AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Libre]Réveil à la belle étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norikoeru
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Âge : 16 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Googles on head.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Vagabonde.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: [Libre]Réveil à la belle étoile    Jeu 24 Mar - 1:02

Le soleil de Mars perçait les rares nuages de ce début de journée ensoleillée, dardant ses rayons matinaux par-delà le bleu infini du ciel. Curieux investigateurs, les larmes de lumière se faufilaient sous les feuilles des arbres et entre les nombreuses plantes d'un vert uni qui formait, avec les roses nouvellement fleuries, un fantastique paysage de roses et de bleus.
Parmi les insectes et les fleurs, à l'abri d'un tronc d'arbre, une tâche de bleu se démarquait sur le sol, comme un reflet du ciel tombé sur terre. Les rayons du soleil n'avaient pas encore tenté d'explorer derrière l'orme massif qui se dresse au milieu de la plaine. Son dense feuillage tenait la lumière à l'écart de la créature qui dormait contre lui.

Une bien curieuse créature que celle-ci. Une humaine. S'il n'était pas rare d'en voir ici, il l'était bien plus que l'un des représentants de cette curieuse race bipède ne s'attarde pour dormir entre les racines du vieil arbre. La population qui vivait habituellement dans son feuillage et autour de lui était bien moins corpulente, et bien que l'humaine soit insignifiante par rapport à sa paisible grandeur, l'arbre considérait celle-ci d'un regard particulier. Pas par crainte, elle ne semblait pas menaçante, mais simplement par intérêt.
Vêtue d'un curieux habit bleu et blanc, elle aurait pu se fondre dans le ciel, mais elle était, ainsi allongée contre l'herbe, aussi visible que le nez au milieu du visage. À vrai dire, il eut été difficile d'être moins discret qu'elle ne l'était.

La jeune créature qui ressentait si peu le besoin de se camoufler était effectivement une jeune humaine. Celle-ci dormait profondément, allongée sur le dos, les bras le long du corps, dans l'ombre du vénérable. La bouche légèrement entr'ouverte, seul le soulèvement régulier de sa poitrine attestait de la vie qui continuait d'animer ce jeune corps. À côté d'elle gisaient des lunettes épaisses aux verres roses dans lesquelles une araignée avait élu domicile pour passer la nuit.

Lentement, le soleil poursuivait sa course. Peu à peu, ses rayons se firent plus insistants, gagnant de plus en plus de terrain sur les ténèbres qui s'accrochaient à l'abri de l'orme vénérable qui l'avait protégée si longtemps.
Inconsciente de la bataille qui faisait rage à ses côtés, Norikoeru dormait paisiblement ; confortablement allongée dans ce lit de plantes, protégée de la rosée du matin par ses vêtements imperméables.
Plusieurs heures passèrent après le lever du soleil avant qu'un changement ne vienne enfin bouleverser le quiet tableau qui se peignait depuis l'aube. L'araignée, d'abord, quitta le refuge rose qui l'avait abritée. Plus tard enfin, le sommeil de la jeune femme fut troublé par les capricieux rayons de lumière qui avaient enfin réussi à percer l'imposant feuillage de l'orme. Elle ouvrit lentement l'œil caressé par la chaleur, puis, réagissant à la clarté de la lumière, le referma brutalement.
Les yeux fermés, elle s'étira sur le sol avant de se frotter le visage de ses poings gantés, puis se redressa lentement en position assise. Elle mit machinalement ses lunettes sur sa tête tout en tâchant de reprendre contact avec la réalité. Peu à peu, les souvenirs lui revinrent : elle était venue ici la veille pour contempler le ciel nocturne loin des lumières parasites de la ville, puis avait décidé de dormir sur place…
En avisant l'humidité condensée sur ses vêtements, elle se fit la réflexion en souriant qu'il était heureux pour son sommeil que ceux-ci soient imperméables, et pas en simple tissu comme la plupart des personnes aimaient à les porter.
La jeune femme se leva ensuite lentement en s'appuyant sur le tronc de l'orme qui l'avait protégée de l'agressive luminosité jusqu'alors, puis se décida enfin à promener son regard autour d'elle.


Dernière édition par Norikoeru le Ven 8 Avr - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Neih
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 7
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Albinos

Porte-monnaie : 0.

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Dim 27 Mar - 8:58

Dix heures du matin, peu à peu les rayons du soleil passent par la fenêtre de l'appartement luxueux qui doucement s'éveille au son d'une douce mélodie du réveille, doucement le dormeur s'éveille. Sur le grand lit blanc était allongé deux grosse boule de fourrure noir au milieu desquelles on pouvait discerner une forme humanoïde qui au contraire se fondais particulièrement bien dans les draps blancs.

Petit a petit les trois êtres commencèrent à bouger, les queues s'agitèrent tandis que Elric tendais le bras vers le réveil, l'éteignis, s'essuya les yeux puis se redressa. Les deux chiens le regardèrent et quittèrent le lit la queues toujours remuante pour atterrir sur le sol de la chambre totalement blanche et aseptisé du sol au plafond, à son tour Elric sortit du lit. Ses pieds blanc se confondait avec le sol, une douche rapide plus tard l'albinos enfila sa tenue de civil ainsi que sa chère veste cuir noir.

Le sentinelle décida de sortir en passant, il caressa les deux chiens et leur donna a manger, il pris son badge l'accrocha sur son veston et se dirigea vers le garage mais se ravisa et alla chercher ses lunettes et une ombrelle. Cette fois-ci il était dehors pour de bon, Il avait bien fait de prendre cet attirail sous ce soleil il aurais cuit, L'astre illuminé les immense et magnifique bâtiment de la haute société qui s'élevé dans le ciel toujours plus haut, déjà active quelques ombres de vaisseaux plus ou moins gros c'était là l'occasion de prendre une pause.

Une dizaines de minutes plus tard il arriva devant le garage fit tourner les plateformes jusqu'à ce que sont Dragonfly apparaissent, Une bécane somme toute plus que banal teinte en noir non modifié après tout Elric reste une sentinelle. Après avoir ajusté son ombrelle sur sa machine, il resserra le cordons de ses lunettes pour être sur de ne pas les perdre ce qui causerait un crash pour sûr.

Le moteur vrombis et l'albinos fut dans le ciel azur, Aujourd'hui c'était jour de repos. Il ne savait pas encore ce qu'il allait faire, il éviterait les bars jusqu'à ce soir, histoire de pas finir direct dans le caniveau la gueule en moins. Pourquoi pas faire un tour se promenait un petit peu respirer l'air frais, mouai lui il s'en fichait un peu Elric avait surtout rien à faire, il trouverait bien quelque chose sinon il irait dans la ville basse tyrannisé quelques personnes.

Après une vingtaine de minutes à survolé les différents quartiers pauvre qui puait la crasse et la misère de Anthélima, L'albinos arriva enfin aux abords de la ville, de vastes champs doré en cette période de l'année l'entouré à des hectares à la ronde. Cependant une lueur attisa son regard, il n'était pas capable de dire qu'elle était bleue a travers les verre teinté de ses lunettes ni même de voir ce que c'était réellement.

En effet même si Elric est un demi elfe, il garde quelques désavantages à être albinos et sa vision de loin en est la preuve, elle est meilleur que celle d'un albinos mais pas parfaite non plus la raison pour laquelle Elric n'utilise que peu souvent des armes de longues porté. Dans le but de mieux discerner la forme présente sous l'arbre, il débarqua juste devant elle, c'était une humaine, un vagabond apparemment. Elric se leva, son badge scintillait au soleil. Il s'approcha et la regarda elle était habillé étrangement, Il grogna.


Hey toi, qu'est-ce tu viens faire ici ?

Elle avait l'air louche çà ne plaisait pas à Elric.


[Hrp:Je go Dodo maintenant crevé. Je sais pas s'il y à beaucoup de fautes, je post tout de même.]


Dernière édition par Elric Neih le Dim 27 Mar - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norikoeru
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Âge : 16 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Googles on head.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Vagabonde.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Dim 27 Mar - 11:39

Toujours légèrement abrutie par son récent réveil, Norikoeru ne remarqua rien tout d'abord, alors qu'elle effectuait un tour d'horison de son regard. Cependant, un point noir dans le ciel attira son attention, elle plissa des yeux pour mieux voir, mais ne parvenait tout simplement pas à distinguer clairement les contours de l'objet volant non identifié éclairé crûment par le soleil printanier. Elle nota cependant que l'objet en question grossissait rapidement ; ce dont elle déduisit sans difficulté qu'il s'approchait d'elle. Sans vraiment s'inquiéter, la jeune femme bailla en s'étirant. Une main devant la bouche, l'autre bras tendu, elle se dressa sur la point de ses pieds en fermant les yeux sous l'effet incoercible dudit bâillement.
Elle se laissa retomber sur les pieds dans le bruit de froissement qui accompagnait chacun de ses gestes, une larme au coin de chaque œil, un sourire sur les lèvres, alors que l'objet se posait devant lui.
Avant qu'elle n'ait eu le temps de lui prêter réellement attention, l'inconnu juché sur le vaisseau - puisque c'en était un - lui aboyait dessus.

"Hey toi, qu'est-ce que tu viens faire ici ?"

Sans vraiment prêter attention à sa question, Norikoeru détailla son vis-à-vis. Il était plus grand qu'elle de vingt bons centimètres, et également plus large d'épaules, bien qu'assez maîgre, et affichait une pâleur frappante, accentuée par le contraste avec sa veste noire et de ses vêtements sombres en général. Son visage était fin et bien taillé, de même que son corps dans sa globalité. Il aurait été mignon si ses yeux avait affiché un regard moins méprisant. Pour l'heure il faisait penser à ses fleurs carnivores qui affichait de belles parures pour mieux attirer leurs proies dans leurs filets, ce que la jeune fille, que les sous-entendus d'une apparence physique n'intéressent tout simplement pas, ne remarqua pas.
Ce rapide examen terminé, Norikoeru repensa à la phrase par laquelle l'albinos avait entamé la conversation, et se décida à y répondre.

"J'étais venue regarder le ciel..." murmura-t-elle.

Ce disant, elle se tourna lentement vers l'infini aérien en souriant. Son regard se perdit et elle en oublia la présence de l'inconnu et de son agressivité à côté d'elle. Elle leva la tête, la leva encore, et finit par basculer en arrière, les bras et les jambes écartés de son corps, comme la figure de l'homme de Vitruve dans un autre univers. Un grand sourire fendait son visage. Elle pouvait paraître folle, mais elle se contentait d'apprécier la poésie d'un champ fleuri et d'un ciel bleu alors qu'elle ne connaissait habituellement que les tons gris, mornes et sales des bas quartiers, tellement oppressants par leur odeur et leur pourriture qu'ils semblaient même dénier au bleu du ciel le droit d'être visible...

Elle ne pensait pas non plus réellement à ignorer son récent interlocuteur, simplement devant la beauté du spectacle qui s'offrait à elle, Norikoeru était passionnée par celui-ci, et l'expérience lui avait appris que ses facultés de concentration sur plusieurs choses à la fois étaient très faibles, si ce n'est nulles.
Elle avait donc, et ce jusqu'à ce qu'il se manifeste de nouveau, tout simplement oublié la présence du pâle inconnu à côté d'elle.


Dernière édition par Norikoeru le Ven 8 Avr - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Neih
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 7
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Albinos

Porte-monnaie : 0.

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Lun 28 Mar - 19:29

Après qu'il ai posé sa question un petit silence s'installa, Elle le regardait mais ne répondait pas Elric en profita maintenant qu'elle était juste devant lui il pouvait la voir clairement. Il pensa, vue son allure général: assez petite mais élancé, qu'elle devait faire partie des misérables qui vivent dans les caravanes, une gitane, une troupe de cirque peut-être.
Il n'en avait pas entendus parler d'un arrivant en ville, mais il s'occupé peu de ces attractions qui était pour lui plus des occupations pour les gens du peuple et puis pour se défouler il préféré les bars.

Ces habits l'intriguaient toujours, les imperméable était peu courant en ville en tout cas si elle voulait passer inaperçus c'était raté. Décidément çà ne plaisait pas à Elric le fait qu'il n'arrivait pas à discerner son caractère le troublait.

Ils commençaient a s'impatienter lorsque la fille commença enfin a bouger les lèvres.


J'étais venue ... ciel...

C'est tout ce qu'il avaient saisis du faible filet de paroles qui étaient sortis de la bouche de la jeune fille. Le ciel, Elric refusa de lever le regard vers le ciel comme elle le faisait ses yeux mettraient au moins une heure pour s'en remettre malgré les lunettes, le ciel n'était pour l'instant qu'un océan de bleu et aucun nuage ne cachait le soleil.

Elle penchait de plus en plus la tête comme pour voir l'intégralité du ciel quand soudain elle tomba, Elric surpris se mit tout de suite en position de combat prêt à en découdre après tout il n'était pas rare que les gitans abrites des criminelles voir des pirates. Évidemment, il n'avait pas d'armes mais en ses compétences en art martial étaient celle d'un maître et il était clair qu'il était plus puissant que la jeune fille.

Le temps qu'il analysa tout çà la jeune fille était couché a terre, étalé tout comme ces cheveux sur l'herbe verte florissante au dessous de l'arbre. Les lèvres de la jeune fille arborait maintenant un immense sourire et les yeux paraissaient être totalement absorbé par le ciel.

Elric ne pouvait pas comprendre la jeune fille lui qui avait toujours vécus dans la haute société où tout est propre et magnifique. Même si la jeune fille n'apparaissait plus du tout comme une menace il resta méfiant. Il lança d'un ton autoritaire


Veillez décliné votre identité, s'il vous plaît.

Elric savait très bien qu'il ne possédait aucun droit sur les autres civiles que seul la police pouvait, mais la jeune fille l'irritait à totalement l'ignorer et à lui manquer de respect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norikoeru
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Âge : 16 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Googles on head.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Vagabonde.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Lun 28 Mar - 20:13

Norikoeru, le regard ainsi perdu dans le ciel, observait le l'infini bleuté en s'extasiant de sa beauté, et imaginant la volupté que devait ressentir un oiseau capable de voler librement dans un espace aussi grand et libre. Son overboard lui apportait déjà une sentions de vitesse grisante, mais elle savait qu'il n'avait rien de comparable avec un vol réellement libre. La musique du vent, même rapide, qu'elle connaissait, ne pouvait pas être comparable à celle que l'on devait ressentir lorsqu'on survolait le sol d'aussi haut… Cette hauteur également, devait être saisissante. Il devait être tellement dur de voir de là-haut… Le visage toujours fendu d'un large sourire, elle tenta d'imaginer les sensation qu'on devait ressentir à bord d'un vaisseau volant en extrapolant les
ressentis qu'elle connaissait déjà.
Elle tenta un instant d'imaginer l'effet d'optique qui s'appliquait à ces hauteurs et ce que devait être la vue qu'on y avait, mais renonça vite, elle préférait de toute manière ne pas se faire d'idées bizarres qui pourraient ternir les sensations réelles de son premier vol ; car elle ne désespérait pas de voler un jour. Bizarrement elle avait la curieuse impression d'avoir vu quelqu'un ou quelque chose voler très récemment… Ce devait être… Un oiseau ? Un vaiss…

Soudain, elle entendit une voix, surprise, elle releva la tête et se souvint de la personne qui s'était manifestée un peu plus tôt - en volant. Dans une positon certes ridicule, Norikoeru ne se laissa cependant pas démonter et se dressa sur les coudes, toujours amusée malgré l'air belliqueux de son interlocuteur. Elle n'avait pas retenu un traitre mot de la conversation de celui-ci, mais pouvait tout de même se présenter et faire preuve d'un minimum d'attention vis-à-vis de l'albinos. S'aidant de ses mains, elle s'assit en tailleur et pris la parole.

"Hem, je m'appelle Norikoeru, désolée, je m'étais un peu perdue dans mes pensées, je n'ai pas entendu ce que tu me demandais."

Elle prêta cette fois-ci attention à la réponse du curieux personnage, toujours assise, les bras posés sur ses jambes, elle le regardait d'en-dessous, sourire innocent sur le visage ; comme une élève attentive. Elle avait déjà répondu à sa question, comme il finissait sa phrase, la jeune fille lui coupa la parole, peut-être trop concentrée, elle faisait preuve d'un empressement impressionnant, compte tenu du fait qu'elle s'était levée environ quelques minutes plus tôt.

"Et comment vous vous appelez, vous ?"

De bonne humeur, elle ne faisait pas preuve d'une maturité extrême, à en juger par le vouvoiement qui tenait plus du tutoiement au pluriel que réellement du vouvoiement dans sa phrase. Toujours assise sans bouger, avec ces questions, elle faisait de plus en plus fidèlement penser à une lycéenne captivée...

[HRP : Je suis désolé du manque cruel d'inspiration et de temps pour faire mieux, je te laisse anticiper les réactions de mon personnage immobile si tu veux faire avancer un tantinet le récit ^^']


Dernière édition par Norikoeru le Ven 8 Avr - 12:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elric Neih
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 7
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Albinos

Porte-monnaie : 0.

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Mer 6 Avr - 20:53

Cette fois-ci encore il y eu un moment de latence avant que la jeune fille lui répondent.
La jeune fille pris une position assise se relevant grâce à ses mains, toujours l'air perdue lui répondit.


"Hem, je m'appelle Norikoeru, désolée, je m'étais un peu perdue dans mes pensées, je n'ai pas entendu ce que tu me demandais."

Il avait seulement obtenue son prénom, l'age, le nom de famille, ou sa provenance n'était toujours pas démystifié. Elric déjà peut patient commencer à devenir furieux s'il n'était pas albinos sont visage serait surement rouge comme une écrevisse, il souffla

"N'y pensez plus vous avez déjà répo..."

"Et comment vous vous appelez, vous ?"

Il n'eut le temps de finir sa phrase, qu'elle lui coupa la paroles, elle avait le don de l'énerver passant de l'état rêveuse a l'état surexcité et elle lui avait coupé la parole n'avait-elle aucune tenue. Elric serra les poings, il fallait se calmer après tout elle n'était qu'une enfant il devait agir en tant que quelqu'un de mature après tout c'était une sentinelle, perdre son sang froid aussi facilement était ridicule. Il pris un air blasé, il avait abandonné la jeune fille n'avais ne aucun cas l'air dangereuse et devait juste n'être qu'une vulgaire vagabonde. Il répondit a Norikoeru cette fois-ci d'un ton plus neutre

Je m'appelle Elric Neih, Sergent sentinelle. Qu'est-ce qui t'amène par ici? A part le ciel, vue tes habits tu n'as aucune chance de rentrer dans les hauts quartier et seulement la misère des quartiers pauvres t'attendent. Là bas on ne voit pas le ciel juste la crasse

Pour Elric le portrait qu'il venait de dresser des bas quartier était plus que enjoliver, il ne parlait pas des gens qui se nourrissait dans les poubelles, les brigand qui trainait a chaque coins de rue, rien que d'y penser cela le débecter. La sécurité des gens n'était pas son rôle, mais il n'avait que çà a faire, il était là puis Elric savait très bien que son prochain arrêt serait le bar jusqu'au lendemain matin

Hein, dit moi tu as de la famille ou de l'argent pour te payer un hôtel au quartier populaire car une jeune fille comme toi ne tiendras pas une nuit dans les bas quartier alors je te conseille de rentrer chez toi.

Il se rassurait en ce disant que s'il poser ces questions ces parce que ce serait un déshonneur s'il la laissait partir et qu'un pirate la tuer car franchement qui s'occuperait de la mort d'une vagabonde inconnue. Il commençait a s'énerver lui même il n'aurait pas du poser cette question au lieu de reprendre la route vers le bar le plus proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norikoeru
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Âge : 16 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Googles on head.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Vagabonde.
Race: Humaine.
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    Ven 8 Avr - 12:03

Aux efforts que son interlocuteur pour se calmer, Norikoeru remarqua qu'il devait s'être passablement énervé. Il crispa ses poings pour évacuer sa rage sans pour autant intimider la jeune fille, toujours assise et immobile, dans l'attente d'une réponse. Elle remarqua une fois de plus l'infini bleuté derrière l'albinos mais parvint, au moyen d'un monumental effort de volonté, à focaliser son attention sur le premier plan qui s'était mis à parler.

"...elle Elric Neih, Sergent sentinelle. Qu'est-ce qui t'amène par ici ? A part le ciel, vu tes habits tu n'as aucune chance de rentrer dans les hauts quartier et seulement la misère des quartiers pauvres t'attendent. Là bas on ne voit pas le ciel juste la crasse."

Malgré qu'elle ai manqué le début de la phrase, Norikoeru était globalement heureuse d'avoir réussi à suivre le dialogue. Son vis-à-vis, qui s’appelait donc Elric Neih, et qui était sentinelle, avait un plutôt calme, presque trop, comme s'il s'y forçait. Bien entendu, la jeune fille ne chercha pas à deviner pourquoi, mais elle nota tout de même ce détail.
Pour la remarque sur ses vêtements, Norikoeru jeta un oeil sur elle-même. Elle était loin de porter des haillons comme la plupart des pauvres, à vrai dire, ses vêtements étaient plutôt propres et beaux pour des vêtements de vagabonde. En revanche, et comme le soulignait cet Elric Neih, il était évident qu'elle ne faisait pas partie des hauts quartiers. Cela dit elle s'en souciait peu, aussi elle releva la tête, souriante, pour écouter la suite de la tirade de son interlocuteur.

"Hein, dis moi tu as de la famille ou de l'argent pour te payer un hôtel au quartier populaire ? Car une jeune fille comme toi ne tiendra pas une nuit dans les bas quartier, alors je te conseille de rentrer chez toi.
- Rien de tout ça ! J'ai ni argent, ni famille. D'ailleurs je ne sais pas encore où je vais passer la nuit prochaine." répondit-elle, toujours souriante.

Elle ne se sentait pas vraiment triste d'énoncer cette vérité, cela n'avait que peu d'importance pour elle de n'avoir personne sur qui compter, puisqu'elle savait se débrouiller seule et trouver des amis momentanés pour s'amuser. En ce qui concerne son manque d'argent, elle avait plus ou moins menti. Certes elle avait de l'argent, bien assez pour se payer un hôtel dans les quartiers populaires, mais elle préférait au contraire économiser largement son argent pour des occasions où elle en aurait vraiment besoin, pas dans des moments comme celui-ci ou il s'agirait d'un confort supplémentaire et pas vraiment indispensable.

Elle se leva d'un bond, passant de la position agenouillée à la position verticale en une peu plus d'une seconde, et faisant se raidir la sentinelle. Elle l'observa d'un œil surpris et reprit la parole.

"Pourquoi tu me demande ça ? J'ignorais que les sentinelles étaient chargées de la protection des civils... Mais c'est vrai que je ne sais pas grand-chose des sentinelles, en fait... Vous luttez contre les pirates, c'est ça ?"

Le tutoiement était revenu comme une mauvaise habitude dans sa bouche sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle avait trop souvent tendance à s'exprimer naturellement, sans réfléchir. Cela lui avait par ailleurs valu de nombreuses bagarres au cours de sa vie, et allait peut-être lui en valoir de nouvelles... Plus tard... Ou maintenant, si la sentinelle le prenait mal, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre]Réveil à la belle étoile    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre]Réveil à la belle étoile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (01/01 LIBRE) elle était si belle que tu n'aurais pas osé l'aimer.
» Une nuit à la belle étoile ~
» Nuit à la belle étoile [PV Léo]
» MINI-INTRIGUE N°4 ? soirée à la belle étoile.
» (F/LIBRE) ZOEY DEUTCH ? la belle louve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: VERS ANTHÉLIMA. :: Campagne.-
Sauter vers: