AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Estha Kochimma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estha Kochimma
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Âge : 18 ans
Capacité spéciale : Un battement de cil charmeur ?
Serment d’allégeance : It's to money my dear !

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Danseuse
Race: humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Estha Kochimma   Mar 27 Juil - 18:22

DJ (Dans Jeu) :

*/ État Civil :

    Nom :Kochimma
    Prénom(s) :Esthappen
    Surnom : Estha
    Âge : 18ans
    Sexe : féminin
    Sexualité : hétérosexuelle
    Race : humaine
    Signe : feu
    Lieu de Naissance : entre deux villes
    Lieu de Résidence : Anthélima
    Métier : danseuse
    Classe Sociale : gitane
    Clan :
    Élu des Dieux ? Oui [ ] Non [ X ]
    Partisan(e) ? Oui [ ] Non [ ]



*/ Histoire :

Général


Comment décrire la vie que jusqu'alors vécue Estha ?
Le clan Kochimma, à défaut d'être influant, regroupe de nombreux membres, tous de la famille .S'ils ne sont pas puissants, ils sont nombreux et compensent leur faiblesse par des caractères très fortement marqués au sein du clan, ce qui fait que l'ensemble est plus proche de l'anarchie que d'une cohésion et d'un ordre hiérarchique interne respecté et stricte.
Estha grandit donc au milieu de ses frères et soeurs, cousins et cousines, neveux et nièces dont la principale occupation était de régner sur ce petit monde. C'était bagarres au quotidien, querelles plus ou moins sérieuses avec parfois des blessés sérieux dans le lot du mobilier. Les adultes fermaient les yeux sur ce chaos interne, les gamins se forgeaient ainsi entre eux.
Tradition familiale oblige, Estha devait devenir danseuse. Elle apprenait en suivant ses cousines dans les rues, en observant sa mère et ses tantes danser le soir, devant la famille. Par son caractère, sa petite taille et ses danses, elle était aimée et protégée de ses frères.
Entre deux combats fraternels, elle soignait les blessures, guérissait l'orgueil du perdant, s'entrainait à danser, s'occupait de ses nièces, aidait aux diverses tâches réservées aux femmes et parfois trouvait le temps de souffler et d'aller danser en ville, surveillée par un de ses frères.
On se méfiait de la ville comme de la peste , dans le clan Kochimma. Les enlèvements étaient monnaie courante et il était impératif de ne pas aller seul dans ces lieux de perdition.
Ce petit clan familial vivait sur les routes et chacun était chargé de gagner un peu d'argent pour tous, suivant ses capacités. Et comme souvent une seule capacité ne suffisait pas, il fallait cumuler avec d'autres petits talents.
Par ses frères, Estha apprit à se défendre et manier quelques petites armes; par ses tantes, à séduire; par son père, à voler et par ses cousines, à tirer les cartes. Bref, toutes sortes de petits détails fort utiles dans la vie de tous les jours. Surtout pour des gitans.


Genèse


Un jour comme les autres, le solstice d'été, et les jeunes fêtent ce beau jour qui signifie pour le clan un retour sur les routes.
Ammu ne partagent pas cette joie. Allongée à l'arrière d'un des chariots du convoi, cela fait déjà sept heures qu'elle souffre atrocement, retenant ses gémissements et ses râles.
Sept heures que les contractions ont commencé et toujours rien.
Les autres femmes du clan sont près d'elle, inquiètes, car l'enfant n'apparait toujours pas. La belle-sœur d'Ammu est assise près d'elle épongeant son front régulièrement, lui passant de l'eau sur le visage et ne lui lâchant jamais la main. Les précédents accouchements d'Ammu avaient été très rapides et celui-ci plongeait tout le monde dans le doute par sa longueur.
A travers la douleur, Ammu elle-même désire la mort de cet enfant et le maudit entre tous.
Les hommes rodent autour du chariot, se demandant s'il ne fallait pas aller chercher un médecin, même si cela devait leur coûter une fortune. Qui se souciait du sort des pauvres ?
Et encore plus des gitans ?
Une heure plus tard et dans un cri rauque, le souhait d'Ammu est réalisé et les femmes tiennent entre leurs mains un jeune garçon qui n'a pas poussé son premier cri, chair inerte. Les femmes se lamentent d'un si long travail de vie qui n'aboutit qu'à la mort. A cet instant, Ammu poussa un nouveau cri, mêlé de surprise et de douleur.
" Il y a un deuxième ! " s'écria une de ses sœurs avec stupeur. La grossesse d'Ammu n'avait pas été très marquée, la présence de jumeau était donc quasiment inconcevable pour tous.
Quelques minutes plus tard, les femmes tenaient une enfant ensanglantée, encore reliée à sa mère. Cette dernière avait poussé un dernier soupir de soulagement et avait fermé les yeux, épuisée.
L'enfant fut remise à son père, qui s'extasia devant sa première fille, mais sans doute pas la dernière.
Le nourrisson mort-né, lui, fut nettoyé et enveloppé de linges propres. Il fallait l'enterrer avant que la mère ne pose son regard sur lui, c'était la tradition. Ils appelèrent leur fils Rahel, nom de fille, pour tromper le mauvais sort et nommèrent la fillette Esthappen, nom d'homme qui sera pour elle synonyme de force et de bonne fortune.

Seize ans plus tard, le père d'Estha est mort et la question de la succession se pose : si la tradition veut que son oncle soit désigné, les plus jeunes devenus aujourd'hui adultes réfutent cette dernière. En particulier ses frères. Cela fait déjà quelque temps qu'Estha a prit ses distances avec sa famille, n'hésitant plus à s'aventurer en ville seule et dépendant de moins en moins de son clan.
Pour elle, ce dernier n'a plus vraiment de raison d'être et elle ne voit de survie possible que dans la ville. Elle partait souvent seule pendant plusieurs jours et les rejoignait par nécessité, par devoir mais ses absences s'étiraient de plus en plus et l'intermédiaire entre chaque se rétrécissait de plus en plus. Le temps des traditions est sans doute révolue.
Son frère aîné prit alors la direction de la famille, ce fut ce qui décida cette dernière à quitter définitivement le clan. Ceux-ci pouvaient dorénavant vivre leur vie, elle, partirait pour Anthélima.
Elle y vit encore aujourd'hui, se produisant dans la rue, chapardant dans les marchés, dansant parfois dans les bars ou tirant les cartes aux âmes en mal d'amour. Elle vivota ainsi pendant deux ans, nourrissant cependant des ambitions pour son avenir plus glorieuses que celles de sa vie actuelle. Elle rêve d'aventures, de rencontres et de nouveautés.


*/ Personnalité :

• Caractère général :
Esthappen peut paraître étrange au premier abord et peut-être l'est-elle même au second. Voyez un caractère plutôt intéressé, osons dire cupide. Oh pour sûr ! elle vous sera attaché et lié, mais bien par un pacte vénale. Elle est d'un caractère plutôt enjoué, optimiste et même idéaliste, ce qui lui vaut de nombreuses déceptions. Elle veut croire en ce qu'elle vit, croire que ce qui se passe est au mieux, que les hommes sont des êtres bons. En fait, elle ne veut pas croire, elle y croit !
Mais à chaque fois la déception est cuisante et le retour à la réalité difficile. Mais être optimiste ne fait pas d'elle quelqu'un d'heureux, au contraire.
Elle est d'un caractère assez superficiel au final, aimant la flatterie quant elle se présente; s'attachant plus à ceux qui lui offrent de menus cadeaux et ne jurant que par l'argent et les choses matérielles. C'est insupportable, certes, mais il faudra vous y faire !
D'un autre côté, si le contact est parfois difficile, elle s'attache assez facilement aux gens et sait se montrer fidèle. Elle reste assez naïve pour une jeune femme, paraissant parfois un peu enfantine, et sait se montrer à la fois indulgente, généreuse et aimable dans ses bons jours...mais seulement si vous percez les premiers abords ! Méfiez-vous tout de même, elle demeure assez rancunière et aura une pensée prioritaire aux profits qu'elle peut tirer d'une situation.


Qualités : une bonne humeur générale et une envie constante des s'amuser
Défauts : cupidité et rancune, même si d'autres petits défauts ( jalousie entre autre ?) peuvent s'ajouter.
Goûts : tout ce qui est un peu brillant, clinquant et en général aime tout ce qui se rapporte aux vêtements, bijoux ... Une préférence pour la fuite à noter d'ailleurs. Serait-ce un classique ? elle a une sainte horreur des araignées et des garçons stupides et trop insistants


*/ Physique :

• Physique Général :
Vous vous promenez dans la rue, flânant tranquillement mais un mouvement d'agitation se forme autour de vous et les gens se pressent en un cercle un peu plus loin. Vous vous approchez et voyez que la cause de l'attroupement est une jeune danseuse accompagnée d'un percussionniste.

C'est une jeune femme de dix huit ans dont l'appartenance aux gitans est aisée à voir. De petite taille, bien formée, quoi qu'assez mince et musclée,
son corps donne une impression de force, de robustesse et de vie. D'un coup d'œil connaisseur, vous voyez sa démarche un peu dansante, aérienne et une certaine souplesse dans ses mouvements : elle a cessé de danser et se tourne vers son public, sourire charmeur et regard langoureux : la petite mendie.
Vous ne pensez pas qu'elle soit gracieuse mais reconnaissez bien qu'elle a du talent.
Son visage lui-même a quelque chose de surprenant. Non pas qu'il soit beau et harmonieux, il possède certes des traits réguliers mais marqués.
Elle a un front assez haut et prononcé , qui lui valut les moqueries de ses frères, son regard est intense et ses yeux noirs semblent parfois briller d'une lueur puissante.
Son nez légèrement retroussé surmonte une bouche claire où la lèvre inférieure est plus importante que la supérieure : sa bouche semble ainsi avoir une constante moue boudeuse. Son teint, évidemment mate, ses yeux noirs, ses cheveux bruns foncés mi-longs et très peu coiffés, tout cela lui confère une apparence qui rend incontestable son milieu social. Vous avez là Estha, officiellement jeune danseuse gitane mais voleuse, tireuse de cartes et courtisane à ses heures perdues.
Vous vous retournerez sur son passage, car ses jupons superposés, son chemisier blanc défraîchi, ses nombreux châles, ses multiples bracelets qui s'entrechoquent et sonnent sur son chemin, ses pieds sertis eux-aussi de bracelet et contenus dans des sandales en cuir, tout cela vous dit haut et fort que la jeune fille est une gitane et probablement voleuse, gardez une main sur votre bourse !

Signe(s) Particulier(s) : sa taille assez petite mais son physique en général.
Taille : 1m57
Poids : 50kg


* - STUFF

• Arme(s) utilisée(s) : deux épingles à cheveux, particulièrement affutées d'ailleurs, et quelques petits poignards attachés à ses jarretières. Juste de quoi se défendre.
• Animal de compagnie :
• Objet(s) fétiche(s) : une petite jade polie attachée à une chaîne en argent, cadeau de son frère aîné
• Moyen(s) de transport : à pieds et en bus, un gitan garde toujours ses méfiances envers les nouvelles technologies

HJ (Hors Jeu) :

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? L'amour du jeu de rôle =)[/b]
Comment avez-vous connu ce forum ? par hasard, en allant sur un topsite, celui-ci m'a semblée intéressant.
Quel est le code ? Code validé par Lugh ♠
Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum ? euh ... essayer d'attirer plus de rôlistes ? X)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estha.canalblog.com
Suria.
~ Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 289
Âge : Déjà bien plus de 3000 ans !
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Maître du Jeu.
Race: Je ne suis rien et je suis tout.
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Estha Kochimma   Mar 27 Juil - 20:20

    Bienvenue sur Suria Smile
    Tu es officiellement validée. N'oublie pas de générer ta feuille de personnage dans ton profil et de la remplir Smile

    Bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Estha Kochimma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: