femmes parler entre elles lui donnaient au moins une bonne raison de ne pas trop rechigner contre les soins apportés. Cependant, Vivian n'était pas un élève très attentif lorsque les conversations viraient au maquillage et autres plans dont il ne voulait pas apprendre l'existence, du moins ne l'était-il plus lorsqu'il plaçait un casque sur ses oreilles. De cette façon, il n'avait que très vaguement entendu parlé de ce qui secouait un peu les gens ces derniers temps. Bref, tout ça pour dire, ne vous en déplaise, qu'il n'était au courant de rien et s'en fichait pas mal.

Crachant le cure-dent droit dans la poubelle placée non-loi de son bureau, le jeune homme se redressa enfin, faisant craquer son dos et son cou par habitude. Il ne chômait pas ces derniers temps. Une petite pause était de mise, et puis, il devait aller essayer ses petits bijoux ! C'est donc en les attachant à ses pieds et en prenant le chemin de la sortie, qu'il envoyait paître un petit plaisantin venu lui demander de lui prêter un truc, avant de s'éclipser rapidement. C'était quand même pas croyable d'être dépendants de lui comme ça ! Dans un sens, ça le flattait un peu d'être enfin utile à quelque-chose dans ce bas monde, mais de là à tout accepter. Il pouvait bien se faire un peu désirer une fois dans sa vie, non ? Un indésirable désiré, ça méritait une franche amertume ! Ce n'était pourtant le moment de déprimer, hein !

Ce fut à son tour de prendre un léger raccourci, qui n'en était pas véritablement un, mais on s'imagine bien le lieu dans l'ombre avec les gens louches et tout le bataclan qui s'en suit. Type pas tranquille, jeune femme en fleur attendrie, résultat ? Grosse galère en perspective et les choses devenaient plus claire. Poussant un soupir après ce léger épisode de sa vie qui ne serait pas pour arranger ses petites affaires, Vivian passa son chemin durant un petit instant, faisant le tour d'une fontaine en ayant l'air de réfléchir, fredonnant l'air qui était joué dans ses oreilles au même instant et croisant les bras. Ce fut d'ailleurs au bout d'un instant qu'il remarqua une silhouette qu'il connaissait. Rowen ? Qu'est-ce que ce triple tordu d'espion allait donc encore manigancer ? Laissant tomber les "c'est pas mes oignons" et autres phrases cultes qu'il se plaisait à employer pour ne pas se mêler trop aux autres, le garçon s'avança tranquillement à l'endroit où il venait de voir son "collègue" pirate disparaître. La bâtisse était inconnue au bataillon de Vivian, ce dernier la détaillant avec attention tout en se demandant ce qui s'y tramait. Bof, il verrait bien, de toute façon, ce serait toujours mieux d'entrer dans un endroit sentant légèrement le moisi que de rester planté dans la rue. A peine entra-t-il que la voix de Rowen s'éleva à quelques pas devant lui.


- Salut, moi c'est Gretel... Marmonna le garçon aux yeux irrisés. Mais vous pouvez m'appeler Vivian.

Il se moquait un peu de son homologue séducteur, c'était sûr, mais il n'avait pas pu s'empêcher de se montrer un peu ironique : à part Leila, il n'y avait pas grand monde que le petit mécanicien pouvait encadrer. Du moins, ne montrait-il pas beaucoup d'affection aux autres. La présence du second du clan le surprit un peu, tout comme celle du stratège dont il ne se souvenait plus le nom... et dont il ne se rappelait, accessoirement, plus la fonction non-plus. Ceci ne l'empêcha du moins pas d'attraper les mains de l'albinos en question avant de baragouiner quelque-chose comme :


- On m'a demandé de te faire visiter le pavillon, tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadyan Belphez
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Âge : 17 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Est albinos

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession:
Race: Sang-mêlé
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Sam 7 Aoû - 20:15

Une voix qui s'éleva derrière moi me surpris. Je n'avais pas senti sa présence. Les pirates du clan Momiji étaient vraiment très discrets. Il faudra que je fasse attention à l'avenir si je ne veux pas qu'il ne m'arrive quoi que ce soit de regrettable. Mais de toutes façons, ici, à moins qu'il n'y ai des espions, ce qui était fort probable, je n'avais pas à craindre pour ma peau... pour le moment.

La voix était celle d'une femme dont l'âge était difficile à déterminer. Dans le ton de sa voix on pouvait déceler l'autorité et la présence d'esprit d'une femme âgée mais sa beauté contrastait. Elle semblait avoir juste dépassé la vingtaine si l'on se fiait à ses traits. Le plus troublant c'est qu'elle m'adressa la parole sans m'avoir vu auparavant. Les pirates ont dut avoir quelques informations sur moi avant mon arrivé et si elle était au courant, il est possible que d'autre le soient aussi.

"Hein? Heu... Et bien non, c'est la première fois que je viens ici et les informations qu'on m'a donné étaient peu précises."

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase qu'un autre pirate fit son apparition. Cette fois-ci, aucun problème pour le repérer en plein jour. A mon avis, ses habits étaient plus pratiques la nuit ou dans les coins sombres des rues. Rowen Morgan, je me souviendrais de ce nom lorsque je devrai marcher seul la nuit. Un homme, assez théâtral, environ la trentaine habillé avec une certaine classe et un chapeau haut de forme qui cache la plus haute partie de son visage. Impossible de voir ses yeux sous l'obscurité prodigué par les bords du haut de forme. Lui aussi connaissait mon identité et après avoir fait les présentations il commençait à draguer lourdement Leafia.

Une troisième personne advint alors. Cette fois ci quelqu'un de plus jeune,
encore un adolescent d'environ mon âge à première vue. Il avait des cheveux étonnamment bleus, un
regard profond qui transperce jusqu'à l'âme. Il était sale, ses habits étaient tachés de cambouis et il avait un casque sur les oreilles. Il s'approchait d'un pas pressé et sans prendre en compte les deux personnes que je venais de rencontrer il se présenta et m'emmena pour faire la visite du pavillon.

Apparemment, le garçon aux cheveux bleus appelé Vivian était en froid avec l'une des personnes qui m'accompagnaient il y a de cela quelques secondes. Lequel des deux, je ne saurai le dire. Alors les tensions aussi existent aussi dans le clan Momiji, il va falloir y faire attention. Si un jour je devais constituer des équipes pour une quelconque mission, il fallait à tous prix éviter les conflits au sein des différentes équipes. Cela pouvait nuire à la réussite de la mission.

Je suivais toujours Vivian, inconsciemment, sans regarder dans quelles rues j'entrais. Une question me brulait alors les lèvres.

"On va où?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leafia Hertzfal
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 29 ans.
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Cicatrice à la cuisse droite

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Seconde du clan Momiji
Race: Humaine
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Dim 8 Aoû - 13:32

Elle n’eut même pas le temps de répondre à Nadyan que Rowen surgit dans le hall d’entrée du repère des stratèges, lui sortant un joli discours charmeur qui n’aurait sans doute aucun mal à séduire ces femmes inactives à sentiments, dites sensibles, dont l’amour s’empare si facilement de toute l’existence qu’elles ne savent pas voir leur prochain ennemi dans leur amant actuel.
Mais qu'avait Leafia en commun avec ce genre de femme ? Quand s’est-elle écarter des règles qu’elle s’était prescrite ? Manquer à ses principes, principes qui ne sont pas, comme ceux des autres femmes, donnés au hasard, reçus sans examen et suivis par habitude ? Jamais, car ils sont le fruit de ses propres réflexions, elle les a créés, et elle peut dire qu’elle est sa propre création.
Vouée de naissance au silence et à l'inaction, elle avait su en profiter, avec le temps, pour observer et réfléchir. Tandis qu'on la croyait dans ses pensées, écoutant à peine les discours qu'on lui tenait, elle recueillait ceux qu'on cherchait à lui cacher.
Cette curiosité, en servant à l'instruire, lui apprit également l’art de l’hypocrisie et de la manipulation : elle tâchait de régler les divers mouvements de sa figure et quand elle ressentait de la peine, par exemple, elle prenait l'air de la joie. Elle poussa cet apprentissage jusqu'à se causer des douleurs volontaires, pour chercher en même temps l'expression du plaisir. Elle travailla également d'arrachepied pour réprimer les symptômes d'une joie inattendue.
Ce travail sur elle-même lui fit gagner cet œil de lynx, auquel l'expérience lui avait pourtant appris à ne pas se fier entièrement, mais qui, au final, ne l'avait rarement trompée.
En quelques années, elle possédait les talents auxquels la plus grande partie des politiques doivent leur réputation, et elle se trouvait encore qu'aux premiers éléments des talents qu’elle voulait acquérir.
Alors, que pouvait espérer Rowen en lui parlant de la sorte ?

Elle voulut répondre, mais ce fut au tour de Vivian de surgir dans le hall et entama la discussion avec Nadyan et Rowen. Ils semblèrent totalement ignorer leur supérieure, au point où les deux plus jeunes tournèrent les tâlons pour sortir faire une « visite du Pavillon ».


    « On va où ? »
    « Ouais heu, comment dire… Vous restez là ? »


Nadyan et Vivian se tournèrent vers leur supérieure qui venait de retrouver la parole.

    « Primo, Nadyan, je te rappelle que tu travailles ici, donc aucune utilité d’aller faire ton petit tour. Je ne suis pas venue ici pour faire une promenade, j’ai besoin des stratèges, donc tu restes ici et tu montes dans les bureaux.
    Secondo, Hansel, le hasard fait parfois bien les choses, en effet, mais c’est peut-être présomptueux de ta part de penser que tu m’as suivi sans que je puisse le remarquer. D’ailleurs, puisque tu es là, tu montes aussi, tu vas peut-être pouvoir te rendre utile aujourd’hui.
    Tertio, Gretel… Bah j’ai pas besoin de mécanicien, mais puisque tu es là, monte aussi… »


Elle accompagna ses hommes à l’étage et entra dans un bureau vide. Elle s’assit dans le fauteuil et fixa les trois garçons. Elle soupira : devoir faire affaire avec deux mineurs et un dragueur invétéré n’était pas ce qui l’enchante le plus. Mais les ordres venaient de Leila, elle se devait donc d’obéir.

    « Bon, je résume pour ceux qui ne savent pas : une jeune pirate a livré des informations sur le clan à un chasseur de primes, qui menace de livrer les informations qu’il a aux Sentinelles. Pour le moment, Rowen affirme qu’il n’a encore rien dit, et connaissant les Sentinelles, on a une marge de manœuvre d’une demi-douzaine de jours. Rowen a également réussi à savoir qu’il se cache en moment dans un vieil hôtel d’Abyr, mais qu’il reste surveillé par une garde rapprochée. Leila refusant qu’on les tue, j’attends vos propositions pour le faire taire. »


Elle avait déjà une idée en tête, ayant été stratège avant sa promotion, mais pour donner l’illusion qu’elle était là pour quelque chose, elle décida de laisser les autres réfléchir un peu avant d’exposer son plan.


[EDIT Lugh ♠ : Attention, la PNJisation est interdite sur Suria. Cf. MP pour plus de détails Smile ]

Edit Lea : Exact, au temps pour moi. Si Rowen/Vivian/Nadyan voulait autre chose, qu'ils me MP, j'éditerais. Désolée d'avoir agi sur vos persos. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowen Morgan
| Modérateur |
avatar

Masculin Nombre de messages : 127
Âge : Vingt-sept ans, attirées ?
Capacité spéciale : A part une vision accrue dans le noir ? Hum... non.
Signe(s) particuliers(s) : Des yeux sans pupilles et couleur dorés, le matricule 333 sur sa joue.

Clan : Il me semble appartenir au clan Momiji... Qui sait ? Pas vous en tout cas !
Serment d’allégeance : Moi fidèle !? Quelle blague... Leila ? Qui donc ? Leila Ishydor ?!

Porte-monnaie : 16 myrs

{ All About You
Profession: Charmeur
Race: Hybride
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Sam 14 Aoû - 23:54

Voilà que ses calculs, ou son plan, comme vous voulez emprunte un des différents chemins prévus. Comment ça me dites-vous ? Et bien, imaginez deux épéistes se combattants. L’issue du combat ne se résume pas qu’à une chose ; la force du combattant ; elle se résume aussi à la capacité de prévoir les mouvements adversaires, ou encore à obliger l’adversaire à se focaliser sur un point, l’empêchant de s’occuper d’autres choses plus importantes. Vous commencez à comprendre ? En effet les calculs de Rowen ressemblent à tout ça. Loin d’être un prix Nobel le jeune homme prévoit tout dans ses calculs, les réactions ; les paroles ; etc… Se doutait-il que la seconde l’avait remarqué ? Surement ? Ou non ? Qui sait.

Pas étonnant, nous sommes dans une cité pirate en plein jour, et je suis vêtu de noir… Comme je l’imaginais.

Rowen sourit narquoisement, tel un loup affamé devant un enfant sans défense, sauf qu’il est humain, et que devant lui, il n’y a aucun enfant. L’escamoteur montait les escaliers, pour enfin arriver dans une salle rectangulaire, bien décorée, très peu meublée la salle comportait une table ronde qui supportait plusieurs cartes entassées. Pour la pluparts elles étaient gribouillées, avec des notes un peu de partout dessus. Rowen poussa une chaise et s’assit gracieusement dessus. L’endroit était éclairé par quelques bougies, il n’y avait aucune fenêtre, pour éviter des … Fuites surement. Le jeune marionnettiste trifouilla un peu dans le tas et mis enfin la main sur une carte d’Abyr qui n’était pas entièrement recouverte de notes. Alors il pointa du doigt un point précis de la carte, représentant un immeuble.

« Notre cher ami se trouve ici. Bien sur nous savons tous très bien que Leila ne veut pas un bain de sang. »

A ces mots l’espion sourit en tant qu’ex-assassin donnait son avis sur une situation qui interdisait le meurtre lui donnait l’envie de rire, une envie macabre de ce point de vue là. Mais personne ne se rendit compte de la chose. Après tout, savoir ce qui se passe dans sa tête est une épreuve, un défi irréalisable. Bien trop imprévisible, fourbe et menteur pour qu’on lise en lui, à ce niveau là il était un très bon combattant. Après tout un assassin ne survit pas aussi longtemps s’il ne l’est pas. Et personne ne peut comprendre ce qu’est la vie d’un assassin avant de l’avoir vécue. Personne ne peut se douter des techniques qui s’apprennent dans ces organisations, de plus en plus sombre, de plus en plus macabre. Des choses à vous faire vomir les tripes, même pour les plus résistants, enfaite toute personne ne ressort pas indemne de cet enfer. Ah ? Vous trouvez ? Rowen indemne ? Laissez-moi rire. Ne soyons pas stupide mes amis. Alors que son plan s’améliorait de seconde en seconde ; tel une vieille machine mettant un certain temps à démarrer. Il dit :

« J’imagine qu’endormir ces gardes n’est pas considéré comme un bain de sang, mais le problème reste de ne pas éveiller la méfiance des sentinelles, je suppose qu’on peut toujours leur faire croire à l’action d’une bande de pirate naissant… Mais. Mais, j’imagine aussi que Nadyan aura un plan… Que nous écoutons. »

Alors, il fixa des yeux le jeune stratège attendant avec une once de curiosité. A quel genre de stratège avait-il à faire ? Un jour il en avait connu un de très amusants, avec des stratèges très amusants. Il continuait de le fixer. Puis il regarda Vivian, avec une certaine intensité, un renard devant le poulailler après un long moment sans repas.

« Je pense que nous t’écouterons tous après tout. As-tu besoin de quelconques informations pour sa mise en œuvre ? Je puis te les donner. »

Le message n’était pas vraiment adressé à lui. L’escamoteur aurait-il prévu que la jeune seconde allait faire son propre plan même après l’avoir écouté ? Peut être ? Il la regarda un long moment, dans les yeux. Puis se lécha les lèvres, renard parmi les renards. Au fond de la lugubre salle il s’en alla prendre une chaise qu’il déplaça près de la table, il s’assit et sourit à Leafia avant de poser ses pieds sur la table. Le jeune homme la provoquait-il ? Qu’en pensez-vous ? Difficile à dire. Renard parmi les renards.

[Hrp: je propose de faire des rps pas trop gros, histoire de faire avancer le dialogue Wink, et Leafia, pas de problème on l'a tous fait un jour, et fais gaffe, je suis espion il n'est pas si facile que ça de me repérer x).]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivian Machad
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 17 ans.
Capacité spéciale : Râler souvent, réparer et piloter.
Signe(s) particuliers(s) : Des yeux bleus irisés et des cheveux d'un bleu azuré.

Clan : Momiji.
Serment d’allégeance : à Leila Isydhor.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Pirate
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Dim 15 Aoû - 2:15

On aurait bien dit que la "fameuse petit promenade" était pas pour tout de suite, c'était bien dommage puisque Vivian n'appréciait pas particulièrement la présence de la "Commandante de service". Cette dernière venait de les rappeler à l'ordre pour leur laisser entendre qu'ils avaient du travail, bien que le jeune homme aux cheveux bleus n'ait pas eu grand chose à faire auprès d'eux pour une affaire de ce genre. Et quel genre, au juste ? Pas besoin de mécanicien ? Oh, très bien, alors il rentrerait... ou pas. Puisqu'il était là, il pouvait venir, disait-elle ? Bon, ok, de toute façon, il n'avait pas trop le choix non ? Un ordre ne se discutait pas, et il n'était pas chieur au point d'en arriver-là. La seule chose qui le préoccupait était le moment où il pourrait regagner son cher atelier pour se remettre au travail.

- Moi c'est Vivian... Vi-vian. C'est bon, c'est retenu ? Lança-t-il en marmonnant plus qu'autre chose alors qu'il suivait les autres et notait que le second du clan n'avait visiblement pas compris qu'il se moquait un peu de Rowen quelques instants plus tôt.

Ce dernier ne sembla d'ailleurs pas s'en formaliser. Tant mieux... Bonnes déesses que c'était saoulant de devoir suivre le mouvement alors que ça ne le concernait pas des masses ! Alors qu'ils pénétraient dans la pièce désignée par Leafia, Vivian se mit aussitôt en quête d'un endroit où poser ses fesses, histoire d'être au moins à l'aise pour "écouter" ce qui se dirait. Farfouillant un peu, il finit par dénicher ce qui lui sembla être une chaise qui avait du partir à la guerre, revenir, et en faire trois autres d'affilée. Un peu intrigué par le nombre de trous qui y étaient présents et par le fait que presque la totalité de la mousse en était sortie, le garçon aux cheveux bleus finis par hausser les épaules avant de prendre place un peu à l'écart de ses compagnons. Lorsque les premiers papotages se firent entendre, il glissa lentement sa main dans sa poche et monta le son de son casque. Théoriquement, l'objet ne devait pas laisser échapper quoi que ce soit en terme de son, ce qui n'attirerait pas l'attention : il l'avait bricolé exprès ! A son aise alors qu'un morceau de Rock venait chatouiller délicieusement ses tympans, il regarda les autres parler comme s'il assistait à un film muet.

Il était mécanicien, pas théoricien et il laissait volontiers ça aux gens qualifiés pour la profession. Alors qu'il se prenait à rêvasser, il finit par se rendre compte que Rowen le fixait en souriant, le poussant à afficher un air franchement pas commode. Il ne supportait pas ce type et ses allusions débiles. Ce qu'il pouvait encore moins blairer ? Son sourire qui pouvait dire n'importe quoi et cet air énigmatique que ce personnage étrange possédait. Vivian avait toujours du mal à savoir ce que ce gars pouvait penser et ça l'agaçait profondément. En revanche, cet air qu'il affichait le poussa, pour une fois, à écouter son instinct. Le jeune homme écarta donc ses écouteurs de ses oreilles avant d'entendre les quelques phrases qui étaient échangées. Il s'adressait à Nadyan. Il était temps qu'on le laisse parler celui-là, après tout, c'était lui, le stratège, non ? D'accord avec l'espion, Vivian ne manqua, une fois de plus, pas à se manifester un peu :

- Oui, autant laisser parler quelqu'un qui s'y connaît...

Comme d'habitude, les phrases étaient plutôt brèves. Le garçon ne s'exprimait pas beaucoup habituellement et n'avait regardé personne en disant cela. Il ne fit cependant rien pour approcher en compagnie des autres, préférant rester là où il se trouvait. Néanmoins, pour avoir connu le manque de confiance en soi, Vivian savait de quelle façon il aurait apprécié qu'on s'exprime avec lui. Il savait combien il était compliqué de se mettre en avant dans un tel milieu. La seule chose qu'il put faire, fut d'encourager le stratège à s'exprimer pour effacer le second et Rowen de son terrain. Après tout, c'était le jeune albinos, la personne importante qu'ils venaient voir.

- C'est quoi ton plan, Nadyan ?


[Hrp : On va essayer, Rowen. / Tant que ça ne devient pas une fâcheuse habitude, Leafia, aucun soucis.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadyan Belphez
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 9
Âge : 17 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Est albinos

Clan : Momiji
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession:
Race: Sang-mêlé
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   Jeu 19 Aoû - 19:44

Apparemment je n'avais pas le temps de faire la visite d'Evraska. Ce sera pour plus tard, peut-être lorsque je serai seul ou bien au long des années ou encore à l'occasion lorsque j'aurai besoin de me rendre à tel ou tel endroit pour une quelconque raison. Mais cela importait peu car on avait besoin de moi. Quand j'entendis les mots de Laefia, j'étais transporté d'une joie immense. Un large sourire de satisfaction se dessina alors sur mon visage. Je suivais alors la dame à l'étage du bâtiment que je fixais quelques minutes plus tôt. Pendant la montée des escaliers Vivian s'adressa de nouveau à moi pour se présenter et s'assurer que j'ai bien retenu son prénom. C'est alors que je me suis souvenu que je ne m'étais même pas présenté à lui.

"D'accord Vivian, j'essayerai de ne pas oublier. Moi, je m'appelle Nadyan, je suis le nouveau stratège de Leila. Pour la visite, on remettra ça à plus tard, d'accord?"

Il esquissa un sourire et ses yeux devinrent moins glacials. Je le sentais amical et maladroit à la fois. Comme un enfant timide qui cherche un ami tout en faisant semblant de n'avoir besoin de rien. De mémoire, c'était la première fois que quelqu'un d'autre que mes parents me parlait et me souriait. C'était bon de savoir que j'avais trouvé un tel endroit. La future visite ne se fera peut-être pas seul.

On entrait alors dans une salle presque vide, à la décoration aussi extravagante que le bâtiment mais la décoration était difficile à distinguer à cause du manque de lumière. Les quelques bougies présentes ne suffisaient pas à illuminer la pièce de manière convenable et l'absence de fenêtre n'aidait pas vraiment. Mais j'ai vite compris que c'étaient des mesures de sécurité pour éviter toutes fuites. Efficaces, mais pas totalement. Il existait sûrement des failles. Même si elles sont difficilement concevables en pratique, techniquement il y en avait mais de toutes façons, qui pourrait venir ici sans au préalable se faire repérer et tuer?

Rowen et Laefia m'expliquèrent le but de la mission. Récupérer un chasseur de primes planqué dans un bâtiment et entouré par des gardes sans effusions de sang.

Les possibilités et les pourcentages tournaient alors dans mon esprit. Un bâtiment, des gardes, pas de morts.

Si le chasseur de primes représentait quelque chose pour les sentinelles, il y en aurait sûrement dans les environs, et pas qu'un peu... Dans un bâtiments, il y a plusieurs entrés possible: la porte, les airs, le toit... Il y avait sûrement plusieurs entrées, où? Étaient-elles surveillées? Les sentinelles connaissent elles l'existence de toutes les sorties? Ont elles déjà quadrillée la zone? Pouvaient-elles entrer dans le bâtiment sans problèmes? Et parmis toutes ces questions, il y en avait une qui me posa plus de problème. Qui était le traître? Je savais que l'absence de fenêtre ne suffisait pas à éviter les fuites.


"Nous avons plusieurs possibilités. Comme je n'ai pas assez d'information je ne peut pas estimer les probabilités de réussite. La première consiste à prendre la porte. Les gardes ne me connaissent pas. Je pourrais aller jusqu'à sa planque. Les gardes, je pourrais les endormir ou les faire perdre la route avec quelques poudres que je pourrai facilement trouver et cacher dans mon bracelet à compartiments. Cependant, je ne connais pas la nature de l'immeuble et par conséquent, je peux très vite me faire repérer s'il ne s'agit que d'une planque à délateurs au compte des sentinelles. La seconde est de passé par la voix des airs. Si le bâtiment est pourvu de fenêtre, on pourrait tous s'engouffrer à l'endroit le plus proche de notre cible avec n'importe quel moyen de transport. Cependant, il ne faut pas qu'il y ai de sentinelles à l'intérieur. Les risques de pertes sont élevés lors d'une attaque frontale comme celle ci. La troisième possibilité est à peu près la même. Attaquer d'en haut. Si personne ne surveille le toit, on pourrait facilement s'infiltrer et neutraliser toutes personnes qui essayerai de nous stopper. Nous pouvons aussi, à partir du moment où des sentinelles sont dans le bâtiments nous infiltrer en utilisant les habits d'un garde qu'on aura au préalable bâillonné et attaché. Cependant pour que ça marche, il faut que ce soit quelqu'un qui connaissent très bien les gardes. Ce sont les premiers plans que j'ai pu élaboré pour le moment. J'ai besoin d'informations pour savoir si mes plans sont valables. Peut-on savoir si des sentinelles sont aussi de garde? Peut on aussi savoir combien sont-ils et si leurs positions sont fixes et Rowen, peux tu m'éclairer sur la nature de ce bâtiment?"

Ma tirade avait immédiatement commencé après que Vivian m'eut demandé la nature de mon plan. La partie d'échec venait de commencer dans mon esprit. Les informations que Rowen était sur le point de donner allait me révéler la position des pièces de mon adversaire et me permettra de très vite attaquer les pièces maîtresses de son jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Je suis un pirate !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Je suis un pirate !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis un pirate !
» Killian Jones - "Je suis un pirate, et je le resterai."
» "Je suis un libre penseur, un trublion, un emmerdeur..."
» Je suis libre comme l'air
» [libre]La Gourmande Contrebande. [West Blue, Rang B, Pirate, Baston]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: ARCHIVES. :: Topics abandonnés. :: RP Inachevés-
Sauter vers: