AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une envie d'air frais.

Aller en bas 
AuteurMessage
Archibald Lonia
~ Élu des Dieux ~
~ Élu des Dieux ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Chute non mortelle, Vitesse accrue, Saut amélioré
Signe(s) particuliers(s) : Queue de loup, yeux d'ambre, pattes de loup et cicatrices dans le dos.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Artiste
Race: Hybride
Effets Personnels:
MessageSujet: Une envie d'air frais.   Mer 27 Avr - 20:39

En voilà une belle journée. Les petits oiseaux chantaient joyeusement dans les arbres, le ciel bleu donnait du baume au cœur des habitants, les enfants jouaient dehors aux pirates et aux sentinelles... Et Archibald pionçait sur le sol de son atelier, non loin de la toile qu'il avait terminé pendant la nuit... IL n'y avait bien que lui pour dormir à l'aube d'une journée qui s’annonçait des plus joyeuses... le jeune homme, torse nu, a moitié couvert par le drap qu'il avait machinalement attrapé en se sentant partir dans les bras de Morphée, dormait donc du sommeil du jus... de l'innoce... Bon, il dormait bien. Sa dernière toile trônait donc devant lui, à quelques mètres de là. Un jeune homme cette fois ci. Une connaissance de l'un de ses clients qui avait apprécié son style et qui lui avait par la suite passé commande, pour un portrait, évidement... L'homme l'avait reçu chez lui pour la préparation et les quelques croquis que produisait notre petit gribouillard avant de commencer quoi que ce soit. L'homme qui lui servait de modèle voulait quelque chose dans un style différent de ce dont ses peintres habituels l'avaient habitués. Quelque chose de vivant, quelque chose de brillant... Ce que Archibald compris comme "quelque chose pour flatter son égo de riche". Mais malheureusement pour Archibald, il peignait ce qu'il voyait lui, pas ce que les autres voulaient bien voir. Et bien que cela risquait de lui faire perdre un contrat juteux, il allait faire de même cette fois ci. Son commanditaire ne serait pas déçu du voyage. L'homme était trapu, emplie de tic nerveux divers et variées, ne cessait de s'auto-congratuler pour ses cheveux encore en place, pour leur couleur, dans les tons bruns, qui n'avait pas changé avec le temps... Quelqu'un de tout bonnement insupportable pour le jeune artiste, mais qui aurait sans doute réussi en politique...Avec des talonnettes ou des échasses. Sa femme était radicalement opposée. Grande et fine, cette dernière restait discrète, effacée. Apparemment, de ce que lui avait dit le maris, elle était chanteuse. L'opposition entre ces deux personnages aurait fait rire en d'autres moments, mais vu leurs positions, on se retenait bien de dire quoi que ce soit. Et puis, le tableau en dirait sans nul doute bien plus que de simple paroles. Les quelques croquis dont il avait besoin pour son œuvre fait, quelques un supplémentaire sur la demande de monsieur, qui avait peur qu'il n'ait pas capté tout son personnage, et Archi avait pratiquement fuit cette baraque.

A peine arrivé chez lui qu'il s'était mis à l’œuvre. Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de remettre à sa place une personne comme ça à l'aide de son art. Et une occasion comme celle ci, on ne s'amusait pas à la laisser filer. Le fond, sa terrasse avec le ciel pour toit, fut rapidement crayonnée sur la toile. Puis viens le bonhomme. Et là, Archi avait laissé à sa main une expression libre et totale. Tout ce qu'il avait ressentit face à ce personnage, tout ce qu'il lui avait inspiré par sa suffisance, ses idées de grandeur (paradoxal comme mot vu sa taille) et sa soif de pouvoir. La silhouette s'était mise a prendre forme, aillant parfaitement les traits de cet homme. Le portrait se promettait d'être très fidèle à l'original. Puis peu à peu, de manière subtile, alors que la peinture se mettait en place, une petite ombre par ci, un petit coup de pinceau par là, tout ce qu'il dégageait lorsque l'on était en sa présence commençait à se dégager également du tableau. Tout se dégout qu'Archi avait ressentit face à cet homme apparaissait maintenant sous ses mains... Il continua ainsi toute la journée, et une bonne partie de la nuit avant d'aller se coucher. Ou plutôt de tirer à lui un drap traînant non loin, d'ôter sa chemise et de se laisser tomber sur les lattes du sol.

Nous nous retrouvons maintenant le matin. La fenêtre subit les asseaux furieux d'un oiseau. Une boule de plume plutôt imposante, noir de jais. Jeck, le corbeau de Archi. Ou plutôt, le corbeau qu'Archibald nourrissait et pour lequel il s'était pris d'amitier. Toujours était il que la bestiole avait plus que faim à cette heure ci, et qu'un repas de la part d'Archibald serait le bienvenu. Les coups frappés au carreau réveillèrent petit à petit l'hybride, qui ouvrit un œil, et s'étira tranquillement. Les yeux encore pleins de sommeil, il se traîna vers la fenêtre, pendant que son compagnon le regardait arriver, s'étant arrêté de frapper à la vitre comme un forcené. Il ne loupa pas le bâillement magistral du loup, avant que ce dernier n'ouvre enfin la fenêtre. Il se rua à l'intérieur, et se posa rapidement sur le garde-manger, avant de fixer son aubergiste personnel. Archi sortit de quoi manger pour le corbeau, qui se jeta dessus comme s'il n'avait pas mangé de plusieurs jours, avant de se glisser dans sa chambre, histoire de se mettre un peu sous l'eau, que ce soit pour se laver ou se réveiller enfin complètement. Le "PLOUF" retentissant attestant de son état de non réveil. Oui, il venait de se vautrer joliment dans sa pièce d'eau, et dans son bain pour être plus précis. Et oui, ça faisait mal. D'où le cri de douleur qui suivit quelques secondes après. Le corbeau quand à lui mangeait tranquillement, habitué à ce genre de gaffe de la part de son hôte. Il avait fini lorsque Archibald ressortit de sa chambre, en chemise et pantalon, finissant d'enfiler ses bretelles. L'animal s'envola d'un coup, et viens se poser sur son épaule. Les serres firent frémir la loup, mais il ne dis rien. Il jeta un coup d’œil au tableau. Il ne s'était pas arrangé pendant la nuit, et il était bien content de son résultat. Mais il avait encore envie de jouer un peu avec la peinture aujourd'hui. Et puis, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas peint en extérieur. Il faut dire que les commanditaires appréciaient rarement une feuille ou un peu de pollen sur leurs portrait. M'enfin là, il pourrait toujours demander à l'un des étrangers de poser, ou peindre une nouvelle fois une scène de vie dans le village. Il se chargea un chevalet et une toile dans le dos, pris son matériel, son carnet à croquis et sa pipe, puis ouvrit la porte, et partit en direction de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Jonaris
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 162
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Cheveux longs roux flamboyants et yeux d'un vert éclatant

Clan : Ezo
Serment d’allégeance : A mon Boss, Ash Ezo !

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Pirate/Kage
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Ven 29 Avr - 3:05

Une âme charitable n'aurait pas hésité à laisser tranquilles les quelques gens de cette ville ayant suffisamment d'argent . Une âme consciencieuse n'aurait pas profité de la foule bruyante de la place publique pour extirper les bourses des malheureux imprudents qui ne les protégeaient pas assez. Ainsi, Tiky se régalait-il à secouer les pochettes d'argent avec gourmandise, tentant de deviner en sous-pesant quelle valeur pouvait avoir de telles petites sommes. Du moment que ces personnes courraient les rues pour s'en venir faire les boutiques, elles n'avaient pas nécessairement besoin de cela, n'est-ce pas ? Le plus dommage dans cette affaire était que le jeune homme était un pirate, et ne faisait pas vraiment cas de la charité ou autres superstitions véhiculées pour faire des Sentinelles, les héros suriens par excellence. Faisant tournoyer un petit paquet d'argent réuni du bout de son index, le rouquin se fraya un chemin vers des quartiers plus tranquilles, bien décidé à respirer un peu le bon air de la mer toute proche. Il n'en avait pas souvent l'occasion après tout ! Il était venu dans le coin pour amasser quelques piécettes et quelques informations sur les mouvements de leurs ennemis naturels. Le Conseil n'avait pas l'air de trop vouloir se remuer. Du moins pas autant que Melwyn l'avait prédit. Pourtant, le Boss avait décidé de les envoyer récolter les rumeurs qui couraient, tout en cherchant un bon coup à faire pour montrer qu'ils étaient toujours présents sur ces terres.

Les pirates n'avaient pas fait parler d'eux depuis l'enlèvement lors d'une fête bien sympathique dans un manoir richissime. Le clan réclamait de l'or, des trésors, et tout ce qui pouvait être récolté dans ces petites virées à bord des aéronefs. Tiky devait bien admettre être d'accord avec l'idée de reprendre un peu du service : depuis trop longtemps le Clan Ezo se tenait tranquille dans sa cité d'Eprona. Sans doutes était-il temps de montrer qu'ils ne dormaient pas. Même la Confrérie semblait se tenir bien trop tranquille. Après tout, s'ils avaient signé, c'était contre des promesses d'action et de pillages bien sentis ! Et pas pour quelques casses qui ne valaient pas la cargaison entière d'un navire marchand ! Sans compter que les nouvelles recrues avaient besoin de s'entraîner, de se faire la main sur la spécialité du second clan d'Arhen : les attaques surprises et le respect d'aucune loi possible ! Depuis trop longtemps on les voyait agir en bons citoyens sans émettre de sottises plus que nécessaire !

C'est en songeant à tout cela que Tiky croisa ses bras derrière sa tête, poussant un soupir ennuyé. Lui aussi avait besoin de cette action, de cette adrénaline qui poussait son sang à bouillir ! Il n'y avait pas d'égal quant à ces sensations fortes qui les envahissaient lorsqu'ils agissaient sous les ordres de l'homme qu'ils admiraient, comme un seul et même bras qui s'abattait sur cette société bancale ! Un même bras qui s'abattait pour montrer au grand Conseil que rien n'était forcément bon à commander sur cette terre. Les jumeaux avaient toujours su quelle était leur voie : personne n'avait rien fait pour les hisser plus qu'il ne l'avait été auparavant. Leur mère avait approuvé de les voir choisir leur propre chemin, d'avoir forgé leur force, de les avoir poussé à atteindre leurs rêves de combats et d'un avenir fait de piraterie. Ils avaient construit leur futur et leurs idées pour rejoindre Ash Ezo et le défendre jusqu'à la mort. Nombreux étaient ceux qui avaient sollicités les services des jumeaux Jonaris, les clans, les petits groupes de mercenaires parfois. Pourtant, ils avaient choisi ce petit bonhomme pour Boss, charmés par sa prestance et son éloquence. Aucun regret là-dessus, si ce n'était que le dit-Boss s'endormait sur ses lauriers et que plus rien ne se passait.

Chipant une pomme sur un étalage comme si un tel geste fut naturel, Tiky continua son chemin pour s'installer sur un banc, un peu à l'écart du reste de la civilisation : il n'y avait rien de tel qu'un peu de silence pour déguster un fruit et repartir à l'aventure par la suite ! Souriant de satisfaction, il rangea les quelques notes qu'il avait pris soin de prendre durant ses pérégrinations au centre-ville et entreprit de croquer dans l'objet rouge sang, se mettant totalement à son aise. S'assurant que personne ne cherchait à squatter son petit coin de tranquillité, le jeune pirate se laissa aller en arrière, s'allongeant paisiblement sur son banc, une jambe ballante, un bras croisé derrière la tête et les yeux rivés vers le ciel. Au moins, avec leur boulot, ils avaient conservé leur liberté par rapport au reste du monde.
Un doux sourire s'afficha de nouveau sur les lèvres du rouquin lorsque ce dernier se remémora les quelques journées que son frère et lui passaient parfois à observer ainsi la course des nuages dans l'infinité des cieux d'un bleu d'azur éclatant. Combien de fois avaient-ils tenté de définir les formes de ces boules de coton blanches ? En général, chacun avait son avis sur la question, mais tous deux tombaient toujours d'accord. Tiky poussa un léger soupir, posant le bras qui tenait la pomme contre son torse et fermant les yeux durant un instant. Il faisait bon vivre à Suria lorsque aucune règle ne venait entraver la vie de quelqu'un pour le maintenir dans la morosité.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald Lonia
~ Élu des Dieux ~
~ Élu des Dieux ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Chute non mortelle, Vitesse accrue, Saut amélioré
Signe(s) particuliers(s) : Queue de loup, yeux d'ambre, pattes de loup et cicatrices dans le dos.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Artiste
Race: Hybride
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Dim 1 Mai - 3:45

Le chemin vers le village fut assez tranquille somme toute. Le vent faisait voleter les cheveux encore humide d'Archibald, l'obligeant à les décaler de temps en temps pour y voir quelque chose. La chaleur et le soleil qui illuminait cette journée s'occupait de sécher tranquillement sa longue chevelure, qu'il ne tarda pas à caler avec la toile qu'il portait sur son dos. De long cheveux comme ça, c'était beau, ça oui, mais alors, il y avait l'entretiens et les divers désavantages liés qui lui donnait de temps à autre l'idée, que ses amis qualifiaient d'absurde et de stupide, de couper cette tignasse pour une coupe plus courte. Cela faisait pas mal d'année qu'il n'avais pas vu la couleur d'un ciseau. Depuis qu'il avait quitté Tinkreet a vrai dire, maintenant qu'il y repensait. Dans le labo, personne n'avait pris garde à ce qu'il advenait du gamin qu'il était, il était comme les autre un simple cobaye. Et puis, lorsqu'il était enfin sortit de là, personne ne lui avait demandé de couper quoi que ce soit. Il n'y avait pas foule en direction de l'atelier de ce qu'il voyait. C'était vrai qu'il n'habitait pas aux portes de la ville, mais il y avait toujours une personne ou deux dans le coin lorsqu'il faisait le trajet pour rejoindre Darnasus. Il se sentait seul. Et ce n'était pas la présence du corbeau qui lui permettait de chasser ce sentiment de solitude. Il avait beau passer du temps en ville, avec Alicia et Alphonse, la présence de quelqu'un à ses côtés se faisait ressentir. Les soirées passées devant ses tableaux, à finaliser un détail, une ombre, a chercher la bonne teinte, tout ce quotidien commençait à lui peser. Enfin, il ne faisait rien pour changer cela, c'était vrai. Il ne cherchait pas vraiment de petit(e) ami(e). Il avait l'impression que les seules personnes qui venait par chez lui étaient Alphonse (et encore, ce dernier venait de moins en moins souvent le voir pour une simple visite de courtoisie), Alicia, et ses clients. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas vu sa pirate préférée, qui devait sûrement mieux avoir a faire que venir voir le vieux Cabot dans son trou perdu. Enfin, peut être qu'il pourrait occuper un peu différemment sa journée en peignant quelque chose de différent de d'habitude. Enfin, il l’espérait tout du moins.

Il arrivait enfin en ville. L'agitation ne semblait pas être différente de celle qui "secouait" habituellement Darnasus. Peut être qu'il s'était trompé et que rien ne serait différent en fait... Et peut être pas. Dans les quelques personnes qui se trouvaient dans la même rue que lui, un attira son attention. Ou plutôt, c'est cette tignasse rousse qu'il possédait qui attira l'attention d'Archibald. Des cheveux de cette couleur et aussi long, il n'en avait pas vu depuis un bon moment. La dernière fois...Hum... ça devait remonter à un passage dans une autre cité avec Alberto. Il lui semblait avoir déjà aperçu cette chevelure par le passé. Mais bon, ses souvenirs étaient ce qu'ils étaient, n'est ce pas ? Un joli trou noir d'où de temps à autre, sortait un souvenir qui lui semblait d'une autre vie... Le temps qu'il réfléchisse à tout ça, la chevelure rousse s'était faite la malle. Archibald se mit au pas de course à chercher ce qui semblait être un souvenir errant dans les ruelles de Darnasus. Il ne tarda pas a retrouver ce dernier, alors qu'une pomme disparaissait d'un étal. Ce type était rapide. Et assez sur de lui pour ne pas rater son larcin. Pas mal. Il suivit ce jeune homme qui l'intriguait. A bonne distance, bien évidement. Il arriva dans une petite ruelle qui donnait sur une sorte de petit parc tranquille. C'était un endroit assez délaissé, ce qui en faisait un bon coin de sieste pour les connaisseurs. Archibald resta hors de vue de sa cible, et l'observa. Ce jeune homme qui se laissait aller sur un banc n'était pas mal du tout. Des yeux à rendre fou un joaillier, un physique fin, qui semblait musclé juste ce qu'il fallait. Pas mal du tout. Il devait être légèrement plus petit qu'Archi. Un type comme ça ne devait pas avoir de problème à trouver une chambre et une charmante compagnie. Archibald continua à observer ce jeune homme qui l'intriguait. Sa position sur le banc, la façon dont la lumière le caressait, les jeux d'ombre et lumières liés aux arbres présent... Tout cela donnait un joli petit cocktail artistique qui plaisait au Cabot. Il dégaina son carnet à dessin, et croqua rapidement en quelques traits là scène. Il essayerait de peindre cette scène. Du moins, si l'autre ne s'enfuyait pas après ce qu'il allait faire.

Il s'avança tranquillement d'une démarche assurée dans le parc. Il n'allait pas y aller par quatre chemin, autant voir tout de suite à qui il avait à faire et s'il pourrait obtenir de cette personne qu'elle pose pour lui :


"Joli coup de poignet, Paolo n'a rien vu pour cette pomme. vous venez souvent dans le coin pour chiper des fruits ou c'est occasionnel ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Jonaris
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 162
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Cheveux longs roux flamboyants et yeux d'un vert éclatant

Clan : Ezo
Serment d’allégeance : A mon Boss, Ash Ezo !

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Pirate/Kage
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Lun 2 Mai - 3:20

Alors qu'il songeait sombrer dans un petit sommeil réparateur, Tiky entendit soudainement des pas. Il y avait certes énormément de bruits dans ce parc, mais cette démarche avait quelque-chose de reconnaissable. Des pieds martelaient les pavés qui jonchaient le sol de ce petit bosquet. Tout comme son instinct le lui avait édicté quelques secondes auparavant, quelqu'un venait de stoppe son avancée près de lui. Gémissant d'aise, le jeune homme redressa lentement l'une de ses paupières, écoutant attentivement la voix qui s'adressait à lui.
Durant un instant, le roux observa son interlocuteur avec intérêt, notant au préalable les éclats d'or qui entouraient son visage, dont la brillance se reflétait joyeusement à la lueur du soleil printanier. Sous ces arbres, il semblait que quelques petites étoiles avaient décidé de vagabonder en plein jour : les rayons de l'astre du jour était décidément un sacré artiste. Et, sur ce visage, nimbées d'un doré merveilleux : deux prunelles. C'était la première fois que Tiky apercevait une telle couleur d'yeux. Elle était fort peu banale et à la fois envoutante, si bien qu'il décida d'ouvrir son second oeil pour observer plus intensément cet inconnu. Le jeune pirate ne se souvenait que rarement de ses rencontres passées, mais cette frimousse ne lui était pas étrangère pour autant. Peut-être était-ce l'une de ses rencontres d'un soir ? Tout à ses petites habitudes, il ne fit pas un geste, ni ne s'offusqua de la petite remarque qui lui était faite.

- Ce n'est qu'occasionnel. S'il m'est donné de contempler pareille merveille à nouveau dans cette ville, je pense que cela deviendra vite habituel ! Lança-t-il avec un sourire amusé.

Ce petit rictus qui étirait le coin gauche de sa lèvre faisait état de son envie de taquiner à son tour. Il ne bougea pas pour autant, ne se dérangeant pas pour son interlocuteur. Ce dernier semblait d'ailleurs bien chargé : que pouvait-il donc transporter dans tout cet attirail ? Les iris émeraude de Tiky détaillèrent le jeune homme avec intérêt, notant au passage un appendice qui n'aurait pas dû se trouver là. Une queue d'animal ? Voilà qui était peu banal pour un être humain. Il n'avait jamais eu l'occasion de voir cela avant aujourd'hui. Il n'en fit pourtant pas la remarque : il avait entendu parler de ces gens que l'on nommait "hybrides". Très vaguement, mais tel était le cas, aussi ne poussa-t-il aucun gloussement ni ne fit part d'aucune plaisanterie douteuse... pour le moment.

- Seriez-vous une Sentinelle prompte à arrêter un pauvre hère dont l'appétit réclamait réparation ?
Interrogea le pirate sans quitter l'inconnu des yeux.

Décroisant l'un de ses bras, il porta le fruit de son vol à ses lèvres, croquant dans la pomme à pleines dents et en dégustant le doux jus sucré avec autant de délice que possible. Il faisait usage d'un langage soutenu afin que ses attributs de pirate sans coeur ne se reflètent pas plus que cela et s'en amusait beaucoup, il devait bien l'admettre. Tiky était porteur de nombreux masques, un fieffé filou qui se jouait des autres à sa guise par quelques jeux, dont il connaissait les secrets mieux que quiconque.
De reste, mordre dans le fruit défendu était une provocation non dissimulée, orchestrée dans le but de jauger son interlocuteur et ses réactions à venir.

- A moins que vous n'ayez une autre idée en tête ? Hasarda-t-il. Ou que vous me laisseriez poursuivre ma petite sieste ?

Car oui, ce climat agréable ne l'empêcherait sûrement pas de dormir un peu, même en public. L'air était frais, d'une douceur que seul le Printemps pouvait charrier dans sa course. L'ombre des arbres permettaient aux promeneurs de n'être pas agressés par les rayons du soleil. Pour l'heure, Tiky s'amusait, toutefois, si son interlocuteur ne trouvait pas de quoi assouvir ses désirs de jeu, il reprendrait son petit sommeil sans s'en soucier. Le tout était qu'aucun môme ne viendrait l'ennuyer pour jouer avec lui ou tout simplement pour s'amuser non-loin de son lieux de repos. Les hurlements des gamins étaient horriblement fatigants...
L'or et l'émeraude se fixaient sans relâche en cet échange, l'un convoitant quelque-chose dont l'autre ne soupçonnait pas la nature, les deux provoquant à leur façon l'un ou l'autre. Un ballet étrange, sous la végétation vêtue de vert et de couleurs fleuries d'un parc aux allures de tableau et sous un ciel teinté d'un bleu d'aquarelle.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald Lonia
~ Élu des Dieux ~
~ Élu des Dieux ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Chute non mortelle, Vitesse accrue, Saut amélioré
Signe(s) particuliers(s) : Queue de loup, yeux d'ambre, pattes de loup et cicatrices dans le dos.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Artiste
Race: Hybride
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Mer 25 Mai - 1:02

Allons bon, voilà qu'il était tombé sur un chapardeur joli parleur. Une joli réponse qu'il lui avait formulé, il était vrai. Et c'est aisni qu'Archibald se sentit observé, détaillé de la tête aux pieds. Il était plaisant de voir que son interloccuteur s'amusait tout de même, surement autant que lui. Le langage soutenu qu'il utilisait n'allait absolument pas avec son attitude purement provocatrice et son ironie. Il suffisait de mettre ensemble la question qu'il lui posa après et ce qu'il fit. Cette façon de déguster ce fruit qu'il avait volé quelques secondes auparavant, avec un plaisir non dissimulé, et exagéré au possible. Provocant et insolament beau. Voilà ce qu'Archibald recherchait pour l'une de ses peintures. Un jeune homme qui ne soit pas que beau, qui ai du caractère, un être bien particulier, une consistance. Voilà ce qu'il rechercahti pour l'un de ses tableau. Et voilà ce qu'il venait de trouver en la personne de ce jeune voleur qui se tenait devant lui. Et le voilà qui tout innocement lui demandait s'il avait, par le plus grand des hasards, une idée qui lui trottait en tête. Mais bien entendu !

Un tableau, qui représenterait à lui seul la beauté du jeune homme devant lui, son esprit de rebellion et son petit côté ironique qu'il avait si bien laissé sortir en quelques phrase bien placées. Il avait devant lui le modèle qu'il avait cherché tous ces derniers mois. il était devant lui, à portée de toile. Et Archibald ne voulais pas laisser une occasion pareille disparaitre comme cela, dans un coup de vent ou quelque chose d'équivalent.

"-A vrai dire, cela fait longtemps que je recherche une personne comme vous. Une personne qui dégage autant de ressentis que vous le faites. Une personnes qui ait pour elle la beauté physique et quelques autres atouts dont sont dépourvus les modèles de nos jours. De l'authenticité, de véritables expressions, un air mutin... Accepteriez vous de poser, sans bouger plus que nécessaire, pour moi ?"

Voilà, il 'avait demandé. De but en blanc. Il ne restait plus qu'à espérer que l'autre accepterais de "poser" pour lui. Il n'aurait rien d'autre a faire que d'être naturel.

[soucis personnel]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiky Jonaris
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Nombre de messages : 162
Âge : 19 ans.
Signe(s) particuliers(s) : Cheveux longs roux flamboyants et yeux d'un vert éclatant

Clan : Ezo
Serment d’allégeance : A mon Boss, Ash Ezo !

Porte-monnaie : 20 myrs.

{ All About You
Profession: Pirate/Kage
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Ven 10 Juin - 17:41

Une petite moue boudeuse s'était installée sur le visage de Tiky, obligeant quelque-peu ce dernier à pencher la tête de côté d'un air intrigué. Allons bon, ce garçon était fort étrange et fort franc. Il ne lui avait pas souvent été donné de côtoyer des hybrides et celui-ci, bien qu'étant d'une beauté ensorcelante, lui inspirait plus de curiosité que de réel intérêt. Mais bon, un Tiky curieux étant un Tiky forcément joueur, il lui fit don de son plus beau sourire avant de se rallonger comme si cette altercation furtive n'avait jamais eu lieu :

- Fais comme il te plaira.

On retrouvait bien là l'accent parfaitement détaché et irrévérencieux d'un pirate. Il tutoyait sans même connaître et se contentait du petit plaisir que la dégustation de cette pomme lui conférait. Il en était presque provocateur, d'ailleurs : si son interlocuteur n'appréciait pas les petits vols à l'étalage, il aurait bien tout le loisir de le contempler dans ce cas.
Le jeune homme n'avait jamais eu affaire à un artiste. Pas plus qu'il n'avait déjà servi de modèle pour une quelconque oeuvre, bien qu'il se disait qu'évidemment, s'il en était la représentation, l'oeuvre en question n'en serait que plus parfaite, n'est-ce pas ? Modestie au placard et petit rictus amusé au coin des lèvres, Tiky reposa son bras replié sous sa tête. Qu'adviendrait-il si toutefois il lui prenait l'envie de s'en aller ? Le rouquin hésitait entre s'en aller pour taquiner cet homme bien comme il faut ou bien rester et demander compensation pour son illustre patience.
Un petit coup d'oeil vagabond alla s'attarder sur le physique du peintre durant un instant... Avec un hybride ? C'était tentant, encore fallait-il que ce dernier ne fut pas trop prude... Toutefois, le pirate se serait menti s'il n'avait pas été un peu surpris par la présence des pattes qui remplaçaient le bas des jambes de son homologue. Une relation d'un soir ne le dérangeait pas, mais il devait reconnaître que ça lui ferait bizarre de se retrouver au lit avec lui. Une expérience comme une autre, après tout, n'est-ce pas ? De toute façon, à côté de cela, n'était-il pas parfaitement humain ? Ce qui chassait l'idée de bizarrerie de son cerveau pour lui laisser imaginer la scène à sa guise. Il en aurait bien le temps s'il demeurait ici tout ce temps.

- Nous discuterons plus tard de la compensation qui servira à récompenser ma patience !
S'exclama-t-il en croquant dans la pomme.

Il ne se priverait pas de la manger, quand bien même l'artiste le lui demandait. Il ne fallait pas pousser maman dans les pâquerettes !

- Ma pose te convient ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibald Lonia
~ Élu des Dieux ~
~ Élu des Dieux ~
avatar

Masculin Nombre de messages : 14
Âge : 22 ans.
Capacité spéciale : Chute non mortelle, Vitesse accrue, Saut amélioré
Signe(s) particuliers(s) : Queue de loup, yeux d'ambre, pattes de loup et cicatrices dans le dos.

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Artiste
Race: Hybride
Effets Personnels:
MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   Lun 18 Juil - 3:41

Son sujet à nouveau allongé, Archibald ne tarda pas. Il déposa rapidement au sol son chevalet, y installa prestement sa toile, et s'affaira à la préparation de son matériel. Les peintures diverses resteraient pour le moment dans leurs tubes. La seule chose qu'il avait besoin pour le moment serait le crayon qu'il venait de sortir rapidement de l'une de ses poches. Ainsi que la gomme qui l'accompagna assez rapidement. D'un geste rapide de la main, notre loup traça les trait qui allaient servir à la construction entière de l’œuvre qu'il comptait faire. Il devait se dépêcher, son modèle ne garderait surement pas la pose pendant cent-sept ans, ou du moins c'est l'impression qu'il laissait à Archibald dans sa façon d'être. Quelques coups de crayon plus tard, l'un de ses yeux commençait à apparaitre. Il allait être dur de retranscrire cette lueur qu'on pouvait lire dans son regard. Mais comme l'on dit, a vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Le début de la lèvre supérieure commença à apparaitre sous les coups de crayon d'Archi, rapidement rejoins par sa consœur. Le menton fut plus simple a faire, puis vient le buste de son modèle. réussir à rapidement placer la lumière, les ombres et a reproduire le haut de son modèle ne faut pas chose aisée, mais ce fut fait aussi rapidement qu'il le pouvait. Il plaça les bras de son modèle, en prenant soin de garder la pomme dans son tableau. Il ne savait pas encore s'il allait la garder entière, ou s'il allait en faire disparaître un bon morceau, de manière à montrer... Quelque chose comme la gourmandise du modèle, associée à une idée que le tableau n'était pas une simple œuvre fixe, mais une sorte d'arrêt sur image lors d'une scène presque banale, celle d'un jeune homme magnifique, allongé négligemment sur un banc, dans la lumière particulière qu'offrait le feuillage associé à l'astre solaire, croquant la vie (et accessoirement la pomme) à pleine dents.

Remettant ce dilemme à plus tard, il se reconcentra sur le bas de son modèle et sur tout ce qui l'entourait. Il allait bien évidement faire apparaitre le banc sur lequel son modèle reposait, mais devait il faire également apparaitre le parc en arrière plan, cet arbre qui donnait cette lumière si particulière à la scène... Il commença à en tracer les contours, quand il s'arrêta soudainement. Il posa le regard sur son modèle, et se concentra sur la chevelure. Il était plus important de réussir à reproduire cette chevelure si particulière qu'était la sienne. Comme cette petite mèche qui s'était déposé sur son visage au gré de la petit brise qui soufflait, ou les reflets que possédait les mèches rousses qui allaient être dur à retranscrire avec de la peinture... Des traits rapidement placés commencèrent à former la tignasse de Tiky.

La compensation ? Oui, Archibald trouverait bien quelque chose pour dédommager son modèle, même si le fait de ne pas l'envoyer en pâture aux gardes était déjà un cadeau en soit.

-Oui, pas de problème pour la pose.

Il était entièrement concentré sur ce qu'il faisait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une envie d'air frais.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une envie d'air frais.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)
» Une envie de solitude ...
» « Si tu savais comme j'ai envie de manger des nems ! » | Psychalya l. Nàrwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: VERS ANTHÉLIMA. :: Autres Lieux. :: Darnasus-
Sauter vers: