AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Pv Asch) Histoire de canon

Aller en bas 
AuteurMessage
Paul-Émilien Merandwind
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Âge : 20 ans
Capacité spéciale : Aucune
Signe(s) particuliers(s) : Aucun

Clan : Aucun
Serment d’allégeance : Aucun

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Mercenaire / Président de la compagnie de transport Par Vent et Mer
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: (Pv Asch) Histoire de canon   Jeu 5 Mai - 23:35

L’image incertaine d’Ash Ezo se brouilla à l’écran avant de reprendre une netteté douteuse. Ses lèvres étaient en sérieux décalage avec la voix qui crachotait difficilement par les haut-parleurs, plus mécanique qu’humaine, et qui se coupait si régulièrement que Paul devinait d’avantage ses propos qu’il ne les entendait. Décidément, la cité d’Eprona avait besoin d’une meilleure technologie informatique. Et d’un réseau internet beaucoup plus puissant que le peu qu’ils arrivaient à pirater.
- C’est… groupe négligeable…. ingénieux en méca… L’arme qu’ils… pourrait détruire… prona.
- Alors vous voulez que je la détruise et ses possesseurs avec?
- … détruire, mais… porter.
- Vous la rapporter?
- … ça.
- Et le groupe de pirate?
- … pas allié… Ezo… pas non… officiels… Arhen… peux les… veux… égal.
Paul-Émilien fronça les sourcils d’incompréhension et tapota le bois verni de son bureau en signe d’agacement.
- Donc je m’en débarrasse?
- Oui sauf… se rendent… Ezo.
- Sauf s’ils se rendent et supplie de rejoindre les rangs du clan Ezo en échange de leur vie. Ça va pour ça, je connais la procédure.
Le mercenaire soupira et étira ses bras avant de les croiser derrière sa tête, posant nonchalamment ses pieds sur le bureau. Le pirate n’était pas mieux installé, sa tête posée sur ses bras et le visage exprimant un profond désir d’aller dormir.
- Et c’est quoi cette arme destructrice?
- …
Les lèvres bougèrent, mais les haut-parleurs restèrent muets. Paul-Émilien dû poser sa question une nouvelle fois, puis une troisième, avant de finalement avoir sa réponse.
- … canon. Mais… petit … une personne.
- Une idée d’où se trouve leur planque?
- Non… vague. Peut-être que… informations… renseignant… Ysir… kage… attend là…
- Je peux très bien le faire seul. Vous disiez qu’ils n’étaient que trois.
- … alliés… petits groupes… ensemble… peuvent vaincre… plus grands… stupides.
- Pardon?
- … pensent vaincre… grands clans… place.
- Ils seront combien pour défendre le canon?
- … idée… sûre… beaucoup… vingtaine.
- Je vois. Très bien, alors. Vous l'aurez votre canon.
- … chance.
La communication fut coupée et Paul-Émilien ferma les yeux tout en étirant un sourire mauvais. Enfin un peu d’action.

La place d’Ysir était comme toujours sombre et lugubre. Histoire de ne pas trop détonner dans la petite racaille qui y traînait, le mercenaire s’était enroulé dans une grande cape d’un brun insignifiant qui allait parfaitement bien avec la couleur du sol boueux. Ayant stationné sa Dragonfly rouge quelque part hors d’atteinte sur un toit bancal, Paul-Émilien avait l’esprit tranquille quant à la sureté de son transport, et pouvait donc se concentrer d’avantage sur la recherche de son acolyte malheureusement obligatoire. Une tête rousse bien connue le renseigna aussitôt sur la présence du kage en question, et c’est d’un pas leste qu’il le rejoignit.
- Quel déplaisir de vous revoir. J’aurais espéré qu’Ezo ne m’oblige pas à traîner un boulet tel que vous.
Un sourire venimeux étira ses lèvres minces et ses yeux s’allumèrent d’une lueur sombre.
- Sinon, je peux toujours vous utiliser comme objet de diversion... Vos compétences sont excellentes dans ce domaine, comme j'ai pu le voir.
Gifle verbale, Paul-Émilien se souvenait parfaitement sa mission contre les no-brake où il avait laissé derrière les deux kages pour atteindre son objectif. Et il savait particulièrement que l’un des deux rouquins, il ne se rappelait plus lequel, lui avait fait une crise monstre par la suite. Quelle importance, de toute manière? Il s’en fichait bien de ce qu’il pensait, de qui il était. S’il parvenait au moins à le mettre assez en colère, il ne voudrait plus travailler avec lui, et ce serait un ennui de moins. Ezo avait parlé d’une vingtaine d’homme. Et alors? Avec un peu de ruse, il pouvait les avoir à lui seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Jonaris
*[ Habitant de Suria ]*

avatar

Masculin Nombre de messages : 37
Âge : 19 ans
Signe(s) particuliers(s) : Longs cheveux de feu et yeux vert de chrome.

Clan : Ezo
Serment d’allégeance : Ash Ezo

Porte-monnaie : 0.

{ All About You
Profession: Pirate/Kage
Race: Humain
Effets Personnels:

MessageSujet: Re: (Pv Asch) Histoire de canon   Ven 13 Mai - 3:40

Bon, et j’espère qu’il ne sera pas en retard, le gars. Il ne manquerait plus que ça... Adossé à un mur près du point de rendez-vous, le temps passe. Pourquoi ai-je l’habitude d’être en avance, alors que tout le monde, au mieux, se pointe à l’heure ? Et zut... Moi qui voulais avoir une journée pénarde, juste aujourd’hui, AU MOINS aujourd’hui... Je suis MALADE ! J’ai mal à la tête, et bien entendu, alors que je pensais prendre une matinée tranquille, je dois assister un mec. Assister ! Comme si je ne pouvais pas faire le boulot moi-même. Tant qu’à y aller, autant le faire vite fait bien fait... Ce qui m’embête c’est d’avoir été demandé à la dernière minute. C’est bien le genre d‘Ash ça, tiens...

Un type se montre, là. Sa démarche arrogante me fait pousser un bref soupir, juste le temps de comprendre qu’il est la personne que j’attends. Son visage me rappelle d’abord quelque chose, l’ombre d’une mauvaise impression. Puis un souvenir désagréable me revient, une image bien nette, celle d’un mec assez... pff. Pitié, faites que ça ne soit pas lui, dévie ! Dévie ! Eloigne-toi ! Oh non... Alors je vais devoir me trimbaler un mec aussi insupportable, alors que je suis malade ? Le comble de la journée, il doit y avoir une erreur. Ash n’a pas pu refaire affaire avec lui, par sa faute on allait tous y passer ! Quelle tête en l’air, j’irai moins même rayer en gros dans ses dossiers, le nom de ce type... En plus, c’est un coup à faire réellement foirer cette mission, on ne peut pas compter sur lui...

- Quel déplaisir de vous revoir. J’aurais espéré qu’Ezo ne m’oblige pas à traîner un boulet tel que vous. Sinon, je peux toujours vous utiliser comme objet de diversion... Vos compétences sont excellentes dans ce domaine, comme j'ai pu le voir.

Un boulet tel que moi... Ah, c’est sûr que le mec n’a pas changé. Toujours une grande gueule, pour rien dire. Dois-je rester calme ? Impossible. Le trucider ? J’en ai rêvé plusieurs nuits d’affilées, après notre première rencontre, mais Ash ne sera pas très content. Je persiste à croire que ça aurait été la meilleure solution. J’étale là son corps, le laissant aux asticots s’ils veulent de lui, je pars trouver la planque, et m’occupe du reste. J’ai également une chance sur trois qu’Ash se fiche royalement du mercenaire et ne me demande même pas comment s’est passé la mission, si je lui ramène le canon sans rien dire. Mais c’est déjà trop risqué.

- Oui, si tu te sens encore incapable de t’occuper de quelques hommes, je peux le faire à ta place une seconde fois, pendant que tu te tape le boulot facile. Et si ça peut me rendre la mission plus agréable en m’épargnant ton arrogance juvénile...

Ponctuant ma phrase par un sourire sarcastique, c’est sans attendre de réponse que j’entame la marche vers la prétendue planque à atteindre. Il a de la chance que la mission soit d’une certaine importance, sans quoi je lui aurais laissé chercher la planque tout seul, de quoi lui faire perdre un temps considérable. Mais, je me demande comment ça va tenir, car ni lui, ni moi ne gardera sa langue dans sa poche...

- Suis-moi, on a perdu assez de temps comme ça dans les politesses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedesang.fr
 
(Pv Asch) Histoire de canon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suria :: ● Quartiers malfamés. :: Place d'Ysir.-
Sauter vers: