AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Escapade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Escapade   Sam 19 Juil - 15:53

=> Maison de passe.

- Yep, pour le moment. Mais quand je te dirai de foncer tu le f'ras, hein ?

Mm. Certes Shane était de nature à obéir à son sempaï sans se poser de questions sur le moment. Mais là il se laissait à présager des choses. Les jambes un peu raides sur ses AT's, il voyait venir l'escapade. En ignorant tout de la durée qu'elle pourrait avoir.
Sortie des artistes, les murs qui semblaient déprimer depuis des années et s'effriter sur eux-même à cause de ça. Petite grimace. Il ne voulait pas les toucher, avec l'humidité sans doute que les bouts de vieille peinture resteraient collés à ses doigts comme des morceaux de peau visqueuse. Devant lui Eren avait l'air à l'aise sur ses paires. Il le regardait et essayait d'intégrer qu'il faisait ça souvent, peut-être. Comme un passe temps. Il essaya d'imaginer un Eren plus jeune, avec le même jean un peu trop grand pour lui, en train de faire son apprentissage et de s'écorcher les genoux en tombant. Penchage de tête.
Zuif. Son maître perdit un peu de vitesse, assez pour qu'il le rattrape et sente de longues mèches lui fouetter la joue au passage.

- Quelqu'un va sûrement v'nir. Tu fonces tout droit, par là, et surtout t'arrête pas. J'te rattrape.


Il n'était pas très sûr de ce qu'indiquait le "par là". Sans doute cette ruelle étroite là. Un cri dans son dos le fit sursauter, même s'il ne lui était pas adressé. Donc on va dire que c'est par là. C'était quoi le reste. Fonces et t'arrêtes pas ? Les roues sous leur carapace de plastique obéirent au quart de tour et il se retrouva en un instant à une vitesse qu'il maîtrisait mal. Heureusement les quelques premières dizaines de mètres il n'y avait personne à éviter en catastrophe. Ensuite il se fit à la vitesse, maîtrisant sa direction tant qu'à faire, et regretta d'être sur un sol dont les anfractuosité le secouaient. Il leva les yeux sur les toits, repensant à ses séances d'Overboard et le fait que même en AT's il avait préféré apprendre à cet endroit là. De toute façon il ne pouvait pas mourir en tombant alors...
Pendant qu'il regardait ailleurs ses roues se prirent dans un large creux, comme il y an avait tant d'autres dans cette petite rue. Le petit battement de coeur de surprise avant de se retrouver à rouler sur le sol, en ayant vaguement eut le temps de comprendre. Aïe. Mal à un coude et bras qui allait avec, à un genou, et deux mains très écorchées.
Il se releva lentement et grimaçant de douleur -et de honte aussi, il était heureux qu'Eren ne l'ai pas vu. Petites secondes pour se tenir à nouveau droit, passer les mains dans les cheveux pour les virer de devant sa figure, paumes qui piquent. Personne n'avait l'air de lui courir après, pourtant il repris se fuite ordonnée, avec la vitesse qu'il avait déjà atteinte, et faisait désormais attention aux milles petits pièges des rues mal foutues.

Il y avait eu plusieurs embranchements mais il avait continué droit, ou ce qui semblait être la continuité de la rue. Bientôt celle-ci s'arrêta, ou plutôt rejoignait ou rue plus large, également en sale état. Peu de temps après, un Eren jaillit de nulle part le rejoint en clin d'oeil et le dépassa avec la même aisance. On continuait donc.
Peu à peu la route devint moins moche, le sol plus égal, et il se permit de regarder à nouveau les façades, le quartier populaire d'Anthélima où il avait habité lui aussi. Une idée commença à faire son chemin dans sa tête. En tout cas il ne reconnaissait pas cette rue. C'est vrai qu'il se baladait uniquement sur les toits avant, il faudrait rallier ceux-ci. Les passants non plus ne lui disaient rien, les éclairages... tout. La rue commença à s'élargir, bordée de lumières modestes mais bien entretenues. Et là il se sentit stupide. C'était la grande rue d'Anthélima, celle du marché d'été, celle qui structurait la ville, partant des bas fond en traversant les quartiers plus aisés pour finir jusqu'au petit quartier riche. Donc il savait où il était.
Eren choisit de s'arrêter et il eût plus ou moins le temps de faire la même chose, freinant un peu brusquement, dérapant sur le côté des roues. Ouh... C'étaient elles qui allaient ne pas aimer. Ses yeux bleu se posèrent dans les autres. Il avait l'air heureux, il n'était pas sûr, et c'était bête à penser. Peut-être que son sempai aimait s'arracher au tandem maison de passe-dortoir pour venir traîner dans ces rues et faire semblant d'être normal. Il se demandait pourquoi il l'avait emmené alors. Au début on l'avait collé dans ses pattes sans que ça l'enchante vraiment. Et ce n'était pas par obligation qu'il l'avait emmené -remarque il n'en savait rien, il risquait probablement quelque chose le laisser derrière.
Manger ? Plus important. Son regard se leva vers l'immeuble qu'il y avait derrière lui, un sourire passa clairement sur ses lèvres, comme si on lui montrait sa maison. Puis il revint sur Eren, semblant réfléchir un instant.

- De la tarte aux pommes.

Rien que ça. Sourire de gamin.

- Sinon un sandwich avec de la viande dedans. Tu veux que je viennes avec toi ?


Il s'invita à moitié surtout, suivant son sempai en direction des quelques sandwicheries encore ouvertes, les boulangeries étant bien évidemment déjà fermées. Il laissa Eren s'en "occuper", restant à bonne distance et se barrant dans une rue adjacente pour le rejoindre plus bas. Le toit des maisons n'étaient pas bien haut ici il fallait dire, et grâce à celui d'un garage un peu en pente il se volatilisait facilement dans les rues, même si ce n'était pas après lui qu'on en avait. Il rejoignit son brun attitré sous leur réverbère à côté de l'immeuble, tendant les mains pour les refermer, toutes palpitantes autour d'un délicieux morceau de pain encore chaud. Il mordit dedans très joyeusement, nota que la saucisse était bien grillée comme il aimait et qu'on avait entouré le tout d'une feuille de salade là juste pour le bruit du vert qui croquait sous la dent, et d'un mélange moutarde/sauce tomate sucrée qui n'était pas dégueu. Il mangea avec style et réussi à se faire couler de la sauce sur le poignet, qu'il lécha du bout de la langue par la suite, et tout autour de la bouche qu'il s'essuya avec application d'un bout de pouce. De quoi casser son image de prostitué aux cheveux blancs un peu rebelle.
Il roula doucement jusqu'à une petite fontaine qu'on avait placé là, de quoi se rincer les mains, la sauce, le gravier, la saleté du sol qu'il avait ramassé aussi, et le contour de la bouche parce que c'était désagréable. L'eau s'arrêta de couler de la pompe qui ressemblait vaguement à un éléphant -si si, avec beaucoup d'imagination- et il se retourna vers son sempai les main en évidence pour dire à la fois qu'il était propre mais aussi prêt pour la suite. A savoir sautiller d'étage en étage sur l'escalier de secours en métal qui résonnait comme pas possible sous leurs AT's pour rejoindre le toit.
Vent qui semblait souffler pour la première fois depuis des jours, murmures de toute une ville sur le bord de la nuit. Un instant il cru entendre la voix de Yuürei portée par le vent. Sourire. Il frappa doucement le toit du bout d'une roulette. Il fallait qu'il commence à penser à un moyen de fausser compagnie à Eren quelque temps. Lui dire? Ne pas lui dire?
Pour l'instant il s'approchait tout doucement du sempai qui s'était arrêté quelques instant pour lui ceinturer la taille. Comme un jeu.
ca existait un jeu comme ça sur AT's. Comme les enfants qui se courent après dans la rue pour se toucher. Chat ou Loup. En tout cas dès que c'était sur AT's ça devenait plus rapide et dangereux pour les passants, dès que c'était sur les toits ça ne ressemblait plus vraiment à un jeu d'enfants. Les parents disaient plutôt "un jeu débile dont le seul but est de vous emmener à l'hôpital".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Sam 19 Juil - 17:22

- De la tarte aux pommes.

...

- Sinon un sandwich avec de la viande dedans. Tu veux que je vienne avec toi ?


- Mmh mmh...

De toute façon, sa réponse n'aurait rien changé à la volonté du petit aux cheveux blancs de le suivre, à distance en ondulant légèrement sur ses roues. Tous deux entamèrent une descente de la rue, les yeux gris repérant les vitrines préférables ou alléchantes, pour finir par jeter son dévolu sur la boutique d'un petit vendeur de sandwich, rien de faramineux. Juste du pain croustillant, de la viande pour Shane et lui, et un vendeur sans doute saisonnier, un peu jeune, ceux qu'il préférait pour leur naïveté. Le temps qu'ils passèrent devant l'entrée du magasin, Eren analysa rapidement les petits écriteaux derrière la tête blonde du commerçant. Porc ? Ca allait, ça ? On allait dire que oui. L'hybride fit signe à son compagnon de s'arrêter, freinant tranquillement sur ses AT's, le plus naturellement du monde, pour revenir en arrière et s'arrêter sous le nez du jeunot. Si quelqu'un d'extérieur les voyait, il penserait à deux gamins venus s'amuser là et se payer un casse-croûte. Hormis que tous les billets qu'il avait récupérés dans la soirée avaient été laissés dans les manches de son kimono, soigneusement plié dans un placard.

- Bonsoir.
- Bonsoir... J'voudrais une canette de soda, ouais celle là-bas.

On notera qu'il avait désigné la boîte métallique la plus éloignée, sans faire attention à la marque. L'autre tourna le dos, non sans avoir louché sur la mâchoire de son client improvisé, et durant le peu de temps où il marcha jusqu'au petit frigo, chercha une canette fraîche, avec un peu d'inexpérience, puis revint à la vitrine, les deux silhouettes qu'il avait vues s'enfuyaient en décuplant la puissance de leurs moteurs. Deux sandwich étaient aussi partis en vacances dans l'attaque, rapidement décapités, d'ailleurs. Personne ne l'attrapa par l'épaule pendant qu'il roulait à toute vitesse, l'autre ayant très vite abandonné toute tentative d'une poursuite déjà forfaite, se contentant de lâcher les plus grosses insultes racistes qu'il pouvait.

Ha... C'était meilleur que les sandwich de la maison close. C'était la première impression qu'il eut en croquant dedans, engloutissant le truc plus rapidement qu'il n'aurait voulu se l'avouer : il n'avait pas si faim, quand même ? Ca faisait un peu misérable... Et manger trop vite les quelques bouts de charcuterie qu'il pouvait se permettre lui laissait comme un goût de trop peu... Ses instincts carnivores trop peu assouvis lui faisaient parfois mal à l'estomac, surtout quand on avait un système digestif d'omnivore qui demandait de la nourriture variée et un cerveau qui hurlait qu'il voulait de la chair, des muscles rouges et de la graisse animale. Il avait parfois eu peur que cet aspect "monstrueux" ne se déclare face à un humain, potentiellement un tas de viande comme tout ce qui était vivant et se déplaçait dans ces rues, mais ça n'avait finalement jamais évolué dans ce sens.

Eren s'éjecta de lui-même de ses pensées noires, esquissant un sourire goguenard au petit Shane qui avait été capable de se mettre de la sauce partout. En fait, il avait ramené un gosse... Son gosse ? Fallait voir, pas envie de s'embêter avec des gamins, surtout un humain.

Ils quittèrent la ruelle encombrée, avec un petit sentiment comme récupérer son souffle retenu trop longtemps, pour l'hybride. Et puis il oublia, escaladant les marches de fer dans un fracas épouvantable, parce qu'ils essayaient d'aller vite pour reprendre leur respiration une fois en haut. Les toits donnaient le vertige, mais ils lui conféraient aussi un sentiment de sécurité, même s'il voulait s'en défaire, comme tout ce qui aurait pu avoir trait à son enfance. Les humains ne montent pas sur les toits, ils ne peuvent pas nous atteindre ici, les humains, les humains, ton père...

Il se tenait un peu droit, immobile sur ses Air Treck, goûtant au vent qui n'aurait pas manqué une occasion de le faire chuter s'il n'avait pas eu d'aplomb. Avant de jeter un regard surpris derrière son épaule, sur le propriétaire des bras qui le tenaient, signifiant le début d'un jeu.

Etrangement, il n'avait pas peur. Pas peur de la chute, des bords du toit qu'il frôlait, en tendant les doigts sur le corps de Shane qui disparaissait alors devant lui, le faisant attraper l'air et glisser un peu plus en avant. Les roues crissaient largement sur les graviers mélangés aux plaques de béton, accompagnées du nuage de poussière habituel, laissant presque des marques sur le sol, s'usant elles-même, avec plaisir. Et il regardait les yeux bleus lui échapper comme une chimère, il avait le tournis, il changeait de sens et l'acculait avant de le laisser partir en déployant ses ailes de moineau, pour être à la fois plus précis et plus assuré. On ne restait pas souvent au centre du toit, préférant s'en éloigner et flireter avec les hauteurs. Arrivé à l'un des bords son bras s'élança pour plaquer le chaton au sol, sur le ventre, et le suivre.



Il avait un peu les cheveux dans la figure, les yeux posés sur le vide sous lui, ses bras sécuritairement posés sur le béton. A côté de lui, Shane, dans une position ressemblante, deux visages trop hauts pour qu'on les voit, mais qui pouvaient tout observer de leur côté. Eren observait surtout les lueurs des lampadaires, des fenêtres des immeubles encore allumées, et les montrait du doigt lorsque les locataires allaient s'endormir, plongeant leur chambre dans le noir. Dans un appartement il y avait bien cent personnes, cent personnes alignées dans leurs boxes bien ordonnés qu'il pourrait voir déambuler s'il faisait une coupe de la bâtisse. A un moment son regard revint sur la rue qu'ils surplombaient, les crânes des humains marchant là, les tentures des magasins qui recouvraient les terrasses un peu couvertes. La rumeur des paroles était moindre, comme lointaine, venue d'un autre monde, celui qu'ils regardaient derrière leur double-vitrage, fouettés par un vent qui n'existait pas en bas.

Ses iris revinrent au toit sur lequel il se trouvait, et à la présence toute simple de l'autre adolescent à ses côtés.


- J'viens souvent ici. J'ai pensé que le premier jour de "boulot", c'était pas super drôle, alors que tu pouvais v'nir te changer les idées ici. Au moins un peu.

Voyons... Il ne se souvenait pas de sa première journée chez Dienthal.

- On va rester jusqu'à demain ou plus, si tu veux. Un ou deux jours. Après Dienthal risquerait de vraiment s'énerver.

Léger rire.

- Mais il est pas si terrible que ce qu'il veut faire croire, j'trouve. Il peut pas nous arriver grand-chose.

L'hybride roula sur le dos, abandonnant la ville pour se tourner vers le ciel. En pleine nuit il était moins arpenté par les vaisseaux, et il appréciait assez la lune et les étoiles qu'il pouvait admirer à sa guise. C'était sauvage, pas encore dominé par les technologies, presque comme si ça n'avait rien à faire là. Un peu comme lui, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Sam 19 Juil - 21:45

Il jouaient comme des gamins. Ca le faisait sourire. Un jeu qui pour une fois n'avait aucune connotation sexuelle du tout. Ils ne quittaient pas le toit, celui-ci était large et leur roues crissaient allègrement dessus, sans que personne ne monte jamais leur dire quoique ce soit. Petit moment de "bien", où il admettait en silence que son sempai avait la classe sur ses AT's. Il avait parfois des impressions bizarres en regardant son visage, mais c'était plutôt évanescent et ça s'évanouissait dès qu'ils étaient de nouveau immobiles face à face. Comme un reflet qu'il ne pourrait apercevoir que du coin de l'oeil. Bref c'était bizarre. Il secouait la tête pour ne plus voir.

Ils étaient allongés, comme des loques adolescentes sur ce même toi, regardant en bas malgré le vertige des étages plongeants, dans un état précédent un peu le sommeil pour sa part. Il regardait, comme hypnotisé par elles toutes les lumières dont ses yeux pouvaient s'emplir. Rien ne lui semblait plus facile en cet instant que s'endormir comme ça, même si son cou lui faisait un peu mal, même s'il avait eut tant de mal trouver le sommeil au Dortoir. Le vent le rassurait, lui murmurait doucement le soir, et même des comptines que les mères chantaient ncore à des enfants particulièrement récalcitrant.
La voix d'Eren le fit émerger un peu, entendue de loin d'abord puis qui le faisait accommoder sur ce qu'on appelait "la réalité".
Il acquiesça doucement, marqua un silence avant de se tourner vers lui, avec un air de gosse qui veut encore faire chier un peu même si son corps criait la fatigue.

- T'es vraiment gentil, Eren-chan.

Ca lui avait semblé normal sur le moment. De toute façon beaucoup de chose ne surprenaient plus quand on flirtait avec le sommeil. Même appeler celui qu'on se bornait à interpeller par son prénom ou "sempai" avec la particule de proximité la plus élevée. Noon tout à fait normal. Lui tirait un sourire de gamin, bien caché dans ses bras croisés. Lui ne se tournerait pas vers le ciel. Il réfléchissait doucement. S'ils restaient plusieurs jours alors il pourrait trouver un autre moment pour aller chez sa mère, ne pas le faire maintenant, ou quand Eren dormirait -parce que peut-être que cette fois-ci il sera le premier endormi.
Main engourdie qui se lève, va tourner les anneaux à l'intérieur de sa chair.

- Un jour ou deux c'est bien. J'ai pas envie de rentrer demain.

Même pas à cause du boulot, non non. C'était juste un caprice, simplement ça. Il n'avait pas envie, il préférait rester avec "Eren-chan", quitte à ne plus trouver comment s'occuper, quitte à voler leurs repas. Sourire. Ca aurait été bien aussi que Yuürei et Farbe soient là, mais ça aurait fait un peu "évasion de masse". Et puis Yuürei aurait été soulant, et il était persuadé qu'il avait les mains balladeuse pendant qu'il dormait -ou que les autres dormaient en tout cas. Heureusement que de temps en temps Farbe le calmait. Mmh ? C'était peut-être un peu naïf de ne pas penser en mal de leur maison de prostitution, juste parce qu'il y avait quelques amis.

Il se rapprocha d'Eren de manière pas très discrète -quoi un corps à côté qui se reproche insidieusement, à moins qu'on soit très occupé à compter les étoiles on ne peut que le remarquer. Il n'alla pas jusqu'à le toucher, Juste être tourné vers lui, de quoi l'effleurer en tendant à peine la main. Ca lui suffisait. Parce que s'ils faisaient un break il n'était pas certain qu'on supporte sa présence aussi gracieusement qu'on l'avait fait jusque là. Dans un job fait de contacts, sans doute qu'on aimerait un peu être laissé tranquille quand on prenait la peine de fuguer pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Dim 20 Juil - 0:34

- T'es vraiment gentil, Eren-chan.

Il jeta un léger regard surpris sur le visage du gamin. Juste un petit mouvement de tête à faire, rien de très notable, mais pour l'hybride c'était remarquable. C'était le même système que pour son plaisir : moins il semblait sensible, et plus il était intéressé. Ses iris gris ne perdirent pas une miette du jeune garçon qui se rapprochait, de ses lèvres qui s'écartaient pour parler, du piercing qu'il voyait briller.

- Un jour ou deux c'est bien. J'ai pas envie de rentrer demain.


- Ok... Mais tu vas devoir m'aider pour la bouffe alors, sinon ils vont vraiment r'pérer ma tête dans le coin !

Et comment ne pas le repérer...
Un jeune homme dont on avait du mal à distinguer le sexe, doté d'une paire d'yeux froids et de dents dignes d'un des plus grands prédateurs de l'histoire, découpées uniquement pour trancher et lacérer. C'était l'une des raisons pour laquelle il ne descendait pas beaucoup : être repéré. Assimilé dans le paysage par les humains qui fréquentaient les lieux, et donc pris comme cible potentielle, comme quelqu'un qu'on prendrait plaisir à suivre, à déranger, à désigner dès qu'on le croiserait... Il ne voulait pas qu'on lui donne de nom, les appellations avaient un bien trop grand pouvoir sur les gens. Ses paupières clignèrent.

Shane s'était un peu plus massé contre lui, basculé sur le côté, ses yeux bleus ressortant étrangement dans l'obscurité qu'il faisait ici. Avec le vent qui agitait les mèches blanches, il paraissait venir d'un autre monde. Une petite poupée un peu fragile laissée ici par les cieux, trop belle pour être humaine. Enfin, il ne devait pas s'avancer tout de suite : comme Dienthal le disait souvent, il ne fallait pas se fier aux apparences. Le plus beau des visages pouvait masquer une carcasse pourrie jusqu'à la moelle, puant le vice et les défauts du monde, parfois même de manière caricaturale. C'aurait été triste de penser ça de son "apprenti"... Derrière ses traits trop purs, un peu assombris par les boucles de métal rebelles, il ne pensait pas vraiment trouver quelque chose de foncièrement mauvais. Des idées pré-mâchées, peut-être, quelques insultes, et encore. Il aurait fallu être dingue pour pouvoir imaginer de la haine dans les yeux clairs, ou une quelconque méchanceté calculée dans les mots.

Eren avança doucement la main vers les cheveux pâles, les frottant en silence sous sa paume, pour les laisser encore plus ébourriffés, grâce au vent. Sourire satisfait face à son oeuvre.


- On peut s'serrer si tu veux pas avoir froid, t'sais. On aurait pu aller dormir sur les bouches d'aération des restos, c'est chaud et tout, mais on nous aurait pris pour des clodos, et... j'suis pas sûr que t'aurais aimé.

La proximité de l'autre corps ne le dérangeait pas, du temps qu'il sentait un autre air que les petites molécules d'oxygène lourdes tombant goutte à goutte du plafond qu'on lui imposait. Par contre ce même air vif et libre qui lui battait les épaules le faisait un peu frissonner, malgré sa beauté. Il était comme les astres celui-là, pas encore bien dompté. En réalité, aucune des Sept Déesses n'était maîtrisée - il y avait déjà réfléchi durant une nuit d'insomnie au dortoir. On avait fait pousser des immeubles sur le sol, mais parfois la terre secouait le dos pour les chasser, un feu bien nourri était vil et pouvait se retourner contre vous à tout moment, l'homme qui avait voulu dominer la lumière était devenu aveugle... La brise qui lui caressait la peau lui signifiait qu'elle le tolérait, et qu'elle aurait pu le projeter du haut de l'appartement par le simple fait de sa volonté.
Par contre, la brise, elle allait lui faire attraper un rhume là... Et ça ne se soignait pas facilement, quand on était une pute.




Paupières lourdes.
Eren avait amené quelques mèches brunes dérisoires sur ses bras, elles étaient trop fines pour le protéger vraiment, et la masse constituait un rideau fragile. Ca faisait longtemps qu'il avait fermé les yeux, tombant dans une phase qui le préparait doucement au sommeil, se servant de ses autres sens. Le toucher lui rappelait le béton dur sous sa tête, l'air froid, et la chaleur de Shane, son ouïe écoutait les deux respirations mêlées.


- Hé, Shane-kun...

Voix presque éteinte, presque absente.

- Quand je serre mes genoux contre moi, tous les soirs au dortoir... Ca fait cinq ans que je m'ordonne de dormir le plus vite possible. Alors tout est vide et je peux oublier...

Silence.
Paisible.


- Ici je rêve.









Souvent il voyait sa Déesse. Enfin, il ne la voyait pas vraiment, il la ressentait juste, ne pouvait pas mettre d'image ou de visage sur toutes les sensations qui l'emplissaient. Il l'imaginait très belle... Chaque plante avait une petite part de son essence en elle, elle était partout, dans la roche, dans les poussières, dans les racines qui servaient à nourrir et les arbres à respirer. Souriante mais immobile, comme figée en lui tendant ses bras. Elle n'était pas très chaude, mais digne et rassurante, droite, fière. Ce n'était pas non plus une vision maternelle, il avait eu une entité féminine pour le nourrir pendant ses jeunes années... Juste une meilleure amie, une amante, ou une petite part de lui, au mieux. Il se sentait rayonner, gravant chaque instant passé dans cet espace hors du temps dans sa mémoire étriquée.








- Mmh...

Il cligna des yeux, ne se rappelant plus pourquoi il était là. Sursaut. Il ne savait pas vraiment la raison, mais Shane était massé contre lui, les yeux clos, les mains un peu froides sous toutes ses lanières. Mince... Le soleil ne tarderait pas à le réveiller. Eren se leva doucement, sur la pointe des pieds pour rester silencieux, ses cheveux un peu trop longs trainant sans vergogne sur le sol. Position accroupie, un peu le temps de récupérer et de s'éveiller plus tranquillement. Quelle tête il devait avoir... Au moins les quelques rayons qui venaient ici le réchauffaient un peu.
Coup d'oeil gris sur le petit corps roulé en boule. Est-ce qu'il pouvait l'abandonner, le temps de prendre un petit-déjeuner ?... Son cerveau embrumé en conclut que oui, et lorsqu'il se releva sur ses deux jambes, il conclut qu'il avait oublié d'ôter ses AT's la veille. L'hybride tituba un peu avant de descendre sécuritairement par l'escalier de ferraille, lentement, pour tenter de faire le moins de bruit possible.

Sa cible de la matinée avait été un boulanger affairé dans son arrière-boutique. Le commerçant avait mis du temps pour apparaître à son comptoir après avoir entendu le "Ding dong" caractéristique du client qui entrait. Quand il y arriva, il n'y avait plus personne. Des hallucinations, lui ?... Juste un indécis qui était vite reparti, alors.

Eren roulait avec douceur dans la grande rue pavée un peu vide, offerte à ceux qui se levaient le plus tôt. Tout en serrant contre lui deux croissants qu'il avait eu la chance d'attraper chaud. Plus les années avaient passé et plus il s'était enhardi en terme de nourriture, allant jusqu'à se servir sans éprouver la moindre culpabilité. On était loin du maigrichon du début qui errait sur les marchés sans bien savoir ce qu'il voulait, juste une grosse étiquette "Remplir mon estomac vide depuis deux jours" dans la caboche.

Crissement des roues alors qu'il tournait, explorant les alentours.
Iris surpris tombé sur un coin de verdure, posé là, pour rien. Un square avec trois quart de sables et deux arbres. Mais la vision avait eu de quoi le ravir. Il revint un peu plus rapidement à l'immeuble où il avait laissé Shane endormi, décidant arbitrairement qu'il ne se gênerait pas pour faire claquer ses roues quand il monterait les marches.
Sur le béton éclairé par le soleil, Eren trouva le chaton blanc éveillé, et eut alors un mouvement pour lui lancer sa pitance matinale, un air blasé sur le visage.


- Salut. J't'ai trouvé ça.

Léger étirement pendant qu'il mangeait.

- J'ai vu un coin sympa en bas. On dirait... un parc. J'ai envie d'y aller.

Sous-entendu autoritaire : et tu vas me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Dim 20 Juil - 15:36

Shane ne bronchait pas quand son maître profitait de ses cheveux courts pour les mettre dans tous les sens. Il devait être bien domestiqué pour sa part. C'était surtout aussi parce que maître Eren avait pas mal de droits sur lui en plus de ceux des autres. Des autres.

- On peut s'serrer si tu veux pas avoir froid, t'sais. On aurait pu aller dormir sur les bouches d'aération des restos, c'est chaud et tout, mais on nous aurait pris pour des clodos, et... j'suis pas sûr que t'aurais aimé.
- Ha ?

Petit Shane qui se rapproche de la poignée de centimètre qui le sépare de l'autre corps, et qui enfouit son visage contre, avide de chaleur. Une petit main au doigt replié qui se pose sur le torse, pas loin de sa tête pour ne pas être envahissant. Ca y est son petit monde était bien en place pour dormir.

- Non c'est vrai. Mais c'est bon on est tout les deux alors on aura pas trop froid...


Enfin il ne savait pas pour Eren, mais si lui pouvait squatter un peu de chaleur d'un corps vivant, tout le reste était supportable. Shane, nouvelle espèce de parasite encore inconnu des grands scientifique de Suria. Peut-être que sa main avait fini par s'accrocher au débardeur blanc, il glissa dans un sommeil peu profond. Parce qu'on était quand même en plein air et en bon petit garçon qu'il était, il n'avait pas l'habitude. Alors son esprit dormait en restant sensible à certain élément de la réalité, le vent qui soufflait un peu plus fort sur lui, les voix qu'il lui ramenait. Il rêva même d'Eren, Eren en jean sur ses AT's qui roulait à toute vitesse devant lui, et des mots qu'il disait qui effleurait sa mémoire sans s'y imprimer.



Se réveiller seul ça l'angoissait toujours. Sans doute le syndrome du jumeau abandonné. Se réveiller et envoyer ses mains tâtonner pour ne rencontrer que de la poussière et des petits cailloux, sentir sa poitrine se rétrécir parce qu'on se souvenait s'être endormi contre un autre corps chaud. Repoussant le bloc de béton de ses petits bras faiblard et posant un regard hébété sur le monde autour de lui, il il crut un instant que son sempaï l'avait abandonne pour une obscure raison. Sans doute que ça avait été le véritable objectif de la fugue. Seulement Shane savait comment retourner à la maison de passe. Et ça ne devait pas être le style d'Eren de vouloir faire ça just pour le faire un flipper. Non il devait être parti se débarbouiller dans une fontaine, ou régler un problème quelconque. C'est ça. Le petit chaton se frotta les yeux puis essuya le coin de sa bouche pateuse. Il s'étira longtemps, encore et encore pour se réveiller, puis basculer sur ses jambes, tenir debout et faire quelques tours du toit, histoire bien se réhabituer. Bientôt il y eut le bruit ô combien discret de quelqu'un qui montait les escaliers métalliques en AT's.

- Salut. J't'ai trouvé ça.

Il attrappa entre ses mains le croissant, un grand sourire sur le visage, un peu crétin à force d'être trop content. Parce que en fin de compte il était revenu ne ?

- Merci ! Bonjour Ereeeeen.

Dire son prénom avait provoqué quelque chose de bizarre. Une résonance à l'intérieur, quelque chose qui lui montrait un souvenir qui finissait de s'évaporer sous ses yeux, dont il ne restait qu'une impression. Un rêve ?
Il mâchait avec application son croissant.
Huuuh ? Un parc ?

- Bah alors on y va non ?

Petite embardée sur ses AT's pour freiner juste au bord. Un petit chaton qui se réveillait plus vite que la veille en tout cas. Regard joueur, qui se pose sur les cheveux emmêle, la grande silhouette du corps qu'il ne connaissait que depuis deux jours à tout casser.

- Hé Eren... Le premier arrivé ?

Il finissait d'enfouir son petit déjeuner dans sa bouche, et n'attendit pas de réponse avant se remettre en marche ses AT's, tourner autour de son sempai et refoncer vers le bord, en se jetant carrément par dessus. Même s'il n'avait pas maîtrisé un minimum ses At's il n'aurait pas pu mourir. En revanche il ne savait pas vraiment où était le parc, ce qui posait techniquement un problème pour y arriver, éventuellement le premier. Pas grave, il prenait de la hauteur. Autant qu'il pouvait, ces petites choses à ses pieds étaient quand même remarquablement bien foutues. C'était aussi plus mobile que ses deux pieds soudés à l'Overboard. Mais il aimait ça aussi. Réussir à manipuler ce qui ressemblait à une planche débile qui ne ferait rien d'autre que l'entraver, pour s'envoller dessus.
Les rues n'étaient pas très remplie, juste au lever du soleil. Quelques personnes un peu matinale et un peu endormie qui le regardaient avec méfiance s'aider des façades et des balcons pour s'élever. Et finalement repérer pas loin d'une boulangerie un petit bout de parc, s'arrêter sur une allées entre deux coins d'herbe et trois arbres, et regarder autour si Eren n'était pas arrivé avant lui du coup, vu comme il avait dû chercher.

Sourire au jeune brun qui tapotait une roue contre le sol, il s'approcha de lui les mains dans le dos avec un air d'enfant un peu déçu.

- J'ai perdu alors.

Regard autour. Ca manquait de ruisseau par ici. Bah ce n'était pas très grave. Il se laissa rouler dans l'herbe, regardait ses AT's et pensait à leurs chaussures qu'ils avaient du laisser quelque part dans le vestiaire. Bah s'il avait bien compris on ne les prendrait pas. Fuguer ça ressemblait à des vacances. Il s'étala dans la verdure molle et encore humide de la nuit. Mains qui revenait par réflexe bouger ses piercings. Et encore le vent qui lui amenait la voix d'un enfant qui pleurait un quelconque caprice, quelques rues plus loin.
Tiens maintenant qu'il y pensait.

- Eren? Tu es de quel signe?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Dim 20 Juil - 16:51

- Bah alors on y va non ?

Coup d'oeil étonné tout en mâchonnant dans le pain un peu tiède.

- Mh ? Bah oui mais...

- Hé Eren... Le premier arrivé ?

Il fixa la silhouette légèrement plus petite de l'ado aux cheveux blancs, son sourire joueur annonçant la pire des conneries, ajouté aux petites boucles d'argent. Il finit d'engloutir son croissant, se lécha les doigts en le fixant... Shane fonça vers le bord et disparut en un saut, presque trop assuré pour qu'on ne croit pas que ce soit fait exprès. Mouvement de surprise, il se rapprocha de l'espace séparant le toit et le ciel, le temps de le voir atterrir sans casse sur le sol. C'étaient ses AT's qui avaient du en prendre un coup... Elles avaient du mal avec les chocs ces petites bêtes ! Bien... Puisqu'il ne s'était pas rétamé en bas comme une crêpe toute blanche, Eren pouvait s'engager dans la course sans le risque de voir la mort de son adversaire.

Léger élan, l'hybride prit son inspiration et disparut à son tour dans le vide. La personne qui se serait penchée après leur descente à tous les deux ne les auraient pas vus, trop vite disparus. Les roues du brun descendaient les câbles dans des déluges d'étincelles, avant qu'il retombe plus que légèrement sur le sol, à une vitesse sans doute excessive pour éviter les passants. Pas qu'il avait peur que Shane ne le dépasse, l'issue de la course lui importait peu même, mais... Ce serait bête de le perdre dans un dédale de cafés pareil, non ?

Evidemment, quand il dérapa sur le sable granuleux une fois arrivé, son "collègue" ne se trouvait pas là. Qu'à cela ne tienne, il débarqua quelques secondes plus tard, en roulant au ralenti. Avec l'air un peu déçu du bon perdant. Eren, lui, remettait ses cheveux en place.

- J'ai perdu alors.

- On dirait... C'est ton dû pour le croissant.

Léger sourire, mais il n'eut pas le temps d'avancer la main pour ébourriffer la tignasse pâle qu'elle s'éloignait déjà de lui, suivant son propriétaire dans l'herbe. La vision était plutôt plaisante, en tout cas ça mettait de bonne humeur. Un humain qu'il avait la chance d'apprécier un peu, allongé sur son élément, qui lui glissait entre les doigts, une herbe drue et verdoyante, peu entretenue quand on voyait la vivacité avec laquelle elle se faufilait partout. Le brun ne se laissa pas tomber à côté de Shane, restant bien campé sur ses deux jambes et occasionnellement ses Air Treck, ses yeux gris perdus dans le minuscule parc dans lequel ils se trouvaient. Regardant avec intérêt les troncs où de petits impertinents avaient gravé leurs noms dans le bois, les feuilles jaunes pas encore ramassés qui jonchaient le sol sous les branches...

- Eren ? Tu es de quel signe ?

Léger sursaut.
La question était étroitement liée avec ce qu'il était en train de faire, alors il se demanda l'espace d'un instant si c'était si voyant, ou s'il avait un quelconque... Une sorte de relation proche avec Shane qui ferait qu'il aurait pu deviner.


- Mh ? Pourquoi tu d'mandes ? Tu t'intéresses à ce genre de trucs ?

Jusque là il n'était pas tourné vers le corps allongé dans l'herbe, mais à cet instant ses roues tournèrent sur elles-même, faisant bénéficier le garçon d'un regard gris appuyé dans ses propres yeux bleus.
Sourire amer.


- P'têtre que t'es croyant ?

Bah...
Il n'avait rien contre la religion en elle-même, juste ceux qui la pratiquaient. Symbolisés par la bannière que pouvait représenter le vieillard de la "bande". Celui qui priait tout le temps, celui qui invoquait les Sept larmes de joie au moindre petit problème, celui qui avait pas compris que cette chienne de vie, c'étaient pas les divinités qui en auraient quelque chose à faire. La preuve, la sienne, elle n'avait jamais rien fait pour lui dans ce sens, se contentant d'être une présence rassurante qui lui permettait de se protéger. Secrètement, il pensait qu'elles n'avaient aucune prise sur le quotidien des gens, les évènements et les embûches, mais qu'elles pouvaient essayer de le rendre plus supportable.
Et qu'est-ce que ça changerait que Shane aille dans les temples ou pas ?... Nouveau regard sur les feuilles tombant lentement.


- Bah, j'suis de la Terre.

S'il allait parler de ses "dons" à son interlocuteur ?
Assurément que non. Les seuls qui l'avaient un jour vu en étaient repartis effrayés, en pensant qu'il était une espèce de bête sanguinaire ou un démon. Ce qui aurait pu être utilisé à tort et à travers s'était changé en complexe, en capacité cachée jalousement, qui ne sortait jamais de ses doigts, sauf en cas de danger. Quand il ne "pouvait pas faire autrement". C'était peut-être bizarre d'en arriver là. Il avait déjà vu des gens capables de maîtriser leur signe, mais gardait toujours la sensation qu'il pouvait faire plus, tellement plus qu'eux. Une emphase avec le monde qui l'entourait, un potentiel qui pulsait dans ses veines, porteuses d'un sang qui avait mal tourné à cause du mélange elfe/humain. Gô avait sûrement raison, en fait, c'était démoniaque. P'têtre que lui aussi en avait peur.
Il referma la bouche.


- ...Et toi ?

Son menton s'était légèrement relevé, désignant le jeune homme allongé dans l'herbe folle.

- En fait tu dois bien t'entendre avec ton "élément", non ? Du genre à pouvoir faire des trucs. J'ai d'jà vu ça au dortoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Dim 20 Juil - 22:19

Regard bleu vaguement surpris. C'était si étrange de s'intéresser aux signe ? Nan c'était un juste un truc qui revenait rapidement dans les conversation. Ouais, bonjour, comment tu t'appelles, il fait beau aujourd'hui hein, tu vis chez ta mère, t'es de quel signe. Mmmh ouais dans le bordels on devait moins souvent regarder ce genre de choses, les conversations n'allaient pas aussi loin.

- Mmh des croyants de mon âge il n'y en pas des légions t'sais.

Oui il fallait être... vraiment frappé de son point de vue pour vivre sa vie en étant obsédé par sa Déesse. Certes il adorait la sienne, il adorait le vent, et c'est pour àa qu'il aimait vadrouiller sur son Overboard. Mais le jour où lui édifierait un autel dans sa chambre avec des petits coquillages pour y faire brûler de l'encens et prier dessus quatre fois par jour. Ha non merci. Son hommage à sa Déesse c'était se jeter des toits qui lui tombaient sous la main.
Nyaaaah. De la Terre. Il en avait jamais rencontré. Mmh. Voyons... Il y avait sa mère qui était d'Eau, son frère était comme lui, papa aussi, et leurs quelques amis... non il n'y en avait pas eu un de Terre. Haaa... si.

- La dame qui nous a aidé à naître était de terre aussi. Moi je suis d'Air !

Il souriait. Certes se remarque sur la vieille voisine n'était pas très utile mais ça le faisait sourire intérieurement. Les premières mains qui l'avaient touchées avait appartenu à quelqu'un du même signe qu'Eren, qui l'avait pris sous son aile -certes plus ou moins forcé- qand il avait été projeté dans une vie qu'il ne connaissait pas. Ses mains s'enfonçaient joyeusement dans l'herbe, ravies de pouvoir appuyer sur ces masses souples et vivantes qui se redressaient toujours après leur passage. Et toujours le vent, un petit peu qui avait réussi à se faufiler entre le corps des habitation pour parvenir jusqu'à eux, le trouver quoiqu'il arrive, et caresser son visage.

- T'dois être malheureux. Je veux dire à la Maison, au Dortoir et autour y'a pas vraiment de.. d'arbres et choses vertes en tout genre.

Il caressa une "chose verte" en question, la feuille d'une plante anonyme qui poussait au milieu de l'herbe, et aussi des trèfles qui trainaient sous sa main gauche. Gnnh. Il se sentait comme s'il allait vaguement se rendormir à rester là. Il se redressa pour s'asseoir, ramena ses AT's contre lui.

- En fait tu dois bien t'entendre avec ton "élément", non ? Du genre à pouvoir faire des trucs. J'ai d'jà vu ça au dortoir.


Penchage de tête et petit air perplexe. Mmh oui c'était vrai mais... Comment pouvait-il le savoir. Il n'avait pas encore raconté qu'il entendait des voix où...

- Oui. Ma Déesse m'aime un peu plus que les autres alors... nous... on peut faire plus de choses que les autres. Mon frère et moi on est né ensemble, et on pouvait faire les mêmes choses. On peut tomber d'un immeuble sans mourir puisqu'Elle nous rattrape, et on entend les voix dans le vent. Mais ça c'est surtout moi, mon frère ne les entendait pas toujours.
..
Je suis désolé parce que je dis souvent "nous" quand je dois parler de...


Il chercha ses mots, n'arrivant pas à trouver précisément ceux qu'il pouvait mettre sur ce qu'il voulait dire.

- De moi quand j'étais avec lui. Des trucs qu'on avait en commun et tout.

Il ne savait pas vraiment s'il avait saisi. Quand il s'emballait il utilisait souvent des mots un peu flou, des tournures que lui même peinait à comprendre, mais ne revenait pas dessus en espérant que les autres aient compris ce qu'il voulait dire. Donc là aussi il.. espérait.
Petit sourire. Ils restèrent un moment dans le parc. L'idée de retourner chez lui l'avait déjà pris, mais si Eren n'avait pas souvent l'occasion de voir un peu des plantes ça... lui semblait important qu'ils restent un peu plus longtemps ici. Sans doute une superstition comme les attrape-rêves.
Son sempai finit par s'asseoir dans l'herbe lui aussi, et ils passèrent une heure ou deux à parler, parfois avec quelques minutes battement entre chaque réponse. Ce n'était pas vraiment grave. Autour d'eux la ville se réveillait, et quelques personnes de temps en temps et de plus en plus souvent passaient dans le parc. Des mères avec leurs enfants parfois, leurs yeux glissaient juste doucement sur les deux adolescent qu'ils étaient, surveillant à la fois trois bambins qui courraient dans des directions différentes en poussant un quatrième dans un landau. Rire des enfants qui passent, regard des petits vieux qui se promènent, Shane qui s'amuse à chatouiller un brun avec des petits bouts d'herbe, puis qui semble se rapeller qu'il n'apprécie peut-être pas qu'on arrache la verdure et essaie de réprimer ses instincts.



- Eren ?

Un genre de grognement lui répondit, ou une onomatopée distraite.

- Tu peux... tu peux venir avec s'il te plaît ?

A l'intérieur de sa bouche son percing se heurtait nerveusement à son palais. Oooh il n'angoissait pas, seulement il se sentait juste un peu mal, comme quelqu'un qui demande un service à une personne qui ne lui doit rien et qui pourrait refuser facilement, sur un coup de tête, de façon tout à fait légitime.

- J'voudrais passer chez moi, ce sera vite fait. Ensuite on revient ici si tu veux.

Le brun n'objecta pas beaucoup, et bientôt il se levaient, faisaient craquer leurs genoux et autres articulation avant de se mettre à rouler. Pas trop vite encore, histoire de ne pas faire mourir un vieux d'une attaque alors qu'il étaient encore dans un parc, un endroit qui représentait une certaine tranquillité pour l'esprit d'enfant de Shane



Il gagnèrent rapidement de la hauteur, parce qu'il n'y avait que comme ça que celui au cheveux blancs arrivait à se repérer. Debout sur un toit, il passait de l'un à l'autre avec de plus en plus d'aisance, à partir du moment où il fut dans la partie du quartier exclusivement réservées aux immeubles d'habitation, avec leurs larges toits plats et rapprochés les uns des autres. A partir de là ce n'était plus une direction -le côté ouest du quartier populaire de la ville- mais un immeuble précis. Enfin. Un grande maison d'habitation divisée en quatre.
Sa maison était en haut des escalier à gauche. Tip tap, les AT's sur les marches trop étroites. Il frappa à la porte et appela doucement, ne fut pas trop étonné de ne pas recevoir de réponse et se recula un peu, tendit le bras de façon à atteindre le toit, position assez peu sécuritaire quand on est monté sur roue. mains qui tâtonne et trouve rapidement la clef, sous la tuile branlante, comme toujours. Sans doute que si Niven revenait un jour il ouvrirait la porte de la même façon.
Il se retourna en direction d'Eren et lui fit signe qu'il pouvait entrer. La porte s'ouvrit en grinçant un peu, juste au début. L'intérieur était noir, les volets même pas ouverts. Il soupira un peu, déchaussa avant d'entrer. Sa principale préoccupation était sa chambre. Il disparut dans un couloir que distribuait l'entrée, juste le temps d'aller dans la pièce -sombre comme toutes les autres- tâter le lit de son frère, des fois qu'ils serait revenu et soit en train de faire la sieste, ne fut même pas surpris de le trouver vide, et se dirigea ensuite vers le morceau de mur contre lequel était appuyé son Overboard. Caresse du bout des doigts sur le solide froid. Il avait réfléchi pour savoir qu'il le laisserait là, il n'y avait pas moyen qu'il le cache quelque part et il ne voulait absolument pas qu'on lui prenne un jour. Quitte à le laisser là, même s'il y avait un peu de regret.
Ha, mais il oubliait son invité.
Petit Shane qui se met à courrir dans les couloir en allumant toutes les lumières. Il déboula sur le brun, évita de peu une collision et lui attrapa aussi sec un bras pour l'attirer à sa suite avec un grand sourire sur le visage.

- Ne Eren! J'vais te faire visiter ma maison ! Tu peux me suivre y'a pas de problème. Maman est pas là elle doit être chez son amoureuse.

Et il traîna son sempai plus ou moins consentant dans toutes les pièces, à savoir les deux chambres, la salle de jeu -une chambre dont on n'avait pas su quoi faire..- la salle de bain, la cuisine/salle à manger. Il lui montra bien évidemment son Overboard, avec ses rayures, ses bouts élimés bien avant qu'il n'en fasse l'acquisition. Ensuite il fouilla dans un tiroir pour en sortir un crayon et un papier, et penché sur une table sans avoir pris la peine de s'asseoir, rédigea un message extrèmement concis et flou dans lequel il disait en gros qu'il allait bien et qu'il rentrerait dans quelque temps, qu'il ne savait pas quand exactement.
Il se retourna avec un sourire d'excuse.

- C'est que j'ai pas eu le temps de la prévenir. J'étais parti en ballade ce jour là.

Ce jour là. Il fallait le suivre. Remarque quand il parlait à demi-mot comme ça ce n'était pas bien grave, voir mieux si on ne l'avait pas compris. Pour bien en être assuré il ne laissa pas vraiment à Eren le temps de cogiter, le tira par la main à sa suite alors qu'il éteignait toutes les lumières de la maison, puis il renfilèrent leur AT's et reverrouillèrent la porte, ne laissant que le petit mot sur la table comme preuve de passage.



Shane avait décidé que le retour au parc serait une course. Il ne l'avait pas dit clairement mais il ridait aussi vite qu'il pouvait avec une certaine hargne. Il prenait plus d'élan que nécessaire pour sauter de toit en toit en en survolait parfois la moitié, une fois faillit ne pas rattérir mais finir dans l'espace entre deux blocs de bétons. Il se calma juste un peu après ça, décidant d'attendre un jour où Eren ne serait pas avec lui pour se briser la nuque contre un rebord d'immeuble. Le soleil était haut dans le ciel, leurs ombres toutes petites, toutes petites. Mais ils n'avaient pas l'occasion de les regarder.
Il était midi, et il était adossé à un arbre dans le parc, contre lequel il s'était laissé couler. Il repensait au mot qu'il avait laissé, aux phrases qu'il avait pensé et aux reproches implicites qu'il n'avait pas mis, aux choses plus gentilles qu'il aurait peut-être du mettre, auxquelles il n'avait pas pensé. Un genre de sanglot remonta insidieusement sa gorge mais ne se décida pas à sortir, il secoua simplement la tête, appuya sa joue contre l'écorce rugueuse de l'arbre, pour ne pas quémander les bras d'Eren.
Petit coup d'oeil.

- Mmh. J'espère que ça ne t'as pas ennuyé. Hé! Ptet qu'un jour si on recommence ça on pourra aller dormir chez moi, ou juste y prendre un repas.

Il le disait au fur et à mesure que les idées lui venait en tête. Il n'était pas vraiment certain que le brun approuve la chose. Si c'était la liberté, la tranquillité ou la certaine solitude qui lui plaisaient quand il faisait ses sorties, c'était raté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Lun 21 Juil - 17:18

- Oui. Ma Déesse m'aime un peu plus que les autres alors... nous... on peut faire plus de choses que les autres. Mon frère et moi on est né ensemble, et on pouvait faire les mêmes choses. On peut tomber d'un immeuble sans mourir puisqu'Elle nous rattrape, et on entend les voix dans le vent. Mais ça c'est surtout moi, mon frère ne les entendait pas toujours.
..
Je suis désolé parce que je dis souvent "nous" quand je dois parler de...


Silence, il n'avait pas bougé, analysant les paroles et ce que ça voulait dire, au fond, tout au fond.

- De moi quand j'étais avec lui. Des trucs qu'on avait en commun et tout.


Il y avait beaucoup de verbes au passé dans son discours. Des choses révolues à présent, peut-être qu'il regrettait avec un peu d'amertume, de bons souvenirs que lui, Eren, simplement Eren, ne pouvait pas comprendre. Quelque chose qu'il ne voulait pas vraiment lui dire parce que c'était ce genre de sentiments qu'on gardait en soi, des instants rien qu'à soi. Il en déduisit que son frère était parti, il ne savait pas où ni comment, et stoppa là sa réflexion, se refusant à déblatérer là-dessus, chassant la curiosité d'un coup de pied bien ajusté. Juste de quoi "faire comme si de rien n'était", oublier, respecter aussi, ne jamais avoir su. Il roula doucement dans le sable, avant de se coucher dans l'herbe à côté de Shane. Sa joue appuyait sur le matelas de gazon, il se laissait chatouiller par les brins agités par le vent, entre caresse et agression.

Et ne parla pas du frère jumeau du petit chaton blanc. Un seul, ça suffisait.

A la place ils évoquèrent des sujets inutiles. Manger, il faisait beau, encore manger, et Dienthal, est-ce qu'il est énervé en ce moment ? Est-ce que le babouin qui m'a repéré s'est fait passer un savon ou pas ? Est-ce que je retrouverai le square la prochaine fois que je sortirai ? Que je sortirai... De cet espace trop étroit pour moi, de tous ces immeubles entassés les uns sur les autres, de tout ce béton durci sur la véritable surface de Suria. Les gens n'aiment pas les choses nobles ici, ils ne respectent rien, ou quoi ?






- Eren ?

Ils n'avaient pas mangé à midi, pourtant c'était tout comme. L'hybride digérait le ventre vide, les yeux fermés dans une attitude légèrement somnolante, le nez tourné vers le ciel, les bras passés derrière la tête pour lui former un oreiller.
Grmbl ?

- Tu peux... tu peux venir avec s'il te plaît ?


- De ?

Ado chaussé d'AT's qui se redresse un peu, de quoi être assis, rejoignant le deuxième dans cette position.

- J'voudrais passer chez moi, ce sera vite fait. Ensuite on revient ici si tu veux.

Silence.
Ce n'était pas que ça ne l'intéressait pas ou quoi... Il n'avait pas souvent l'occasion de voir des "chez soi", à part l'appartement de son proxénète. Et il lui semblait avoir compris que ça n'avait pas grand rapport avec la plupart des gens, qui préféraient la sobriété. Rien qu'à voir le Dortoir, il songeait aussi que ça ne devait pas être dans les habitudes des Suriens de vivre dans des conditions pareilles... En gros, oui, il s'interrogeait sur l'enfance normale, politiquement correcte à offrir à un petit gamin à grands yeux bleus. Et en même temps... Allez, on revient ici si je veux, de toute façon. Je sais pas si le gosse est très intelligent ou juste prévenant, mais on dirait qu'il a compris.
Il s'aide de ses bras pour se lever complètement, épousseta sans trop y réfléchir son jean, et commença à rouler.


- Ouais... J'te suis.






La maison de Shane n'était pas vraiment loin, en fait. Ils avaient dû prendre un peu d'altitude pour que son compagnon s'y retrouve dans les lotissements, et maintenant qu'ils y étaient, il avait du mal à être impressionné par l'habitation dont il gravissait les marches. C'était un peu petit, mais joli de l'extérieur. Eren s'était déjà mis d'accord avec lui-même pour rester sur le pas de la porte, alors il ne scrutait que la façade, de ses yeux lourds de jugement, les bras croisés. Shane fouilla un moment avant que la porte ne s'ouvre dans un déclic. Silence et noir. Une maison vide ?... La main de l'adolescent en face de lui lui fit signe d'entrer à sa suite, il resta campé sur ses jambes sans bouger, avant de jeter ses résolutions à la poubelle, rayant le parquet à coups de roue.

Le temps que le petit eut disparu, il n'osa pas bouger. En fait, il regardait tout ce qui trouvait autour de lui, dans l'optique de dénicher la meilleure cachette si quelqu'un entrait dans la baraque le temps qu'ils s'y trouvaient. Les lumières éteintes donnaient l'impression que les occupants étaient partis en vacances, et que lui était un cambrioleur venu se paumer là dans une situation instable par un hasard fortuit. Ce qui était un peu le cas... Est-ce qu'il y a une semaine, il aurait pensé qu'il rentrerai impunément dans la demeure d'une mère de famille, invité par son propre fils ? Hésitations, Eren fit un pas en arrière. Est-ce qu'il avait seulement le droit d'être là ?... Elle ferait quoi Môman, lui donner des coups de rouleau à pâtisserie ? Ca faisait mal les rou...

- Ne Eren ! J'vais te faire visiter ma maison ! Tu peux me suivre y'a pas de problème. Maman est pas là elle doit être chez son amoureuse.


- Hé ! Mais lâche-moooi !

Une petite bête brune plus ou moins traumatisée fut bien obligée de suivre la tornade blanche qui la traînait un peu partout, lui montrant rapidement ce qui s'apparentait à... une cuisine, une salle de bains ? Les yeux gris s'emplirent d'images, de couleurs imprimées là, sur leur rétine, pendant qu'il découvrait silencieusement autre chose que l'intérieur de Dienthal, un homme vivant seul et retiré avec son verre de cognac dans une main et un journal dans l'autre. La salle de jeux le surprit particulièrement, et il jaugea longuement les activités entassées dans quatre murs aussi petits. Peu à peu la maison prenait vie, le brun aurait pu imaginer les images fantomatiques de Shane et un frère lui ressemblant exactement en train de courir autour de la table, et puis leur mère assise là, à les regarder. Avec admiration, et elle pouvait.

Sa visite se termina sur le rebord d'un Overboard qu'il caressait distraitement du bout du doigt en regardant Shane écrire, sans même essayer de lire par-dessus son épaule. De toute manière... Vous allez trouver ça drôle, ne vous moquez pas. Eren ne savait pas plus lire qu'aligner des lettres. Il aurait aussi bien pu regarder le stylo du petit blanc gratter sur la feuille, ça n'aurait rien changé. Raison d'orgueil, il ne dit rien.

- C'est que j'ai pas eu le temps de la prévenir. J'étais parti en ballade ce jour là.

Mots qui s'assemblent dans la tête, le temps de le sortir de sa rêverie, mais on l'avait déjà tiré à l'extérieur.





Eren suivait avec plus ou moins de mal l'autre, qui fonçait littéralement. Au début il s'était demandé s'il avait fait quelque chose de mal, mis en colère le petit Shane ou un truc du genre, mais il s'avérait plutôt que c'était un jeu. Auquel il participait plus ou moins, sentant son coeur se soulever quand l'autre manquait de tomber, bien qu'il l'avait dit lui-même, il ne pouvait pas décéder par les airs... C'était perturbant quand même. Leur course se termina dans le parc qu'ils avaient laissé, avec cette fois-ci le jeune garçon comme grand gagnant. Même si ça ne semblait pas lui faire particulièrement plaisir. Eren se pencha, le temps de récupérer et son souffle et le bas de son jean, passé sous une des roues.

- Mmh. J'espère que ça ne t'as pas ennuyé. Hé! Ptet qu'un jour si on recommence ça on pourra aller dormir chez moi, ou juste y prendre un repas.

Bloquage.
Il se vit dormir entre des draps qui ne lui appartenaient pas, manger à la même table qu'une humaine qu'il ne connaissait pas, et puis aussi le fait qu'il n'aurait pas le droit d'ouvrir la bouche. Cette chose est un démon.


- ...Nan.

Ca n'était pas dit froidement, juste comme un ordre irrévocable, une décision suprême. Quelque chose contre lequel on ne pouvait rien.





- T'veux un truc à manger ? J'sais pas ce que t'aimes, et les sandwich... L'étalage c'est plus simple, hein.

Par l'étalage, entendez vol à l'étalage, un jeu d'enfant, deux gamins dégingandés en AT's qui tendent les bras pour se servir et foncent sans se retourner. Il croquait dans une pomme en jetant un sourire satisfait à celui qui ridait à côté de lui. Un plan de réussi, encore un. Si c'était pas du grand art ! Les deux garçons mangèrent en roulant, sans but précis, sans direction à prendre. Juste pas envie de se sédentariser sur un toit particulier ou un parc, pour Eren, la ville entière était à lui. C'est peut-être comme cela qu'il bloqua sur une file de gens portant des serviettes à l'entrée d'un bâtiment quelconque. Enfin, c'aurait été quelconque sans la vapeur qui sortait de la porte...

Coup d'oeil gris, on balance le trognon bien entamé dans la poubelle la plus proche.


- Hey Shane, t'es déjà allé à Onsens ? Moi j'sais comment entrer sans payer avec des AT's. En rentrant derrière, tu passes facilement.

Smile.

- Mais fais gaffe, y'a des types à poil.

Si lui-même était déjà allé dans les thermes ? Une seule fois, à vrai dire. Une fois où il se sentait vraiment souillé, après une nuit un peu difficile et un adepte des objets en tout genre à mettre "là". C'était chaud, il y avait plein de monde et on ne le regardait pas, il s'était mis dans un coin comme il aurait fait aux douches collectives du dortoir, les cheveux trempant dans l'eau, la sueur collée aux tempes. Ca lui avait donné l'impression d'être un peu moins sale, quand il était ressorti en remettant ses vêtements élimés sur sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Lun 21 Juil - 20:45


- ...Nan.

Ziom. Petit battement de cils, et un visage qui se baisse en bataillant pour garder une expression égale. Bah oui c'était normal qu'il refuse comme ça. Il avait déjà été sympa de le suivre et le supporter, il fallait peut-être pas trop... trop. Et puis il n'avait pas tant cru qu'il accepterait c'était juste un bout de phrase lancé comme ça, un refus nette à une proposition, juste "comme ça". D'une certaine façon, il continua de longues minutes à se persuader que ce n'était pas grave.

Jusqu'à une nouvelle phrase qui annonçait leur prochain repas. Pour midi c'était bien, pas mal d'étalage couverts avaient envahit les rues, surtout la grande, et y'avait tellement de gens qu'on ne remarquait pas toujours la main qui sortait de la foule pour se refermer sur un fruit X ou Y. En ridant, ils croisèrent deux trois enfants qui faisaient la même chose qu'eux, à pieds. Ils disparaissaient dans une rue sombre, sans doute qu'elle communiquait aussi avec les bas-fonds, dont ils venaient sûrement. Shane s'était encore pris quelque chose de chaud, avec de la viande et du pain, un sandwiche à la forme plus ou moins bizarre, avec du fromage qui lui dégoulinait sur les doigt en plus de la sauce. Léchage de doigts distrait. Hop. Et je t'esquive la petite vieille qui vient de débouler dans la rue. Il accéléra un peu pour revenir au niveau de son sempai, lui lancer un grand sourire dans sa face sans raison bien précise, puis partir un peu devant, grimper sur ce qui était grimpable, il ne se risquait pas encore à faire le mariole sur les murs, il ne voulait pas prendre le risque de tomber sous les yeux de son sempai préféré.

- Hey Shane, t'es déjà allé à Onsens ? Moi j'sais comment entrer sans payer avec des AT's. En rentrant derrière, tu passes facilement.

Haussement de sourcils. Onsens ? C'était un nom qu'il avait déjà entendu. Ha oui. Maman tannait souvent papa pour qu'elle l'y emmène, mais il ne s'était jamais intéressé à lui demander ce que c'était. En écoutant les conversation c'était un truc où il y avait de l'eau, chaude. Une grande piscine d'eau chaude. Ouais. Et l'eau c'était cool.

- Nan jamais.

- Mais fais gaffe, y'a des types à poil.

Petit moue de gamin.

- C'est bon je suis pas siiiii facilement choqué. Et puis j'ai d'jà vu des type à poil hein.


Et même que je suis même plus vierge d'abord. Et que mon frère et moi on prenait nos bains tous nus tous les deux, et que si on tombe sur un vieux avec toutes les chairs qui coulent bin... je regarderais pas c'est tout.

- On y va ? Nee Eren on y va ?

Ou comment avoir un moucheron à cheveux blancs qui vous tournait remarquablement bien autour pendant que vous roulez en AT's.



- Ne Eren..
- Mmh.
- On a pas de serviettes nous.
- Bin nan.
- ...


Deux silhouettes toutes nues qui emmergent de derrière les grosses plantes qu'on avait aménagé à l'intérieur pour l'ambiance "zen" et "naturelle", et qui se glissent sans bruit dans l'eau dans l'indifférence générale. La vapeur dense aidait aussi, sans aucun doute. Ils nagèrent un peu pour s'éloigner du bord et s'assirent l'un à côté de l'autre sans rien dire. Dire que Shane était stressé parce que la première personne qui passait pouvait le voir tout serait un peu caricatural. Mais quand même... il n'était pas tranquille.
Par chance les sources étaient séparées, c'était déjà ça. Quoique ce n'étaient pas les jeunes gens en particulier qui avaient investi l'endroit. Pas mal de retraités qui s'ennuyaient, des personnes moins vieilles qui étaient en congé.. tous les deux détonnaient un peu. Il coula un oeil jusqu'à Eren. Dix minutes plus tôt, dans leurs buissons, il avaient ramassé une petite branche pour lui enfoncer au milieux de ses cheveux enroulés. C'était une règle d'hygiène aussi de pas laisser trainer ses cheveux dans l'eau -ils ne l'avaient pas inventé il y avait des panneaux partout, et maintenant il regardaient les mèches rebelles se barrer de la coiffure une à une. Yay ! Free again ! Sister I can flyyyy ! Et autres choses du genre. Ptet que ça avait pas tenu parce que c'était lui qui l'avait fait.

Fesses qui glissent sur le fond lisse, et Shane qui a de l'eau jusqu'au épaule, et essaie d'assumer. Après tout il n'avait pas tant l'habitude de l'eau chaude. En douche ça allait sans doute grâce à l'air qu'il y avait entre les gouttes brûlantes ; mais là il s'agissait d'un masse d'eau compacte permanente tout autour de lui et il avait un peu de mal à tenir, il devait avouer. Le bout de ses mèches trempaient doucement dans l'eau, et un peu de sueur commençait à percer sur son front. Il avait écarté quelques instants la présence d'Eren, la tête rejetée en arrière et les lèvres entre-ouvertes pour prendre un peu plus d'air en lui. Essayer de supporter la chaleur, de temps en temps il se frottait la joue contre une de ses épaule relevées, vu qu'il s'appuyait sur ses bras.

Puis Splach ! Ou quelqu'un qui vient de laisser passer ses dix minutes de sérieux de la journée. Il se laissa tomber jusqu'au fond, que son dos l'effleure, les yeux grand ouverts pour regarder les ondulations de l'eau -le reste ne ressemblait à rien vu comme ça, puis il se redressa, très satisfait de lui même, et se jeta sur son sempai à sa droite pour essayer avec application de lui mettre de l'eau dans la bouche, ou dans la figure, ou dans les yeux. Il attendit de se faire jarter plus ou moins doucement pour rester à distance.
...
...
.....
Tiens c'était marrant... s'il fermait subitement ses mains en les appuyant paume contre paume qui pouvait faire un petit jet d'eau. ... Regard en direction d'Eren. Fuwaaa.
Petite grenouille qui lance de l'eau sur le serpent, en se demandant quand est-ce que celui-ci finira par réelement péter un cable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Mar 22 Juil - 12:57

- C'est bon je suis pas siiiii facilement choqué. Et puis j'ai d'jà vu des type à poil hein.

Léger rire. C'est ça oui.

- On y va ? Nee Eren on y va ?

Il ne répondit pas, se contentant de virer un peu sur la droite pour longer le bâtiment, en évitant remarquablement la collision avec Shane.



Et maintenant ?
Ils avaient mis leurs vêtements, ou plutôt dissimulé, derrière les grosses plantes posées un peu partout, des arbustes drus qui ne refusaient jamais qu'on pose un pantalon abîmé dans leurs branches. Autour d'eux, de la brume, mais plus important encore, la chaleur. Les Suriens devenaient particulièrement flegmatiques dans cet endroit, goûtant à un bien-être impossible à avoir ailleurs. Il voyait déjà ceux qui venaient détendre leurs muscles ankylosés après leur journée de travail, comme ceux qui s'ennuyaient et avaient juste besoin de leur bain quotidien. Que dire... Eren, de par son attitude souvent hautaine et assurée, se comportait exactement comme s'il avait toujours été là, pas gêné pour un sou pour marcher jusqu'au bassin sur lequel ils avaient jeté leur dévolu. Peut-être que son dos attirait quelques regards d'indiscrets, mais au final, on ne lui dirait rien, parce qu'il était accompagné d'un humain donc... Il ne devait pas être si méchant que ça.

Il poussa un soupir d'aise quand son corps entier baigna dans l'eau brûlante, le temps qu'une vague de chaleur remonte comme une bouffée, noyant aussitôt sa peau sous des perles de sueur. L'air qu'il respirait était chaud, lui piquait les yeux, et la vapeur qui s'était agglutinée au plafond retombait en gouttes d'eau, parfois sur son visage ou dans ses cheveux. Ambiance "tropicale" - même s'il n'était pas sûr de ce que ça voulait dire. Les riches avaient ça aussi, sauf qu'on racontait que les murs étaient incrustés d'or pour que ça fasse joli. Un type au Dortoir racontait beaucoup d'histoires dans le genre, des légendes urbaines ou des choses qu'un ami d'un ami lui avait dites, sans qu'on sache vraiment quel contact avec le monde extérieur il aurait pu avoir. Il y avait une femme de la Haute qui prenait des bains avec du sang humain pour être belle... Ha oui, vraiment ?

Les joues rouges, il garda les paupières closes et profita de la chaleur ambiante, celle qui le faisait transpirer et vider ses pores de la saleté de la rue. Au moins, le brun avait compris l'utilité de tels bains. Pas comme un certaine Shane, qui après avoir coulé au fond du bassin, remonta en se croyant dans une piscine pour gamins. Un premier jet d'eau dans le visage, grognement agacé de l'hybride, regards désapprobateurs tout autour, le petit blanc lui sautait dessus pour essayer de le tremper, on tente de le maîtriser en lui attrapant les poignets et on le bénit du regard le plus noir que l'on peut. Celui qui veut dire : "Mais tiens-toi tranquille, sale gamin !". Après ça le chaton qui aimait l'eau se calma, et il put retomber dans une quiétude méritée.
Jusqu'à ce que...
Plitch.
Air blasé.
Plitch plitch.
Non, il ne dirait rien, il le laisserait être ridicule tout seul.
Plitch.
Voilà.
Plitch plitch.





- MAIS T'AS FINI ?!

Depuis trente secondes, la nouvelle cible avait été ses cheveux, et il avait regardé sans rien faire le pauvre bâton qui les retenait comme il pouvait tomber dans l'eau, bientôt suivi par la masse de mèches noires. Plouuuf... Elles reprirent alors leur aspect aérien, se donnant pour charge d'aller un peu partout autour de lui. Enfin pour le moment il ne regardait pas, il tenait Shane par les épaules en montrant les dents, mi-figue mi-raisin, entre amusement et rictus agacé. Murmures.
Eren leva ses yeux gris sur un gars qui n'avait rien à envier aux fameux types en noir de Dienthal.
=D...



Manquement à l'hygiène, chahutage, et entrée par fraude.
Il les ressassait en roulant sur ses AT's qu'il avait miraculeusement pu récupérer, comme ses vêtements - bah quoi, des fois qu'ils auraient pu être salauds et les laisser partir à poil. A la hauteur de Shane, sans savoir s'il devait mourir de rire ou pleurer toutes les larmes de son corps. La situation avait quelque chose de désespérant quand même... Il se demanda s'il devait prendre le risque d'emmener le petit blanc autre part. Par exemple, est-ce qu'il serait capable de ne pas se mettre à danser comme un beau diable dans une discothèque ? En attendant il se lamentait, déversant tout ça sur son disciple qui le suivait.


- Shaaaaane, pense que j'aurais pu me laver !

- Shaaaaane, tu fais toujours tout foirer !

- Shaaaaaane, je t'inviterai plus jamais !

- Shaaaaane, j'ai les cheveux mouillés par TA FAUTE !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Mar 22 Juil - 17:27

Le jeune homme aux cheveux blancs ridait derrière son maître, qui ne semblait pas accepter de la voir depuis qu'ils s'étaient fait chasser à grand coup d'intimidation des thermes. Mais commeeent il aurait pu savoir que ça rameuterait des gens qu'il joue un peu? Swiiiiiii. Bruits des AT's qui accélèrent pour essayer d'atteindre la hauteur de son maître et lui expliquer encore une fois qu'il était désolé. Il allait vraiment paniquer et finir par croire qu'Eren lui en voudra jusqu'à la fin de ses jours. Ou quelque chose comme ça. Seulement, quand il lui grognait dessus ça allait mieux. Ça lui donnait envie de sourire, il le faisait très bien d'ailleurs, même s'il avait un peu peur qu'Eren mette a exécution sa menace de ne plus jamais l'emmener nulle part.

Il réussi à rattraper l'hybride, le faire asseoir quelque part pendant qu'il enlevait son haut, sous un regard certes un peu sceptique, et qu'il s'employa à frotter de son mieux les mèches noires. Il réussi juste désengorger les cheveux d'eau, mais ils restaient humides et sècheraient très vite en restant sur les AT's. Il remit d'ailleurs son haut à lanière sans dire un mot et repartit aussi vite sur ses AT's bientôt rattrapé par son sempai.
Le soir tombait déjà de toute façon.
Il eurent de la chance d'arriver un peu avant que les étalages ne remballent, et ce ne fut pas difficile d'attraper leur pitance pendant que les vendeur tournaient le dos, occupés ranger des caisses et des caisses. Shane grimaçait en mordant dans un sandwiche aux crudités. Non pas qu'il n'aimait pas les crudités mais pas toutes... et y'avait des morceaux de poivron là-dedans. Il regrettait la viande de midi. Il fit un petit demi-tour pour ralentir, continuer en arrière dans une rue moins peuplée en regardant son sempai.

- Eren, où est-ce qu'on dort ce soir ?

C'était comme un jeu, on fugue et on change d'endroit pour dormir, on doit voler notre argent et on fraude pour tout ce qu'on fait. Pour lui élevé dans une famille normale, ça ne pouvait être qu'un jeu passager, il n'imaginait pas ce que ça faisait de "jouer" ce jeu pendant plusieurs années. Les deux convinrent à un toit d'immeuble, l'orée du quartier bourge.
Il s'agissait d'un parc qu'on avait perché sur la plateforme du toit, avec des arbres basique et gazon scrupuleusement vide d'herbes folles. Il s'agissait d'un logement ancien et construit trop vite, trop près des autres, et qui ne pouvait pas offrir de parc aux enfants, alors on l'avait mis ici. Le toit était entouré d'une rembarde grillagée qui leur atteingait la hanche. Ca faisait étrange de voir de tels murs vous entourer sur un toit.
Mais au milieu du parc, entre les buissons et les arbres, ces barrières ne se voyaient pas. Il n'y avait que du vert et de l'écorce, le ciel qui s'encrait au dessus d'eux.
Peu importe les éventuelles protestations, il s'était collé contre le brun de façon plus qu'autoritaire. Sa hantise qu'il tombe malade, il l'avait expliquée du bout des lèvres et sans trop s'attarder dessus. On ne lui avait pas dit mais il ne faisait que le deviner, que pour des gens comme eux ce ne serait pas si simple à soigner.
Shane était moins fatigué par sa journée, et en plus de squatter la moitié du corps du brun pour y mettre son bras, sa tête contre son épaule et de lui choper une jambe entre les siennes, il discuta avec à voix basse, un moment avant de s'endormir. Et de demander un moment où il était à peu près sur que son interlocuteur soit assommé par le sommeil qui venait "dis c'est pas vrai que tu partira sans moi?".
Petit chaton qui se love contre sa source de chaleur attitrée, petit main refermées sur les vêtements pour l'empêcher de partir dans son sommeil en tout cas.



Il se firent réveiller par le soleil et le gazouillement nerveux des oiseaux qui étaient névrosés de bon matin. Shane avait le sommeil douillet et s'était réveillé plus tôt qu'Eren, se redressa en se frottant les yeux avant de se recoucher doucement contre lui, le regarder sans dire un mot, jouer du bout des doigts avec les mèches qu'il aimait bien. Quelques une avaient frisé avec l'humidité, il les suivait du bout des doigts. Hem oui. Dormir dans la verte herbe. Sur du béton ils s'étaient moins pris d'humidité et de froid. Il soupira en contant une idée pas vraiment lumineuse de plus son actif, eut un peu honte et se serra contre l'autre corps, demandant machinalement aux quatre déesses d'éviter une maladie à son sempai, à celle de la terre qu'elle le protège, celle du vent qu'elle lui évite les mauvais courant d'air et les microbes, et à celles de l'eau et du feu d'être à l'intérieur de lui pour repousser tout mal qui pourrait venir. Ça l'occupait en attendant qu'il se réveille.
Il aurait peut-être du aller chercher à manger. Il avait peur de faire une bourde comme la veille et revenir affolé avec des gens aux trousses. Alors pour l'instant il restait tout contre lui, s'en servant comme peluche, jusqu'à ce qu'il cligne des yeux et qu'il puisse lui dire un "bonjour" encore ensommeillé. Il espérait qu'il ne râlerait pas trop parce qu'il avait le dos tout humide. Il profita du fait qu'Eren n'était pas encore relevé pour se pencher sur lui, et poser ses lèvres sur les siennes, appuyer doucement, puis en repartir vite.

- Chu !

On pouvait appeler ça un acte gratuit si on voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Mer 23 Juil - 2:30

Regard gris sur l'accélération notoire des moteurs de Shane, lui ralentit un peu en réponse, pour le laisser le rejoindre. Parce qu'il n'en voudrait pas au petit chaton alors qu'il venait de se taper une bonne barre en perspective, bien sûr. Tous les deux s'arrêtèrent sur le bas côté, sans qu'il comprenne bien pourquoi au départ, avant que le plus jeune n'enlève son haut. Surprise, Eren faillit lever la main pour l'en empêcher, et aussi ouvrir la bouche pour lui demander ce qu'il foutait. Pouf. Moment de silence pendant que le tissu servait à éponger l'eau qui lui ruisselait sur la nuque. Tout à coup, il ne savait plus quoi dire, se contentant de baisser les yeux sur le sol.

La vision disparut aussi bien qu'elle était venue, et il la suivait maintenant sans se poser de questions, chassant loin de lui tout ce qui pouvait s'apparenter à un trouble, un "Et si ?...". Naaan, ça ne lui ressemblait pas tout ça. Il était juste du genre solitaire, et c'était un peu étrange d'avoir une sorte d'ami, du moins un copain prévenant, après tout ce qu'il avait pu rencontrer comme phénomènes. N'est-ce pas ? Evidemment. Bien sûr. Assurément. Il sauta par-dessus une poubelle pour s'en persuader, exécutant un tour sur lui-même qui aurait pu le projeter sur le béton, s'enveloppant un moment de ses cheveux sombres pour se couper du reste du monde et cesser de penser. C'était pas pour lui, trop de réflexion, il était trop con et il aurait préféré le rester.

Dans la soirée il avait réussi à rattraper l'adolescent aux cheveux blancs, parce qu'ils fallaient bien qu'ils trouvent quelque chose pour remplir leur estomac, réclamant avec avidité les trois repas quotidiens. Pour changer, ça serait du vol. C'était étrange, les sociétés humaines, il ne se rappelait pas qu'il avait vu ça autre part. Ne rien pouvoir obtenir sans l'échange de rien. On ne pouvait pas survivre dans une grande ville, sans argent. Ou bien en devenant un de ces clochards décharnés des quartiers mal famés, ou un enfant sale qui courait dans les rues et dont les mains se promenaient beaucoup. Et lui, à quel clan il pouvait bien appartenir ? Sans doute au deuxième, maintenant qu'il se voyait piocher au hasard de ce qu'il restait dans les cagettes vides, succédant à Shane.
C'était froid, et un peu mou.

- Eren, où est-ce qu'on dort ce soir ?


Sourire assuré.

- On trouvera...

Ils roulaient, sans s'arrêter. Enfin, Shane roulait, et il le suivait. En mâchonnant avec difficulté dans son bout de pain, maudissant les choses trop molles impossibles à déchirer, collantes et sans saveur. Qu'est-ce que c'était que ça, on voulait le faire mourir, hein ? Bah... Oui, évidemment qu'on désirait sa mort, ça c'était pas nouveau. Mais par des moyens différés comme de la nourriture dégueu, CA c'était vil. C'était ce genre de pensées plus légères qui l'aidaient à oublier. Oublier quoi, déjà ? Bah, il ne se rappelait plus. Il se contentait de suivre la voie ouverte par les lanières qui battaient devant lui, avec précision, comme leurs précédents jeux. Ses jambes étaient ankylosées par la journée qu'il venait de passer, réclamant à un coin de son cerveau le sommeil. Ce qu'ils ne tarderaient pas à avoir, alors qu'ils fuyaient encore plus loin de la maison close. Au point d'arriver à l'orée des quartiers huppés d'Anthélima. Il ne s'était jamais aventuré plus loin, d'ailleurs, entre la crainte de se faire lyncher par des regards médisants et les choses qu'on lui en avait dites... C'était plein de gens qui ne lui voulaient pas de bien. Qui ne voulaient de bien à personne, d'ailleurs. Mais il avait un petit blanc à surveiller alors on allait lui pardonner, ne ?

L'endroit était beau. Ha non, ça n'était pas pour tous les goûts les appréciations, alors il fallait juste dire que l'endroit lui plaisait. Voilà, l'endroit lui plaisait.
De la verdure sous ses pieds, sous ses yeux, derrière son dos et des feuilles en ciel. Le regard habituellement froid comportait presque de la gratitude quand il se posa sur Shane, même s'il lui faisait dos, investissant leur nouvelle cachette. Lui, il en gravait secrètement les chemins d'accès dans son crâne, au milieu des immeubles tous semblables. Parce que même si la nature y avait été domptée, humiliée et bien dressée pour donner quelque chose de subtilement beau aux yeux des humains, elle restait dense à cet endroit, et il aimait se dire qu'il évoluait dans une cage couleur chlorophylle. Une odeur d'herbe dans les narines, il se laissa tomber en arrière en faisant glisser ses AT's sur la surface lisse. Quelques secondes plus tard il regardait le ciel couvert, mais surtout Shane était venu se coller à lui naturellement.


- Mh ?

On lui expliqua que c'était pour qu'il ne tombe pas malade. Ha oui... Bien sûr... Il en avait presque oublié les mèches basses collées à son cou, et l'air froid de la nuit qui venait implacablement lui geler la peau. Peut-être que si Shane était d'Air, il ne lui arriverait rien. Il ramena imperceptiblement ses mains sur sa gorge, en protection bien dérisoire, et accepta la présence de l'autre, serré contre lui, comme la chose la plus naturelle du monde. C'était peut-être parce qu'ils étaient des putes, il ne savait pas. Après tout il faisait la même chose avec Yuürei et... Non, c'était idiot de penser comme ça. C'était juste que c'était naturel, voilà. Un instinct, presque maternel, presque inné, qui lui disait qu'il n'y avait aucune honte à accepter d'être serré contre Shane, dans la situation où ils se trouvaient. Une autre situation ? Il ne savait pas. Pour le moment aucun des deux n'en était gêné. Chasse d'idée à coups de pieds.

Comme la nuit précédente, ils parlèrent. Des lambeaux de voix qu'il ne comprenait pas, parfois, mais ça suffisait à le bercer, paisiblement. Paupières closes. Il disait ce qui lui passait par la tête. Avant de lâcher pied, et aussi les cheveux pâles qu'il effleurait de sa paume. Ensuite, tout fut noir. Il rêva du jardin enchanteur dans lequel il se trouvait, des yeux bleus de Shane, mais surtout des yeux bleus de Shane.







Le soleil s'amusait à glisser une lueur rougeâtre sous ses paupières, alors il ouvrit les paupières en grognant un peu. Chaleur d'un corps réveillé contre le sien. Il cligna des yeux, se frotta doucement le visage, sans vraiment réaliser qu'on se penchait sur lui. Contact des lèvres fraîches contre les siennes, un instant, vite oublié.
...
Sukiii.
Paupières qui papillonent. Au moins, c'était un réveil doux.


- S'lut...

La grande main d'Eren passa dans ses cheveux, de nouveau secs, le temps qu'il détaille l'environnement dans lequel il se trouvait, violé par les roues de ses AT's. Dans le même temps il se redressa, repoussant par là Shane, sa chaleur et ses lèvres, tout à la fois. Yeux gris sur le bout de ciel bleu qui perçait les feuillages. Hm...

- T'as bien dormi ?

Attentions qu'il ne prendrait peut-être pas la peine de prononcer en temps normal.
Le jeune homme fit craquer ses os, dépliant ses jambes pour finir par se lever bien campé sur elles, et s'extraire du jardin dans un fouillis d'herbes qu'il repoussait délicatement, de la pointe du pied. Il ne savait pas quand le petit chaton l'avait suivi, toujours est-il qu'il le trouvera derrière lui quand il se retourna après avoir gagné un "espace libre". Soit un simple toit, une barrière et un ciel bleu, dégagé. Au-dessus d'eux, un Aérostat inconnu (il savait juste que ça s'appelait des Aérostats, en gros).
Sourire devant la grosse carcasse dans les airs.


- Hé... T'as d'jà volé comme ça ? Je parie que non. S'pas pour moi ce genre de trucs. Mais comme t'es d'Air...

Souffle de vent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Mer 23 Juil - 20:17

Acte gratuit ou pas, on pouvait dire que le petit Shane était heureux de ne pas s'être fait repoussé en criant ou avec dégout. C'était déjà ça. Il était assez collant pour faire un câlin au dos du brun qi se relevait, avec plein de cheveux dans la figure, pour dire avec une voix volontairement gamine que oui ça allait, et qu'il espérait qu'Eren n'était pas tombé malade. Puis il s'éloignait prestement, pour dégager du carré d'herbe. Rider sur la pelouse c'était très désagréable.
Balade ou fuite du matin, pour partir. Le vent dans leur cheveux et les sauts qu'ils faisaient, aidés de leurs AT's. Tout ce qui était d'air et de vide était à eux. C'était l'impression que ça donnait. Il s'arrêtèrent sur un toit, sous une grosse ombre. Les aérostats volaient bas parfois, dans le ciel de cette ville, parce qu'il venaient d'en décoller. Ils paraissaient alors plus gros. Shane leva la tête à la suite d'Eren pour le regarder passer. Sans doute que des gens s'affairaient à son bord. Est-ce que c'était être libre que d'être là haut ? Est-ce que son frère s'était engagé comme mécanicien ou conducteur ?

- Hé... T'as d'jà volé comme ça ? Je parie que non. S'pas pour moi ce genre de trucs. Mais comme t'es d'Air...

Tête qui se tourne doucement, comme s'il avait du mal à se rendre compte qu'on lui parlait vraiment.

- Mm non... Et je crois que j'aimerais pas voler sur une chose énorme comme ça. Ha! Mais j'aime bien les AT's. Quand j'avais mon Overboard j'avais pas bien pris le temps de les apprécier, et là je me rend compte que j'aime bien. J'veux pas forcément monter haut dans le ciel, j'veux juste faire ce que je veux. Et les Air Trecks sont géniales pour ça.

S'en suivit un discours sur la sensation qu'on avait sur un Overboard. Les deux pieds rivés sur la même planche qui surfait sur les courant d'air, la joie d'arriver à dompter ces deux éléments l'un par l'autre, et l'appel du vide qui résonnait dans son sang devant une grosse descente ou simplement, un abîme entre deux immeubles.

- Heureusement que ma Déesse m'aime bien, je crois que je serais mort pas mal de fois sinon. Mais toi Eren-chan si tu es de terre ça n'te fait pas peur tout ça ? Et ceux de ton signe peuvent faire quoi ?

Il n'avait aucun idée de ce que c'était que d'avoir une affinité particulière avec la terre qui, en somme, se retrouvait un peu partout. Non pas qu'il méprisait ce signe mais c'était plus difficilement imaginable.


Il volèrent leur repas qui serait à la fois le petit dèj et leur déjeuner, le soleil était déjà haut au dessus d'eux après tout. Ils ridèrent dans les quartiers sans but précis, passèrent devant la cinéma, et petit à petit se permirent des figures plus osées, s'essayer à faire des trucs plus compliqués, puisqu'ils avaient l'espace et le temps. En général le premier s'arrêtait sur le toit pour regarder l'autre. A chaque fois qu'il voyait son sempai, Shane regrettait ses longs cheveux. Ca faisait tellement beau.
Il n'avait pas eu l'occasion d'observer beaucoup de fana d'AT's pour s'inspirer de leurs mouvements, aussi il pouvait seulement prendre exemple sur Eren, essayer de refaire ce qu'il faisait, essayer de faire plus quand il voulait faire le casse-cou. Ses rétablissements étaient parfois très justes, sur des genoux repliés, et il s'arrêtait comme il pouvait pendant que ses AT's avaient tendance à le faire aller en arrière. Une fois aussi, il se planta de façon impressionnante. Il n'avait pas ramené ses pieds sous lui assez tôt, en résumé s'était aplatit comme une crêpe en haut de l'immeuble. Sur le ventre, sa cage thoracique avait bien pris, son coude, mais il avait évité que sa tête ne frappe trop durement le sol. Seulement il avait trop peur de remuer et de réveiller peut-être une énorme douleur, s'il s'était cassé quelque chose, alors il resta allongé quelques instant, le souffle coupé, et resta de longues minutes assis contre Eren, les yeux fixés sur un morceau de béton, un peu honteux, un peu sous le choc de la peur qu'il avait eu.

Pourtant encore après, ils ridaient toujours. Il essayait d'oublier sa chute, et sa honte d'être tombé devant Eren en sautant simplement, mais loin, mais haut. Il redescendirent sur le sol pour cueillir leur repas du soir, alors que le soleil se couchait sur Anthélima. Les nuages devenaient roses et violets, et eux étaient deux adolescents dont les traits se faisaient plus flou qui partaient à toute vitesse après avoir saisi leur pitance. Shane pensait que le jour où tout le monde porterait des AT's, ils auraient plus de mal à se nourrir.
Deux garçons souriant qui ralentissaient un peu en tournant sur leur AT's pour manger. pulsation sourde d'un musique trop forte non loin, yeux bleu qui escaladent les façades en mangeant. C'était un peu plus loin dans la rue, qui était loin de ne pas être peuplée, un bâtiment éclairé de néons colorés devant laquelle se massait une foule de jeunes et de moins jeunes, habillées, maquillés, parfois de façon étrange, parfois de façon qui rapellaient certaines collègues. Petit blanc qui finit d'avaler son repas et gobe les miettes sur le bout de ses doigts en regardant pensivement l'endroit.

- On est déjà allé dans un endroit comme ça avec mon frère.


Souvenir de soirée. Essayer de se rapeller des corps peu éclairés et mouvants dans une ambiance sombre.

- Quand on dansait tous les deux, la plupart des gens nous regardait. Parce qu'on était jumeaux alors... ça faisait un peu "spécimen".



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Jeu 24 Juil - 13:20

- Mm non... Et je crois que j'aimerais pas voler sur une chose énorme comme ça. Ha! Mais j'aime bien les AT's. Quand j'avais mon Overboard j'avais pas bien pris le temps de les apprécier, et là je me rend compte que j'aime bien. J'veux pas forcément monter haut dans le ciel, j'veux juste faire ce que je veux. Et les Air Trecks sont géniales pour ça.

Le corps lourd de l'aerostat, soulevé par ses énormes moteurs, produisait non seulement un vacarme bien visible, ici où tout n'était que silence (d'en bas, quand on était déjà sourd à cause des rues commerçantes et aux Speeders, on les voyait passer sans bruit) mais aussi un souffle, peu naturel, un peu tiède, qui venait vers eux et ramenaient leurs cheveux et leurs habits en arrière. De quoi se trouver dans une situation inconfortable le temps du décollage, mais après tout ils avaient un air de passionnés montés dans les airs pour admirer la machine, alors il fallait jouer le jeu. La voix de Shane résonnait comme presque irréelle quand il parlait de son Overboard, de la simple planche qui pouvait le porter si haut, de ses pieds bien ancrés dessus et des sauts qu'il effectuait, face au brouhaha qui emmenait les marchandises de la capitale dans une quelconque ville commerçante. C'était la simplicité la plus absurde contre les petits engrenages qui composaient le cerveau des humains. C'était ses yeux gris regardant une cale pleine, mais voyant un adolescent un peu frêle voler en laissant ses bras inutiles flotter à côté de lui.

- Heureusement que ma Déesse m'aime bien, je crois que je serais mort pas mal de fois sinon. Mais toi Eren-chan si tu es de terre ça n'te fait pas peur tout ça ? Et ceux de ton signe peuvent faire quoi ?


Il prit le temps de la réflexion avant de donner une réponse, pour savoir comment ne pas trop en dire tout en apaisant la curiosité du garçon. Shane ne pouvait pas mourir en chutant de son Overboard, pourtant le sol d'Eren ne se transformerait pas en liquide pour amortir ses gamelles. Un instant, il eut l'impression fugace que ce petit était privilégié, que tout ce qu'il pouvait faire ne rimait à rien face à un bête humain apprécié de sa Déesse. Son impuissance était telle dans un taudis fait de béton et de graviers, où il ne ferait que s'épuiser en faisant trembler le sol, alors que l'air, le vent, c'était partout, c'était ses poumons. Il aurait été infiniment plus fort en étant d'Air... Dégoût. Avoir une ambition pareille, devenir plus fort, c'était dégoûtant. Et à quoi ça servirait, à tuer un homme au mieux ?
Je veux juste un écran.
A se mettre toute une société hostile à dos, au mieux ?
Qu'on me laisse tranquille.


- La religion, ça n'a rien à voir avec le fait de pouvoir bien rouler en AT's ou pas.

Iris baissés sur le vide, à des mètres sous ses pieds. L'aérostat était parti, devenant une petite étoile dans un ciel bleu.

- Si j'avais été de Feu ou de Lumière, ça aurait rien changé tu vois. Bien sûr, les gens de... ton signe, ils se débrouillent mieux. Mais tout le monde arrive à s'dépatouiller plus ou moins quand il est aidé par un objet. C'est comme si t'étais face à un grille-pain pété sans être de Foudre !

Sourire devant une comparaison aussi débile.

- T'vas le réparer quand même sans t'poser de questions existentielles, nan ?

Pause.

- Les gens de Terre ils tiennent plus droit sur leurs jambes. Redresse-toi, t'as l'air d'un de ces gros pleins de bière d'en bas.

C'était peu subtil, bourré de mensonges et ça expliquait sans douceur que ce qu'"ils" pouvaient faire, il ne désirait ou ne pouvait pas en parler. Comme pour le faire oublier à Shane, il avança sa main, noyant les idées noires pour ébourriffer ses cheveux clairs. Ca ne le regardait pas, ça ne devait pas le concerner, on ne pouvait l'y mêler. Bêtement, il se dit qu'à son âge, on ne parlait pas d'hybrides aux affinités particulièrement fortes, et que c'était quelque chose qu'il ne pourrait pas comprendre le jour où on lui demanderait de partir, appuyé par un arbre vivant, qui ne l'intéresserait pas.
Alors comme ça c'était une plaie, des dons si convoités ?








Il ne raconterait pas ce qui s'était passé, c'était pour les gens d'Air, les visages, les figures, les sauts dans une ville pleine et pourtant isolés du reste du monde, plongés dans leur bulle. Yeux bleu électrique, bleu glacé, bleu cyan, bleu océan.








Eren mangeait un peu salement, la faute à la mère Fatigue qui lui saisissait les épaules sans ménagement. C'était un éternel bout de pain mouillé, dérobé sans trop de casse, juste un vendeur qui hurlait dans la rue sans qu'on comprenne pourquoi. Un bout de pain mouillé qui valait bien qu'on le vole, connard, parce que personne ne paierait pour manger ça, tu vois, j'fais le bien de ta boutique. Ses précédentes leçons en matière de nourriture l'avaient incité à piquer une pomme dans le tas, parce que ça croquait bien et que ça lui lavait les dents un peu, aussi. C'était pas plus mal. Acidité sous la langue, morceaux qui implosent sous les pointes qui les déchirent, pépins, trognon cassé, acidité dans l'estomac. Hm... C'est pas qu'il avait faim, juste qu'il n'y avait pas de poubelle repérable ici.

Les deux garçons étaient arrivés dans un quartier connu, au moins d'un. On avait effectivement parlé de l'attirance de l'hybride pour les lieux branchés, destinés aux jeunes, d'Anthélima. Là où les néons grésillaient, et où quelques groupes d'accolytes titubaient légèrement dans la rue, en se soutenant et en riant à demi. Là où on venait oublier qu'on allait devenir une mémère avec ses sept chats ou un père de famille occupé à satisfaire son patron, sa femme et sa maîtresse. C'était étonnant ce qu'on pouvait noyer dans un verre de liqueur, il se l'était dit en écoutant un "gamin" un peu ivre lui raconter son mal-être, dans un état second, lui assis au fond de la salle, ne répondant même pas mais écoutant avec attention. Il ne venait pas danser, ni même pointer le doigt sur les tares de la société. En réalité, c'était le côté esthétique des corps mouvants et des artifices utilisés pour illuminer la piste, qu'il observait comme une ombre dans le coin le plus isolé de la boîte, qui le fascinait ici. Quand observer le ciel noir du haut d'un immeuble l'avait laissé, il descendait souvent sur les fils électriques traînant par là (un trick qu'il maîtrisait et dont il était fier, il l'avait appris grâce à des vagabonds d'une dizaine d'années), et déboulait dans ces coins des quartiers qui ne vivaient que la nuit. Il y avait toujours une musique assourdissante et des foules à la mode dans lesquelles masquer sa propre laideur. A bien y réfléchir, c'est parce qu'il devait faire peur au videur-même qu'on le laissait entrer.

- On est déjà allé dans un endroit comme ça avec mon frère.

Sourire moqueur, éclairé par une enseigne attirant les moustiques.


- A ton âge ?

- Quand on dansait tous les deux, la plupart des gens nous regardait. Parce qu'on était jumeaux alors... ça faisait un peu "spécimen".

- Mmh... Si ça s'trouve je t'ai d'jà vu alors ! Je viens souvent pour "regarder", comme tu dis. Même si ton spécimen, je devrais m'en rappeler. Allez, on va dire que je t'ai vu. Tape sur l'épaule. Tu dansais bien, Shane-kun !

Absent.

- Ton frère, il a des yeux différents, non ?






Le requin observait le petit chaton abandonné, particulièrement son visage pâle éclairé par les boules à facette. Ils étaient entrés tous les deux, pour tromper l'ennui ou pour regarder Shane danse, il ne savait pas, plus. Le brun avait trouvé que son compagnon avait un air mélancolique, ses jolis yeux posés sur la porte où se massait la foule, à l'écart, et il avait bougé son grand corps pour lui attraper le poignet et aller "célébrer le bon vieux temps" avec lui. Qui sait, il retrouverait de bons souvenirs ici, au milieu d'une masse qui se déhanchait.

Non sans prévenir que "Après, au fait, on rentre, tu sais. Alors faut profiter des derniers moments."

Les derniers moments de nous deux.
La techno le rendait sourd, il n'entendait rien, il ne s'entendait pas parler, il ne parlait pas, il regardait, il voyait les silhouettes toutes pareilles, et il voyait aussi Shane. Il ne bougeait pas, ne tendait pas la main, il était derrière une vitre renforcée, il n'avait pas envie de crier, il regardait. Il regardait les lumières danser sur sa peau, il penchait ses yeux sur ses propres poignets ramenés sur ses cuisses, il était assis, il regardait, il regardait, il regardait.
Une vision de rêve, des rêves étranges qui vous font vous éveiller, en s'apercevant que vous avez déjà tout oublié de vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Escapade   Jeu 24 Juil - 17:05


- Allez, on va dire que je t'ai vu. Tu dansais bien, Shane-kun !

Protestations naissantes et un peu floue, vite interrompues par la suite de la phrase. Regard bleu qui semble trouver quelque chose à regarder sur le sol.

- O-ouais. Pourquoi tu demandes ça ?

Parce qu'en général on aurait eu plutôt tendance à les penser identiques, fondu l'un dans l'autre, puisqu'ils étaient jumeaux.

- Il avait les yeux plus clair. Presque gris. Ha, pas comme les tiens Eren, seulement comme du bleu qui se serait... délavé.

Délavé. Il l'avait prononcé de façon un peu triste, sans vraiment de raison. Quoique si. Repenser qu'ils étaient né avec les même yeux et que chacun avait évolué de son côté, pour finir avec des couleurs différente.s Il finirait par croire que les yeux des gens, leur couleur, avait quelque chose à voir avec leur caractère. Il n'avait pas fait de thèse dessus mais... il le pensait comme ça.



Il faisait noir, l'air était lourd, étouffant, autant que la centaine de corps qui se mouvait autour de lui, parfois si près qu'ils s'effleuraient. Il avait la poitrine oppressée par quelque chose d'invisible. Pour une raison bizarre il se sentait aussi vivant en ressentant cette pression qu'en plain air avec le souffle du vent sur son visage. L'un était certainement plus agréable que l'autre. Disons qu'il allait noyer le peu d'énergie lui restant. La brûler en dansant. Savoir qu'Eren le regarderait l'avait un peu tendu, en général il n'était regardé par personne d'autre que fugitivement par plein de personnes anonymes, et son frère, son reflet dans le miroir. Mais Eren lui avait dit qu'ensuite ils rentreraient au dortoir. C'était presque drôle, la façon dont les choses avaient changé d'ordre de priorité. Il aurait aimé que le brun soit avec lui, contre son corps, peut-être une envie refoulée? Mais Eren n'était pas venu spontanément, et il n'alla pas le chercher. Pendant quelques instant il dansa en imaginant les mains de son frère contre les siennes, en cherchant parmi les silhouettes noires qui se découpaient sur l'éclairage une qui lui ressemblerait. En vain.
La musique était forte. Il croyait toujours que si on avait poussé le volume à ce point là c'était pour faire ressentir la musique. Surtout le rythme en fait. Dans son corps mince, ça le transperçait, le son pulsait dans se veines et résonnait dans ses os, dirigeait ses mouvements. Et pourtant il était sourd, enfermé entre quatre larges murs de béton, sourd de ne pas entendre le vent.

Il n'était jamais bien loin d'Eren, il avait un peu peur de le perdre il fallait le dire, peur de se retourner et de plus le voir, peur de l'attendre trop longtemps à la sortie de la boîte pour se retrouver tout seul. Alors souvent, quand il était trop essoufflé il revenait vers lui, n'essayait pas de parler à cause du bruit, se recroquevillait pour poser la joue sur les autres genoux. Peut-être qu'il avait l'air d'un animal domestique aux yeux des autres mais il s'en foutait de loin. Parfois il frottait sa joue contre l'autre, moins chaude, un fois il lui vola un baiser comme ce matin. Il avait compris qu'il aimait le faire, sans trop savoir pourquoi. Puis il repartait danser, avec comme seule angoisse celle de ne pas avoir assez profité du moment, comme le lui avait conseillé Eren.
Il se traîna vers lui et ne revint pas sur la piste. Il était fatigué, ses cheveux lui collaient à la nuque et il ne voyait rien de plus que la lumière des spots rendue diffuse par ses yeux presque fermés. Eren lui prit finalement la main pour partir, et ne pas le perdre pendant qu'il traversaient la foule.

Shane roulait doucement, avait du mal à bouger les jambes de toute façon, mais suivait son sempai comme il le pouvait. Et tout doucement ils redescendaient les rues. Aucun des deux n'avait envie de faire la course il lui semblait. Arrivé dans les bas quartiers ils évitèrent les rues qui longeaient la maison, et se rendirent directement au dortoir. Impression bizarre en entrant. Impression bizarre de se dire que demain Eren enfilerait un kimono et coucherait avec des personnes différentes. Que lui aussi. Il devait vraiment être fatigué.
A l'intérieur il ne virent pas Yuürei, qui devait travailler, mais Farbe ne travaillait pas de nuit ce soir apparemment. C'est lui qui leur apprit que le type sur la couchette au dessus était mort. Et qu'il s'apellait Matan aussi. Ironie, ça ne lui servirait jamais. Mais il semblerait qu'il avait le droit de prendre le lit du mort. Donc, à part le fait que c'était glauque, il émit une faible protestation, comme quoi il voulait dormir avec Eren. Bah il pensait bien que tout le monde s'en foutait et qu'il se plaignait au vent. Il pensait que au moins la nuit, il pourrait faire pendre son bras, et tenir l'a mains de son sempai avant qu'il s'endorme. S'il voulait bien. Breef. Il s'assit sur la couche de Farbe, qui ne dit rien à la petite chose moulue qu'il était, et enleva avec application ses AT's, ses mains arrivant à déraper sur les ouvertures. Il se demanda un instant de ce qu'il devait en faire, mais la main d'Eren saisi les deux rollers améliorés. Sans doute qu'il s'en chargerait.
Farbe lui ébouriffa la tête, en disant un truc qu'il oublia aussitôt mais à la suite duquel il hocha la tête. Mmh. Par contre ensuite on lui conseillait de se pieuter. Ouais j'y vais..


=> Dortoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Escapade   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade en forêt [Libre]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Petite escapade à Osaka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: ARCHIVES. :: Topics terminés :: RP Terminés-
Sauter vers: