AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lirio Wolfram

Aller en bas 
AuteurMessage
Lirio Wolfram
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 15
Âge : 27 ans
Clan : Brigade Anti-Piraterie
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession:
Race:
Effets Personnels:

MessageSujet: Lirio Wolfram   Lun 2 Aoû - 23:15

_____________________________________

HORS JEU
_____________________________________

Qu'est-ce qui vous a incité à vous inscrire ? Euh, j’aime beaucoup le design… Et le contexte m’a tout de suite semblé fort sympathique (très travaillé au passage, je tire mon chapeau).
Comment avez-vous connu ce forum ? Il y a un an, vous étiez partenaire de Fool’s World et moi je cherchais des RPG…
Connaissez-vous déjà quelqu’un sur ce forum et si oui, quel est son personnage ? Oui, je connais Ekna ! Et c’est tout.
Quel est le code ? Code validé par Lugh ♠ (avec amour, attention !)
Avez-vous un commentaire à faire ou une suggestion pour améliorer le forum ? Pas pour le moment non, peut-être qu'une fois immergé dans le forum...!



_____________________________________

DANS LE JEU
_____________________________________


{ ÉTAT CIVIL }

    Nom : Wolfram
    Prénom(s) : Lirio
    Surnom : Amarry Lys
    Âge : 27 ans
    Sexe : Féminin
    Sexualité : Ah que diable, gomorrhéenne bien sûr !
    Race : Sang mêlé.
    Signe : Eau (affinité ~ 73 %)
    Lieu de Naissance : Amyvhe
    Lieu de Résidence : Anthélima
    Métier : Sergent de la Brigade Anti-Piraterie.
    Classe Sociale : Sentinelles
    Élu des Dieux ? Oui [ ] Non [ X ]
    Partisan(e) ? Oui [ ] Non [ X ]



{ STUFF }

• Arme(s) utilisée(s) : Un paire de Bolas. [image extraite de l'article éponyme, sur Wiki mon ami]. Celles de notre jeune enfant son un petit peu différentes. Plus modernes, on a oublié l'aspect « chasse à l'animal » pour se concentrer sur une offensive plus directe qui n'a pas pour but de capturer.
Les bolas de Lirio sont en effet formées de deux poches en cuir tanné et remplies de sable, qui forment la tête, et dont le corps – ou fil, tige, etc – est composé d'un amalgame de métal assez prisé dans la région d'Abyr. C'est en effet une sorte de « nylon métallique » comme ils l'appellent là-bas. Le métal est donc souple mais résistant. On peut le trancher, à condition de le poser sur une table et de le hacher menu avec des poivrons et des concombre – un délice en salade, avec un filet d'huile...
Mais lorsque les bolas sont en plein vol, en action, il est très difficile de le découper. En général les lames ne peuvent pas en venir à bout si ce fil est en mouvement. Sa souplesse permet néanmoins une grande ampleur, quant à la maniabilité de la chose.

On notera que les bolas de Lirio n'ont pas de vrai but offensif, puisque la tête n'est pas piquante ou contondante. Elles sont simplement faites pour immobiliser, assommer l'assaillant mais en évitant de le blesser ou le tuer.
Enfin, Lirio peut tout de même enrouler ses bolas autour d'un membre, d'un bras ou d'une jambe, mais cela demande d'avoir beaucoup de chance, une sacrée opportunité et un doigté parfait... En somme c'est assez rare.

• Animal de compagnie : Ekna bien sûr. A part ça... pas vraiment. Elle aime trop les animaux pour les forcer à rester avec elle, dans son appartement.

• Objet(s) fétiche(s) : Un bracelet en cuir tressé par son père lorsqu'elle avait quatre ans. Celui-ci, elle le porte toujours, mais il y a un deuxième objet auquel elle tient particulièrement. A savoir, un livre donné par Ekna du temps où elles étaient encore ensemble. Il s'agirait en fait du livre préféré d'Ekna lorsqu'elle était enfant. Une vieille comptine orale et retranscrite ici à l'écrit, avec des dessins.
L'histoire raconte la vie trépidante de Juste Yssiet, le plus grand des Sentinelles. Sorti d'une série de bouquin, celui-ci relate la victoire de Juste sur Habbeault My-Nabh, le terrible pirate! Un culte, à n'en pas douter.

(A savoir, elle a toujours un mouchoir de soie sur elle. Elle ne s'en sert pas souvent pour se moucher, mais bel et bien pour combattre la poussière ou enlever les tâches..!)

• Moyen(s) de transport : Ses pieds. Quand elle doit se déplacer en ville, elle utilise les bus ou les taxis et ne se soucie pas trop de partager son espace vital avec d’autres gens. Lorsqu’elle doit partir en mission, elle utilise le chasseur que la Brigade Anti Pirate fourni à chaque sentinelle.

• Pouvoirs : Comme on l'a vu, Lirio n'est pas une élue des dieux et n'a donc qu'un petit pouvoir en affinité avec l'eau. Il s'agit en fait de rendre celle-ci propre à la consommation. Autrement dit, même si Lirio se retrouve dans une forêt marécageuse, elle pourra transformer le liquide en eau potable. Et qui dit potable, dit utile. Aussi, par ce biais-là, la jeune fille pourra t-elle soigner les blessures légères. Un égratignure, une coupure peu profonde, une petite brûlure, ou bien encore un mal de tête ! Il suffit d'un peu d'eau ! Notons cependant que pour soigner quelque chose comme une entorse à la cheville, par exemple, il faut à Lirio beaucoup d'effort, davantage d'eau et beaucoup de repos par la suite. Mais techniquement, la jeune femme est une espèce de trousse de premier secours portable – mais pas jetable ! Attention...



{ PERSONNALITÉ }

Qualités : Compréhensive, sait écouter. Patiente – sauf en présence d'Ekna, qui malgré elle l'influence, avec l'aspect opposé de l'eau que sa supérieure représente. Ce sont deux contraires qui s'affrontent quand les deux femmes sont dans une même pièce, et cela la déstabilise. Assez souple, elle s'adapte facilement.
Défauts : Une maniaquerie débridée. C'est un véritable toc, une réelle pathologie. Par ailleurs, Lirio est quelqu'un d'assez exigent (ce qui est en lien avec le côté maniaque). Elle donne beaucoup d'elle et demandera beaucoup aux autres, en « juste retour ».
Goûts : Lirio aime les balades fleuries, près d'une étendue d'eau ou à la montagne. La nature et les animaux, mais aussi la bonne nourriture.

• Caractère général :
Lirio est quelqu'un qui ressemble fort à son élément. Mais non pas à l'aspect dangereux, apeurant ou terrifiant de l'eau. Lirio n'est pas la vague qui submergerait, ni le torrent qui vous emportera. Encore moins est-elle ce désespoir cinglant, strangulant, horrifique du liquide qui vous coule, abyssal, dans cette longue et lente descentes aux sombres enfers de Ganga.

Elle est en effet l'aspect enveloppant, doux et chaud de cette même eau, le côté protecteur et curatif de cet élément. Avec la souplesse d'une rivière, Lirio s'adapte plutôt bien aux différentes situations. Elle a même su charmer l'indomptable Ekna, c'est pour dire. Mais l'humour mis à part, c'est une jeune femme très douce, naïve et dont l'espoir est aussi inépuisable que l'océan.

Avant la mort de son père, c'était une enfant pleine de vie et grandement joyeuse. Il lui fallut de longues années pour s'en remettre et les séquelles ne purent jamais tout à fait guérir. Elle se chercha longtemps, passant par la violence et la culpabilité, implorant ensuite un salut d'où qu'il vienne, criant sourdement son malheur dans le moindre de ses gestes, il lui fallut près de dix ans chargés de changements plus ou moins radicaux pour arriver enfin à trouver un certain équilibre.

Un jour, dans un temple, elle trouva la paix. Elle est depuis extrêmement assidue dans ses visites et se rend au moins trois fois par semaine dans un temple. Par ailleurs, on notera aujourd'hui, que son seul grand tic, voire toc est une maniaquerie sans borne. Lirio ne supporte pas que l'immaculée soit maculé et la pureté outragée par une tâche blasphématoire. Ni poussière, ni marque, ni désordre. Sa vie, loin d'être un sinueux et long fleuve tranquille est un véritable lac, aux dimensions parfaitement égales et qui ne produirait jamais aucun remous.



{ PHYSIQUE }


Taille : 1 m 63
Poids : 61 kg
Signe(s) Particulier(s) : A toujours les ongles soigneusement coupés et manucurés. Même ceux des orteils...!

• Physique Général :[/center]
Lirio marque les gens par son physique. Elle est certes commune mais l'ambre brun de sa peau ne s'oublie pas si facilement. Ce grain de peau spécifique aux habitants des côtes et des petites bourgades la place dans l'esprit de beaucoup de gens comme une « campagnarde », une « petite villageoise », surtout à Anthélima. Mais pour les gens qui la connaisse, elle a suffisamment fait ses preuves : aujourd'hui c'est pure taquinerie quand on fait mention de ses origines.

Elle ne peut en effet marquer que part son teint, puisqu'elle ne fait qu'un petit mètre soixante trois pour soixante et un kilos. Bien en vie, bienheureuse, Lirio est tout ce qu'il y a de plus féminin, tant sur la douceur quasi maternelle que sur les courbes de son corps indéniablement faite pour (sup)porter un enfant. On ne compte aucune ligne droite sur ce charmant petit corps, ce qui plait à certains, déplait à d'autre. Mais ce n'est pas son affaire...

Aujourd'hui en effet, ce ne sont pas les un et les autres qui la font frémir, mais plutôt les quelques unes qu'elle croise sur son chemin. Et avec le temps, Lirio a fini par comprendre que la rondeur de son visage, l'amande de ses yeux et douceur délicieuse de son sourire était autant d'atouts dans sa main. C'est que le miel de ses yeux dégage une chaleur que l'eau transparente des yeux clairs ne sauraient transmettre. Indéniablement, on se sent bien à ses côtés, comme enveloppé d'un voile doucereux, malléable et pourtant protecteur.

Un jour espère t-elle que cet abri invisible puisse être celui d'un petit enfant, qui ressentirait comme tous cette paix d'âme en la côtoyant...



{ HISTOIRE }

Lirio naquit et grandit dans la petite bourgade d'Amyvhe. Dans un village de ce genre, la vie semble particulièrement paradisiaque. Loin des villes, de la technologie et du progrès, qui ne rêve pas d'un petit havre de paix ? Mais cela avait ses inconvénients et Lirio était connue de tous, puisque tout le monde connaissait tout le monde. Aujourd'hui, elle ne pourrait plus retourner vivre dans ce genre d'endroit fermé, en vase clos. Elle préfère l'intimité de la foule, l'anonymat des grandes masses solitaires.

Cependant, elle y vécu une enfance plutôt agréable. Sa mère s'occupait d'elle et de la maison et son père était marchand, spécialisé itinérant d'Amyvhe jusqu'à Rotyerdham – en passant donc par Kélatolie. De fait, il était absent de chez lui une bonne partie de l'année (mais présent la partie restante, vivant des recettes de la première). Pourtant un jour, il ne revint pas.

Très exactement, il arriva avec deux semaines de retard, mort. Il avait été attaqué par une bande de pirates qui, à force, avait repéré que ce marchand-là s'en sortait pas mal niveau finance et qu'il serait facile à attraper, puisqu'il avait toujours le même itinéraire.


Lirio avait alors huit ans. A compter de ce jour, elle sombra dans une folle rage, dans un bruyant désespoir et franchit alors ce cap, que nul ne devrait franchi si tôt : celui de la perte. Car perdre à cet âge, c'est craindre de perdre à jamais. Elle devint, en réaction à la mort de son père, très violente. Spécialement avec ses petits camarades qui, pour la plupart, s'amusait à jouer « aux pirates ». Oubliant le jeu, elle se parait du costume de la Sentinelle et ne ménageait pas vraiment ses coups.

En très peu de temps, on conseilla à sa mère de mieux s'occuper d'elle et on lui fit comprendre qu'une enfant si agitée ne pouvait pas demeurer plus longtemps en contact avec d'autres enfants, sous peine de massacrer bientôt la moitié du village.

Évidemment, dans un si petit cercle, c'en était fini. On garderait toujours le souvenir de la mort du père et la violence de la fille... Peu de temps après, Lirio et sa mère emménageaient à Kélatolie, là où la petite pourrait avoir une seconde chance.

Et elle l'eut en effet. La Haute Ecole des Sentinelle faisait dans cette ville beaucoup de publicité et, à force de les croiser, il naquit dans l'esprit de l'enfant l'envie de rejoindre cette brigade. Dès lors, elle sublima sa violence et la transforma en ardeur au travail. Elle n'eut plus qu'une aspiration : rentrer à la Haute Ecole. Tant d'application furent vite récompensé et Lirio y rentra à l'âge de douze ans. A cette époque, Ekna venait tout juste d'obtenir son diplôme.

Néanmoins, passé ses deux années acharnées, la jeune fille commençait à réfléchir plus sérieusement à la question. Une certaine maturité se développait en elle et toute sa hargne et sa haine semblaient se ramollir. Elle prit d'abord peur et cru ne plus aimer son père, elle s'en voulu. Mais à la longue, elle comprit que le chemin de la violence n'était pas celui qu'il fallait emprunter. Elle sentait que son salut se trouvait ailleurs. Un beau jour, elle décida que se serait dans la foi. Peut-être une illumination ? Qui sait. Du jour au lendemain, avec la même ardeur qu'à son habitude, elle prêta serment de se rendre tous les jours au temple. Et elle s'y rendit tous les jours.

Elle côtoyait une Aspirale qui se prit de sympathie pour elle et l'encouragea à poursuivre dans la voie de la religion. Mais Lirio assistait aussi, plus ou moins de loin, aux cours artistiques donnés par les prêtresses. Tout cela la confortait dans son choix et lui confirmer que c'était bel et bien ce chemin-là qui était le meilleur.

Aujourd'hui, à cause de son travail entr'autre – et parce qu'elle s'est un peu calmée, aussi, Lirio ne va plus au temple que trois fois par semaine. Mais elle y va avec une fidélité irréprochable et si, d'aventure, elle ne peut se rendre à un temple autant de fois par semaine, elle trouve toujours un moment pour prier.

A 19 ans, elle était enfin en mesure d'entrer dans sa brigade chérie. Elle fut une bonne employée, suffisamment pour réussir à gravir lentement mais sûrement les échelons et se retrouver, à 27 ans, Sergent. Ce qui est, ma foi, et selon elle, une bonne place. Lirio n'a pas d'ambition débordante et ne pense pas qu'un plus haut poste lui serait forcément nécessaire. La promotion qui lui permit de devenir Sergent, elle ne l'avait même pas attendue. Elle en fut ravie, bien sûr, et se plait assez bien, en fait, à cette place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suria.
~ Fondateur ~
avatar

Nombre de messages : 289
Âge : Déjà bien plus de 3000 ans !
Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Maître du Jeu.
Race: Je ne suis rien et je suis tout.
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Lirio Wolfram   Lun 2 Aoû - 23:29

    Bonsoir et bienvenue sur Suria !

    Ta fiche est conforme, rien à dire Smile D'un autre côté on l'a faite ensemble, donc bon...
    Tu es donc validée. Merci de t'être inscrite et bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rowen Morgan
| Modérateur |
avatar

Masculin Nombre de messages : 127
Âge : Vingt-sept ans, attirées ?
Capacité spéciale : A part une vision accrue dans le noir ? Hum... non.
Signe(s) particuliers(s) : Des yeux sans pupilles et couleur dorés, le matricule 333 sur sa joue.

Clan : Il me semble appartenir au clan Momiji... Qui sait ? Pas vous en tout cas !
Serment d’allégeance : Moi fidèle !? Quelle blague... Leila ? Qui donc ? Leila Ishydor ?!

Porte-monnaie : 16 myrs

{ All About You
Profession: Charmeur
Race: Hybride
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Lirio Wolfram   Mar 3 Aoû - 1:10

Bienvenue, je m'empresse de lire ta fiche =3. Amuses-toi bien parmis-nous.

Edit: très jolie fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lirio Wolfram   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lirio Wolfram
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Heinrich-Wolfram]Fuite vers l'ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: PRÉSENTATIONS. :: Présentations. :: Fiches validées.-
Sauter vers: